Thème

De 5 à 6 ans

Karine-Marie Amiot, Les merveilleuses histoires de Grand-Père

Un lièvre blanc dans la neige ; un renard à l’école des poussins ; un papa chien et son fiston ; deux frères canetons ; un grand-papa hibou ; une biquette et son papa bouc ; un chat et une souricette ; un troupeau de moutons et, pour finir, un petit bout de bois ! Voilà les comparses de ces neuf contes animaliers, à la fois dynamiques et tendres. S’il y a toujours une morale, elle est aussi légère qu’un flocon ou qu’une plume dans le vent – mais les enfants y seront d’autant plus sensibles que ces animaux leur seront devenus proches. Un format généreux, idéal pour une lecture partagée avec… Grand-Père.

Dès 4 ans

Karine-Marie Amiot, Les merveilleuses histoires de Grand-Père, illustrations de Julie Mellan, 2022, Mame, 64 p., 16,90 € — Imprimé en Pologne

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur

« La veille de Noël est un jour étrange à mon avis. Toute la journée, on doit attendre, encore et encore. Gunnar et moi, nous nous sommes faufilés dans le salon et avons tâté tous les cadeaux qui se trouvaient dans la panière à linge.
— Crois-tu que tu auras un cadeau enchanteur ? a demandé Gunnar.
Car figurez-vous qu’un cadeau enchanteur est le plus merveilleux des cadeaux. »
Nous sommes en 1913, et Astrid, qui ne sait pas encore quelle sera sa célébrité, a six ans et, à six ans, préparer Noël, au fin fond de la Suède, c’est toute une aventure. Il y faut un sapin, bien sûr, décoré de bougies et de drapeaux en papier, il y faut des oranges et des noix, des chants et du riz au lait… de la neige et un peu de magie ! Facile, grâce au crayon malicieux de Cécilia Heikkilä et à ses couleurs chaudes comme du pain d’épices.
Chers parents, le truc de la panière à linge étant éventé, à vous de trouver où cacher les cadeaux !

Dès 4 ans

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur, illustrations de Cecilia Heikkilä, Cambourakis, 2022, 32 p.,15 € — Traduit du suédois par Catherine Renaud. Imprimé en Lettonie

Stéphane Kiehl, Blanc, une histoire dans la montagne

« Notre maison était ouverte sur la forêt. […] Un renard venait délicatement fouiller dans notre grande poubelle installée devant le portail de la maison. Il se régalait de nos restes et ce dîner improvisé le satisfaisait tant qu’il revenait se servir chaque jour. La première fois, je l’avais juste aperçu, je me souviens de l’émotion de cette rencontre.
J’avais alors établi un poste de surveillance et, à travers la fenêtre de ma chambre, j’attendais que l’animal réapparaisse. » Et puis, un beau jour, un jour blanc de neige, le narrateur est parti vers la forêt… Dans tout ce blanc, c’était risqué, et, au détour d’une page en papier calque (quelle belle astuce !), il se rend compte qu’il est perdu…
Quelques taches de couleur – du roux, du vert — ponctuent cette symphonie en noir et blanc dans un album très raffiné, qui invite au rêve et laisse flotter l’imagination. Je l’avais loupé à sa sortie, merci à la librairie du Temps Retrouvé, à Salbris, de l’avoir proposé aux jeunes lecteurs solognots dont certains vivent au plus près des renards.

Dès 5 ans (et pour tous les rêveurs)

Stéphane Kiehl, Blanc, une histoire dans la montagne, 2020, La Martinière Jeunesse, 32 p., 16,90 € — Imprimé en Slovénie

Marie Colmont, Marlaguette

« Elle s’appelait Marie-Olga, mais on disait Marlaguette pour faire plus court et aussi plus gentil. Un jour qu’elle était allée cueillir des champignons dans les bois, … une grosse bête sauta sur elle et l’emporta pour la manger. Une grosse bête grise, avec des oreilles pointues, une gueule rouge : bref, un loup. » Mais voilà que les choses ne se passent pas tout à fait comme dans le Petit Chaperon rouge. Marlaguette va résister, le loup va se faire très mal et Marlaguette va le soigner. Elle va aussi finir par admettre, sur les conseils du vieux bûcheron, qu’un loup ne peut pas être végétarien, qu’il est et doit rester sauvage et carnivore.
Quarante ans (eh oui !) après sa première publication, Gerda Muller propose une nouvelle version illustrée de Marlaguette, conte sensible sur la nature signé Marie Colmont (1895–1948). Le superbe format 24 X 30 cm, agrandi, permet de découvrir de nouveaux détails, savoureux et délicats.
Sa morale reste bien d’actualité : quel que soit le loup rencontré, il ne faut pas imaginer pouvoir l’apprivoiser ; la nature est ainsi faite que les enfants ne peuvent pas en faire toujours à leur guise, ce que comprend très bien la fillette, dans un grand élan de générosité.

Dès 4 ans

Marie Colmont, Marlaguette, illustrations de Gerda Muller, Le Père Castor, Flammarion Jeunesse, 2022, 32 p., 13,50 € — Imprimé au Portugal. Autres formats disponibles à moindre prix.

Bénédicte Delelis, Le merveilleux Noël des jouets

« Je m’appelle Olga. Et je suis une poupée. J’habite aux Galeries parisiennes, au rayon “Jouets”. […] lorsque les enfants passent et nous regardent de leur petit air gourmand et plein d’espoir, après avoir dit :” Oh, mais qu’elle est drôle !”, ils s’écrient invariablement : “Et ses joues sont si rouges !” »
La poupée Olga, sa « sœur » Rose, Sibylle la souris mécanique et Marcel le soldat de bois seront bientôt rejoints par Henri, l’ours polaire, qui s’est cassé la jambe en faisant des cabrioles à ski.
Car cette histoire se déroule au début des années 1900, dans l’univers féerique d’un grand magasin parisien qui a installé pour la première fois une vitrine de Noël animée. Bénédicte Delelis revisite ici les thèmes classiques des contes de Noël : jouets qui s’animent la nuit, enfants riches et capricieux s’amendant en offrant un jouet aux enfants pauvres, adultes tour à tour sévères et compatissants… et comme elle est théologienne, elle a glissé le récit de la Nativité au milieu de la féerie. On y chante aussi (paroles en fin d’album), entraînés par la boîte à disques de monsieur François. Les dessins aquarellés d’Anne-Charlotte Larroque ont recréé à merveille l’ambiance élégante des grands magasins, dames enchapeautées et messieurs en redingotes, mais d’un pinceau si léger et aérien que le conte en devient presque intemporel. Ajoutez à ce superbe album un CD et un QR code qui permettront de passer une petite heure en compagnie d’Olga et de chanter quelques chants de Noël, et vous comprendrez que je suis tombée sous le charme ! A offrir dès début décembre, pour la Saint-Nicolas, afin de bien en profiter avant Noël.

Dès 4 ans

Bénédicte Delelis, Le merveilleux Noël des jouets, illustrations d’Anne-Charlotte Larroque, Mame, 2022, 48 p + 1 CD + 1 QR Code, 19,90 € — Imprimé en Pologne

Louis-Maurice Boutet de Monvel, Les plus belles chansons de notre enfance

Quand vous chantonnez en vous souvenant de votre Grand-Mère, entonnez-vous « Il était une dame Tartine / dans un beau palais de beurre frais »… ou bien « Cadet Rousselle [qui] a trois maisons / qui n’ont ni poutres ni chevrons », à moins que ce ne soit « Malbrough s’en va-t-en guerre, miroton miroton mirontaine… » ?
Les 27 comptines et rondes traditionnelles de cet album font partie de notre patrimoine le plus précieux, celui de notre enfance — et de l’enfance de combien de générations avant nous ? La première édition de Vieilles chansons et danses pour les petits enfants a paru en 1883 et Chansons de France pour les petits Français, l’année suivante : deux albums illustrés par Louis-Maurice Boutet de Monvel (1850 – 1913) dont les premiers tirages se collectionnent à prix d’or, et qui ont été maintes fois réédités, parfois avec des variantes.
Les éditeurs ont choisi de reprendre ici quelques chansons assorties des charmantes frises et illustrations de Boutet de Monvel, mais redécoupées : enfants sages en costumes fin de siècle (le XIXe !), ou déguisés à la mode Grand Siècle, soldats qui pourraient être de plomb, rossignols, papillons et coquelicots. La typographie, très joyeuse, aidera les apprentis lecteurs à distinguer couplets et refrains.
Le CD et le QR code associé aideront à se remettre ces airs anciens en mémoire. Mais où est passée « la tabatière qui n’est pas pour ton vilain nez » ?

Dès 3 ans

Les plus belles chansons de notre enfance, illustrations de Louis-Maurice Boutet de Monvel, Mame, 2022, 56 p, avec un CD et QR code, 16,90 € — Imprimé en Pologne

Christian Demilly, Bulle dans sa bulle

Bulle a enfilé son costume de lapin bleu, celui qui a des oreilles et un pompon pour la queue. Et dans ce costume, il lui en arrive des aventures- enfin, de toutes petites aventures : manger du saucisson et des éclairs au chocolat, mais pas en même temps, ça, il a essayé et ce n’est pas bon du tout ; collectionner les objets les plus bizarres, quitte à ne plus savoir dans quelle boîte de boîte de boîte il les a rangées ; rêver aussi, Bulle aime beaucoup ça, surtout quand son rêve le conduit dans un monde tout doux (mais pas tout mou, ne confondons pas) … Voilà un album 100 % poétique, donc forcément un peu rebelle ! Sans aucune violence, ni colère, ni jalousie, ni rien de tout cela, bien au contraire, Bulle a choisi : il s’est construit un petit monde bien à lui, avec la complicité d’Audrey Calleja dont le crayon est doux et acidulé comme un bonbon. A déguster sans modération, idéal pour aider un enfant un peu angoissé ou remuant à construire aussi ce petit monde dont il rêve.

Dès 4 ans

Christian Demilly, Bulle dans sa bulle, illustrations d’Audrey Calleja, Grasset Jeunesse, 2022, 40 p., 17 € — Imprimé en Espagne

Jean-Luc Englebert, Jan le petit peintre

Et si les arêtes et les restes de poisson pourri ne servaient pas seulement à fabriquer de la colle ? De la colle ? Mais c’est déjà bien surprenant ! Pourtant, ce sont bien ces ingrédients que Jan, jeune apprenti d’un peintre célèbre de la Renaissance flamande, apporte ce matin-là à l’atelier. Comme il est le plus jeune des apprentis, il a pour rôle de balayer, d’affiner les pinceaux, de broyer les couleurs. Tâches auxquelles il se dévoue en regardant avec curiosité comment travaille le maître, qu’il essaie d’imiter, le soir, en cachette. Si vous voulez savoir pourquoi il y a tant de bleu sur la couverture, alors que Jan est censé broyer des pigments rouges, lisez cet album ! Les dessins en sont charmants, inspirés tout à la fois de Sempé et de Mitsumasa Anno et le récit aborde, sans en avoir l’air, une belle page d’histoire de l’art.

Dès 5 ans

Jean-Luc Englebert, Jan le petit peintre, Ecole des Loisirs, coll. « Pastel », 2022, 40 p., 13 €

Marie Tibi, La Fougère et le Bambou

Au soir de sa vie, « un vieil homme » légua deux graines à ses fils : à l’aîné, une graine de fougère ; au cadet, une graine de bambou. « Plantez-les dans la forêt en souvenir de moi. » Si la fougère recouvrit vite le sol, rien ne poussa de la graine de bambou. Ou du moins, pas aussi vite…
Mais le plus jeune des frères ne renonça pas… Et, la cinquième année, voilà qu’une minuscule pousse sortit de terre ! Il lui avait fallu le temps de « faire pousser des racines ».
Sous le crayon de Jérémy Pailler, le jeu graphique fait de ce « vieil homme » et de ses fils trois souris habillées, vivant dans un univers mi-humain mi-souris, ce qui donne un charme un peu vintage à cet album, inspiré d’une fable orientale ou chinoise (qui saura le dire précisément ?). Une belle leçon de vie, de persévérance et d’espoir.

