Thème

Antiquité

Yves Marchand, Les Mystères d’Héraclite

Yves Marchand, Les Mystères d’Héraclite

Sur les marches du temple d’Artémis, à Ephèse, un adolescent n’écoute guère les tirades de son père. Il est là, bouche bée, à regarder passer la jolie petite Népias, la fille d’un riche citoyen de la ville. Il se nomme Héraclite, et ne sait pas encore qu’il sera encore célèbre dans 2500 ans ! Célébrer le culte de Déméter, être initié aux mystères d’Eleusis, en revenir avec la promesse de devenir immortel ? Être invité à profiter de sa jeunesse, de sa réputation, de sa fortune, et, bientôt, de la jeune Népias ? Mais voilà que le jeune homme se met à douter en regardant le Caÿstre. « Ce fleuve… Ce vieux fleuve… Il s’écoule… Tout s’écoule. Personne ne se baigne deux fois dans la même eau. Si bien que l’on se baigne et que l’on ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve. » Et le philosophe de refuser une vie toute tracée : « Tout s’écoule, mais qui regarde-t-on ? Celui qui se laisse emporter sans un mot, comme les moutons qui tombent de la berge, ou le nageur qui lutte contre les courants ? Qui des deux aura eu la vie la plus belle, même si la fin est la même ? »
Fidèle à l’esprit de la collection, « Les Mystères d’Héraclite » traduit en un récit mi-fable mi-biographie ce que la pensée d’Héraclite (535 –475 avant J.-C.) a apporté à la philosophie grecque.

Adolescents

Yves Marchand, Les Mystères d’Héraclite, illustrations de Donatien Mary, Les Petits Platons, 2015, 64 p., 14 € — Imprimé en France

Cyril Lepeigneux, Le manteau de saint Martin

Jeanne, François, Louis et leur chien Bushmills, en vacances chez leurs grands-parents, descendent dans le gouffre de Proumeyssac, lorsque soudain, la nacelle les dépêche dans un monde étrange… L’hiver y est frisquet, les cachettes risquées et mieux vaut éviter les quelques humains encore dehors. Au petit matin, les voilà aux portes d’un bourg, en quête d’un médecin pour soigner les yeux de Jeanne. Les trois enfants découvrent qu’ils sont à Ambianorum, ville de garnison gallo-romaine ! Leurs ennuis, ou plutôt leurs aventures ne font que commencer… Réussiront-ils à sauver Martinus, soldat dans l’armée romaine, du piège tendu par les Alamans ? Car ils savent, eux, que son manteau blanc deviendra le symbole du partage et du don aux plus pauvres.
Ce roman d’aventures est écrit dans une langue très accessible et la police a été choisie avec soin pour les jeunes lecteurs qui se lancent tout seuls.

Dès 8 ans

Cyril Lepeigneux, Le manteau de saint Martin, illustrations d’Alban Marilleau, Mame, coll. « Les disciples invisibles », 2020, 137 p. Prix de lancement : 10,90 € jusqu’au 31 décembre 2020, puis 11,90 € — Imprimé en Italie

Dans la même série, du même auteur :
Cyril Lepeigneux, Les Orphelins de Paris, illustrations d’Alban Marilleau, Mame, coll. « Les disciples invisibles », 2017, 142 p., 10,90 €

