Thème

Découverte de la nature

Géraldine Collet, Hirondelle

Qui a eu la chance de voir les bébés hirondelles quitter leur nid et s’essayer à d’audacieux loopings ? Qui saura compter les oiseaux sur les fils électriques, prêts à repartir pour les pays lointains en emportant avec eux nos rêves de soleil ? Comme pour les titres précédents de ce duo créatif, la lecture est ludique et interactive, grâce au jeu des rabats qui ménage un temps d’arrêt dans la narration, et une surprise à chaque double page.

Tout-petits

Géraldine Collet, Hirondelle, illustrations d’Olivia Cosneau, Sarbacane, 2020, 16 p. avec rabats, 12,50 € — imprimé en Malaisie

Marie Chartres, Un caillou dans la poche

Sur cette île, 216 habitants, 6 élèves dont Tino, beaucoup de vieux… et soudain, 24 enfants qui déboulent du bateau en classe verte. Parmi eux, une fillette en salopette violette, Antonia, « une fille super-énervante et super-mystérieuse, qui connaît presque tout à l’exception des crottes de lapin », explique Tino, 10 ans, le héros de cette belle histoire d’amitié. Un petit garçon aventureux, qui connaît son île comme sa poche, et qui se pose aussi beaucoup de questions sur le monde. Selon lui, même si « les mots sont trop petits ou trop grands pour raconter ce que l’on ressent vraiment » « le monde est minuscule et la nature grandiose ». Et puis, Sein, malgré les tempêtes, la pêche aux bigorneaux et les cache-cache dans les fougères, c’est bien petit, et « la question de l’infini l’inquiète ». Enfin, pas tant que la marée haute, que les enfants n’ont pas vu venir et qui les isole sur une « île dans l’île ». Une aventure qui se terminera autour de piles de crêpes ! L’écriture de Marie Chartres est pleine de surprises, joyeuse et profonde à la fois, gourmande et drôle. Quel plaisir de lire des romans écrits dans un français généreux et pétri d’humour, et non pas conçus industriellement avec 200 mots pour être traduits dans le monde entier. Les aquarelles de Jean-Luc Englebert, lumineuses et sobres, font un clin d’œil au style d’un Sempé d’aujourd’hui. Un roman bien sympathique pour garder sur la peau le goût des embruns !

Dès 9 ans

Marie Chartres, Un caillou dans la poche, illustrations de Jean-Luc Englebert, L’Ecole des Loisirs, 2021, 128 p., 12,50 €

Peter Wohlleben, Le réseau secret de la nature

Loups et scolytes, saumons et grues cendrées, écureuils et nécrophores, fourmis et chevreuils, sans oublier les vers de terre et les pucerons… que de secrets nous cachent-ils donc, petits et grands, sous le couvert de nos forêts ? Quels liens complexes, et souvent étonnants, unissent animaux, plantes, forêts et rivières ? Et quand l’homme s’en mêle, fût-il inspiré des meilleures intentions possibles, ce n’est pas toujours dans le « bon sens », celui qui permettrait à la nature de vivre selon ses propres règles et de maintenir un équilibre précaire mais, ô combien !, nécessaire. Peter Wohlleben, en tant qu’ingénieur forestier, a longtemps veillé sur les forêts allemandes de l’Eifel avant de connaître un succès mondial avec La Vie secrète des arbres et La Vie secrète des animaux. Ses théories « iconoclastes » tentent de modifier le regard utilitariste, à court terme, porté sur les forêts et ont ouvert la voie à une autre façon de gérer ce patrimoine : chênes, hêtres, épicéas, bouleaux, vous ne les verrez plus de la même façon après avoir écouté ce conteur hors-pair, servi par une traduction pleine d’humour.

Adolescents, adultes

Peter Wohlleben, Le réseau secret de la nature, Les Arènes, 2019, 256 p., 20,90 € — Traduit de l’allemand par Lise Deschamps. Imprimé en France

Iréna Aubert, Les bébés animaux

100 photos de bébés animaux, toutes complétées par des informations rigolotes et précises ! Que ce soit à la campagne, en forêt, à la montagne, ou bien plus loin dans la jungle ou sur la banquise, les bébés animaux nous font tous craquer ! Savez-vous qu’« à sa naissance, le bébé hérisson n’a aucun piquant » et que ceux-ci apparaissent quelques heures plus tard ? Que la petite salamandre, menacée, peut changer de couleur et virer au rouge tomate ? Que le guépardeau « porte une crinière sur son dos » jusqu’à ses trois mois ? Quant à cette larve, bien malin celui qui saura que c’est un bébé crabe !

