Thème

Le coin des parents et autres adultes

Un été riche en lectures !

Chères amies, chers amis de Chouette, un livre !

Pour ces deux mois d’été, je vous proposerai quelques nouveautés et sélectionnerai aussi les livres et albums 200% coups de coeur de l’année écoulée.


Peut-être serai-je moins présente sur Facebook ou Instagram.


Alors, pour ne rien manquer, abonnez-vous à la newsletter de Madame la Chouette — c’est bien évidemment gratuit !

N’hésitez pas à me faire part de vos découvertes ! Passez un bel été — avec beaucoup de temps pour lire.

Flore Brunelet, Les écrans, c’est pour les grands

Si c’est la dame du livre qui le dit… Voilà une autorité qui, parfois, peut venir en aide aux parents. C’est le cas avec cet album écrit par Flore Brunelet, psychologue, et illustré par sa fille Madeleine. Un charmant bambin à lunettes nous conduit chez lui, à hauteur de son bout du nez. Alors, oui, « à la maison, il y a un ordinateur, une télé, deux téléphones, deux tablettes. Je sais que c’est pour les grands mais moi j’aimerais bien qu’on me les prête. Papa et Maman ne sont pas d’accord, ils ne veulent pas partager. » Et si la dame qui a écrit le livre ne suffit pas à convaincre, c’est le docteur qui vient à la rescousse. « Courir, jouer, imaginer ! plein de choses que les écrans ne peuvent remplacer. » Après ses sages conseils, notre chenapan va cacher les écrans de ses parents – seraient-ils devenus dépendants ? Le texte comme les dessins évitent tout côté moralisateur pour énoncer un simple constat : l’exposition aux écrans nuit au développement des jeunes enfants et peut avoir de graves répercussions sur leur santé. Connaissez-vous la règle des 3 /6 / 9 / 12 ?

Dès 3 ans, et surtout pour les parents

Flore Brunelet, Les écrans, c’est pour les grands, illustrations de Madeleine Brunelet, Flammarion Jeunesse, Père Castor, 2022, 24 p., 6,50 € — Imprimé en Chine

Sabine de La Moissonnière, Eduquer par le cinéma – Films récents (t. 2)

Après le succès d’un premier tome centré sur les grands classiques à voir dès 10 ans, Sabine de La Moissonnière récidive avec un second tome, consacré aux films plus récents, des années 1990 à aujourd’hui, pour des spectateurs plus âgés, grands collégiens et lycéens.
De « Arrête-moi si tu peux » au « Sens de la fête », ce ne sont pas moins de 29 films qui sont analysés en profondeur. Il faut y ajouter plus de 120 notices critiques portant sur des films tels que « Grand Budapest Hotel », « Into the Wild » ou « Mustang ». Animation, action, aventure, comédie, drame, fantastique, guerre, historique, policier, western, film d’auteur… tous les grands genres cinématographiques sont représentés, ce qui en fait une filmothèque « idéale », qui assume clairement son regard chrétien.
On trouvera donc en début d’ouvrage, une méthodologie d’éducation au cinéma et par le cinéma, puis une présentation des films par grands thèmes : adolescence et famille, construction personnelle et relation à Dieu, amour et affectivité, société, dépassement de soi, travail et réjouissances…
Analyses détaillées, questionnaires pédagogiques, glossaire des notions cinématographiques et termes d’analyse filmique, sans oublier un index pour trouver ces films en ligne et en DVD, en font un outil très bien conçu à l’usage des éducateurs, des parents et des enseignants. L’ouvrage est préfacé par Mgr Pascal Ide, docteur en philosophie et en théologie, critique de cinéma. Les esquimos, les caramels et les pop-corn ne sont pas fournis.

