Thème

Pour rire

Nicolò Carozzi, Hardie comme une souris

« “Tu veux jouer ?” demanda la souris au poisson. “OH OUI !” répondit le poisson. Et ils commencèrent à jouer », la souris batifolant devant l’aquarium, le poisson sautillant à qui mieux mieux. Jusqu’à l’arrivée de trois compères dont nous ne voyons que les ombres sur le mur… et bientôt, voilà nos trois chats menant une sarabande endiablée autour de l’aquarium. Qui croqueront-ils en premier ? Mais notre amie la souris, « hardie » comme le dit le titre de cet album, trouve un subterfuge original pour échapper au pire… Les dessins sont aussi désopilants que l’histoire, c’est loufoque et charmant !

Dès 4 ans

Nicolò Carozzi, Hardie comme une souris, Albin Michel Jeunesse, 2022, 40 p., 14,90 € — Traduit de l’anglais par Anne Léonard. Imprimé en Lettonie

Sarah Cheveau, Parcours santé pour les mains

Ouvre, ferme, secoue ta main droite, puis ta main gauche. Suis ce chemin, étire tes doigts… Dans ce parcours de santé original aux couleurs « pétantes », Sarah Cheveau propose aux tout-petits un parcours ludique, intuitif et progressif pour lire et jouer en même temps. Échauffements, sauts, escalade, étirements en longueur puis en largeur, jeux d’équilibre… et pour le retour au calme, rien de mieux que de caresser les petits lapins.
Un livre pour développer la motricité fine et la dextérité, empreint de la philosophie Montessori.

Tout-petits

Sarah Cheveau, Parcours santé pour les mains, Eds Thierry Magnier, 2021, 24 p. cartonnées, 11,90 € — Imprimé en Pologne

Véronique Joffre, Imagier mouillé

De la goutte à la flaque, de la mare à la cascade, de la marée haute à la marée basse, il y en a des occasions de se mouiller ! Cet imagier aussi simple qu’original montre de drôles d’animaux dans leur milieu aquatique : escargot, grenouille, poisson, crabes et canards… Seul le chat n’y mettra pas la patte ! Des couleurs vives, des formes franches, idéal avant d’aller au bain (mais attention, le carton n’aime pas l’eau) !

Tout-petits

Véronique Joffre, Imagier mouillé, Eds Thierry Magnier, 2016, 24 p. cartonnées, 11,90 € — Imprimé en Malaisie (éd. 2013).

Florence Magnin, Amandine et Caramel

Amandine, « curieuse et gourmande », a osé explorer une vieille bâtisse abandonnée. Dans la cuisine, elle trouve un livre de recettes bien étranges : quel goût peuvent bien avoir ces gâteaux qui se nomment « Vampirella aux groseilles » ou « Mélusine-Frangipaneux » ? La charlotte de Dame Tartine tient toutes ses promesses : elle va grandir, grandir et notre Amandine, suivie de son écureuil Caramel, va pénétrer dans son royaume – celui de la célèbre chanson ! Florence Magnin a glissé d’autres allusions sucrées et littéraires dans ce délicieux album, je vous laisse les découvrir. Son Amandine pourrait être la cousine de Caroline, avec sa salopette, ses taches de rousseur et son air mutin, et ce n’est pas pour déplaire. Les illustrations très colorées, fourmillent de détails amusants– mais gare, la sorcière d’Hansel et Gretel n’est pas loin ! Pour tous les becs sucrés et les amateurs de contes de fées !

Dès 5 ans

Florence Magnin, Amandine et Caramel, Editions Clair de Lune, 2022, 48 p., 19,95 € — Imprimé en France

Emilie Vast, Je confonds tout !

