Thème

A partir de 10 ans

Eric Senabre, Megumi et le fantôme

Eric Senabre, Megumi et le fantôme

A l’occasion de la sortie en poche de ce délicieux roman, voici une réédition de ma chronique. Quel monument de Dublin va donc visiter Megumi Fujita, en ce mois de mai 1985 ? Rien de moins que la maison où vécut son arrière-arrière-arrière-grand-père, un médecin irlandais. Une maison pas comme les autres… en effet, elle est hantée ! Mais, en bonne écolière japonaise habituée aux esprits, kami, yurei et autres yôkai, Megumi ne s’enfuit pas aux premiers grincements de porte. Et voilà qu’elle va tout faire pour ramener le fantôme de son ancêtre à Tokyo. Commence alors une enquête riche en rebondissements. Megumi saura-t-elle délivrer Horatio Hearn de l’injuste malédiction qui l’a frappée ? Le roman débute donc sur les traces du Fantôme de Canterville pour continuer dans le voisinage de Mon voisin Totoro. Le tout sous la plume inspirée d’Eric Senabre qui, entre deux canulars hilarants (avis aux écoliers : un squelette peut aider à tricher), offre une belle réflexion sur l’identité, la transmission et l’amitié. Les adultes reliront en parallèle les Lettres japonaises et les Fantômes japonais de Lafcadio Hearn (1850 – 1904) à qui Eric Senabre rend ici un bel hommage.

Dès 9 ans

Eric Senabre, Megumi et le fantôme, illustrations de Gloria Pizzilli, Didier Jeunesse, 2017, 224 p., 12 € — et en poche, Le Livre de Poche, 2021, 224 p., 5,90 €

Paul Beaupère, Les Chroniques de Follebreuil – Le jour de l’ours

Paul Beaupère, Les Chroniques de Follebreuil – Le jour de l’ours

Au paisible royaume de Follebreuil, les cuisiniers préparent un festin : la princesse Colysne va fêter ses 13 ans ! Mais la jouvencelle a d’autres projets : aller tranquillement croquer des crevettes sur la plage, accompagnée d’Armoise, son fidèle destrier – enfin sa bonne vieille jument. Tranquillement, c’est vite dit car, vue par les Vikings qui viennent de débarquer, la crevette, c’est plutôt elle, notre Colysne. Bien évidemment, pour qui connaît la malice et les jeux de mots de Paul Beaupère, Colysne ne se laissera pas faire et entraînera le lecteur dans des péripéties garanties farfelues. Et puis, des Vikings, « en 1301, ou 1302, ou 4 ou peut-être 6 », vous y croyez vraiment ?

Dès 9 ans

Paul Beaupère, Les Chroniques de Follebreuil – Le jour de l’ours, Mame, 2021, 224 p., 10,90 € — Imprimé en Italie

Carole Trébor, Maroussia, celle qui sauva la forêt

Carole Trébor, Maroussia, celle qui sauva la forêt

Maroussia et sa grand-mère vivent dans une modeste isba, « entre la plaine infinie et la forêt dense », protégées par les esprits de la forêt à qui elles ne manquent pas de déposer des offrandes « dans la clairière sacrée, au pied du grand chêne », car les traditions païennes restent bien ancrées dans ce village perdu. Jusqu’au jour où, sur ordre du tsar Nicolas II, le village se voit destiné à être détruit pour laisser passer la ligne du Transsibérien. Si les sujets du tsar ne peuvent rien contre une telle décision, le petit peuple magique de la forêt, lui, n’a pas dit son dernier mot ! Qui donc va faire en sorte que le jeune Alexeï, le fils du gouverneur, se perde dans la forêt, se cache dans l’arbre qui pleure et soit sauvé par Maroussia ? Et qu’obtiendra-t-elle en récompense ? Carole Trébor, qui a vécu plusieurs années en Russie, s’est inspirée de la culture russe traditionnelle et de la mythologie slave pour inventer ce conte dont les personnages croisent aussi la grande Histoire. Le grand format de l’album permet à Daniel Egneus de déployer tout son talent : les couleurs traditionnelles si vives et si dansantes des costumes slaves ont fort à faire face au grand loup noir et au tout aussi noir monstre Bouka !

