Thème

Romans policiers, romans d’espionnage

Isabelle Fabula, L’Élixir du bourreau

Isabelle Fabula, L’Élixir du bourreau

De la part d’Hélène G. — Ce roman se déroule dans un Moyen Âge imaginaire où déjà, le choix des noms propres indique l’humour. Les personnages sont un peu caricaturaux, bien sûr, c’est à la fois pour faire rire et aussi réfléchir. Et le méchant n’est pas celui auquel on pense au début de l’intrigue, ce n’est pas si basique. Le suspense bien gardé et le dénouement, inattendu. La langue est riche sans être pompeuse, avec un vocabulaire propre à la période du Moyen Âge.
Et voici ce qu’en dit Fleurus : « Après la mort accidentelle de son père Philippe, Richard (12 ans) devient comte. Il part vivre chez son oncle, le roi Frédéric, avec sa mère, Clotilde, sœur de ce dernier au château de Crénelais où vivent également ses cousins, les princes Alaric (15 ans) et Eudéric (14 ans), et leur sœur, la princesse Benjamine (10 ans).
Un soir, une servante est retrouvée empoisonnée à l’Élixir du Pourfendeur, un poison lent inventé par Maître Stratus, alchimiste du roi. Malheureusement, il n’a pas encore trouvé l’antidote. Le roi Frédéric confie l’enquête au capitaine de sa garde (et ami), le chevalier Enguerrand de Castagnac. C’est compter sans Gaudric et Richard qui décident d’aider Enguerrand malgré lui. »

Dès 12 ans

Isabelle Fabula, L’Élixir du bourreau, Fleurus, coll. « Le royaume de Naguerre », 2020, 196 p., 13,90 €

Cécile Quiniou, Escale à Buenos Aires

Etudiante en histoire de l’art, Jade, dans ce 3e tome, rejoint ses parents à Buenos Aires. Mais les vacances vont se prolonger. La naissance de Zoé et Théo, les jumeaux, a failli coûter la vie à leur maman – et voici Jade devenue baby-sitter mais aussi stagiaire au musée des Beaux-Arts. Tout va basculer au rythme du tango argentin : un tableau disparaît, Jade est inculpée, et ses nouveaux amis Ana et Alberto jouent un étrange double jeu… Quant à ses relations avec Gaspard, son ami d’enfance, elles en font couler, de l’encre – et des larmes !
Ces aventures assez rocambolesques permettent à Cécile Quiniou de donner chair à des héros et des héroïnes qui vivent leur catholicisme de manière décomplexée et militante : aide aux plus pauvres, sens de la justice, discussion sur le mariage et sur les relations amoureuses, pardon et miséricorde sont des thèmes récurrents d’un sympathique roman pour adolescentes.

Adolescentes

Cécile Quiniou, Escale à Buenos Aires, Mame, coll. « Le monde à cœur battant », 2020, 286 p., 15,90 € — Imprimé en Italie

Cécile Quiniou, Manille, Embarquement immédiat, Mame, coll. « Le monde à cœur battant », 2020, 240 p, 15,90 €
Cécile Quiniou, Bienvenue à Calcutta, Mame, coll. « Le monde à cœur battant », 2020, 296 p, 15,90 €

 

Sophie de Mullenheim, Qui vole un œuf, vole un bœuf !

« C’EST TAI QUI AS PRUS MAN CHOCALAK ? »
Je n’ai absolument pas pris son Chokalak. Je ne vois pas de quel droit je me serais servi dans ses affaires. » A grands coups de moulinets, Eliott essaie de communiquer avec son ami Octave – car le nouveau code secret n’est autre que la gestuelle des sémaphores ! Bien pratique, surtout du haut d’un télésiège ! Le collège Paul Claudel est parti faire du ski et nos amis du club « Enquête et filatures » ont bien du souci : divers menus objets disparaissent, un euro, une barre de Chokalak, une paire de chaussettes… Mais, au bout de l’enquête, se pose un cas de conscience…. Après La lettre anonyme et La mère Michel a perdu son chat, une nouvelle enquête d’Octave, Mathis, Eliott et Plume, sous le regard complice d’Yvain » un ancien agent secret ».