Yvon Bertorello et Boris Talijancic, Ad Romam, Les fosses de Marius

Si l’on en croit le géographe grec Strabon, « Marius s’aperçut que […] l’entrée du fleuve tendait à s’oblitérer et devenait difficile, […] il fit creuser un nouveau canal où il dériva la plus forte partie des eaux du Rhône. Il en concéda la propriété aux Massaliotes, […] et cette concession devint pour eux une source de grands profits ». Partant de ce texte antique, Yvon Bertorello et Boris Talijancic ont scénarisé le 2e tome de leur bande dessinée « Ad Romam ». Blaise et ses amis y découvrent les fossae Marianae, les fameuses fosses de Marius, qui relient Arles à la mer. Si nous voyageons dans le temps (non sans heurts !), nous ne voyageons néanmoins pas jusqu’au Pacifique – les fossae Marianae n’ont rien à voir avec la fosse des Mariannes du Pacifique : nous sommes bien entre Arles et Fos-sur-Mer, entre le 1er siècle avant J.-C. et aujourd’hui. Que de pièges sur le chemin de nos jeunes étudiants ! Marché aux esclaves, attaques des barbares, prêtresse guerrière exaltée, détournement de cargaison… Ils n’auront pas un instant de répit, dans ces allers et retours entre le lycée Albert-1er de Monaco, le musée d’Istres, les quais de ce qui n’était pas encore Fos-sur-Mer, sans oublier les piscines modernes et les thermes romains !

Adolescents

Yvon Bertorello et Boris Talijancic, Ad Romam, Les fosses de Marius, Editions du Rocher, 2020, 60 p., 15,90 € — Imprimé en Belgique

Sylvie Baussier, Tout savoir sur la mythologie grecque

Apollon est un dieu solaire. « Fils de Zeus et de Léto, [il] est le dieu de la lumière, des arts et de la divination. Il est beau et bourré de talents ! Cela ne l’empêche pas d’être plutôt malheureux en amour. » Pour illustrer le portrait de ce dieu, une photo de Delphes, celle d’un vase avec la pythie, une fresque représentant la muse Uranie et un autre vase où Artémis, la jumelle d’Apollon, bande son arc. Le retour d’Ulysse est illustré par une carte de la Méditerranée situant les différents épisodes de l’Odyssée. De l’Olympe aux Enfers, du voyage de Jason à la Crète, cet album présente les principaux thèmes de la mythologie grecque. Textes courts et illustrations choisies en font un ouvrage agréable à consulter !

Dès 8 ans

Sylvie Baussier, Tout savoir sur la mythologie grecque, Fleurus, 2020, 48 p., 9,95 € — Imprimé en Roumanie

Jules César, Centurion, un nouveau numéro de la revue TétrasLire

Eduens, Séquanes, Helvètes, Germains, Harudes, Némètes… Que de peuples belliqueux en lutte, de la Gaule à la Germanie ! Alors, quand les Romains s’en mêlent, les choses se compliquent ! Faut-il cependant croire sur paroles les récits de Jules César dans la Guerre des Gaules ? Le numéro de septembre du mensuel TétrasLire a choisi un extrait de ce texte fameux pour conduire ses lecteurs au cœur des combats. Les illustrations de Jacques Guillet collent bien au récit, tandis que celles de Clémence Meynet font merveille pour accompagner « le rêve de Goban », un conte inspiré du monde celte. Entre ces deux textes, jeux, documentaires, recettes accompagnent les 8–12 ans sur les traces de César et de Vercingétorix.

Dès 8 ans

Jules César, Centurion, revue TétrasLire, septembre 2020, 96 p., 9,50 € — abonnements sur le site de l’éditeur, Alba Verba

Sophie Marvaud, Hermès détective – Ulysse a disparu (t. 3)

« — Tu sais qu’on vide ta cave et tes réserves de nourriture ? Bientôt, vous serez ruinés, Télémaque et toi !
L’adolescent, qui vient de rentrer dans la cour, se précipite vers la reine.
— Ne cède pas, Maman : Personne ne mérite de prendre la place de mon père ! »
Mais ce mari et père chéri, le célèbre Ulysse, fait-il vraiment tous les efforts nécessaires pour revenir à Ithaque, alors que la guerre de Troie est finie depuis dix ans ? C’est ce qu’Hermès, le dieu aux sandales ailées, va tenter de découvrir… avant que Pénélope ait fini son tissage. Loin de proposer un nouvel abrégé de l’Odyssée, Sophie Marvaud a choisi de mettre le lecteur dans le secret d’une filature bien spéciale, menée par Hermès : tout en restant fidèle aux sources, elle imagine certains raccourcis très astucieux dans ce « polar mythologique » destiné aux lecteurs débutants.

