Dernières mises en ligne

Matt Ralphs, Fabuleux mythes vikings

S’inspirant de l’Edda en prose et de l’Edda poétique de Snorri Sturluson, Matt Ralphs nous fait pénétrer dans un monde bien étrange, celui des mythes vikings. Il faut déjà s’habituer à ces noms venus d’ailleurs : Fenrir, Njörd, Draupnir, Ginnungagap ou Svartalfheim – les déchiffrer et les prononcer à haute voix, quelle aventure !
Après le récit du commencement du monde, défilent sous nos yeux les portraits des dieux et des déesses, Thor, Odin, Freya, puis ceux des géants et d’autres créatures rarement bienveillantes mais qui permettent aux héros, tel Sigurd, de faire preuve de leur vaillance. Tout ce monde se défie, se bat et ripaille joyeusement, mais voilà que la fin du monde menace, avec le Ragnarök…
Les illustrations de Katie Ponder, avec leurs couleurs franches et leurs traits décidés, un peu Art Déco, donnent encore plus d’énergie à un texte très documenté.

Dès 10 ans

Matt Ralphs, Fabuleux mythes vikings, illustrations de Katie Ponder, Larousse, 2022, 144 p., 19,95 € ‑Traduit de l’anglais par Delphine Nègre-Bouvet. Imprimé en Slovaquie

Hans Christian Andersen, Poucette

Une femme, qui ne pouvait avoir d’enfant, reçut d’une sorcière un grain d’orge magique. De sa tige sortit « une belle fleur semblable à une tulipe », et de la fleur, « une toute petite fille, à peine plus haute qu’un pouce. Aussi l’appela-t-elle Poucette ». Mais un crapaud, énorme et visqueux », enlève Poucette, endormie dans sa coquille de noix. Sera-t-elle contrainte à épouser son fils, de servir de bonne au rat des champs ? Pire encore, d’épouser Monsieur Taupe ? Heureusement, une petite hirondelle qu’elle avait soignée, compatissante, l’emporte d’un coup d’aile dans un pays ensoleillé où règne le prince des fleurs.
D’origine danoise, l’artiste Mette Ivers a donné des couleurs légères et raffinées à ce conte qui serait bien cruel s’il ne se terminait par l’apothéose de Poucette, dotée d’ailes par son prince pour voler avec lui de fleur en fleur.

Dès 7 ans

Hans Christian Andersen, Poucette, illustrations de Mette Ivers, L’Etagère du bas, 2022, 40 p., 15,50 € — Traduit du danois par David Soldi, traduction « légèrement revue par Mette Ivers » dit l’éditeur. Imprimé en Europe.

Song Hyunjoo, Au pied du chêne

« Tiens, un gland ! » Voilà qui ferait bien l’affaire de notre ami l’Écureuil. Seulement, au pied du chêne, ou au ras de ses branches, passent Serpent, Blaireau, Sanglier, Renard, Cerf, Oiseau… « Oups, c’est un vrai défilé dans cette forêt » constate notre Écureuil. Qui n’a pas encore vu l’Ours !
Les dessins en silhouettes colorées sont aussi drôles et vivants que minimalistes ; si une frise fleurie en bas de page crée un fil conducteur bienvenu, le regard de l’enfant est captivé par ce qui se passe dans l’arbre, car, c’est bien connu, il n’y a pas plus joueur qu’un écureuil !

Tout-petits

Song Hyunjoo, Au pied du chêne, Didier Jeunesse, 2022, 44 p., 14,50 € — Imprimé en France

Clare Helen Welsh, Vers le Sud

« Au-dessus des eaux glacées de l’Arctique, le soleil est plus pâle et le ciel un peu moins bleu. Une fine couche de givre fait scintiller le sable et les rochers du rivage.
Une petite sterne à tête noire déploie ses ailes.
Haut… plus haut… elle vole de plus en plus haut… dans le ciel à la recherche de l’été.
Il est temps de partir vers le sud pour y passer l’hiver. »
Cette dernière phrase va rythmer joliment tout l’album, au fur et à mesure des rencontres que fait notre petite sterne arctique : les baleines à bosse, les rennes (ou des caribous), les oies sauvages (qui sont ici des bernaches), les tortues luths, les papillons monarques… Tous vont partir vers le sud, dans une grande traversée des Amériques. Si les caribous ne font « que » 950 km, les monarques en font 4500 et les tortues luths jusqu’à 6000. Quant à la sterne arctique, elle fait, dans sa vie, si tout va bien pour elle, « l’équivalent de trois allers-retours de la Terre à la Lune ». Parce qu’un beau matin, « il est temps de partir vers le nord pour y passer l’été ».
A la suite d’un récit très poétique, deux pages plus documentaires et une carte expliquent en termes clairs ce phénomène des grandes migrations animales, à la recherche de chaleur, de lumière et de nourriture. Les illustrations, très fines, nous font parcourir avec dynamisme dans les grands espaces américains.

