Thème

Découverte de la nature

Sara Donati, Père Montagne

« — Je n’ai pas les bonnes chaussures…
— Tes baskets iront très bien !
Son papa s’approche d’elle et lui glisse dans la main un caillou, ni trop petit ni trop gros, blanc et lisse.
Agathe le plonge dans sa poche et se retourne :
— J’veux pas y aller, papa !
— Tu changeras d’avis, la montagne est merveilleuse en ce moment… »
Agathe n’a pas vraiment envie de quitter le confort de chez elle et sa vie urbaine pour partir en colonie de vacances à la montagne. Au fil des pages, elle va dépasser ses peurs, apprivoiser la nature, jusqu’à y trouver petites et grandes joies : le vent tout doux, les fleurs, le feu de camp… illustrés avec beaucoup d’empathie par cette jeune auteur illustratrice italienne. Un titre assez énigmatique pour une histoire qui aide à grandir.

Dès 6 ans

Sara Donati, Père Montagne, Rouergue, 2021, 48 p., 15 € — Traduit de l’italien. Imprimé au Portugal

Nicolas Michel, Entre mes branches

« C’est une histoire qui commence mal. Elle a duré 457 ans, ce qui peut paraître bien long, mais, dans ma famille, les plus anciens dépassent aisément les mille saisons. Je ne vais pas me plaindre, j’ai bien vécu », raconte le héros de cet album.
Vous êtes-vous déjà interrogé sur la vie d’un arbre ? Entre mes branches donne la parole à ce personnage mystérieux et apparemment silencieux. Depuis ses débuts en tant que jeune arbre jusqu’à sa fin éventuelle sous les dents d’une scie, l’arbre raconte quels animaux se sont réfugiés sous ses feuilles, combien les intempéries ont fait trembler ses racines et qui s’est abrité dans ses branches. Tout au long des pages finement illustrées, le lecteur en vient à comprendre une idée essentielle : que la nature et les animaux évoluent dans une harmonie qui passe trop souvent inaperçue pour l’homme. Une belle invitation à considérer le monde naturel depuis la cime des arbres ! Chaque page est un poème graphique à admirer pendant des heures, accompagnée de phrases simples et riches de sens : des biches, des loups, des hommes, « qui avait raison, qui avait tort ? J’ai décidé de ne jamais prendre parti : le bien et le mal n’appartiennent pas au règne végétal », telle est l’une des leçons du grand chêne.

Dès 6 ans et pour toute la famille

Nicolas Michel, Entre mes branches, La Joie de Lire, 2022, 62 p., 16,90 € — Imprimé en Lettonie

Clémentine Sourdais, La Grande Escapade

« Un livre randonnée », tel est le sous-titre de cet album plein de jolies surprises. Suivons la jeune Brume dans son exploration montagnarde ! De la forêt aux hauts plateaux, des alpages au sommet, la montagne est tour à tour majestueuse, sauvage et fragile. Ici, la vache Fanette, bien connue de la petite fille. Plus loin, le chamois et le bouquetin, la cascade et le névé (attention, début mai, il reste de la neige dans nos Alpes, soyons prudents !). Mais comment s’appelle cette fleur ? et cet insecte ? A la fin de l’album, les pages documentaires donnent la solution. Mais avant, dépliez les doubles pages, laissez les paysages se développer sous vos yeux, soulevez les volets et régalez-vous ! Une idée : éteignez la lumière et éclairez le livre avec une lampe de poche posée de côté. Vive la montagne !

Dès 6 ans, pour petites mains soigneuses

Clémentine Sourdais, La Grande Escapade, Seuil Jeunesse, coll. « Livre animé », 2021, 24 p. avec des découpes et des pliages, 16,90 € — Imprimé en Chine

Véronique Joffre, Imagier mouillé

De la goutte à la flaque, de la mare à la cascade, de la marée haute à la marée basse, il y en a des occasions de se mouiller ! Cet imagier aussi simple qu’original montre de drôles d’animaux dans leur milieu aquatique : escargot, grenouille, poisson, crabes et canards… Seul le chat n’y mettra pas la patte ! Des couleurs vives, des formes franches, idéal avant d’aller au bain (mais attention, le carton n’aime pas l’eau) !

Tout-petits

Véronique Joffre, Imagier mouillé, Eds Thierry Magnier, 2016, 24 p. cartonnées, 11,90 € — Imprimé en Malaisie (éd. 2013).