Dès 8 ans

Sophie Marvaud, Hermès détective – Ulysse a disparu (t. 3), illustrations de Delphine Renon, Magellan & Cie, 2020, 80 p., 9,90 € — Imprimé en France

Anne-Laure Blanc, Les Douze Travaux d’Hercule

L’oracle de Delphes a demandé à Hercule de se mettre au service d’Eurysthée, le roi d’Argolide. Ce méchant roi lui a ordonné de réaliser dix exploits, plus terribles les uns que les autres. En fait, ils seront douze, parce qu’il paraît qu’Hercule a triché deux fois. Mais avouez que chacun de nous a bien du mal à retrouver ces douze travaux — et dans l’ordre voulu par la tradition ! Du lion de Némée à la biche de Cérynie, de l’hydre de Lerne aux juments de Diomède, pour finir aux Enfers sans me faire mordre par Cerbère, j’ai tenté de faire revivre ces aventures extraordinaires. En effet, Madame la Chouette est passée de l’autre côté du miroir et publie son premier album jeunesse.
Une enfance bercée par les récits homériques, les exploits de Persée ou de Thésée, des films comme « Le Choc des Titans » ou « Jason et les Argonautes » : il n’en fallait pas plus à mon complice Willy pour se prendre au jeu et donner vie et couleurs à Hercule et au monde merveilleux dans lequel il évolue.

Dès 6 ans

Anne-Laure Blanc, Les Douze Travaux d’Hercule, illustrations de Willy, La Nouvelle Librairie Jeunesse, 2020, 20 p., 9,90 € — Imprimé en France

Yvon Bertorello et Boris Talijancic, Ad Romam, Le trophée d’Auguste

Antoine, Agathe, Blaise et Julia : quand ces quatre lycéens, par une belle nuit d’été, font le mur pour explorer le trophée d’Auguste, à La Turbie, ils ne se doutent pas des aventures extraordinaires qui les attendent. Par la vertu d’une pièce frappée à l’effigie de l’empereur, Antoine, le premier, va se retrouver en 16 avant J.-C., vêtu d’une cuirasse et armé d’une épée courte pour faire face à l’ennemi. Des allers et retours entre notre époque et les temps anciens permettent de scénariser astucieusement l’histoire de La Turbie et des environs. Car Antoine finira par persuader ses amis de le suivre dans ces sauts de temps. Ses amis et même son professeur d’histoire, intrigué par les fulgurants progrès de son élève.

Adolescents

Yvon Bertorello et Boris Talijancic, Ad Romam, Le trophée d’Auguste, Editions du Rocher, 2020, 60 p., 15,90 € — Imprimé en France

Françoise Rachmuhl, Monstres et créatures de la mythologie

Un seul œil, ou cent bras, ou une queue de serpent sur un corps féminin, ou encore deux têtes, une de chèvre et une de lionne, une seule dent pour trois, un homme à tête de taureau… Le Cyclope, les Cent-Bras, Echidna, sa fille la Chimère, les Grées, le Minotaure… Brr, la mythologie grecque fourmille de monstres et de créatures repoussantes ! En face d’eux, les Olympiens, lumineux mais parfois imprévisibles et querelleurs, mais aussi des héros : Persée, Héraclès, Bellérophon, Cadmos, Ulysse. Chacun à sa manière nous raconte comment vaincre nos peurs et résister à la colère, comment mener une vie aventureuse digne d’être chantée. Françoise Rachmuhl, conteuse hors-pair, fait revivre ces monstres antiques que personne n’a vraiment envie de croiser au coin de sa rue !