Dès 5 ans

Clare Helen Welsh, Vers le Sud, illustrations de Jenny Løvlie, Kimane, 2022, 48 p., 14,95 € — Traduit et adapté de l’anglais (nord-américain). Imprimé en Chine

Jan Van Der Veken, Le Livre des avions

Du Caudron C.460 de 1934 à l’Airbus A380-800 et aux prototypes de voitures volantes, les avions et tout ce qui vole ne cessent de nous fasciner. Déjà comment font-ils pour tenir en l’air, alors qu’ils pèsent si lourd ?
Ce petit Havilland Canada DHC‑6 Twin Otter de 1965, quel magicien ! Il arrive à se poser sur la plus petite piste de monde, 400 m à peine, sur l’île de Saba dans les Antilles. Capable de survoler aussi bien l’Alaska que l’Antarctique, il sert d’ambulance partout où l’hélicoptère ne peut s’aventurer.
Pilote amateur et illustrateur réputé, le Gantois Jan Van Der Veken répond avec précision à toutes les questions que l’on peut se poser sur les avions, leur conception et leur histoire, ainsi que sur l’aérologie, la météorologie et la navigation aérienne. Ses dessins, qui s’inscrivent dans un courant graphique « futur rétro », et la typographie particulièrement soignée font de cet album plus qu’un documentaire et il plaira autant aux jeunes lecteurs qu’aux adultes.

Dès 8 ans

Jan Van Der Veken, Le Livre des avions, de leur conception à leur envol, Milan, 2021, 104 p., 20,90 € — Traduit du flamand. Imprimé en Pologne

Grégoire Thonnat, Compagnons de la Libération

L’ordre de la Libération est un ordre national français institué par le général de Gaulle pour récompenser les personnes, les collectivités militaires et civiles qui se sont signalées de manière exceptionnelle entre 1940 et 1945 pour libérer la France de l’occupation allemande.
Qui sont les compagnons de la Libération ? Quelles raisons motivent leur engagement ? Qui est le premier Compagnon ? Lequel s’illustre lors du débarquement du 6 juin 1944 ? Qui sont les 6 femmes décorées de cette prestigieuse décoration ? Combien d’entre eux ont survécu à la guerre ? Toutes les réponses et beaucoup d’autres dans ce petit livre qui vous fera découvrir ces 1 038 héros de la libération de la France.
Dans la collection emblématique du « Petit Quizz », au format d’un ticket de métro, un nouveau titre, idéal pour réviser le bac – rien de tel qu’un chiffre précis ou une anecdote pour bluffer un correcteur !

Adolescents

Grégoire Thonnat, Compagnons de la Libération, illustrations d’Elvire Thonnat, coll. « Le Petit Quizz », Editions Pierre de Taillac, 2021, 108 p., 6,90 €. Imprimé en France

Joe Todd-Stanton, La Comète

Adieu, les grands arbres, le chant des oiseaux, les milliers d’étoiles dans le ciel. Le père de Mila change de travail, il faut déménager. Bonjour la grande ville et la foule… Mais « ici, ce n’est pas chez moi. Il y a de grandes tours grises et je ne peux compter que sept étoiles », constate la fillette. Et « dans ma nouvelle école, il y a plein de bêtes sauvages » (tiens, tiens !). Mais un souvenir magnifique berce son cœur : un jour, avant, elle avait vu une comète. Et voilà qu’elle revient !
Le récit bascule alors dans le rêve, pour notre plus grand bonheur – même si Papa ne comprend pas tout de suite la magie des couleurs… Un tendre duo père-fille pour apprivoiser un nouvel environnement. L’album adopte tout en douceur les codes du roman graphique, il faut même faire faire un quart de tour à l’album pour que se dévoile la conclusion : « On a dû venir habiter ici. Mais ensemble, on va en faire notre nouveau chez-nous. »

Dès 4 ans

Joe Todd-Stanton, La Comète, L’Ecole des Loisirs, 2023, 40 p., 14 € — Imprimé en Lettonie. Traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez.

Elsa Delachair, Il est une tradition…

« Du tango au boulier, 60 traditions classées par l’UNESCO », tel est le sous-titre de ce livre illustré, aussi étonnant que passionnant. Un exemple ? La cornemuse, pour vous, c’est l’Ecosse et la Bretagne ? Eh bien, c’est aussi une tradition slovaque. « Sa poche est en peau de chèvre et ses ornements changent selon la région où elle a été conçue. » Savez-vous qu’en Mongolie, il y a un rituel « pour amadouer les chamelles » ?
En Europe, il n’est pas facile de conserver des traditions aussi complexes que le travail du marbre dans l’île de Paros ou le savoir-faire des meuniers hollandais. Il semblerait que même l’art du pizzaiolo napolitain soit menacé ! Espérons que les Suisses gardent leurs compétences dans la gestion du danger d’avalanches.
Et si on allait pêcher les crevettes à cheval à Oosduinkerke en Belgique, avant de danser un tango argentin en dégustant un café turc ? Non, ne mélangeons pas tout, chaque tradition est intimement liée à son pays d’origine. Chacun a sa façon bien à lui de danser, chanter, manger, amuser, parler, dessiner, se soigner, de vivre le monde et d’habiter sa communauté : c’est bien ce qu’on appelle les traditions, témoins de l’inépuisable esprit créatif des hommes.

