Xavier Nitsch, Le Petit Guide des arbres

Xavier Nitsch, Le Petit Guide des arbres

Silhouette, écorce, feuilles et fruits : autant d’indices pour reconnaître les arbres. Si le chêne ou le tilleul sont faciles à identifier, savez-vous distinguer le néflier, l’argousier et son compère l’arbousier, ou le mélèze et le pin d’Ecosse ? Ce petit guide (8,5 x 12 cm) se glisse dans la poche et permet de se familiariser avec les espèces les plus connues. Après quoi il sera toujours possible de consulter une encyclopédie – mais de retour à la maison ou à la bibliothèque. A tester lors de votre prochaine promenade en forêt, ou dans un arboretum. La même collection décline ses guides sur les fleurs sauvages, les insectes, les oiseaux, etc.

Dès 6 ans et pour toute la famille

Xavier Nitsch, Le Petit Guide des arbres, 70 espèces à découvrir, First Editions, 2018, 160 p., 3,99 €

Didier Lévy, La Dame aux oiseaux

Didier Lévy, La Dame aux oiseaux

Le jeune Samuel est très impressionné : il a pris le train tout seul pour aller passer quelques jours chez sa tante Eléonore, « l’artiste de la famille », qui « compose de la musique bizarre ». Au petit matin, le voilà dans le jardin, en compagnie de sa tante. Maintenant, il « tend l’oreille. L’oiseau chante, siffle, crie, c’est un vrai feu d’artifice. Puis il s’envole. Tante Eléonore se précipite alors dans la maison. Et là, sur le piano, elle reproduit le chant du Wilson. Samuel la rejoint et la regarde, sans un mot, ébahi ». En savante émule d’Olivier Messiaen, tante Eléonore compose en effet sa musique à partir des chants d’oiseaux. « Mon secret », confie-t-elle avec modestie, « c’est juste de reconnaître les notes. D’avoir fait travailler mon ouïe et ma mémoire. » Une très belle histoire de famille, de nature et de musique, illustrée par Lisa Zordan, qui a su capter les chants d’oiseaux et la complicité qui va relier la tante et son neveu, un beau chemin vers la beauté et la liberté. Et puis, chic, il y a une cabane dans les arbres !

Dès 4 ans

Didier Lévy, La Dame aux oiseaux, illustrations de Lisa Zordan, Sarbacane, 2019, 40 p., 15,90 € — Imprimé en France

Rémy Marion, L’Ours, l’autre de l’homme

Rémy Marion, L’Ours, l’autre de l’homme

Rémy Marion fait partie de ces explorateurs enthousiastes, qui savent transmettre leur savoir avec générosité et simplicité. Comme il le précise, « plusieurs fois par an, je pars observer, étudier, photographier et filmer les ours bruns, blancs et noirs ; rencontres naturalistes parfois exceptionnelles, mais aussi humaines avec des guides, des chasseurs, des scientifiques, des géographes, tous passionnés par les plantigrades ». Et d’ajouter : « Ce qui me passionne, au-delà de l’élégance de l’ours polaire ou de la supposée bonhomie de l’ours brun, c’est l’omniprésence de ces animaux dans les cultures, l’actualité et notre imaginaire ». Alors, à défaut d’avoir croisé des ours dans la nature, vous en apprendrez beaucoup de cet homme qui, lui, a bien vu l’ours. Un récit vivant, riche d’anecdotes, pour réfléchir à la façon de faire cohabiter mondes sauvages et mondes dits civilisés. Le livre est enrichi de liens sous forme de QR-Code vers des films et des conférences.

Adolescents

Rémy Marion, L’Ours, l’autre de l’homme, préface de Lambert Wilson, Actes Sud Editions, Coll. « Mondes sauvages », 2018, 208 p., 20 € — Imprimé en France

Emilie Vast, Alphabet des plantes et des animaux

Emilie Vast, Alphabet des plantes et des animaux

Si « l’Abeille aime l’ancolie », le Chat, lui, « chasse dans les coquelicots ». Quand « les Escargots escaladent les edelweiss », « le Wallaby swingue au-dessus du wasabi ». Et le Zyoptère ? il « zigzague entre les zinnias ». Bien sûr ! Alliant à chaque lettre un animal, un verbe et un végétal, Émilie Vast joue avec le vocabulaire pour raconter des saynètes naturelles. Inspirée par les arts graphiques du passé, amoureuse de la nature, elle met en scène plantes et animaux stylisés mais particulièrement fidèles à la réalité. La typographie n’est pas en reste : capitales et minuscules, lettres « bâtons » et cursives, chaque lettre de l’abécédaire en couleur : rien de mieux pour commencer à mémoriser.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Alphabet des plantes et des animaux, Editions MeMo, Coll. « Tout-petits MeMômes », 2017, 60 p., 13 €

Maxime Zucca, Écoute les oiseaux

Maxime Zucca, Écoute les oiseaux

« ssi-ssi, titilulit, trlrlrlrlr, tututoutitu, tididulim ». Voilà à peu près à quoi ressemble le chant du Rouge-gorge familier ; « très aigu et cristallin, son chant dure 4 à 5 secondes ; les strophes sont variées, mais un thème revient fréquemment ». Saura-t-il convaincre madame Rouge-gorge de l’épouser ? « Uèk-uèk-uèk-èk-èk-èk-èk » ? Je suis le Pic vert, et je crie quand je prends mon vol. Cet album sera fort utile pour apprendre à reconnaître le chant des oiseaux les plus familiers. Grive musicienne, fauvette à tête noire, pinson des arbres, ils sont vingt à avoir été enregistrés par Maxime Zucca, un ornithologue. En téléchargeant gratuitement l’application Birdie Memory, le livre devient interactif. Lorsque l’on passe la tablette ou le téléphone devant les illustrations du livre, les oiseaux s’animent et chantent : l’application permet ainsi d’écouter chaque chant et de s’entraîner à le mémoriser, tandis que les textes donnent des précisions sur leurs particularités et les modes de vie des oiseaux, ainsi que du conseil pour les observer.

Dès 6 ans

Maxime Zucca, Écoute les oiseaux, illustrations de Léna Mazilu, Albin Michel Jeunesse, 2019, 24 p., 19,90 € — Imprimé en Chine.

Nancy Guilbert, Le secret des fleurs de neige

Nancy Guilbert, Le secret des fleurs de neige

« Ce matin-là, dans le vent frais, de minuscules perles de neige ont tourbillonné. Puis se sont déposées, légères, sur les branches nues des arbres de la forêt en une couche brillante, immaculée. » Pour la plus grande joie d’une fillette en manteau rouge. Mais comment les retenir, ces doux flocons ? Comment les admirer ? En allant retrouver, dans son laboratoire, son vieil ami Wilson Bentley (1865–1931). En effet, cet Américain a trouvé le moyen, dès 1885, de photographier les cristaux de neige en associant microscope et chambre photographique. Ce qui lui a permis de réaliser près de 5000 clichés, et de démontrer que « chaque fleur de neige a une structure identique en forme d’étoile à six branches, mais aucune de ces fleurs de neige n’est semblable à une autre ». Les illustrations pointillistes de Nina Missir nous font pénétrer de plain pied dans cette campagne du Vermont, où les fillettes croisent des renards, des biches et un vieil original penché sur son microscope à la recherche de la beauté du monde.

Dès 5 ans

Nancy Guilbert, Le secret des fleurs de neige, illustrations de Nina Missir, Editions Courtes et Longues, 2016, 48 p., 22 € — Imprimé en France