Thème

Nos amis les animaux

Nicolò Carozzi, Hardie comme une souris

« “Tu veux jouer ?” demanda la souris au poisson. “OH OUI !” répondit le poisson. Et ils commencèrent à jouer », la souris batifolant devant l’aquarium, le poisson sautillant à qui mieux mieux. Jusqu’à l’arrivée de trois compères dont nous ne voyons que les ombres sur le mur… et bientôt, voilà nos trois chats menant une sarabande endiablée autour de l’aquarium. Qui croqueront-ils en premier ? Mais notre amie la souris, « hardie » comme le dit le titre de cet album, trouve un subterfuge original pour échapper au pire… Les dessins sont aussi désopilants que l’histoire, c’est loufoque et charmant !

Dès 4 ans

Nicolò Carozzi, Hardie comme une souris, Albin Michel Jeunesse, 2022, 40 p., 14,90 € — Traduit de l’anglais par Anne Léonard. Imprimé en Lettonie

Anne Brouillard, Nino

« Personne n’a vu Nino tomber. Simon dormait. Papa et Maman regardaient les arbres. Personne, vraiment ? » Dans le chemin creux, l’ours en peluche se demande ce qu’il fait là… Lapin, qui habite à quelques pas de là, aide Nino à se relever et l’invite chez lui pour prendre le thé. Nino fait la connaissance d’Écureuil, des mésanges noires, de Renard, qui lui font visiter leur forêt belle et sauvage… Mais bientôt, la nuit tombe. Nino reverra-t-il Simon, le petit humain qui l’avait adopté ?
Un album plein de tendresse et d’émotions, qui passe doucement du réel à l’imaginaire. Une lecture toute trouvée avant de s’endormir en berçant son doudou. Ou quand le doudou a vraiment été perdu… mais ça, je ne vous le souhaite pas !

Dès 3 ans

Anne Brouillard, Nino, Les Editions des Eléphants, 2021, 36 p., 14 € — Imprimé en Slovaquie

Véronique Joffre, Imagier mouillé

De la goutte à la flaque, de la mare à la cascade, de la marée haute à la marée basse, il y en a des occasions de se mouiller ! Cet imagier aussi simple qu’original montre de drôles d’animaux dans leur milieu aquatique : escargot, grenouille, poisson, crabes et canards… Seul le chat n’y mettra pas la patte ! Des couleurs vives, des formes franches, idéal avant d’aller au bain (mais attention, le carton n’aime pas l’eau) !

Tout-petits

Véronique Joffre, Imagier mouillé, Eds Thierry Magnier, 2016, 24 p. cartonnées, 11,90 € — Imprimé en Malaisie (éd. 2013).

Erri De Luca, Le poids du papillon

« Sa mère avait été abattue par un chasseur. Dans ses narines de petit animal se grava l’odeur de l’homme et de la poudre à fusil.
Orphelin avec sa sœur, sans un troupeau voisin, il apprit tout seul. Adulte, il faisait une taille de plus que les mâles de son espèce. »
Lui, c’est un chamois, et s’il domine encore sa harde, il sait que bientôt, un dernier combat sera gagné par un jeune mâle plus fort que lui. Mais en face de lui se dresse un autre danger : un vieux braconnier, ses silences et se secrets…
Ce magnifique récit de l’Italien Erri de Luca, devenu un grand classique, est ici illustré par Andrea Serio, dont on ressent tout de suite la proximité avec les montagnes, leurs teintes et leurs saisons. Il serait bien dommage de lire ce texte en poche maintenant qu’il en existe cette superbe édition (qui n’est pas une bande dessinée, et qui garde le texte intégral). Les adolescents seront sensibles à la rigueur et à la simplicité du récit, et trouveront peut-être dans la figure du vieux chasseur une bonne entrée en matière pour parler avec leurs grands-parents des utopies, des idéaux et des révolutions des années 1970. Quant au papillon…

Adolescents

Erri De Luca, Le poids du papillon, illustrations d’Andrea Serio, Futuropolis, 2022, 80 p., 13,90 € — Traduit de l’italien par Danièle Valin.