Dès 9 ans

Sophie de Mullenheim, Qui vole un œuf, vole un bœuf !, illustrations de Marine Gosselin, Mame, 2020, 165 p., 10 €  — Imprimé en Italie

Sophie Marvaud, Hermès détective – Ulysse a disparu (t. 3)

« — Tu sais qu’on vide ta cave et tes réserves de nourriture ? Bientôt, vous serez ruinés, Télémaque et toi !
L’adolescent, qui vient de rentrer dans la cour, se précipite vers la reine.
— Ne cède pas, Maman : Personne ne mérite de prendre la place de mon père ! »
Mais ce mari et père chéri, le célèbre Ulysse, fait-il vraiment tous les efforts nécessaires pour revenir à Ithaque, alors que la guerre de Troie est finie depuis dix ans ? C’est ce qu’Hermès, le dieu aux sandales ailées, va tenter de découvrir… avant que Pénélope ait fini son tissage. Loin de proposer un nouvel abrégé de l’Odyssée, Sophie Marvaud a choisi de mettre le lecteur dans le secret d’une filature bien spéciale, menée par Hermès : tout en restant fidèle aux sources, elle imagine certains raccourcis très astucieux dans ce « polar mythologique » destiné aux lecteurs débutants.

Dès 8 ans

Sophie Marvaud, Hermès détective – Ulysse a disparu (t. 3), illustrations de Delphine Renon, Magellan & Cie, 2020, 80 p., 9,90 € — Imprimé en France

Guillaume Le Cornec, Enquêtes aux jardins – Les pommes de l’apocalypse

À l’invitation du Jardin des Plantes de Rouen, qui prépare une grande exposition sur la pomme, Emma et Lucas, deux adolescents, profitent de leurs vacances de printemps pour intégrer une prestigieuse délégation de chercheurs venus du monde entier.
Mais la proposition de leur vieil ami et mentor Jean-Marie James est-elle vraiment « innocente » ? Pourquoi Emma et Lucas doivent-ils aussi subir un entraînement commando sous la houlette du major Towsend ? Qui est exactement Liu Yi, trop élégant pour être honnête ? Mais d’abord : quel mal étrange frappe les vergers normands les uns après les autres ? Et nous voilà lancés dans un thriller d’un nouveau genre, le thriller botanique. Versant botanique, le roman invite à réfléchir sur la quête du profit au mépris de l’environnement. Versant thriller, on piste les méchants et on tremble pour les gentils, sans oublier de rire aux facéties insolentes de Guillaume Le Cornec.
Les Editions du Rocher se sont associées à Sciences et Vie Junior, à la ville de Rouen et à l’association des Jardins botaniques de France pour élaborer une exposition virtuelle : « La Pomme dans tous ses états ! », librement téléchargeable. Un parcours d’enquête, doublé d’une énigme à résoudre.
Avec une postface de Marc-André Selosse, biologiste français spécialisé en botanique et mycologie de réputation internationale.

Dès 11 ans

Guillaume Le Cornec, Enquêtes aux jardins – Les pommes de l’apocalypse, Editions du Rocher, 2020, 272 p., 12,90 € — Imprimé en France

Agnès Laroche, Les apprentis détectives – Sauvons les petits cochons !

«  ‑Quoi ? « Rien de grave », tu rigoles ? s’est-elle indignée. Au contraire, c’est une histoire dramatique !
Nina a haussé les épaules.
– Attends, c’est rien que des cochons. J’ai écarquillé les yeux. Des cochons ?
– Et alors ? a riposté sa petite sœur. Jean-Léon les adore, il s’en occupe super bien, c’est normal qu’il soit malheureux. » En fait de cochons, ce sont cinq cochons d’Inde « de race » qui ont disparu de l’enclos de Jean-Léon, le voisin de Sam et de ses amies, Nina et Agathe. Qui dit disparition, dit bien sûr enquête ! Les trois amis, aidés du chien Maurice, ne demandent que cela ! Le 5e épisode d’une série idéale pour les lecteurs juste « débrouillés ».

Dès 7 ans

Agnès Laroche, Les apprentis détectives – Sauvons les petits cochons !, illustrations de Clotka, 2020, Rageot, coll. « Heure noire », 96 p., 7,20 € — Imprimé en France

Sophie de Mullenheim, La Lettre anonyme

« Depuis que nous sommes entrés dans le groupe Enquêtes et Filatures, ma vie a changé. Je pense agent secret. Je vis agent secret. Je mange agent secret. Je rêve agent secret. Je SUIS un agent secret ! Je ne m’ennuie plus jamais. »
Moi, c’est Octave, 12 ans, élève de 5e au collège Paul Claudel. Avec ma sœur, Plume, Mathis et Eliott, je sens que nous allons bien rire dans nos enquêtes ! Yvain, notre professeur, est un ancien agent secret, et un peu détective aussi. Aujourd’hui, nous avons retrouvé les morceaux d’une lettre déchirée. En mettant à l’œuvre nos talents d’enquêteurs, nous avons réussi à lire le message. Mais qui en est donc l’auteur ? Ouvrons l’œil ! Il semblerait qu’un élève se fasse harceler, mais par qui ?
Gageons que Sophie de Mullenheim a su s’inspirer des aventures quotidiennes de ses six enfants et de ses rencontres avec des collégiens pour concocter ce petit roman d’aventure, dans la lignée du Club des 5 et du Clan des 7. Idéal pour les vacances.