Adultes, parents, animateurs de ciné-clubs, enseignants

Sabine de La Moissonnière, Eduquer par le cinéma – films récents (t. 2), Le Centurion, 2020, 320 p., 19,90 € — Imprimé en Europe

Noëls de France, recueillis par Thibaud Dubois

De l’Avent à l’Epiphanie, il ne manquera pas de soirées frisquettes. Un coin de feu, ou un canapé confortable, quelques bougies, des biscuits à la cannelle – et une belle voix pour captiver un auditoire familial en lisant – ou en disant contes ou poèmes de Noël. Voilà à quoi invite cette anthologie de 68 « Noëls de France » rassemblés par Thibaud Dubois.
Tant l’on crie Noël qu’il vient » : ainsi François Villon annonçait cette période que tous, petits et grands, attendent. Contes, poèmes, récits… Vous retrouvez à travers ces pages les plus grands et plus célèbres écrivains français : Joachim du Bellay, François Coppée, Guy de Maupassant, la comtesse de Ségur, Edmond Rostand, Alphonse Allais, Jean de La Varende, et de nombreux auteurs oubliés ou méconnus, parfois gentiment démodés ou droits sortis de recueils un peu moralisateurs voire édifiants du XIXe siècle, qui ont gardé un certain charme. C’est pourquoi je conseille ce recueil à des adultes, qui sauront choisir les lectures de Noël qui conviennent le mieux à leur sensibilité et à celle des jeunes enfants.
Que la plume de ces auteurs soit triste, gaie, émerveillée, sceptique ou bien encore tourmentée, elle vous permettra par un regard privilégié de contempler, d’admirer et de vous approcher de la beauté du mystère de Noël !

Pour toute la famille

Noëls de France, recueillis par Thibaud Dubois, illustrations de Françoise Pichard, Via Romana, 2021, 268 p., 22 € — Imprimé en France

Katie Daynes, La mort, c’est quoi ?

Katie Daynes, La mort, c’est quoi ?

Pourquoi meurt-on ? Peut-on parler de la mort ? Qu’arrive-t-il quand quelqu’un meurt ? Puis-je crier, pleurer, m’isoler ? Comment chasser la tristesse ? D’heureux souvenirs. Tels sont les thèmes des six doubles pages de cet album cartonné. Ces grandes questions se divisent en de multiples autres, et chaque réponse se cacher derrière un rabat. Les auteurs ont choisi de donner la parole à des animaux humanisés – habillés et évoluant dans « notre » monde. Néanmoins, la différence est bien faite entre « ce qui ne meurt pas » (les pierres, mon nounours) et les êtres vivants – dont nous sommes. Les questions métaphysiques restant ouvertes, les adultes auront tout loisir de commenter à leur manière. « Où est papi maintenant » ? s’inquiète le petit blaireau sous un parapluie noir. « Son corps est dans le cercueil, mais l’endroit où est parti le papi que tu connais et que tu aimes est un des grands mystères de la vie. On ne sait pas ce qui arrive après la mort. » Pour petit blaireau, « je crois que papi est devenu une étoile », et pour sa sœur « je crois qu’il a rejoint son propre papa ».  Un album à garder à portée de main en cas de coup dur dans son entourage, ou après un passage rituel au cimetière, comme c’est encore l’usage le lendemain de la Toussaint.

Dès 3 ans

Katie Daynes, La mort, c’est quoi ?, illustrations de Christine Pym, Usborne, coll « Mes premières questions », 021, 12 p. cartonnées avec des rabats, 9,95 € — Traduit de l’anglais par Virginie Clauzel et Caroline Slama. Imprimé en Chine.

Béatrice Alemagna, Les choses qui s’en vont

« Dans la vie, beaucoup de choses s’en vont. Elles se transforment, elles passent. » Que ce soit le petit bobo, les poux, les larmes, toutes ces petites misères finissent par passer – et même quand les cheveux tombent comme les feuilles mortes, ce n’est pas si grave – et ça, on le voit bien avec ce jeu de calques qui modifient « juste un peu » les images et retiennent l’attention. Car le plus important vient à la fin : « Une seule chose ne s’en va pas. Et ne s’en ira jamais. Jamais. » mais qui n’est jamais dite non plus – c’est, vous l’avez deviné, immuable, solide et perpétuel, l’amour d’un parent pour son enfant. Ce livre d’artiste plein de trouvailles graphiques a obtenu en 2020 le Prix Sorcières.