Dès 11 ans

Françoise Rachmuhl, Monstres et créatures de la mythologie, Flammarion Jeunesse, 2020, 96 p., 4,20 € — Imprimé en Espagne

Gudrun Guillaume, Athéna, la déesse aux mille facettes

« La jeune Athéna a de nombreuses qualités. Elle est aussi prudente que sa mère, Métis, et aussi intelligente que son père, Zeus. Elle a beau être une fille, elle joue à la guerre, ce qui n’est pas habituel chez les Grecs.
Zeus décide de l’envoyer chez Triton, le dieu fleuve. Sa fille, Pallas, a justement le même âge qu’Athéna. Les deux jeunes filles sont vite inséparables, comme des sœurs. De loin, Zeus continue à veiller sur Athéna. » Hélas, un de leurs combats finit très mal…
Athéna est une des déesses les plus célèbres de la mythologie grecque. Ce récit raconte quelques épisodes de sa vie : sa naissance extraordinaire, son amitié avec Pallas, la fondation d’Athènes et sa rencontre avec Arachné la tisserande. Une vie bien mouvementée !
L’univers des divinités grecques n’est pas toujours rose, il peut être violent et parfois inquiétant. Mais les récits antiques, porteurs de symboles accessibles aux enfants, les aident à comprendre le monde qui les entoure. Déesse guerrière, patronne des artisans et protectrice d’Athènes, Athéna n’a pas fini de nous surprendre !
Gudrun Guillaume adore raconter des histoires aux enfants –elle passe ici de l’oral à l’écrit pour son premier album. Gallic, dessinateur biberonné à la BD franco-belge, s’est inspiré des couleurs des vases grecs pour son tout premier ouvrage jeunesse. Un duo à encourager.

Dès 5 ans

Gudrun Guillaume, Athéna, la déesse aux mille facettes, illustrations de Gallic, La Nouvelle Librairie Jeunesse, 2020, 16 p., 9,90 €  — Imprimé en France

Fatti Burke, Cherche Tom dans les couloirs du temps – Rome antique

Mamie Béa, d’un coup de monnaie magique, a expédié Tom et son chat Sésame dans la Rome antique. Du Forum au port d’Ostie, du cirque Maxime au Colisée, d’un bain aux thermes à un banquet, Tom enchaîne les aventures. Les doubles pages fourmillent de détails, des dizaines de personnages vaquent à des occupations les plus diverses. Au milieu de cette agitation, il faut de bons yeux et de l’astuce pour retrouver Tom et répondre aux défis proposés ! Chaque thématique permet d’en savoir plus sur le mode de vie des Romains. Les solutions sont données en fin d’ouvrage, ainsi qu’un glossaire bien utile. Avec le soutien du British Museum.

Dès 7 ans

Fatti Burke, Cherche Tom dans les couloirs du temps – Rome antique, Kimane, 2020, 42 p., 13,95 € — Traduit et adapté de l’anglais. Imprimé en Chine.

Nathaniel Hawthorne, Le Minotaure

De l’aventure, du mystère et de l’action ! Rien de mieux pour faire frémir les lecteurs ! Ajoutez un jeune prince courageux, une sorcière, quelques personnages peu recommandables, un robot de métal et, enfin, un terrible monstre, mi-homme, mi-taureau, enfermé dans un labyrinthe effrayant. Sans oublier le délicieux sourire d’une princesse qui n’a pas froid aux yeux. Et voilà les aventures de Thésée qui prennent un petit air de jeu vidéo. D’Athènes à la Crète, que d’exploits ! Ils sont ici racontés avec brio par un grand écrivain américain, Nathaniel Hawthorne (1804–1864). « Le Minotaure » appartient à un recueil de nouvelles, les Tanglewood Tales ou Contes du Bois Touffu. Seul petit aménagement avec les textes fondateurs : Ariane refusant l’invitation de Thésée à la suivre, celui-ci ne l’abandonne donc pas sur l’île de Naxos – la morale puritaine est sauve !

Dès 12 ans

Nathaniel Hawthorne, Le Minotaure, illustrations de Régis Loisel, L’Ecole des Loisirs, coll. « Classiques », 2019, 96 p., 5,10 € — texte intégral traduit de l’anglais par Catherine Chaine.

Du même auteur : La Toison d’or, illustrations de Régis Loisel, L’Ecole des Loisirs, coll. « Classiques », 1979, 96 p., 5,10 € — texte intégral traduit de l’anglais par Catherine Chaine.