Dès 10 ans

Sophie de Mullenheim, La Lettre anonyme, illustrations de Marine Gosselin, Mame, coll. « Ouvrez l’œil », 2020, 176 p., 10 € — Imprimé en Italie

Arthur Conan Doyle, Flamme d’Argent, dans le mensuel TétrasLire

Un cheval ne disparaît pas aussi facilement qu’un bijou ! C’est pourtant ce qui se passe avec Flamme d’argent, le cheval aux multiples victoires, le grand favori des parieurs, qui se volatilise sans laisser de trace à quelques jours de la fameuse Coupe du Wessex. Heureusement pour son propriétaire, Sherlock Holmes est intrigué par l’affaire… Cette nouvelle signée Arthur Conan Doyle ouvre le 53e numéro du magazine TétrasLire, « le magazine des 8–12 ans qui donne des ailes à la lecture ». Qui aura un esprit de déduction aussi affûté que celui du célébrissime détective ? Les jeux et activités proposés ont bien sûr pour thème enquête policière et vieille Angleterre – miam, il y a même une recette de scones ! Et pour finir, quelques « idioties » légendaires de Nasr Eddin, aux étonnants raisonnements.

Dès 8 ans

Magazine TétrasLire, juin 2020, 96 p. Prix au numéro : 9,50 € — Abonnements et autres numéros sur le site de TétrasLire.

Capitaine Caval, Confidentiel Défense

«  — On y va, dit Flamme en souriant.
Il mit le gyrophare en marche, appuya sur le bouton de l’interphone et annonça comme il se devait :
— Nous partons pour « personne ne répondant pas aux appels », boulevard Jourdan à la maison de l’Argentine. Nous prendrons le matériel de reconnaissance et de secours à victimes. Comme prévu.
Il se sentait excité par la présence du danger et l’idée de conduire cette opération en vrai afin de tromper la vigilance du catcheur. » En effet, cette intervention n’a pas exactement le but annoncé : il ne s’agit pas de secours, mais d’une couverture pour assister à une curieuse rencontre, pas vraiment officielle.
La France vient de passer le contrat du siècle mais le sort semble s’acharner sur les entreprises qui doivent le réaliser : vols, incendies, cyber attaques, compromission du secret de la défense nationale… Mais qui peut avoir intérêt à vouloir empêcher l’Argentine de se doter de la torpille française du futur ? Du sommet des échelles aux grands fonds sous-marins, le sergent Flamme va se heurter une nouvelle fois à la toute-puissante organisation Janus et sa recherche de la déstabilisation permanente, dans une course haletante contre des ennemis implacables et qui utilisent les technologies les plus en pointe.
Heureusement, il pourra compter sur Pascal, son vieux conducteur fidèle et courageux, et sur Sylvain, l’inspecteur de la mystérieuse direction du renseignement et de la sécurité de la défense. Mais trouvera-t-il le temps au milieu de tous ces rebondissements de répondre à la lettre d’Alice ?
Le capitaine Caval nous livre ici un nouveau polar pompier illustrant de manière passionnante la guerre discrète et silencieuse que les puissances économiques se livrent entre elles pour défendre leurs intérêts et nous fait découvrir le rôle capital qu’y joue le plus discret des services secrets.
Père de famille, le capitaine Caval a été officier à la Brigade de Sapeurs-Pompiers de Paris.

Adolescents

Capitaine Caval, Confidentiel Défense, Via Romana, 2020, 316 p., 12 € — Imprimé en France
Dans la même série Sergent Flamme, le soldat pompier de la BSPP :
Code Delta
Les Cités interdites
L’Affaire Vladimir
Place Vendôme
Feu sacré

Irène Adler, Sherlock, Lupin et moi

Voici le premier message reçu ! Un immense merci à Mado, qui partage avec plaisir les lectures de ses enfants. Je vous le transmets, en complétant des données techniques.

