Thème

Antiquité

Louise Guillemot, Parménide et la fille du Soleil

« Il était une fois…
Il était une fois quoi ?
Il était une fois un roi qui mangeait des petits pois sur un sofa de soie. »
Rien de tel qu’une comptine absurde pour captiver son auditoire ! Louise Guillemot, jeune normalienne agrégée de lettres classiques, a sorti de son sac à malices tous les ingrédients nécessaires pour faire entrer ses lecteurs à pas menus dans un univers franchement complexe : celui du philosophe grec Parménide d’Elée, qui vécut au tournant du VIe et du Ve siècle avant notre ère. La fille du Soleil, c’est la jeune Phoebé, Phoebé la Lumineuse, qui va nous conduire à la recherche de la Justice et de la Vérité, en passant par la fiction et le réel, sans oublier le principe de non-contradiction. Quel chemin emprunter ? Celui qui s’appelle « EST », ou celui qui s’appelle « N’EST PAS » ? Celui qui va très loin, ou celui qui est d’emblée impraticable ? Fidèles à leur ligne éditoriale, les Petits Platons font rimer poésie et philosophie, dans un conte finement illustré. Les papiers de soie découpés, tout légers de Lauranne Quentric nous font retrouver toute la luminosité grecque – et il en faut pour ne pas se perdre dans la nuit !

De 9 à 99 ans (selon l’éditeur !)

Louise Guillemot, Parménide et la fille du Soleil, illustrations de Lauranne Quentric, Les Petits Platons, 2021, 64 p., 14 € — Imprimé en Union Européenne.

David Hawcock, Rome antique – Pop-up

En huit doubles pages animées de superbes pop-up, les enfants voyageront avec émerveillement dans la Rome antique :              après un panorama du forum, une visite du Sénat s’impose, suivie d’un combat de gladiateurs au Colisée. Comment était organisée l’armée romaine ? Quels dieux honoraient les Romains ? Quels spectacles étaient donnés au théâtre de Pompée ? Après un bref repos dans l’atrium d’une villa, filons au Circus Maximus ! Les pop-ups sont accompagnés de textes courts, faciles à lire. Une initiation bienvenue à l’Antiquité romaine.

Dès 7 ans

David Hawcock, Rome antique – Pop-up, Nui-Nui jeunesse, 2021, 12,90 € ‑traduit de l’anglais par Baptiste Levy-Gastaud, Imprimé en Chine

Françoise Rachmuhl, Les Femmes de la mythologie

La mythologie grecque nous a transmis des portraits de femmes exceptionnelles. Leurs destins, si souvent liés à ceux des hommes, ne les ont pas empêchées d’avoir de fortes personnalités. Qui ne se souvient d’Hélène et d’Andromaque sur les remparts de Troie ? de Pénélope à son métier ? d’Antigone, défiant le pouvoir royal ? d’Ariane aux portes du labyrinthe ? Rusées, protectrices ou vengeresses, puissantes magiciennes ou simples mortelles, les femmes jouent un rôle majeur dans la mythologie grecque. Dix passionnants portraits de femmes, contés par Françoise Rachmuhl, qui cite aussi quelques œuvres modernes ou contemporaines inspirées par ces destins hors-normes : les récits mythologiques n’ont jamais cessé de surprendre !

Dès 10 ans

Françoise Rachmuhl, Les Femmes de la mythologie, Flammarion Jeunesse, coll « Castor Romans », 2021, 128 p., 4,70 € — Imprimé en Espagne

Magazine Mythologie(s), Le dragon, créature de nos croyances

De l’hydre de Lerne à Fafnir, de la tarasque à la vouivre, le dragon occupe une place de choix dans nos imaginaires. Qu’il ressemble à un crocodile ailé ou à un serpent géant, qu’il préfère vivre dans une caverne ou au-dessus des nuages, le dragon appelle le héros qui saura le vaincre. Hercule, Sigurd mais aussi saint Georges, sainte Marguerite ou saint Efflam y gagneront leur célébrité. Ce magazine s’intéresse aussi aux dragons asiatiques, chinois, coréens, vietnamiens ou japonais. Des textes accessibles et des illustrations de qualité, bref, de quoi passer un bon moment lors d’un voyage ou dans son transat.