Erri De Luca, Le poids du papillon

« Sa mère avait été abattue par un chasseur. Dans ses narines de petit animal se grava l’odeur de l’homme et de la poudre à fusil.
Orphelin avec sa sœur, sans un troupeau voisin, il apprit tout seul. Adulte, il faisait une taille de plus que les mâles de son espèce. »
Lui, c’est un chamois, et s’il domine encore sa harde, il sait que bientôt, un dernier combat sera gagné par un jeune mâle plus fort que lui. Mais en face de lui se dresse un autre danger : un vieux braconnier, ses silences et se secrets…
Ce magnifique récit de l’Italien Erri de Luca, devenu un grand classique, est ici illustré par Andrea Serio, dont on ressent tout de suite la proximité avec les montagnes, leurs teintes et leurs saisons. Il serait bien dommage de lire ce texte en poche maintenant qu’il en existe cette superbe édition (qui n’est pas une bande dessinée, et qui garde le texte intégral). Les adolescents seront sensibles à la rigueur et à la simplicité du récit, et trouveront peut-être dans la figure du vieux chasseur une bonne entrée en matière pour parler avec leurs grands-parents des utopies, des idéaux et des révolutions des années 1970. Quant au papillon…

Adolescents

Erri De Luca, Le poids du papillon, illustrations d’Andrea Serio, Futuropolis, 2022, 80 p., 13,90 € — Traduit de l’italien par Danièle Valin.

Clémentine Sourdais, Faune et Flore du printemps

Les graines de tomate ont été mises à germer, les plantules portent désormais 5 à 7 feuilles, nous sommes bientôt en mai, il est temps de les repiquer en pleine terre. Tout pousse et fleurit au jardin ; les animaux, petits et grands, qui s’étaient mis au repos, se sont réveillés de leur hibernation. Où se cachent les cygnons ? Attention toutefois : mieux vaut ne pas s’approcher des marcassins tout juste nés dans le sous-bois !
Cet album mêle coloriages, autocollants et quiz à des informations simples pour tout savoir du printemps dans la nature. Bien utile les jours de pluie… Cette pluie qui va faire tant de bien aux jeunes pousses de salade ou de haricots, mais pas à nos futures tomates !

Dès 6 ans

Clémentine Sourdais, Faune et Flore du printemps, Amaterra, coll. « Mon cahier nature », 2022, 24 p., 7,50 €

Teresa Bellón, L’abeille

« Je suis une abeille bourdonnante ! J’ai un joli duvet et des rayures noires. J’utilise mes deux antennes pour sentir. Mes rayures avertissent que je pique ! En battant des ailes, j’émets un petit bourdonnement. » En deux pages, que d’informations utiles, de mots nouveaux et précis ! Une petite abeille n’attend plus qu’un petit doigt coquin pour se balancer au gré du vent. Aller de fleur en fleur pour récolter du pollen, visiter la ruche, goûter au miel et savoir comment aider les abeilles : voici les thèmes des 4 doubles pages suivantes. Tout cela vibre de couleurs et les dessins sont drôles, tout en restant documentaires. En actionnant les petits mécanismes, les images s’animent ! Un premier contact avec des insectes qui peuvent faire peur – mais qui ne piquent que si on les ennuie.

Avant 3 ans

Teresa Bellón, L’abeille, Kimane, 2022, 10 p. cartonnées, 9,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine avec des encres végétales.

Emilie Vast, Je confonds tout !

Vous savez tous que je suis l’actualité d’Emilie Vast avec une grande attention, car ses albums offrent toujours l’occasion de s’émerveiller. Avec Je confonds tout !, elle nous régale autant par le scénario que par son humour et son trait, si simple (en apparence !). Lapin Brun raconte une histoire à son compère : « Alors voilà : un jour Escargot décide de partir en voyage. Il quitte sa maison et devient une limace. » « N’importe quoi ! Ce n’est pas possible », rétorque Lapin beige, qui explique un peu plus loin que « les limaces ne sont pas des escargots sans coquille. Ce sont deux animaux différents mais de la même famille : les gastéropodes ». Et hop ! Un nouveau mot vite appris !
Corbeaux, guêpes et abeilles, chameau et dromadaire, mouette et goéland, serpent et lézard, pingouin et manchot : à chaque fois que Lapin Brun tente de relancer son histoire, à chaque fois, Lapin Beige le renvoie dans ses buts – ou plutôt à la réalité du monde. Mais sans se fâcher, en jouant de finesse et d’humour. C’est drôle, c’est tendre, c’est farfelu et comme toujours chez MeMo, c’est fabriqué avec soin sur un beau papier mat.

Dès 2 ans

Emilie Vast, Je confonds tout !, MeMo, 2022, 48 p., 14 € — Imprimé en Europe

Isabelle Carré, La mer dans son jardin

« Avec émotion, la fillette dit au revoir aux copines qui l’attendent au pied du grand toboggan. Elle va désormais vivre en Bretagne, non loin de l’océan.
Jusqu’à ce jour, ses parents n’avaient jamais quitté leur banlieue parisienne. Marie, qui vient de fêter ses sept ans, n’a donc jamais vu la mer… »
Nouvelle maison, nouvelle école, nouveaux paysages. Et surtout la mer ! Mais voilà que Marie en a un peu peur, de cette immense étendue sauvage. C’est froid, ça remue, ça claque à chaque ressac… Et Maman, avec son gros ventre (oui, elle attend un bébé), va nager si loin. « Comment savoir ce qui se cache sous la surface ? Des poissons certainement, des algues aux formes bizarres, des méduses jaunes et violettes… et d’autres créatures inconnues. »
Après ce premier contact, une bonne nuit s’impose. Marie, tout doucement, sombre dans un rêve étrange : la mer monte, monte, « bientôt on ira en classe en bateau ». Bien sûr, ce rêve peut donner matière à évoquer le risque de montée des eaux lié à un réchauffement climatique – mais il peut aussi être seulement un « mauvais rêve ». Dès le réveil, Marie n’a qu’une hâte : retourner sur la plage. Petit à petit, elle apprivoisera la mer, et goûtera aux joies de la baignade en attendant la naissance du bébé. Une belle histoire qui aidera les enfants à surmonter leurs peurs, sans hâte, entourés de la bienveillance de leurs parents.