Dès 10 ans

Elsa Delachair, Il est une tradition…, illustrations d’Alex Viougeas, La Martinière Jeunesse, 2021, 64 p., 14,90 € — Imprimé en France

Jiri Dvorak, Comment dorment les animaux

« Ah dites-moi Maman comment le marabout s’endort ? Vous l’ignorez encore… Le marabout s’endort, Maman, debout sur une patte, comme les acrobates », cette comptine me trotte dans la tête en regardant ce superbe album. Point de marabout, ni d’ange gardien pour lui tenir l’autre patte, mais des informations scientifiques tout à fait épatantes pour en savoir plus sur la manière dont dorment seize animaux.
Pélican, loutre, bourdon, chat, girafe… Certains ne dorment que quelques minutes par jour, d’autres passent les deux tiers de leur vie à somnoler. Certains s’enfoncent dans l’eau, d’autres se tiennent en équilibre sur une patte. Certains se nichent dans une fleur, d’autres se protègent en s’enfermant dans une bulle… Alors, quand le petit d’homme va se coucher, sur combien d’heures de sommeil peuvent compter ses parents ?
A des textes qui se lisent facilement à voix haute répondent des dessins très colorés, qui attireront l’œil des petits curieux.

Dès 5 ans

Jiri Dvorak, Comment dorment les animaux, illustrations de Marie Stumpfova, Editions La Partie, 2022, 40 p., 16,90 € — Traduit du tchèque par Anaïs Raimbault. Imprimé en Lettonie

Jack London, Croc-Blanc

« — Kitché ! dit-il d’une voix qui claque.
Ce seul nom changea la situation. Sous les yeux stupéfaits de son petit, la louve rousse se tapit aux pieds de l’Indien en remuant la queue comme une chienne qui ferait la fête à son maître.
— Kitché était à mon frère, elle s’est échappée pendant la famine qui l’a tué ! dit l’Indien à ses compagnons. C’est la fille d’une chienne et d’un loup, aussi vrai que je m’appelle Castor-Gris. […]
Le louveteau se serra contre sa mère.
— Ce petit a donc un peu de chien et beaucoup de loup en lui, constata Castor-Gris. Je le garde et je l’appellerai Croc-Blanc ! »
Castor-Gris aura la malheureuse idée de céder Croc-Blanc à Beauty Smith, qui ne verra en lui qu’un loup apte au combat, mais il sera sauvé par Weedon Scott, un bien sympathique ingénieur des mines.
Le roman a été adapté par Christine Palluy pour de jeunes lecteurs dans le respect du texte de Jack London ; il est superbement illustré par Eric Puybaret, qui a donné des silhouettes très élégantes aux personnages du roman et une belle allure à ses héros à quatre pattes.

Dès 9 ans

Jack London, Croc-Blanc, adapté par Christine Palluy, illustrations d’Eric Puybaret, Lito, 2022, 96 p., 16,90 € — Imprimé en Europe.

Le Petit Théâtre du Père Castor

Poulerousse, Roule galette, La Grande Panthère noire, Michka et La plus mignonne des petites souris : autant de belles histoires que les enfants connaissent vite par cœur ! Pour rejouer les scènes les plus marquantes de chaque histoire (racontée en entier), voici une idée de Madame la Chouette : dépliez cet album et laissez vos apprentis comédiens faire évoluer quelques figurines trouvées dans le coffre à jouets, ou fabriquées dans un morceau de carton. Un parfait support pour enrichir son imaginaire !

Dès 4 ans

Le Petit Théâtre du Père Castor, Flammarion Jeunesse, Les albums du Père Castor, 2022, 10 pages pop-up, 20 € — Imprimé en Chine

Jean de La Fontaine, Fables

Choisir des Fables répond à peu près toujours à un savant dosage entre fables connues et archi-connues, et fables moins souvent apprises ou carrément oubliées. Ce recueil a bien compris la recette : entre « Le Lièvre et la Tortue » et « Le Lion et le Rat », il est bien agréable de lire « Le rat et l’Huître » ou « L’Eléphant et le Singe de Jupiter ». J’avais oublié que Jupiter eût un singe !
Même si la plupart des œuvres de Catherine Meurisse ne sont pas à mettre sous des yeux enfantins, ne boudons pas notre plaisir avec ses Fables ! Elle explique dans une page pleine d’à‑propos comment « les Fables agissent sur un dessinateur comme un appeau : on dresse l’oreille et on ne peut y résister. […] L’appel des Fables, c’est l’appel de la forêt. Forêt de roseaux et de buissons, de bêtes sauvages et d’animaux de ferme, de rois et de bergers, de paysannes et de déesses. Forêt d’images populaires, de morales bien connues. Des mythes, des chansons. » C’est bien cela, une tradition, n’est-ce pas ?

Dès 7 ans

Jean de La Fontaine, Fables, illustrations de Catherine Meurisse, Réunion des Musées nationaux, 2022, 80 p., 19,90 € — Illustrations gravées en France, album imprimé en Belgique.