Dès 4 ans

Béatrice Alemagna, Les choses qui s’en vont, Hélium, 2019, 70 p., 15,90 € — Imprimé en Belgique

Hege Barnholt, En direct de Scandinavie : les trésors de Noël

Hege Barnholt, En direct de Scandinavie : les trésors de Noël

« Noël, c’est l’attente, la joie, l’effervescence, les sentiments chaleureux et surtout les traditions » annonce l’auteur de ce livre aux trésors. En Scandinavie, Noël se prépare dès octobre, quand les nuits rallongent, rallongent… Et pour s’occuper les mains, les bonnes idées ne manquent pas : boules de mousse, photophores, cadeaux fabriqués à partir de petits riens, sans oublier de nourrir les oiseaux sauvages. Et pour se réchauffer, rien de vaut le glögg de grand-mère, agrémenté de petits gâteaux aux formes traditionnelles et au parfum d’anis et de cannelle. A déguster sans modération !

Pour toute la famille

Hege Barnholt, En direct de Scandinavie : les trésors de Noël, photographies de Bjorn Johan Stenersen, Les Editions de Saxe, 2013, 160 p., 19,50 €

Marie-Alix Le Roy, Protégeons nos enfants des écrans !

Sous-titré «  10 conseils du groupe FB Parents unis Pas de smartphone avant 15 ans », ce petit guide affiche la couleur : réunir toutes les bonnes idées pour informer sur les différents dangers des écrans, notamment de téléphone, et ne pas céder au conformisme ambiant. Face aux addictions, aux cyber-pathologies, au cyber-harcèlement induits par un mauvais usage des smartphones et des réseaux sociaux, les parents n’ont qu’un devoir : résister ! Avec plus de 9800 membres à la rentrée 2020, le groupe entend appeler enseignants, directeurs d’établissement et entreprises à prendre leurs responsabilités. Le guide rassemble arguments et données chiffrées, pour donner à nos enfants les mêmes chances que ceux des cadres et dirigeants de la Silicon Valley : les écrans ? « no before 8th grade », chez nous, « pas avant 15 ans ». Chiche ?

Adultes (et grands adolescents)

Marie-Alix Le Roy, Protégeons nos enfants des écrans !, Mame, 2020,  96 p., 9,90 € — Imprimé en Espagne

Patrick Bard, Le secret de Mona

« Franchement, je les ai pas vus. Sérieux, à ce moment-là, j’étais plus préoccupée par Justin qui grelottait de fièvre dans son siège bébé à l’arrière. J’ai bien marqué l’arrêt, mais c’était plus par habitude qu’autre chose. Je voulais tellement arriver vite à l’hôpital… J’espérais qu’une seule chose : qu’ils nous fassent pas poireauter trop longtemps, là-bas aux urgences. […] Christelle m’avait pourtant expliqué mille fois, quand elle m’avait appris à conduire, qu’aux stops, il fallait vraiment s’arrêter, et puis compter jusqu’à cinq, lentement. J’avais toujours fait attention. Mais pas là. La première fois où ma mère m’a collé un volant entre les mains, j’avais même pas encore quatorze ans. Putain, je suis pas près d’oublier ça. »
Alors oui, Mona n’écrit pas comme un prof de français. Normal, elle a quitté le lycée avant l’heure, pour s’occuper de son petit frère, ce petit Justin d’un an. Et elle conduit sans permis, parce qu’elle n’a pas encore 18 ans. Christelle, c’est sa mère – une mère qui fume trop, qui joue trop aux jeux de hasard, une mère qui a plongé, à la mort de son mari, dans cette précarité silencieuse de nos campagnes. Son secret, Mona nous le confie assez vite – mais Patrick Bard, venu du polar, sait distiller les énigmes jusqu’au bout, en croisant et décroisant les pistes. Présent et passé, mensonge et vérité, réalité avérée ou reconstruite alternent au fil des pages dans un véritable puzzle narratif. Inspiré par les témoignages des Gilets Jaunes, Patrick Bard témoigne aussi de la force qui peut habiter certains adolescents : confrontés trop tôt à des soucis d’adultes, ils trouvent mille astuces pour passer inaperçus et restent d’une dignité qui force le respect. Un bon livre « relais » entre parents et adolescents ou très jeunes adultes, à réserver à des lecteurs solides. Ceux qui ont la chance de ne pas être concernés par la pauvreté et ses ravages pourront en avoir un aperçu « de l’intérieur ». Et peut-être apprendre à voir ce que les autres n’ont pas envie de voir.