Tout-petits

Iréna Aubert, Les bébés animaux, Auzou, coll. « Mon premier imagier », 2021, 112 p., 14,95 €
Dans la même collection : Les fruits et les légumes

Ruth Brown, Dix petites graines

« Dix graines… une fourmi. Neuf graines, un pigeon. » Quelques pages et quelques bestioles plus loin, « trois grandes plantes, un petit chien ». Oh, non ! Que va-t-il faire, ce coquin ? Mais voilà une fleur, et une abeille, et bientôt dix graines, ou plus encore ! Ce simple tournesol a plus d’un tour dans son sac : il enseigne la soustraction, la patience, l’observation, la multiplication (enfin, pas celle des tables, celle des graines !), avec des dessins somptueux. En hiver, ce sont les traces des animaux, aussi infimes soient-elles, que cet album invite à observer. Deux belles histoires naturelles réunies dans un format poche.

Dès 4 ans

Ruth Brown, Dix petites graines, suivi de Mon jardin en hiver, Gallimard Jeunesse, 2017, 48 p., 5,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en France.

Marie Lescroart, Le Mont Fuji, volcan sacré du Japon

3776 m, telle est l’altitude du mont Fuji, cette silhouette si reconnaissable, symbole du Japon. Marie Lescroart invite à une visite de cette montagne sacrée, en passant en revue tous ses aspects : géologie, histoire, mythologie, flore et faune, alpinisme, spéléo, religions, art… Tout est très clairement expliqué et mis en images. Vous frémirez à l’évocation de la forêt d’Aokigahara, sombre et maléfique, avant d’aller vous plonger dans un onsen, ces bains alimentés par des sources chaudes volcaniques, à moins que vous ne décidiez de gravir le sommet – mais vous n’y serez pas seul, c’est le sommet le plus parcouru au monde !

Dès 12 ans

Marie Lescroart, Le Mont Fuji, volcan sacré du Japon, illustrations de Catherine Cordasco, Editions du Ricochet, 2021, 80 p., 17 € — Imprimé en Espagne

Sam Taplin, Es-tu là, petite abeille ?

« Es-tu là, petite abeille ? Je te vois blottie dans l’hôtel à insectes !
Oh, ce n’est pas toi ! Ce sont des scarabées qui sautent dans le fraisier. »
il faudra attendre la fin de l’album pour retrouver la petite abeille, en compagnie de ses amies. L’enfant aura ainsi découvert une guêpe, des scarabées, des fourmis et des papillons, au milieu d’un jardin multicolore. Découpes, trou-trous, chemins à suivre avec son doigt… et si on descendait aussi au jardin pour les voir de près, ces insectes ? Enfin, là, réfléchissons à deux fois avant d’y mettre la main ! Cet album tout carton mettra les enfants en confiance et leur apprendra à mieux regarder autour d’eux.

Tout-petits

Sam Taplin, Es-tu là, petite abeille ?, illustrations d’Esssi Kimpimäki, Usborne, coll. « Mon petit cache-cache », 2021, 12 p. cartonnées, 6,95 € — Traduit de l’anglais par Eléonore Souchon. Imprimé en Chine.

Emilie Vast, L’herbier d’Emilie Vast, Arbres feuillus d’Europe

Savez-vous que « dans la mythologie germanique, l’alisier est dédié à Thor, dieu du Tonnerre » ? Que Zeus a créé le châtaignier « en mémoire de la chaste nymphe Nea » ? Et que l’arbre que nous nommons acacia est en fait un robinier, du nom de Jean Robin, botaniste du XVIIe siècle ?
À la fois petit traité de botanique et livre d’images, cet herbier met en regard la branche de l’arbre munie de ses feuilles, fleurs et fruits, avec la découpe très épurée de la feuille. Mythologie, anecdotes et fonctions de ces dix-huit Feuillus d’Europe sont également évoquées dans cet objet poétique à usage pratique. Il ne reste plus qu’à aller ramasser une feuille de chacun de ses arbres, de la dessiner ou de la faire sécher.
Ce livre a reçu une mention au Bologna Ragazzi Award en 2010.