Dès 7 ans, mais aussi pour les plus grands

Carole Trébor, Maroussia, celle qui sauva la forêt, illustrations de Daniel Egneus, Little Urban, 2021, 40 p., 19,90 € — Imprimé en Belgique

Paul Beaupère, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur, Retour à la nature (t. 10)

Saint-Arthur, ça rime avec Nature ! Et ça tombe bien, car ce dixième épisode est placé sous le signe du jardinage, des radis et des épinards et, pour le dire dans le langage de la maîtresse, sous le signe de la « transition écologique » et de l’autosuffisance. Bien sûr, quand Papy et son copain Georges viennent à la rescousse de Brune, notre narratrice, en 5e cette année, rien ne se passe comme prévu. A vue de nez, il s’en passe de drôles avec leur engrais… Quel est l’ingrédient magique qui transforme rangs de laitue et de haricots en une jungle inextricable ? Avec son talent habituel, Paul Beaupère entraîne les jeunes lecteurs dans une sarabande déjantée, à la suite de Brune, de son frère Alex (qui préfère la malbouffe chimique au moindre radis), de sa sœur Charlotte (l’intello de la famille) et des jumeaux de cinq ans au vocabulaire survitaminé. Et si cela ne vous donne pas envie de faire pousser des épinards au printemps prochain, vous aurez au moins appris le B.A BA du parfait jardinier – même si l’engrais magique a pour première vertu d’éclipser la nécessaire vertu de patience, au profit des jeux de mots approximatifs et des fous rires.

Dès 10 ans

Paul Beaupère, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur, Retour à la nature (t. 10), illustrations d’Ariane Delrieu, Mame, 2021, 160 p., 10 € — Imprimé en Italie

Chloé Mesny-Deschamps et Salomée Vidal, Et toi, qu’est-ce que tu manges ?

« Dans le pays de mes ancêtres », explique chaque enfant, les paysages sont magnifiques, mais ce qui est inimitable, ce sont les bons petits plats mitonnés par les mamans, les grands-mères, les oncles et les cousins. Guacamole mexicain, naans indiens, sushis japonais, gnocchis italiens, kanelbullar suédois, tout cela nous met l’eau à la bouche. Il suffira de bien suivre les 13 recettes expliquées en termes clairs pour se régaler et faire un tour du monde culinaire, loin des fast-foods et de la malbouffe. Les illustrations de Lucia Calfapietra nous offrent un extraordinaire bain de couleurs, débordant d’énergie : rien de tel pour ouvrir l’appétit !

Dès 8 ans

Chloé Mesny-Deschamps et Salomée Vidal, Et toi, qu’est-ce que tu manges ?, illustrations de Lucia Calfapietra, Grasset Jeunesse, 2021, 64 p., 16,50 € — Imprimé en Espagne

Grégoire Thonnat, Le Petit Quizz, Les pompiers de Paris

« Fumer comme un pompier », « croqueur de feu », « blouse Paulin », « tricoise », « robot REX »… D’où viennent ces termes ? Ils viennent du monde des sapeurs-pompiers, comme le rappelle Grégoire Thonnat dans son nouveau « Petit Quizz ». Cinquante questions-réponses, une frise chronologique, la description de cinq objets emblématiques, le code de l’honneur des pompiers, tout cela donnera envie à nos jeunes lecteurs sportifs d’en savoir plus sur la formation des « jeunes sapeurs-pompiers de Paris », ou d’ailleurs, militaires ou civils. Une belle manière de célébrer le 210e anniversaire de la BSPP, la brigade des sapeurs-pompiers de Paris.

Dès 8 ans

Grégoire Thonnat, Le Petit Quizz, Les pompiers de Paris, illustrations d’Elvire Thonnat, Editions Pierre de Taillac, 2021, 112 p., 6,90 € — Imprimé en France

Marie Malcurat, Le Mystère du Machu Picchu

Après Le Trésor de la Grande Muraille et leurs aventures en Chine, Felipe, Gustavo et Clara vont suivre leur oncle James en Amérique du Sud, au Pérou. Oncle James, célèbre archéologue, est invité par ses collègues à la présentation d’un magnifique collier en or retrouvé lors de fouilles sur le site du Machu Picchu. Rien de moins ! Mais les trésors sont convoités par des individus prêts à tout… Nos jeunes héros devront faire preuve de courage et d’audace pour remonter la piste des voleurs. Parviendront-ils à récupérer le deuxième des sept sceaux qu’il leur faut réunir pour intégrer la société ultra secrète des Wonders chargée de protéger les grands monuments de la planète ?
Ce roman d’aventures fera le bonheur de jeunes lecteurs : bien écrit, riche en rebondissements, illustré de couleurs vives, il saura aussi satisfaire leur besoin de justice, tout en faisant naître chez eux la compassion face à la pauvreté endémique des montagnes péruviennes.