Pour grands adolescents

Patrick Bard, Le secret de Mona, Syros, 2020, 176 p., 15,95 €

Grégoire Thonnat, Guides et scouts d’Europe, le petit Quizz

Savez-vous ce que sont le baussant et le Hodari ? Etes-vous déjà calé en froissartage et en matelotage ? Quelle est la différence entre le camping et le campisme ? Avez-vous déjà participé à un Eurojam ? Tous ces mots étranges ont attisé votre curiosité et celle de vos enfants ? En septembre, il est alors temps, s’ils ont entre 8 et 12 ans, d’aller rencontrer avec eux les louveteaux et les louvettes, et s’ils sont plus âgés, d’aller partager les aventures des éclaireurs ou des éclaireuses. Fidèle au format (tout petit !) et aux délicates illustrations en silhouettes qui font le succès de sa collection, Grégoire Thonnat propose ici une série de 50 questions-réponses qui présentent l’identité et les valeurs du scoutisme européen.

Dès 8 ans

Grégoire Thonnat, Guides et scouts d’Europe — le petit Quizz, illustrations d’Elvire Thonnat, 2020, 104 p., 6 € — disponible sur le site des scouts d’Europe ou chez Carrick – imprimé en France

Madame la Chouette change de rythme

Chères amies lectrices, chers amis lecteurs,

Comme je vous le disais dès le 20 mars, il devient de plus en plus délicat de vous proposer des nouveautés. J’ai donc choisi de passer en mode « été » avec trois chroniques par semaine. Il reste donc de la place, beaucoup de place pour VOS coups de cœur ! N’hésitez pas à partager vos meilleures lectures – et surtout celles des jeunes lecteurs qui vous entourent ! — en m’envoyant vos chroniques sur contact@chouetteunlivre.fr
Prenez soin de vous, lisez au chaud sous la couette, sur le canapé, au fond du jardin (le vôtre !) et laissez passer le temps au fil des pages !

s am

Lisez, lisez, lisez encore, lisez toujours !

Chères amies lectrices, chers amis lecteurs,

Il va devenir de plus en plus délicat de vous proposer des nouveautés : mes libraires favoris ont fermé, les éditeurs retardent la sortie des nouveautés et suspendent leurs envois gracieux, la Poste n’a plus grand-chose dans ses camions… Or, Mais Madame la Chouette a pour habitude de lire chaque ouvrage de A à Z, pas question de se limiter à la seule présentation officielle !
Mais elle ne va pas trop vite baisser… les ailes ! Quelques parutions restent programmées, mais il y a surtout beaucoup, beaucoup de livres en stock sur le site ! Plus de 1500 !
Même si la lecture sur tablette ou sur écran n’est pas la panacée, il est très souvent possible d’acheter la version e‑book des ouvrages. Une petite récompense par-ci par-là, cela fera bien plaisir !
Et chez vous ? Si vous demandiez aux enfants et aux adolescents de m’envoyer la présentation de leur livre préféré ? Pas seulement pour me dire « c’est génial », ou « j’ai adoré », mais en parodiant mes notices : une courte citation et une invitation à découvrir la suite. Chiche ?