Dès 8 ans

Emilie Vast, L’herbier d’Emilie Vast, Arbres feuillus d’Europe, Editions MeMo, 2009, 40 p., 16 €
Du même auteur, dans la même collection :
Emilie Vast, L’herbier, plantes sauvages des villes, 2011, 40 p., 16 €
Emilie Vast, L’herbier, petite flore des bois d’Europe, 2010, 40 p., 16 €

Oona Seguin, Badger le trappeur

Badger, le trappeur, vit au fin fond du Montana. Mais il « n’est pas un trappeur comme les autres, les animaux sont ses amis. Et quand ils sont en difficulté, Badger est là pour les aider. » Elan, ours, castors, aigle, lynx… ils ont tous eu besoin de lui au long de la journée. A chaque fois, Badger invente une solution assez originale pour les tirer d’embarras. Alors, le soir venu, quand Badger « glisse maladroitement sur sa chaussette » (éclat de rire assuré !) et se retrouve plâtré (oh, le pauvre !), ses amis animaux viennent gaiement lui rendre service. Un conte randonnée plein d’imprévus et de gags, et une belle leçon de vie.

Dès 4 ans

Oona Seguin, Badger le trappeur, Editions l’Agrume, 2021, 36 p., 14,50 € — Imprimé en Italie

Lucie de la Héronnière, Mon cahier Montagne

Inès, Simon et leur chien Névé passent leurs vacances à la montagne. Ils se font donc très naturellement le fil conducteur de ce cahier d’activités qui regroupe 60 jeux. Des jeux ? oui, mais qui demandent de bien lire les textes et de réfléchir avant de prendre son crayon. Géologie, nivologie, biologie, études des écosystèmes… Ces domaines qui semblent complexes s’éclairent au fil des pages : de labyrinthes en rébus, de mots croisés en charades et en recettes, le vocabulaire s’enrichit sans peine. Les textes sont clairs et les illustrations de la Savoyarde Elodie Balandras, précises et colorées.Idéal pour compléter ou remplacer un cahier de vacances standard.

Dès 8 ans

Lucie de la Héronnière, Mon cahier Montagne, illustrations d’Elodie Balandras, Glénat Jeunesse, 2021, 52 p., 10 € — Imprimé en  Pologne.

Rhiannon Findla, A l’attaque du virus !

« Voici un virus. C’est un microbe. Il peut nous rendre malade. » ET en plus, il n’est pas bien beau, tout vert, avec ses antennes et ses grandes dents… Quand il entre « discrètement dans une cellule du corps », alors, branle-bas de combat ! Car « la cellule repère l’ennemi. » Protéines, enzymes, anticorps… tout le monde sur le pont ! « Adieu virus ! » Quand l’organisme fait bien son travail, « la cellule est de nouveau en bonne santé ». Les mécanismes de « fenêtres vénitiennes » animent les images, pour la grande joie des petits yeux qui verront le virus très fâché !
Cette introduction simple et ludique au système immunitaire montre bien qu’un virus, finalement, ce n’est pas toujours bien grave !

Tout-petits, jusqu’à 4 ans

Rhiannon Findla, A l’attaque du virus !, illustrations de Susanna Rumiz, Kimane, 2021, 14 pages cartonnées, 12,95 € — Traduit et adapté de l’anglais. Imprimé en Chine.

Wendy Meddour, Hugo, un banal gecko ?

« “Tu me vois, là ? Et là ? Et là ? Je me camoufle si merveilleusement bien que je mériterais une médaille !” Quelque chose volette autour d’Hugo et disparaît. Mais Hugo ne sent rien. “On devrait me surnommer Hugo, le roi du camouflage de la jungle. Ou même… le roi du monde ! ” Quelque chose remue ses antennes, mais Hugo ne voit rien. » Pour tout vous dire, Hugo le gecko est un tantinet prétentieux et ne s’intéresse qu’à lui, au grand dam des autres animaux de la jungle. Mais être banal, c’est trop difficile. Car, pense Hugo, être banal, c’est risquer de n’être aimé de personne. Coralie, la jolie gecko violette, saura-t-elle lui prouver le contraire ? Cet album raconte donc deux histoires en une : une histoire naturelle autour du camouflage, et une histoire qui met en jeu les affections et les relations sociales : que faut-il faire pour être aimé ? Carmen Saldaña a illustré cet album avec beaucoup d’humour – une troisième lecture permet aussi un « cherche et trouve » réjouissant et très coloré.

Dès 3 ans

Wendy Meddour, Hugo, un banal gecko ?, illustrations de Carmen Saldaña, Kimane, 2021, 32 p., 13,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine