Thème

De 8 à 9 ans

Jean de la Fontaine, Fables choisies et illustrées par Henri Galeron

Le 8 juillet 2021 a vu le 400e anniversaire de Jean de la Fontaine – madame la Chouette aurait-elle choisi le parti du Lièvre, pour arriver un peu tard au but ? Henri Galeron a fait le choix très judicieux de 42 fables, mêlant fables connues, telles Le Lièvre et la Tortue, Le Corbeau et le Renard, ou Le Chêne et le Roseau, et d’autres qu’il serait dommage d’oublier, comme Le Singe ou La Tortue et les deux canards. Ses illustrations sont un régal pour l’œil : ses animaux, peints avec la minutie d’un zoologue, nous ressemblent tellement…

Pour toute la famille

Jean de la Fontaine, Fables choisies et illustrées par Henri Galeron, Editions des Grandes Personnes, 2021, 56 p., 17,50 €

Mon bloc d’activités – L’été

Ramasser des mûres, ou visiter la tour Eiffel ? Aller au cinéma ou choisir des lunettes de soleil ? Observer les singes au zoo ou restaurer une mosaïque romaine ? Avec ce livre attrayant proposant plus de 100 jeux variés, les enfants ne risquent pas de s’ennuyer. Parmi les énigmes visuelles, les jeux de lettres et les jeux de chiffres proposés, ils trouveront des mots mêlés sur le thème de la plage, un labyrinthe menant à une cabane secrète et des poissons jumeaux à repérer dans un aquarium. Toutes les réponses figurent à la fin du livre. Les pages détachables permettent de distribuer les jeux au fur et à mesure, ou de faire jouer plusieurs enfants. Certains jeux nécessitent de savoir lire ; d’autres, de connaître l’alphabet et les chiffres.

Dès 6 ans avec l’aide d’un adulte – Dès 8 ans en autonomie

Collectif, Mon bloc d’activités – L’été, Usborne, 2021, 138 p., 7,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine

Timothée de Fombelle, Esther Andersen

« C’était les vacances. Le premier jour, je prenais le train tout seul avec ma valise. C’était chaque fois le plus beau jour de ma vie. Je regardais les gens. Le contrôleur m’appelait “jeune homme”. » Et depuis quelques pages déjà, nous aussi, nous sommes assis dans ce compartiment, dans ce train qui traverse une campagne gorgée de soleil… Qui arrivera chez l’oncle Angelo ? Qui aura la chance de vivre dans son capharnaüm, de partir sur un vélo trop grand entre les maïs et les pruniers ?
« Avec le temps, le vélo avait fini par devenir presque à ma taille. [….] Les vacances avaient la forme d’un escargot avec la maison au centre, et je faisais des cercles de plus en plus grands pour tenter d’arriver au bord. Et puis un jour, un été, j’y suis arrivé. C’était là et je ne l’avais jamais su. » C’était là… la mer, l’immensité. Et puis, sur la dune, une « petite Anglaise », celle qui donne son nom à l’album. Les dessins et les aquarelles d’Irène Bonacina répondent au texte si épuré de Timothée de Fombelle. Le clin d’œil au Petit Nicolas dessiné par Sempé donne à l’album un léger flou qui enchantera les adultes, de même que le savant emploi de l’imparfait. Quant aux enfants, ils n’auront qu’une envie : aller à la recherche de tous les chiens perdus ; enfin, si peu qu’ils aient été perdus par une charmante fillette…
Le grand format de l’album, la qualité de la fabrication et le talent du duo Fombelle – Bonacina valent bien un petit effort financier. D’autant plus que le livre plaira aussi aux plus grands.

Dès 7 ans

Timothée de Fombelle, Esther Andersen, illustrations d’Irène Bonacina, Gallimard Jeunesse, 2021, 72 p., 24,90 € — Imprimé en Italie

Emilie Vast, L’herbier d’Emilie Vast, Arbres feuillus d’Europe

Savez-vous que « dans la mythologie germanique, l’alisier est dédié à Thor, dieu du Tonnerre » ? Que Zeus a créé le châtaignier « en mémoire de la chaste nymphe Nea » ? Et que l’arbre que nous nommons acacia est en fait un robinier, du nom de Jean Robin, botaniste du XVIIe siècle ?
À la fois petit traité de botanique et livre d’images, cet herbier met en regard la branche de l’arbre munie de ses feuilles, fleurs et fruits, avec la découpe très épurée de la feuille. Mythologie, anecdotes et fonctions de ces dix-huit Feuillus d’Europe sont également évoquées dans cet objet poétique à usage pratique. Il ne reste plus qu’à aller ramasser une feuille de chacun de ses arbres, de la dessiner ou de la faire sécher.
Ce livre a reçu une mention au Bologna Ragazzi Award en 2010.