Vous savez tous que je suis l’actualité d’Emilie Vast avec une grande attention, car ses albums offrent toujours l’occasion de s’émerveiller. Avec Je confonds tout !, elle nous régale autant par le scénario que par son humour et son trait, si simple (en apparence !). Lapin Brun raconte une histoire à son compère : « Alors voilà : un jour Escargot décide de partir en voyage. Il quitte sa maison et devient une limace. » « N’importe quoi ! Ce n’est pas possible », rétorque Lapin beige, qui explique un peu plus loin que « les limaces ne sont pas des escargots sans coquille. Ce sont deux animaux différents mais de la même famille : les gastéropodes ». Et hop ! Un nouveau mot vite appris !
Corbeaux, guêpes et abeilles, chameau et dromadaire, mouette et goéland, serpent et lézard, pingouin et manchot : à chaque fois que Lapin Brun tente de relancer son histoire, à chaque fois, Lapin Beige le renvoie dans ses buts – ou plutôt à la réalité du monde. Mais sans se fâcher, en jouant de finesse et d’humour. C’est drôle, c’est tendre, c’est farfelu et comme toujours chez MeMo, c’est fabriqué avec soin sur un beau papier mat.

Dès 2 ans

Emilie Vast, Je confonds tout !, MeMo, 2022, 48 p., 14 € — Imprimé en Europe

Sebastian Meschenmoser, L’écureuil et la très grosse noix

« L’écureuil n’en croit pas ses yeux. Il la regarde et ne sait que dire. » Et nous non plus… car, sans l’avoir nommée, nous la voyons bien, cette « très grosse noix » ! « Comment a‑t-elle pu atterrir ici, à l’intérieur de l’arbre ? Il n’a jamais vu d’aussi grosse, d’aussi belle noix que celle-là. » Reste à la cacher, mais où… « C’est désespérant ! Comment faire ? Il faut que cette cachette soit comme la noix elle-même : parfaite et inoubliable. L’écureuil réfléchit, réfléchit… Il faut rester concentré, et surtout, ne pas se laisser distraire ! »
C’est bien sûr ce qui va arriver et nous voilà partis à la suite de cet écureuil fantasque et blagueur. Sebastian Meschenmoser retrouve ici son compère l’écureuil, dont il a déjà conté et dessiné de nombreuses aventures – L’écureuil et le roi de la forêt, L’écureuil et la lune, L’écureuil et le printemps… — toujours aussi farfelues. Il a le talent de donner des expressions très vivantes, mais pas tout à fait humaines, à ses vedettes, car l’écureuil ne serait rien sans le hérisson, l’ours ou le bouc. Et si vous avez des souvenirs d’allemand, entraînez-vous à prononcer avec vos enfants le titre original : Herr Eichhorn und die unvergessliche Nuss !

Dès 4 ans

Sebastian Meschenmoser, L’écureuil et la très grosse noix, Minedition, 2022, 60 p., 15 € — Traduit de l’allemand par Julie Duteil. Imprimé en Pologne

Satomi Ichikawa, Accroche-toi à Maman !

Hier, Rimba a vu « un bébé orang-outan sur le dos de sa maman » — car la fillette vit sur l’île de Bornéo, à la lisière de la plus ancienne forêt tropicale du monde, où se cachent les derniers membres de cette espèce menacée. Le lendemain, quand sa maman lui demande d’aller chercher quelques bananes, elle lève le nez, et aperçoit un « nid » bien étrange… Et voilà le début d’une drôle d’aventure : Rimba va rejoindre Pongo et sa maman. Elle nous fait ainsi découvrir la vie quotidienne de ces grands singes, lors d’une promenade assez mouvementée dans la canopée. Satomi Ichikawa illustre avec humour et finesse cette histoire pleine d’imprévus. Notamment à l’heure du repas : une bouchée de durian, passe encore, mais des fourmis, non merci !

Dès 5 ans

Satomi Ichikawa, Accroche-toi à Maman !, L’Ecole des Loisirs, 2022, 28 p., 13 €

Fiona Watt, Où est mon hibou ?

Un ventre trop pelucheux ? Une queue trop rugueuse ? Des ailes trop crépues ? Non, « ce n’est pas mon hibou ». Alors, où est mon hibou ? Ce livre cartonné, qui se regarde et qui se touche, avec des couleurs vives et des matières différentes, fera le bonheur des bébés – chouette, alors !

Tout-petits

Fiona Watt, Où est mon hibou ?, illustrations de Rachel Wells, Usborne, 2022, 10 p. cartonnées, 7,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine.