Dès 5 ans

Marie Tibi, La Fougère et le Bambou, illustrations de Jérémy Pailler, L’école des loisirs, coll. « Kaléidoscope », 2022, 40 €, 13,50 €

Vanessa Marin, Golet, un petit fou au grand cœur

« Ce soir, tous les serviteurs s’agitent dans les cuisines : un grand banquet se prépare. Crépin appelle Golet :
‒ Voilà ton rôle : au dernier moment, tu te mets dans cet énorme gâteau posé là sur des tréteaux, je referme sur toi un couvercle de pâte. Tu vas te sentir balancé pendant quelques minutes : ce sont les valets qui apportent le gâteau sur la table au son des trompettes. Dès que la musique s’arrête, tu soulèves le couvercle et tu apparais… Ensuite, tu sautes par terre et tu commences ton numéro de jonglage.
‒ À vos ordres ! répond le jeune garçon. »
Quel drôle de métier que celui de fou ! Golet, qui n’a jamais grandi, a appris à jongler et à faire des cabrioles au château de Guillaume de Normandie.
Après avoir fait le pitre pour animer un banquet, après être sorti d’un énorme gâteau, il est parti se coucher. Mais soudain, en pleine nuit, il entend cliqueter des armes et parler à voix basse. Derrière les réjouissances, un complot se prépare…
Dans la tête de Golet, une voix s’impose, plus forte que tout : « Je n’ai qu’une heure pour sauver le duc Guillaume. » Y parviendra-t-il ? S’il n’est pas bien grand, notre Golet est intrépide, inventif et courageux !
Guillaume de Normandie a 19 ans en 1046, et il a bien du mal à imposer son autorité autour de lui. Prévenu par son fou, il échappe à un complot et, quittant Valognes, va se réfugier à Falaise.
L’épisode raconté dans cet album a bien eu lieu ! Ce récit aux nombreux rebondissements est suivi d’une brève chronologie et de quatre silhouettes de Golet (et de son chat !) à reproduire et à colorier.

Dès 5 ans

Vanessa Marin, Golet, un petit fou au grand cœur, illustrations d’Emma La Maôve, Editions de la Nouvelle Librairie Jeunesse, 2022, 34 p., 9,90 € — Imprimé en France

Jacques Prévert, En sortant de l’école

« En sortant de l’école
nous avons rencontré
un grand chemin de fer
qui nous a emmenés
tout autour de la terre
dans un wagon doré… »
En ce début septembre, qui n’aurait pas envie de monter dans ce wagon doré, ou de faire le tour du monde, « de la lune et des étoiles, à pied à cheval en voiture et en bateau à voiles » ? Gallimard Jeunesse nous offre la réédition d’un superbe album illustré par Jacqueline Duhême. Née en 1927, cette grande artiste a fait ses débuts dans l’atelier de Matisse, puis a su convaincre les grands poètes de son temps d’écrire pour les enfants, tout en étant dessinatrice de presse. Sa connivence avec Jacques Prévert (1900–1977) est devenue une vraie amitié, sur laquelle reviennent deux belles pages documentaires. Les musiciens trouveront aussi en fin d’album la partition de ce poème devenu chanson : « Paroles de Jacques Prévert, musique de Joseph Kosma », savaient si bien dire les Frères Jacques avant de nous entraîner « tout autour de la terre ».

Dès 4 ans

Jacques Prévert, En sortant de l’école, illustrations de Jacqueline Duhême, Gallimard Jeunesse, 2022, 32 p., 15,50 € — Imprimé en Italie — Une réédition bienvenue de l’album paru en 1981.

Rob Lloyd Jones, Explore… le monde des Vikings

« Il y a mille ans, en bordure de forêts denses et de mers glacées, dans une contrée appelée Scandinavie, vivait un peuple connu sous le nom de Vikings. Dès le lever du soleil, ce village viking s’éveille. »
Cet album cartonné à destination des petites mains invite à découvrir le monde des Vikings : ici, une ville animée, ailleurs une ferme – mais pourquoi ne pas embarquer pour des destinations lointaines, quitte à piller un monastère au passage. Au retour, un grand banquet s’organise. Mais bientôt, les funérailles du vieux chef impressionnent tout le village, qui assiste à la mise à l’eau du bateau enflammé…
Les puristes trouveront peut-être à redire à certains détails, mais la présentation est correcte, les dessins fourmillent de détails, les textes sont honnêtes – et en plus, il y a des petits trous et des rabats pour animer l’histoire !

Dès 4 ans

Rob Lloyd Jones, Explore… le monde des Vikings, illustrations de George Ermos, Usborne, 2022, 14 pages cartonnées, 9,95 € — Traduit de l’anglais par Lorraine Beurton-Sharp