Chère Madame la Chouette,
C’est avec grand plaisir  que j’ai découvert votre site il y a un peu plus d’un an et que je pioche de temps en temps de bonnes idées de livres pour mes rats de bibliothèque.
Je viens de lire ” Sherlock Lupin et moi” d’Irène Adler. Age : à partir de 10–12 ans. Genre Enquête policière. Plusieurs tomes parus.
Description : avant d’être un personnage des aventures de Sherlock Holmes, Irène a été une jeune fille malicieuse et rebelle. Dans cette série, elle raconte sa rencontre avec Sherlock et Lupin, leur amitié et leurs premières enquêtes.
Ce que j’ai aimé : le style ! Traduit de l’italien, un vrai régal ! Les personnages sont bien croqués, vraisemblables, l’intrigue est prenante mais pas effrayante.  Pour l’instant, un taux de sentiment amoureux qui n’est pas trop prononcé à mon goût. Ce qui est assez rare dans les livres de cette tranche d’âge. La “narratrice” est Irène Adler, mais l’histoire n’est pas mièvre, il y a même assez de rebondissements pour que mes deux gars de 8 et 10 ans adhèrent bien. »
Traduit de l’italien ? En effet, Irène Adler est un pseudonyme, celui du duo de Pierdomenico Baccalario (La Fille qui dévorait les livres, Typos) et de son compère Allessandro Gatti.

Dès 9 ans

Irène Adler, Sherlock Lupin et moi, Albin Michel Jeunesse – série.

Tome 1 : Le mystère de la dame en noir, 2017, 288 p., 12,50 €
Tome 2 : Dernier acte à l’Opéra, 2017, 304 p., 12,50 €
Tome 3 : L’Enigme de la rose écarlate, 2017, 272 p., 12,50 €
Tome 4 : La cathédrale de la peur, 2018, 288 p., 13,50 €
Tome 5 : Le château de glace, 2018, 256 p., 13,50 €

Nathalie Somers, Le Code Vivaldi, t. 1

Une jeune et jolie héroïne élevée dans une pension suisse ultra-chic, un papa mondain en mission pour l’Unesco, un assistant trop beau pour être honnête – et Venise en novembre. Ajoutez que la damoiselle a l’ouïe fine (ciel, un cambriolage en vue !) et le caractère bien trempé (chic, courons après les cambrioleurs) et voilà un petit roman bien ficelé. Amourettes, tourisme, aventures, espionnage, le cocktail fonctionne à plein. L’intrigue étant cousue de fil blanc, les lectrices découvriront aussi Venise et Vivaldi, les vrais héros de l’histoire. Cela les changera des bellâtres et des minettes des séries américaines.

Dès 12 ans

Nathalie Somers, Le Code Vivaldi – tome 1, Didier Jeunesse, 2020, 256 p., 16,90 € — Imprimé en France

Davide Morosinotto, Le célèbre catalogue Walker & Dawn

Peter, dit P’Tit Trois, Eddie, dit Eddie Zyeuxbigleux, Julie, dite Jolie Julie ou Joju, et enfin Min, pour Minuscule : nos quatre héros sont avant tout des enfants du bayou, cette Louisiane des marais, où les familles pauvres subsistent vaille que vaille. Impécunieux, certes, mais libres et débrouillards. Alors, quand une pêche miraculeuse leur offre trois dollars au fond d’une boîte de conserve, les imaginations prennent leur envol. Trois dollars de 1904, et un catalogue de vente par correspondance, qui fourmille d’objets les plus tentants les uns que les autres. Leur choix ? Un pistolet, un vrai ! Mais quand le colis arrive enfin, il contient une montre gousset détraquée… « Remboursement garanti » ? Sans un sou en poche, les quatre amis décident alors d’aller rendre la montre… à Chicago ! Davide Morosinotto entraîne les lecteurs dans un voyage déjanté, en canoë, en train, en bateau, agrémenté de poursuites et d’arnaques – voire de meurtres. Dernière embûche : en Louisiane, on parle encore français ! Mais la fortune sourit aux audacieux. Le roman est illustré de reproductions d’un catalogue du genre « Manufacture de Saint-Etienne » et de vieux plans de ville pour mettre dans l’ambiance de cette Amérique disparue. Le traducteur précise que des « éléments scandaleux » (tabac, alcool et allusions « à caractère sexuel ou racial ») peuvent « heurter un enfant moderne et responsable », lequel lira donc ce livre… à l’abri des regards de ses parents. Rassurez-vous, c’est juste pour rire !

Adolescents

Davide Morosinotto, Le célèbre catalogue Walker & Dawn, L’École des loisirs, coll. « Médium », 2018, 336 p., 18 € — Traduit de l’italien. Imprimé en France