Dès 8 ans

Marie Malcurat, Le Mystère du Machu Picchu, Les 7 nouvelles merveilles du monde, tome 2, illustrations de Claire Delvaux, Editions Plein Vent, 2021, 64 p., 6,90 € — Imprimé en Lettonie

Collectif, Proverbes et expressions : Français

Avoir « une tête de linotte », « prendre la mouche », « être fier comme un paon », ou « muet comme une carpe », « retourner quelqu’un comme une crêpe » : les animaux, la nature, la nourriture et le corps humain donnent lieu à une multitude proverbes et d’expressions bien souvent intraduisibles.  Et pour cause, ils font partie intégrante d’une langue et de sa culture. Comme le précise la préface, « ils évoluent à travers l’histoire – certains restent dans le langage courant tandis que d’autres disparaissent – et révèlent une manière de penser et d’appréhender le monde ». Il s’agit donc de ne pas les oublier ! Ce recueil propose plus de 300 expressions de la langue française, illustrés avec humour. Une belle idée qui ne finira pas en queue de poisson !

Dès 8 ans

Collectif, Proverbes et expressions : Français, illustrations de Thomas Tessier, Ed Rue des Enfants, 2021, 64 p., 9,50 € — Imprimé en Pologne
Dans la même série :
Proverbes et expressions : anglais
Proverbes et expressions : monde
Proverbes et expressions : langue des signes française

Léone Mahler, L’imagier de la Reine

« Être page et nous suivre en Terre sainte. Y songes-tu sérieusement, Jehan Picou ?
— Oh ! Dame oui, j’y songe, autant qu’à me croiser pour battre les Sarrazins. »
Jehan Picou, notre héros, trouve bien long son apprentissage d’enlumineur dans l’atelier paternel, à l’ombre de Notre-Dame de Paris. Or, une croisade se prépare, menée par le bon roi Louis IX et ses vassaux, dont le sire de Joinville, sénéchal de Champagne. Après les rues encombrées du vieux Paris, voilà la Champagne puis une longue route jusqu’à Aigues-Mortes, où il embarque pour Chypre et, enfin, l’Égypte et la Syrie. Nicolas l’escholier, Benoit le contemplatif, Bertrand le chevalier et Tou Mia la petite Égyptienne, sans oublier notre bonne reine Marguerite, accompagnent le jeune adolescent au fil des étapes – puis lors d’émouvantes retrouvailles, car Jehan, au retour de ce voyage initiatique, aura la chance de retrouver ses couleurs et ses pinceaux. Le roman est d’ailleurs plus axé sur les souffrances, maladies, blessures et famines supportées, et sur la nostalgie dont souffre le héros, que sur le récit d’actions belliqueuses tonitruantes.
Dans un très astucieux jeu de miroir, Léone Mahler s’est inspirée de la Vie de Saint Louis de Joinville, et surtout du récit qu’il fit de la septième croisade (1248–1254). Les manuscrits les plus précieux en furent bien sûr enluminés – par de dignes compagnons de notre Jehan Picou. Voyez la couverture du livre ! Le texte de ce roman (publié en 1947) est parfois un peu vieilli mais l’enthousiasme ne faiblit pas à la lecture de tant d’aventures.

Dès 10 ans

Léone Mahler, L’imagier de la Reine, avec une préface de Brigitte Lundi, Editions Bulle d’Or, 2021, 146 p., 11 € — Imprimé en Navarre (Espagne).

Marie Bertiaux, Le secret du château – Camino, tome 3

Pour Martin, Alice, Agathe et Benjamin, il est temps de chausser leurs bonnes chaussures de randonnée et de bâter Gribouille, leur ânesse grise. D’autant plus que Filou, le labrador, sera aussi de la partie. « Cette année nous atteindrons Compostelle » a dit Papa, mais c’est sans compter… la course-poursuite d’un voleur, une châtelaine au lévrier mystérieusement disparue, une chasse au trésor dans un vieux château au cœur de la nuit… Et sans compter aussi avec une Maman enceinte, un peu fatiguée au fil des étapes. Décidément le Camino réserve bien des surprises !
Marie Bertiaux, mère de famille et jeune auteur, part chaque année en famille avec un âne sur les chemins de Compostelle. S’inspire-t-elle d’anecdotes vécues, ou laisse-t-elle son imagination vagabonder sur le chemin ? Sans doute un peu les deux, ce qui donne un roman d’aventures bien ancré dans la vie réelle d’une famille de pèlerins. Où les mèneront les prochaines étapes ?

Dès 8ans

Marie Bertiaux, Le secret du château – Camino, tome 3, illustrations de Céline Guinement, Editions Plein Vent, 2021, 152 p., 9,90 € — Imprimé en France

Louise Guillemot, Parménide et la fille du Soleil

« Il était une fois…
Il était une fois quoi ?
Il était une fois un roi qui mangeait des petits pois sur un sofa de soie. »
Rien de tel qu’une comptine absurde pour captiver son auditoire ! Louise Guillemot, jeune normalienne agrégée de lettres classiques, a sorti de son sac à malices tous les ingrédients nécessaires pour faire entrer ses lecteurs à pas menus dans un univers franchement complexe : celui du philosophe grec Parménide d’Elée, qui vécut au tournant du VIe et du Ve siècle avant notre ère. La fille du Soleil, c’est la jeune Phoebé, Phoebé la Lumineuse, qui va nous conduire à la recherche de la Justice et de la Vérité, en passant par la fiction et le réel, sans oublier le principe de non-contradiction. Quel chemin emprunter ? Celui qui s’appelle « EST », ou celui qui s’appelle « N’EST PAS » ? Celui qui va très loin, ou celui qui est d’emblée impraticable ? Fidèles à leur ligne éditoriale, les Petits Platons font rimer poésie et philosophie, dans un conte finement illustré. Les papiers de soie découpés, tout légers de Lauranne Quentric nous font retrouver toute la luminosité grecque – et il en faut pour ne pas se perdre dans la nuit !

De 9 à 99 ans (selon l’éditeur !)

Louise Guillemot, Parménide et la fille du Soleil, illustrations de Lauranne Quentric, Les Petits Platons, 2021, 64 p., 14 € — Imprimé en Union Européenne.

Marie Chartres, Un caillou dans la poche

Sur cette île, 216 habitants, 6 élèves dont Tino, beaucoup de vieux… et soudain, 24 enfants qui déboulent du bateau en classe verte. Parmi eux, une fillette en salopette violette, Antonia, « une fille super-énervante et super-mystérieuse, qui connaît presque tout à l’exception des crottes de lapin », explique Tino, 10 ans, le héros de cette belle histoire d’amitié. Un petit garçon aventureux, qui connaît son île comme sa poche, et qui se pose aussi beaucoup de questions sur le monde. Selon lui, même si « les mots sont trop petits ou trop grands pour raconter ce que l’on ressent vraiment » « le monde est minuscule et la nature grandiose ». Et puis, Sein, malgré les tempêtes, la pêche aux bigorneaux et les cache-cache dans les fougères, c’est bien petit, et « la question de l’infini l’inquiète ». Enfin, pas tant que la marée haute, que les enfants n’ont pas vu venir et qui les isole sur une « île dans l’île ». Une aventure qui se terminera autour de piles de crêpes ! L’écriture de Marie Chartres est pleine de surprises, joyeuse et profonde à la fois, gourmande et drôle. Quel plaisir de lire des romans écrits dans un français généreux et pétri d’humour, et non pas conçus industriellement avec 200 mots pour être traduits dans le monde entier. Les aquarelles de Jean-Luc Englebert, lumineuses et sobres, font un clin d’œil au style d’un Sempé d’aujourd’hui. Un roman bien sympathique pour garder sur la peau le goût des embruns !

Dès 9 ans

Marie Chartres, Un caillou dans la poche, illustrations de Jean-Luc Englebert, L’Ecole des Loisirs, 2021, 128 p., 12,50 €