Alain Broutin, Calinours se réveille

« Ohé ! C’est moi, Calinours !
Je suis déjà réveillé.
En attendant le printemps
Je me promène en chantant :
Vive la neige ! Vive le vent ! »
Et c’est parti pour une belle partie de luge, ou plutôt de toboggan sur son « petit derrière ».
Mais qu’en pensent le lièvre, le castor ou l’écureuil ? Le sanglier et la tourterelle ?
Un conte-randonnée très classique (il y a près de 20 ans que Calinours nous régale !), idéal pour passer de l’hiver au printemps. Chez moi, les perce-neige ont déjà laissé la place aux primevères. Alors, vite, aidons Calinours à se réveiller pour de bon.

Dès 3 ans

Alain Broutin, Calinours se réveille, illustrations de Frédéric Stehr, L’Ecole des Loisirs, coll. « Les Lutins », 1992, réédition 2020, 32 p., 5 € — Imprimé en France

Hélène Lasserre, Quand Maman était petite… comme moi

Vous qui étiez enfants dans les années 1990, avez-vous mesuré la distance qui vous sépare des enfants d’aujourd’hui ? Choisir des vidéos au vidéo-club, nourrir son Tamagotchi, dépenser quelques francs en bonbons chimiques, faire une course en sac à la fête de l’école, attendre la fin d’une pellicule pour faire développer ses photos… si cela vous rappelle de bons souvenirs, n’hésitez pas à partager avec vos enfants ce nouvel album d’Hèlène Lasserre et Gilles Bonotaux. Après le succès de Quand Mamie était petite… comme moi, voici donc une plongée dans un monde qui s’efface doucement. Les auteurs nous font découvrir quelques ambiances et tranches de vie, en famille ou à l’école, avec une bienveillance amusée qui fait chaud au coeur – auraient-ils eu 10 ans à l’époque des visites scolaires au Futuroscope ?

Dès 6 ans

Hélène Lasserre, Quand Maman était petite… comme moi, illustrations de Gilles Bonotaux, Eds Saltimbanque, 2022, 64 p., 14,90 € — Imprimé en Italie

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle (adaptation)

« “Un petit d’homme ! jappa-t-il. Il y a un petit d’homme !”
presque sous son museau se trouvait un bébé à la peau sombre, tout juste en âge de marcher. Le bébé leva la tête vers Rama et éclata de rire.
“C’est donc ça, un petit d’homme ? dit Raksha. Amène-le par ici !”
Alors, de la même façon qu’il aurait porté un de ses quatre louveteaux, Rama prit délicatement Mowgli dans sa gueule et le déposa parmi les petits loups. Aussitôt, l’enfant se mit à boire le lait de Raksha. La louve leva ses deux yeux vers et dit à Rama :
“Il est aussi frêle qu’une grenouille. Nous l’appellerons Mowgli. ” »
Que d’aventures suivront, avec l’ours Baloo et la panthère Bagheera, face au peuple des singes et aux griffes de Shere Khan !
Le charme de cet album vient en grande partie des illustrations, à cent lieues de celles des dessins animés : des tons bleutés, roses, orangés, violines, un trait fin et délicat, des compositions à l’équilibre subtil : la jungle de Florian Pigé est une jungle de rêve, une jungle de papier peint, et qui pourtant n’entre pas en conflit avec le texte. Celui-ci est une adaptation respectueuse à la fois de l’auteur et des jeunes lecteurs, dans une langue fluide et bien rythmée.

Dès 6 ans

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle, illustrations de Florian Pigé, traduction et adaptation de Thibault Vermot, Sarbacane, 2022, 64 p., 16,90 € — Imprimé en France

QiaoQiao Li, Papa a beaucoup de travail !

« C’est le grand jour ! On va se balader, papa et moi. »
Voilà donc, dans le bus, un petit bonhomme tout fier, avec sa casquette orange, et un Papa qui ne lâche ni son téléphone, ni son ordinateur. Et le téléphone de sonner…
« Oh, un bel oiseau ! Tiens, on dirait que quelqu’un vole sur son dos », s’étonne notre bout de chou. Une fée ! Cette douce apparition suffira-t-elle pour que Papa daigne enfin éteindre son ordinateur ? Un album plein de tendresse pour aider les adultes à vraiment déconnecter et à partager de belles aventures avec leurs enfants, entre le monde réel et celui de la fantaisie.

Dès 4 ans

QiaoQiao Li, Papa a beaucoup de travail !, Minedition, 2022, 40 p., 14,20 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine