Thème

Nos amis les animaux

Bruno Gibert, Le ver vert

Un « ver vert aux yeux vairons partit de Nevers pour Versailles afin d’y rencontrer le roi. » Pas très fort en histoire, il appelle le Roi Soleil… Vercingétorix ? Le ver vert sera-t-il mis sous les verrous ? A peine sorti d’affaire, « perdu dans ses rêveries, le ver vert ne vit pas le pivert », et ce qui devait arriver arriva… Une histoire désopilante où les mots sont les matériaux d’un jeu littéraire. Si le premier effet du livre est de nous faire rire aux dépends d’un ver idiot, il incite par ailleurs l’enfant à tenter lui-même des acrobaties sémantiques et lexicales. Et comme presque toutes les occurrences de la syllabe « ver » sont… en vert, les jeunes lecteurs apprendront à la reconnaître, parfois bien cachée dans l’herbe.

Dès 4 ans

Bruno Gibert, Le ver vert, Ed La Partie, 2021, 40 p., 13,90 € — imprimé en Italie

Géraldine Collet, Hirondelle

Qui a eu la chance de voir les bébés hirondelles quitter leur nid et s’essayer à d’audacieux loopings ? Qui saura compter les oiseaux sur les fils électriques, prêts à repartir pour les pays lointains en emportant avec eux nos rêves de soleil ? Comme pour les titres précédents de ce duo créatif, la lecture est ludique et interactive, grâce au jeu des rabats qui ménage un temps d’arrêt dans la narration, et une surprise à chaque double page.

Tout-petits

Géraldine Collet, Hirondelle, illustrations d’Olivia Cosneau, Sarbacane, 2020, 16 p. avec rabats, 12,50 € — imprimé en Malaisie

Peter Wohlleben, Le réseau secret de la nature

Loups et scolytes, saumons et grues cendrées, écureuils et nécrophores, fourmis et chevreuils, sans oublier les vers de terre et les pucerons… que de secrets nous cachent-ils donc, petits et grands, sous le couvert de nos forêts ? Quels liens complexes, et souvent étonnants, unissent animaux, plantes, forêts et rivières ? Et quand l’homme s’en mêle, fût-il inspiré des meilleures intentions possibles, ce n’est pas toujours dans le « bon sens », celui qui permettrait à la nature de vivre selon ses propres règles et de maintenir un équilibre précaire mais, ô combien !, nécessaire. Peter Wohlleben, en tant qu’ingénieur forestier, a longtemps veillé sur les forêts allemandes de l’Eifel avant de connaître un succès mondial avec La Vie secrète des arbres et La Vie secrète des animaux. Ses théories « iconoclastes » tentent de modifier le regard utilitariste, à court terme, porté sur les forêts et ont ouvert la voie à une autre façon de gérer ce patrimoine : chênes, hêtres, épicéas, bouleaux, vous ne les verrez plus de la même façon après avoir écouté ce conteur hors-pair, servi par une traduction pleine d’humour.

Adolescents, adultes

Peter Wohlleben, Le réseau secret de la nature, Les Arènes, 2019, 256 p., 20,90 € — Traduit de l’allemand par Lise Deschamps. Imprimé en France

Marcel Aymé, Le Problème

« Penchées sur leurs cahiers de brouillons, Delphine et Marinette sanglotaient. Le chien vint se planter entre leurs deux chaises et, posant ses deux pattes de devant sur la table, leur passa plusieurs fois sa langue sur les joues.
— Est-ce qu’il est vraiment si difficile, ce problème ?
— S’il est difficile ! Soupira Marinette. C’est bien simple. On n’y comprend rien.
— Si je savais de quoi il s’agit, dit le chien, j’aurais peut-être une idée. […]
— Ne vous découragez pas. Le problème a beau être difficile, on en viendra à bout. Je vais réunir toutes les bêtes de la maison. A nous tous, on finira bien par trouver la solution. »
Entre les chênes, les hêtres, les bouleaux, les bois de la commune, les ares et les hectares, comment s’y retrouver ? Voilà que la petite poule blanche a une idée…
May Angeli illustre de ses bois gravés un nouveau conte de Marcel Aymé, toujours aussi malicieux et imprévisible. Qui a donc eu la chance d’inviter dans sa classe le cheval, le cochon et le sanglier ?