Adolescents

Magazine Mythologie(s), Les Essentiels n°10, Le dragon, créature de nos croyances, mai-juin-juillet 2021, 132 p., 12,90 € — en kiosque. Imprimé en Espagne

Viviane Koenig, Anubis et les pilleurs de tombe

« Au voleur ! Au voleur ! hurle Mérêt, une grand-mère toujours prête à raconter de jolies histoires aux enfants.
— Pendant que j’écoutais l’envoyé du Palais, dit-elle, on m’a dérobé le bracelet qui venait de ma mère. Je l’avais laissé à la maison et il a disparu ! »Il faut dire que l’envoyé du Palais avait une nouvelle tout à fait extraordinaire à annoncer au village : la mort du pharaon Toutankhamon ! Une nouvelle qui bouleverse la vie animée de Set-Maât ! Pour les jumeaux Satis et Néfer, dix ans, une nouvelle aventure commence… D’autant plus qu’un chacal noir rôde aux alentours. Un chacal, ou le dieu Anubis, protecteur des tombes et des cimetières ? Brr… Voilà un roman qui va faire frémir les jeunes égyptologues : auront-ils le courage de suivre Satis et Néfer au fin fond des tombes royales ? Viviane Koenig signe ici une enquête policière qui invite à voyager dans l’histoire. En supplément, jeux et quiz.

Dès 8 ans

Viviane Koenig, Anubis et les pilleurs de tombe, coll. « Les petits détectives de l’Antiquité », Plein Vent, 2021, 120 p., 8,50 € — Imprimé en France

Pierre Gemme, La colère des dieux

« Un géant jaillit d’un porche. Il tient un immense sac en toile épaisse.
— Ton chemin s’arrête ici ! gronde-t-il.
Le cœur d’Aouni bat si fort qu’il lui fait mal. Finou hérisse ses poils… »
Prisonniers ! Que vont devenir Aouni, jeune Egyptienne d’Abou Simbel, et son chat Finou ? Que veulent obtenir d’elle les brigands qui l’ont enlevée ? Aouni est la fille d’une célèbre magicienne, elle sait parler aux animaux et faire apparaître les dieux en cas de danger… Dans le temple désert d’Abou Simbel, un prêtre ricane déjà. Pourquoi a‑t-il manigancé cet enlèvement et pourquoi veut-il obtenir de l’or ? Un roman très illustré, à lire tout seul, qui fait la part belle à l’Egypte ancienne dans laquelle se déroule cette aventure très morale : le prêtre menteur sera victime de sa cupidité. En fin d’ouvrage, deux pages documentaires.

Dès 7 ans

Pierre Gemme, La colère des dieux, coll. « Les petits mystères d’Egypte », illustrations de Mary Gribouille, Flammarion Jeunesse, Castor romans, 2021, 48 p., 5,95 € — Imprimé en Espagne
Du même auteur, dans la même collection : La momie maléfique, coll. « Les petits mystères d’Egypte », illustrations de Mary Gribouille, Flammarion Jeunesse, Castor romans, 2021, 48 p., 5,95 €. Les deux romans peuvent être lu indépendamment.

Yan Marchand, Thalès et le trône de la sagesse

Thalès, le célèbre philosophe, vécut au VIe siècle avant J.-C. à Milet, sur la côte ionienne. Ce philosophe et géomètre, connu pour sa créativité et la rigueur de sa pensée, était aussi tête en l’air : la légende veut que, tombé dans un puits, il en soit ressorti tout guilleret : le tube du puits était épatant pour observer les étoiles !
Le récit commence par une pêche miraculeuse à Milet : un trône d’or forgé par le dieu Héphaïstos lui-même ! Mais il est écrit qu’il doit revenir au plus sage… Thalès, à l’aide ! Où trouver un vrai sage, dans ce monde déchiré par des tyrans cupides ? Pour connaître la réponse, il faudra résoudre une énigme… pharaonique.
Le lecteur est conduit à rencontrer les grandes thématiques milésiennes : la sagesse, le savoir, la géométrie, le pouvoir, la richesse… Au croisement de combats, de voyages et d’énigmes, des raisonnements mathématiques et géométriques y sont présentés. Familiarisez-vous à la pensée de Thalès, figure foisonnante pour notre imagination, grâce à la limpidité et l’humour de ce conte fabuleux relatant des épisodes fantastiques où se rencontrent pharaons, tyrans, dieux, philosophes et pêcheurs.