Dès 6 ans

Isabelle Carré, La mer dans son jardin, illustrations de Kasya Denisevich, Grasset Jeunesse, 2022, 48 p., 16 €. Imprimé en Espagne.

Alex Nogués, Un million d’huîtres au sommet de la montagne

« Nous voici sur un affleurement au sommet de la montagne, là où apparaissent les roches nues […] Regarde bien. Il y a plein d’huîtres au sol !
Des huîtres ?
Faisons une liste des animaux qui vivent sous terre : des lombrics, des taupes, des courtilières… On pourrait aussi trouver des souris, des blaireaux ou des hérissons dans leurs terriers. Et peut-être même un ours dans sa tanière.
Oui, mais une huître ? Les huîtres vivent dans la mer ! Et pourtant, ici, il y a des centaines, des milliers, des millions d’huîtres ! »
Pas forcément en très bon état de fraîcheur… mais il suffit de randonner en montagne dans du calcaire dit « coquillier » pour trouver d’intéressants fossiles. Cet album, très pédagogique, perce le mystère des fossiles et fait toucher du doigt la magie de la géologie. De plus, ce documentaire laisse un peu de place au rêve, comme une porte ouverte pour éveiller des vocations.
NB : comme précisé en début d’ouvrage, l’artiste s’est autorisé, par fantaisie, à faire cohabiter humains et dinosaures. C’est un peu dommage pour le côté scientifique de l’album mais la précision a l’avantage de l’honnêteté.

Dès 9 ans

Alex Nogués, Un million d’huîtres au sommet de la montagne, illustrations de Miren Asiain Lora, Editions des Eléphants, 2022, 48 p., 15 € — Traduit de l’espagnol par Sébastien Cordin. Imprimé en Espagne

Christiane Dorion, Les animaux, ces inventeurs

Il marche la tête en bas. Elle fabrique du papier. Leur habitation est climatisée sans dépense d’énergie. Ils glissent, ils volent, ils percent, ils voient très loin… Le gecko, la guêpe à papier, les termites, l’aigle et la libellule, le martin-pêcheur et le porc-épic : voilà quelques « animaux superstars qui inspirent les êtres humains pour des inventions étonnantes et les aident à résoudre des problèmes délicats ». Entre éthologie et technologie, les frontières ne sont pas étanches ! Cet album, illustré avec humour et précision, explique comment nos idées « géniales », telles que l’adhérence aux surfaces mouillées ou la résistance aux chocs, ont été développées et mises en pratique en observant le monde animal. Ainsi, le vol de la libellule a inspiré la conception des drones ; le long bec pointu du martin-pêcheur, le nez des TGV ; l’œil de l’aigle, la fabrication d’une caméra miniature… De quoi passionner les scientifiques en herbe ! D’autant plus que de nombreuses études, notamment dans le domaine des robots ou de la médecine, n’ont pas encore abouti à des résultats commercialisables.

Dès 9 ans

Christiane Dorion, Les animaux, ces inventeurs, illustrations de Gosia Herba, Kimane, 2022, 80 p., 17,95 € — Traduit et adapté de l’anglais. Imprimé en Chine

Virginie Aladjidi et Caroline Pelissier, Petit papillon

Saviez-vous que le papillon belle-dame avait des œufs vert turquoise ? De l’un de ces œufs sort « une toute petite chenille verte ». Elle va grandir, puis « le jour venu, la chenille s’enroule tête en bas dans un fil de soie qu’elle fabrique et se transforme en chrysalide ». S’adresser à des tout-petits sur un support tout carton n’interdit pas, bien au contraire, d’utiliser les mots précis. Un beau matin, de la chrysalide, sort un superbe papillon. Dessiné par Isabelle Simler, il est encore plus beau qu’un vrai – et on a le temps de bien le regarder, il ne s’envolera pas ! Une collection qui explique le cycle de la vie de quatre animaux faciles à observer.

Avant 3 ans

Virginie Aladjidi et Caroline Pelissier, Petit papillon, illustrations d’Isabelle Simler, Gründ, coll. « uN livre très nature », 2021, 12 p. cartonnées, 5 € — Imprimé en Espagne (sur du papier 100% recyclé)
Des mêmes auteurs, dans le même format :
Petite grenouille
Petite coccinelle
Petite libellule