Dès 8 ans

Marcel Aymé, Le Problème, illustrations de May Angeli, Les Editions des Eléphants, 2020, 44 p., 16,50 € — Imprimé au Portugal

Marcel Aymé, L’Eléphant, illustrations de May Angeli, Editions des Eléphants, 2019, 48 p., 16,50 €
Marcel Aymé, Les Boîtes de peinture, bois gravés de May Angeli, Les Editions des Elephants, 2018, 48 p., 15 €.

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle

Mowgli « se fatiguait beaucoup d’avoir à répéter cent fois la même chose. Mais, comme Baloo le disait à Bagheera, un jour que Mowgli avait reçu la correction d’un coup de patte et s’en était allé bouder :
— Un petit d’homme est un petit d’homme, et il doit apprendre toute… tu entends bien, toute la Loi de la Jungle.
— Oui, mais il est tout petit, songes‑y, dit la panthère noire, qui aurait gâté Mowgli si elle avait fait à sa guise. Comment sa petite tête peut-elle garder tous tes longs discours ?
— Y a‑t-il quelque chose dans la Jungle de trop petit pour être tué ? Non. C’est pourquoi je lui enseigne tout cela, et c’est pourquoi je le corrige, oh ! très doucement, lorsqu’il oublie.
— Doucement ! Tu t’y connais, en douceur, vieux Pied de Fer, grogna Bagheera. Elle lui a joliment meurtri le visage, aujourd’hui, ta… douceur. Fi !
— J’aime mieux le voir meurtri de la tête aux pieds par moi qui l’aime, que de lui voir arriver du mal à cause de son ignorance, répondit Baloo avec beaucoup de chaleur. Je suis en train de lui apprendre les Maîtres Mots de la jungle appelés à le protéger auprès des oiseaux, du Peuple Serpent, et de tout ce qui chasse sur quatre pieds, sauf de son propre clan. Il peut maintenant, s’il veut seulement se rappeler les mots, réclamer protection à toute la jungle. »
Une nouvelle édition du célèbre Livre de la Jungle est toujours un pari – celui-ci est réussi, grâce aux illustrations, frises et divers objets animés interactifs créés par le studio MinaLima, connu pour avoir créé l’univers graphique de la série Harry Potter. Des illustrations qui viendront bien à propos au fil du texte, avec leurs couleurs chaudes et leur inspiration indienne. Dans la traduction historique de Louis Fabulet et Robert d’Humières (1899).

Dès 10 ans

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle, illustrations et animations de MinaLima, Flammarion Jeunesse, 2020, 320 p., 28,90 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine

Iréna Aubert, Les bébés animaux

100 photos de bébés animaux, toutes complétées par des informations rigolotes et précises ! Que ce soit à la campagne, en forêt, à la montagne, ou bien plus loin dans la jungle ou sur la banquise, les bébés animaux nous font tous craquer ! Savez-vous qu’« à sa naissance, le bébé hérisson n’a aucun piquant » et que ceux-ci apparaissent quelques heures plus tard ? Que la petite salamandre, menacée, peut changer de couleur et virer au rouge tomate ? Que le guépardeau « porte une crinière sur son dos » jusqu’à ses trois mois ? Quant à cette larve, bien malin celui qui saura que c’est un bébé crabe !

Tout-petits

Iréna Aubert, Les bébés animaux, Auzou, coll. « Mon premier imagier », 2021, 112 p., 14,95 €
Dans la même collection : Les fruits et les légumes

Emma Lidia Squillari, La Baignade

Si Charlot, le chat, n’a pas envie de se mouiller, Odile, d’un coup de fil, convainc ses amies Coco et Pattie d’aller se baigner. Mais si l’oie aime nager, ce n’est le cas ni de la petite truie, ni de la pie… La journée n’est donc pas aussi « parfaite » qu’Odile l’avait imaginée. Jusqu’à ce qu’elle découvre, au fond de l’étang, « une bête horrible et effrayant qui la dévisage de ses yeux maléfiques »… Brr ! Les trois amies vont braver leur peur et résoudre ce mystère — je ne vous raconte pas la fin !
Italo-américaine, Emma Lidia Squillari a grandi dans la campagne piémontaise, entourée d’une grande fratrie et de nombreux animaux, dont elle croque les menues aventures avec un humour bienveillant.