Dès 12 ans et pour tous les apprentis philosophes

Yan Marchand, Thalès et le trône de la sagesse, illustrations de Clara Dupré, Les Petits Platons, 2021, 64 p., 14 €

Louise Guillemot, Pythagore et la grande évasion des nombres

« C’était un triangle rectangle, dont les côtés étaient représentés par des galets posés à intervalles égaux : trois galets pour un côté, quatre pour un autre, et cinq pour le dernier.
Mais ce triangle avait quelque chose de curieux : chacun de ses côtés était aussi l’un des côtés d’un carré. Il y avait donc un carré dont les côtés mesuraient trois galets, un carré de quatre galets de côté, et cinq galets pour le dernier.
On aurait dit que le triangle avait des ailes. »
Si ma prof de maths avait dessiné au tableau un triangle prêt à s’envoler, j’aurais bien plus vite compris le fameux théorème qu’un certain Pythagore, dans cet album, explique à ses élèves un beau jour du VIe siècle avant J.-C. Juste un épisode dans ce récit dont les nombres sont les héros : Un, Deux, Trois et Quatre. Imaginez qu’ils se sont évadés de la vie quotidienne pour se retrouver à Crotone, en Grande-Grèce. Ils y découvrent qu’ils ne sont pas seulement utiles, mais qu’ils sont beaux et nécessaires à l’harmonie du monde.
Une initiation onirique aux mathématiques, il fallait l’oser – mais ces paris extraordinaires sont la marque de fabrique des éditions de Petits Platons. 1, 2, 3, partez !

Dès 9 ans

Louise Guillemot, Pythagore et la grande évasion des nombres, illustrations d’Anna Griot, Les Petits Platons, 2021, 64 p., 14 € — Imprimé en Europe.

Nathaniel Hawthorne, Les pommes d’or

Nathaniel Hawthorne, Les pommes d’or

Ce récit, extrait du Livre des Merveilles de Nathaniel Hawthorne, est le thème central du 61e numéro du magazine TétrasLire. Il est illustré par Hengjing Zang. Hercule s’est arrêté quelques instants en la charmante compagnie des nymphes, et leur a raconté ses exploits. Mais il doit à présent repartir, une nouvelle épreuve l’attend : cueillir les pommes d’or du jardin des Hespérides. Et la tâche ne s’annonce pas de tout repos…
En plus dans ce numéro : des jeux, un dossier pour tout savoir sur les héros antiques et modernes, une rencontre avec la cascadeuse Estelle Piget, des recettes gourmandes pour une pause bien méritée, des conseils de pro pour créer des photos avec des effets spéciaux, ainsi que la légende germanique de Siegfried, illustrée par Sylvie Bleeckx.

Dès 8 ans

Invincible, Magazine TétrasLire n° 61, mars 2021, 96 p., 9,50 € — Imprimé en France. Pour s’abonner et en savoir plus.

Audrey Stéphanie, Les Audacieuses, héroïnes d’hier pour jeunes filles d’aujourd’hui

De Tanaquil, devineresse étrusque qui devint reine de Rome, à Augustina de Aragon, héroïne qui combattit contre les troupes de Napoléon, cet album narre les aventures hors du commun de vingt femmes qui ont marqué l’histoire européenne – y figurent aussi Jeanne d’Arc ou Aliénor d’Aquitaine, dont les destins sont mieux connus. Vies légendaires ou mieux documentées, peu importe. Reine, fille du peuple, combattante ou savante, chacune incarne un moment clé de l’histoire européenne. Audrey Stéphanie dresse leur portrait avec une énergie communicative, parfois dans une langue un peu trop contemporaine, qui pourrait laisser croire que les caractères sont évalués à l’aune de notre temps. On regrettera une relecture un peu rapide, mais peu importe, le texte emporte d’autant plus l’adhésion qu’il est servi par de superbes illustrations. Les portraits, très féminins, vigoureux et colorés, sont mis en valeur par une réalisation technique de grande qualité. Un premier livre qui augure bien de la suite !

Dès 12 ans

Audrey Stéphanie, Les Audacieuses, héroïnes d’hier pour jeunes filles d’aujourd’hui, illustrations d’Aude Benoit, Editions L’étoffe des héros, 2020, 58 p., 19,90 € — Imprimé en Italie

Yves Marchand, Les Mystères d’Héraclite

Yves Marchand, Les Mystères d’Héraclite

Sur les marches du temple d’Artémis, à Ephèse, un adolescent n’écoute guère les tirades de son père. Il est là, bouche bée, à regarder passer la jolie petite Népias, la fille d’un riche citoyen de la ville. Il se nomme Héraclite, et ne sait pas encore qu’il sera encore célèbre dans 2500 ans ! Célébrer le culte de Déméter, être initié aux mystères d’Eleusis, en revenir avec la promesse de devenir immortel ? Être invité à profiter de sa jeunesse, de sa réputation, de sa fortune, et, bientôt, de la jeune Népias ? Mais voilà que le jeune homme se met à douter en regardant le Caÿstre. « Ce fleuve… Ce vieux fleuve… Il s’écoule… Tout s’écoule. Personne ne se baigne deux fois dans la même eau. Si bien que l’on se baigne et que l’on ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve. » Et le philosophe de refuser une vie toute tracée : « Tout s’écoule, mais qui regarde-t-on ? Celui qui se laisse emporter sans un mot, comme les moutons qui tombent de la berge, ou le nageur qui lutte contre les courants ? Qui des deux aura eu la vie la plus belle, même si la fin est la même ? »
Fidèle à l’esprit de la collection, « Les Mystères d’Héraclite » traduit en un récit mi-fable mi-biographie ce que la pensée d’Héraclite (535 –475 avant J.-C.) a apporté à la philosophie grecque.

Adolescents

Yves Marchand, Les Mystères d’Héraclite, illustrations de Donatien Mary, Les Petits Platons, 2015, 64 p., 14 € — Imprimé en France

Cyril Lepeigneux, Le manteau de saint Martin

Jeanne, François, Louis et leur chien Bushmills, en vacances chez leurs grands-parents, descendent dans le gouffre de Proumeyssac, lorsque soudain, la nacelle les dépêche dans un monde étrange… L’hiver y est frisquet, les cachettes risquées et mieux vaut éviter les quelques humains encore dehors. Au petit matin, les voilà aux portes d’un bourg, en quête d’un médecin pour soigner les yeux de Jeanne. Les trois enfants découvrent qu’ils sont à Ambianorum, ville de garnison gallo-romaine ! Leurs ennuis, ou plutôt leurs aventures ne font que commencer… Réussiront-ils à sauver Martinus, soldat dans l’armée romaine, du piège tendu par les Alamans ? Car ils savent, eux, que son manteau blanc deviendra le symbole du partage et du don aux plus pauvres.
Ce roman d’aventures est écrit dans une langue très accessible et la police a été choisie avec soin pour les jeunes lecteurs qui se lancent tout seuls.

Dès 8 ans

Cyril Lepeigneux, Le manteau de saint Martin, illustrations d’Alban Marilleau, Mame, coll. « Les disciples invisibles », 2020, 137 p. Prix de lancement : 10,90 € jusqu’au 31 décembre 2020, puis 11,90 € — Imprimé en Italie

Dans la même série, du même auteur :
Cyril Lepeigneux, Les Orphelins de Paris, illustrations d’Alban Marilleau, Mame, coll. « Les disciples invisibles », 2017, 142 p., 10,90 €