Clémentine Sourdais, Faune et Flore du printemps

Les graines de tomate ont été mises à germer, les plantules portent désormais 5 à 7 feuilles, nous sommes bientôt en mai, il est temps de les repiquer en pleine terre. Tout pousse et fleurit au jardin ; les animaux, petits et grands, qui s’étaient mis au repos, se sont réveillés de leur hibernation. Où se cachent les cygnons ? Attention toutefois : mieux vaut ne pas s’approcher des marcassins tout juste nés dans le sous-bois !
Cet album mêle coloriages, autocollants et quiz à des informations simples pour tout savoir du printemps dans la nature. Bien utile les jours de pluie… Cette pluie qui va faire tant de bien aux jeunes pousses de salade ou de haricots, mais pas à nos futures tomates !

Dès 6 ans

Clémentine Sourdais, Faune et Flore du printemps, Amaterra, coll. « Mon cahier nature », 2022, 24 p., 7,50 €

Teresa Bellón, L’abeille

« Je suis une abeille bourdonnante ! J’ai un joli duvet et des rayures noires. J’utilise mes deux antennes pour sentir. Mes rayures avertissent que je pique ! En battant des ailes, j’émets un petit bourdonnement. » En deux pages, que d’informations utiles, de mots nouveaux et précis ! Une petite abeille n’attend plus qu’un petit doigt coquin pour se balancer au gré du vent. Aller de fleur en fleur pour récolter du pollen, visiter la ruche, goûter au miel et savoir comment aider les abeilles : voici les thèmes des 4 doubles pages suivantes. Tout cela vibre de couleurs et les dessins sont drôles, tout en restant documentaires. En actionnant les petits mécanismes, les images s’animent ! Un premier contact avec des insectes qui peuvent faire peur – mais qui ne piquent que si on les ennuie.

Avant 3 ans

Teresa Bellón, L’abeille, Kimane, 2022, 10 p. cartonnées, 9,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine avec des encres végétales.

Emilie Vast, Je confonds tout !

Vous savez tous que je suis l’actualité d’Emilie Vast avec une grande attention, car ses albums offrent toujours l’occasion de s’émerveiller. Avec Je confonds tout !, elle nous régale autant par le scénario que par son humour et son trait, si simple (en apparence !). Lapin Brun raconte une histoire à son compère : « Alors voilà : un jour Escargot décide de partir en voyage. Il quitte sa maison et devient une limace. » « N’importe quoi ! Ce n’est pas possible », rétorque Lapin beige, qui explique un peu plus loin que « les limaces ne sont pas des escargots sans coquille. Ce sont deux animaux différents mais de la même famille : les gastéropodes ». Et hop ! Un nouveau mot vite appris !
Corbeaux, guêpes et abeilles, chameau et dromadaire, mouette et goéland, serpent et lézard, pingouin et manchot : à chaque fois que Lapin Brun tente de relancer son histoire, à chaque fois, Lapin Beige le renvoie dans ses buts – ou plutôt à la réalité du monde. Mais sans se fâcher, en jouant de finesse et d’humour. C’est drôle, c’est tendre, c’est farfelu et comme toujours chez MeMo, c’est fabriqué avec soin sur un beau papier mat.

Dès 2 ans

Emilie Vast, Je confonds tout !, MeMo, 2022, 48 p., 14 € — Imprimé en Europe

Virginie Aladjidi et Caroline Pelissier, Petit papillon

Saviez-vous que le papillon belle-dame avait des œufs vert turquoise ? De l’un de ces œufs sort « une toute petite chenille verte ». Elle va grandir, puis « le jour venu, la chenille s’enroule tête en bas dans un fil de soie qu’elle fabrique et se transforme en chrysalide ». S’adresser à des tout-petits sur un support tout carton n’interdit pas, bien au contraire, d’utiliser les mots précis. Un beau matin, de la chrysalide, sort un superbe papillon. Dessiné par Isabelle Simler, il est encore plus beau qu’un vrai – et on a le temps de bien le regarder, il ne s’envolera pas ! Une collection qui explique le cycle de la vie de quatre animaux faciles à observer.