Dès 8 ans

Emilie Vast, L’herbier d’Emilie Vast, Arbres feuillus d’Europe, Editions MeMo, 2009, 40 p., 16 €
Du même auteur, dans la même collection :
Emilie Vast, L’herbier, plantes sauvages des villes, 2011, 40 p., 16 €
Emilie Vast, L’herbier, petite flore des bois d’Europe, 2010, 40 p., 16 €

Lucie de la Héronnière, Mon cahier Montagne

Inès, Simon et leur chien Névé passent leurs vacances à la montagne. Ils se font donc très naturellement le fil conducteur de ce cahier d’activités qui regroupe 60 jeux. Des jeux ? oui, mais qui demandent de bien lire les textes et de réfléchir avant de prendre son crayon. Géologie, nivologie, biologie, études des écosystèmes… Ces domaines qui semblent complexes s’éclairent au fil des pages : de labyrinthes en rébus, de mots croisés en charades et en recettes, le vocabulaire s’enrichit sans peine. Les textes sont clairs et les illustrations de la Savoyarde Elodie Balandras, précises et colorées.Idéal pour compléter ou remplacer un cahier de vacances standard.

Dès 8 ans

Lucie de la Héronnière, Mon cahier Montagne, illustrations d’Elodie Balandras, Glénat Jeunesse, 2021, 52 p., 10 € — Imprimé en  Pologne.

Géraldine Elschner, Le coq de Notre-Dame

« Ce soir-là, à peine visible dans un recoin du toit, une fine colonne de fumée blanche retint mon attention. Or qui dit fumée dit danger, chaque girouette le sait ! » Et quand cette girouette n’est autre que le coq qui coiffait Notre-Dame de Paris, l’histoire qu’elle raconte a fait le tour du monde, en ce 15 avril 2019. Cette « pauvre carcasse meurtrie » tombée du toit, miraculeusement retrouvée, contenait de précieuses reliques. Restaurée, elle reprendra sa place lorsque le chantier de restauration sera terminé. Dans ce superbe album, c’est le coq lui-même qui raconte – et Géraldine Elschner a su trouver le ton juste pour qu’un peu d’humour fasse sourire entre les larmes et l’inquiétude. Dessins et photos permettent de pénétrer au cœur de ce patrimoine extraordinaire : ciel de feu, chimères et dentelle de pierre, forêt sombre et habitée de la charpente, vue plongeante des toits de la cathédrale sur ceux de la capitale…

Dès 6 ans

Géraldine Elschner, Le coq de Notre-Dame, illustrations de Rémi Saillard, Eds Elan Vert, 2021, 36 p.,  15,90 €. Imprimé en Chine.

Viviane Koenig, Anubis et les pilleurs de tombe

« Au voleur ! Au voleur ! hurle Mérêt, une grand-mère toujours prête à raconter de jolies histoires aux enfants.
— Pendant que j’écoutais l’envoyé du Palais, dit-elle, on m’a dérobé le bracelet qui venait de ma mère. Je l’avais laissé à la maison et il a disparu ! »Il faut dire que l’envoyé du Palais avait une nouvelle tout à fait extraordinaire à annoncer au village : la mort du pharaon Toutankhamon ! Une nouvelle qui bouleverse la vie animée de Set-Maât ! Pour les jumeaux Satis et Néfer, dix ans, une nouvelle aventure commence… D’autant plus qu’un chacal noir rôde aux alentours. Un chacal, ou le dieu Anubis, protecteur des tombes et des cimetières ? Brr… Voilà un roman qui va faire frémir les jeunes égyptologues : auront-ils le courage de suivre Satis et Néfer au fin fond des tombes royales ? Viviane Koenig signe ici une enquête policière qui invite à voyager dans l’histoire. En supplément, jeux et quiz.

Dès 8 ans

Viviane Koenig, Anubis et les pilleurs de tombe, coll. « Les petits détectives de l’Antiquité », Plein Vent, 2021, 120 p., 8,50 € — Imprimé en France

Sophie Bénastre, Les sept citadelles

Sept petites princesses aux cheveux de feu, sitôt nées, sitôt orphelines de leur maman et élevées par un charmant papa. Mais voici qu’une « intrigante » conquière le cœur du roi veuf. Et, comme dans tous les contes, cela signifie de terribles manigances afin d’éloigner les fillettes. Lesquelles, unies comme jamais, lancent une cruelle malédiction sur le palais… Seule Modchane a laissé une chance à son père, mais en cachette de ses six sœurs. C’est d’elle que viendra le pardon, au bout de sept fois sept ans. Des années de conte de fées, ça ne compte pas tout à fait pareil, rassurez-vous, et seule la méchante reine a vieilli. Assez pour savoir ouvrir son cœur à l’amour des enfants : le palais deviendra un havre de paix pour les orphelins qui viendront s’y abriter. Le grand format de cet album permet de magnifier les superbes illustrations de Sophie Lebot : minois de porcelaine, paysages oniriques, pastels des fleurs géantes, textiles colorés et soyeux, aux reflets de moire et de brocart, tout incite au rêve.

Dès 7 ans

Sophie Bénastre, Les sept citadelles, illustrations de Sophie Lebot, Saltimbanque éditions, 2021, 40 p., 16,90 € — Imprimé en Italie.