Avant 3 ans

Virginie Aladjidi et Caroline Pelissier, Petit papillon, illustrations d’Isabelle Simler, Gründ, coll. « uN livre très nature », 2021, 12 p. cartonnées, 5 € — Imprimé en Espagne (sur du papier 100% recyclé)
Des mêmes auteurs, dans le même format :
Petite grenouille
Petite coccinelle
Petite libellule

Kallie George, Le petit faon

« Ce matin, maman a aperçu une biche.
Papa et Sara l’ont vue aussi. »
Là, tout près, juste derrière les draps un peu transparents, sur le fil à linge, dans le jardin.
« Pas moi. Je m’habillais toute seule, dans ma chambre. Je rate toujours tout. »
Voilà notre pit’choune bien décidée à la voir, cette biche… Suivons-la au jardin, un grand jardin, avec des sapins, des pommiers, un étang. Mais sommes-nous toujours dans le jardin, ou un peu plus loin, dans cette nature accueillante et douce ? Et là, dans les buissons, qui est-ce qui se fait à peine entendre ?
Les illustrations d’Ellie MacKay, doucement aquarellées et parfois japonisantes, donnent un charme fou à cet album. Un joli conte promenade, idéal en ces jours printaniers où certaines ont la chance de mettre leurs draps à sécher au vent…

Dès 3 ans

Kallie George, Le petit faon, illustrations d’Elly MacKay, L’Ecole des Loisirs, 2022, 13 € — Traduit de l’anglais par Rosalind Elland-Goldsmith

François Place, Le Chêne

Dans le rôle-titre, un magnifique chêne d’une forêt de Sologne : Du haut de ses 17,50 m et de ses 212 ans, il a même connu Napoléon ! Les héros du film ? L’écureuil roux, le geai des chênes, le mulot sylvestre, le balanin du chêne (un coléoptère dont j’ignorais le nom !)… Au fil des saisons, Laurent Charbonnier et Michel Seydoux ont réalisé de superbes images et, de ces 350 heures de rushs, ont monté un film à grand spectacle. Que vos enfants aient vu ou non le film, cet album leur fera découvrir cet arbre majestueux et ses habitants. Qui mieux que François Place, l’illustrateur de Tobie Lolness, pouvait raconter et illustrer cet album, enrichi de photos du film, de QR codes dirigeant vers des extraits sonores et des petits secrets du tournage ? Près de chez vous, il y a sûrement un chêne à observer en ce début de printemps !

Dès 6 ans

François Place, Le Chêne, Belin Jeunesse, 2022, 56 p., 15,90 € — Imprimé en France

Sebastian Meschenmoser, L’écureuil et la très grosse noix

« L’écureuil n’en croit pas ses yeux. Il la regarde et ne sait que dire. » Et nous non plus… car, sans l’avoir nommée, nous la voyons bien, cette « très grosse noix » ! « Comment a‑t-elle pu atterrir ici, à l’intérieur de l’arbre ? Il n’a jamais vu d’aussi grosse, d’aussi belle noix que celle-là. » Reste à la cacher, mais où… « C’est désespérant ! Comment faire ? Il faut que cette cachette soit comme la noix elle-même : parfaite et inoubliable. L’écureuil réfléchit, réfléchit… Il faut rester concentré, et surtout, ne pas se laisser distraire ! »
C’est bien sûr ce qui va arriver et nous voilà partis à la suite de cet écureuil fantasque et blagueur. Sebastian Meschenmoser retrouve ici son compère l’écureuil, dont il a déjà conté et dessiné de nombreuses aventures – L’écureuil et le roi de la forêt, L’écureuil et la lune, L’écureuil et le printemps… — toujours aussi farfelues. Il a le talent de donner des expressions très vivantes, mais pas tout à fait humaines, à ses vedettes, car l’écureuil ne serait rien sans le hérisson, l’ours ou le bouc. Et si vous avez des souvenirs d’allemand, entraînez-vous à prononcer avec vos enfants le titre original : Herr Eichhorn und die unvergessliche Nuss !

Dès 4 ans

Sebastian Meschenmoser, L’écureuil et la très grosse noix, Minedition, 2022, 60 p., 15 € — Traduit de l’allemand par Julie Duteil. Imprimé en Pologne

Anne Crausaz, Une nuit au jardin

Avec le printemps, la nature se réveille doucement et les nuits vont être moins frisquettes. Quelle belle occasion d’aller voir ce qui se passe au jardin quand on croit que tout dort… Anne Crausaz nous y conduit sur la pointe des pieds : qu’allons-nous découvrir sous son pinceau magique ? Une luciole, une sauterelle, quelques fleurs, mais sublimées par son regard et son talent. Que faire d’autre que nous émerveiller, nous aussi ? Un album grand format, à la couverture photoluminescente – à vous de trouver des piles pour votre lampe de poche !

Dès 4 ans

Anne Crausaz, Une nuit au jardin, MeMo, 2021, 28 p., 20 € — Imprimé en Europe