Barbara Taylor, Le Livre extraordinaire des insectes et araignées

« Les premières espèces d’insectes et d’araignées sont apparues il y a plus de 300 millions d’années, bien avant les dinosaures ! Aujourd’hui, il existe environ cinq millions d’espèces d’insectes et plus de 50 000 araignées. » Cet immense album (non, il ne doit pas servir à écraser la moindre bestiole !) présente 36 spécimens parmi les plus extraordinaires, ou les plus proches de nous, comme les puces, les blattes ou la coccinelle à sept points. Phasme scorpion, caloptéryx éclatant ou néphile à soie dorée n’auront plus de secrets pour les entomologistes en herbe. Avec ses 27cm x 37cm, cet album sera aussi bien pratique pour initier une classe ou un groupe d’enfants aux chasses subtiles.

Dès 6 ans

Barbara Taylor, Le Livre extraordinaire des insectes et araignées, illustrations de Val Walerczuk, Little Urban, 2021, 80 p., 23 € — Traduit de l’anglais par Emmanuel Gros. Imprimé en Chine

Isabelle Stock, Hermine part en camp

« – Koala… On y va !
– Mouette unie dans la… tempête !
– Toujours un oeil de… Lynx !
– Guides toujours… appela la cheftaine.
– Prêtes ! répondirent toutes les guides d’une voix claire.
Hermine observa la scène bouche bée. Tout s’était passé très vite et les filles étaient maintenant immobiles, détaillant la nouvelle venue.
– Je vous présente Hermine, déclara Sophie dans un grand silence. Je vous avais annoncé son arrivée dans notre compagnie, elle va découvrir le scoutisme avec nous toutes. Je compte sur vous pour bien l’accueillir et l’entourer pour son premier camp. »
Suivons donc Hermine pendant ces deux semaines riches en découvertes et en aventures ! Isabelle Stock présente avec talent la réalité d’un camp scout et, grâce au thème du Grand Jeu, retrace la création du scoutisme par Baden-Powell. Pas d’aventures « magiques », pas d’énigmes abracadabrantes, juste les petits soucis – entorse, lessive croquée par les vaches, pluies diluviennes, agaceries entre filles – que connaissent tous les scouts et qui sont narrés ici avec un humour bienveillant. La présence religieuse est très discrète mais conclut en beauté le roman, avec la cérémonie de la promesse de deux guides. Si, selon la formule de Baden–Powell « le bonheur ne vient pas à ceux qui l’attendent assis », après avoir lu ce roman, gageons qu’il y aura des inscriptions dans les nombreuses troupes scoutes de France et de Navarre.

Dès 8 ans

Isabelle Stock, Hermine part en camp, illustrations de Juliette Vizzaccaro, BOD, 2021, 220 p., 10,90 € — Disponible notamment chez Livres en famille.

Pierre Gemme, La colère des dieux

« Un géant jaillit d’un porche. Il tient un immense sac en toile épaisse.
— Ton chemin s’arrête ici ! gronde-t-il.
Le cœur d’Aouni bat si fort qu’il lui fait mal. Finou hérisse ses poils… »
Prisonniers ! Que vont devenir Aouni, jeune Egyptienne d’Abou Simbel, et son chat Finou ? Que veulent obtenir d’elle les brigands qui l’ont enlevée ? Aouni est la fille d’une célèbre magicienne, elle sait parler aux animaux et faire apparaître les dieux en cas de danger… Dans le temple désert d’Abou Simbel, un prêtre ricane déjà. Pourquoi a‑t-il manigancé cet enlèvement et pourquoi veut-il obtenir de l’or ? Un roman très illustré, à lire tout seul, qui fait la part belle à l’Egypte ancienne dans laquelle se déroule cette aventure très morale : le prêtre menteur sera victime de sa cupidité. En fin d’ouvrage, deux pages documentaires.

Dès 7 ans

Pierre Gemme, La colère des dieux, coll. « Les petits mystères d’Egypte », illustrations de Mary Gribouille, Flammarion Jeunesse, Castor romans, 2021, 48 p., 5,95 € — Imprimé en Espagne
Du même auteur, dans la même collection : La momie maléfique, coll. « Les petits mystères d’Egypte », illustrations de Mary Gribouille, Flammarion Jeunesse, Castor romans, 2021, 48 p., 5,95 €. Les deux romans peuvent être lu indépendamment.

Derib et Job, Yakari chez les castors

Après avoir remonté la rivière, Yakari, monté sur son ami Petit-Tonnerre, voit affleurer un barrage de branches. « Là-bas, on peut retraverser à gué ! » Mais voilà qu’il se fait interrompre ! « Hé ! vous deux ! Ne vous gênez pas !! Casseurs ! Démolisseurs ! C’est comme ça que vous respectez le travail des autres ? » Tout cela en très gros caractères, ce qui signifie, en code BD, que le personnage est très, très en colère. En fait de personnage, c’est un castor, « Mille-Gueules » le bien nommé, qui a alpagué notre jeune Indien. Une bande dessinée très vintage, dans une série toujours appréciée des jeunes lecteurs.

Dès 7 ans

Derib et Job, Yakari chez les castors, Le Lombard, 2000, 46 p. D’occasion chez un bouquiniste des quais de Paris