Dès 3 ans

Emma Lidia Squillari, La Baignade, Grasset Jeunesse, 2021, 40 p., 15 € — Texte français de Christian Demilly. Imprimé en Espagne

Lida, Poule Rousse

Grand événement littéraire de la saison : Flammarion réédite en grand format (26 x 30 cm !) relié, la célébrissime Poule Rousse de Lida, dans une version restaurée à partir des gouaches originales de la première édition parue en 1956.
Or donc, « près du bois, il y a un jardin. Dans ce jardin, il y a une maison : c’est la maison de Poulerousse [oui, en un seul mot !]. Dans la cuisine et dans la chambre, tout est propre et bien rangé. » Eh oui, en 1956, c’est très important, d’être « une bonne ménagère » ! Frappe du bec à la porte son amie la tourterelle… Et tout irait pour le mieux si le renard n’avait pas entendu les autres animaux vanter la gentillesse de Poulerousse – qui est aussi, « grassouillette, toute grassouillette » ! Allez, qui ne connaît pas par cœur ce « vieux conte nouvellement raconté par Lida » ?
Lida, c’est Lida Durdikova (1899–1955), écrivain tchécoslovaque et épouse de Paul Faucher, le créateur de la mythique collection du Père Castor. Quant à Etienne Morel (1924–1969), il a su capter – ou créer ? – ce trait et ces couleurs si typiques des années 1950, qui nous plongent dans une nostalgie bon enfant. Si vous ne voulez pas que ce superbe album s’abîme trop vite – ou le garder pour vous -, vous pouvez en acheter aussi la version de base, moins chère.

Dès 3 ans

Lida, Poule Rousse, illustrations d’Etienne Morel, Flammarion, « les albums du Père Castor », 2021, 32 p., 13,50 € — Imprimé au Portugal

Delphine Grenier, Avec toi

« Avec toi, je m’éveille », chuchote le petit ours. « Avec toi, je me sens bien », répond le chaton. Et avec toi ? je me régale, et à la fin de l’album… « je m’endors vers un autre matin », comme le petit lapin. Réveil, toilette, repas, jeu… Chaque moment de la journée, du réveil au coucher, est symbolisé par un animal, partageant une activité avec son ou ses petits. Les dessins sont tour à tour calmes et dynamiques, vifs et apaisés. Idéal pour aller au lit !

Tout-petits

Delphine Grenier, Avec toi, Didier Jeunesse, 2021, 40 p., 13,90 € — Imprimé en France

Sam Taplin, Es-tu là, petite abeille ?

« Es-tu là, petite abeille ? Je te vois blottie dans l’hôtel à insectes !
Oh, ce n’est pas toi ! Ce sont des scarabées qui sautent dans le fraisier. »
il faudra attendre la fin de l’album pour retrouver la petite abeille, en compagnie de ses amies. L’enfant aura ainsi découvert une guêpe, des scarabées, des fourmis et des papillons, au milieu d’un jardin multicolore. Découpes, trou-trous, chemins à suivre avec son doigt… et si on descendait aussi au jardin pour les voir de près, ces insectes ? Enfin, là, réfléchissons à deux fois avant d’y mettre la main ! Cet album tout carton mettra les enfants en confiance et leur apprendra à mieux regarder autour d’eux.

Tout-petits

Sam Taplin, Es-tu là, petite abeille ?, illustrations d’Esssi Kimpimäki, Usborne, coll. « Mon petit cache-cache », 2021, 12 p. cartonnées, 6,95 € — Traduit de l’anglais par Eléonore Souchon. Imprimé en Chine.

Oona Seguin, Badger le trappeur

Badger, le trappeur, vit au fin fond du Montana. Mais il « n’est pas un trappeur comme les autres, les animaux sont ses amis. Et quand ils sont en difficulté, Badger est là pour les aider. » Elan, ours, castors, aigle, lynx… ils ont tous eu besoin de lui au long de la journée. A chaque fois, Badger invente une solution assez originale pour les tirer d’embarras. Alors, le soir venu, quand Badger « glisse maladroitement sur sa chaussette » (éclat de rire assuré !) et se retrouve plâtré (oh, le pauvre !), ses amis animaux viennent gaiement lui rendre service. Un conte randonnée plein d’imprévus et de gags, et une belle leçon de vie.

Dès 4 ans

Oona Seguin, Badger le trappeur, Editions l’Agrume, 2021, 36 p., 14,50 € — Imprimé en Italie

Marianne Dubuc, Ours et le murmure du vent

« Ours avait la vie douce. » Une jolie maison, des amis avec qui partager de la tarte aux fraises… Mais ça, « c’était avant. Avant le grand chamboulement ». Parce qu’un matin, le vent lui a chanté une drôle de chanson. Il a fait son baluchon, et en route. Cela dit, « Ours ne sait pas où il va… Il sait seulement qu’il doit y aller ». De grands instants de solitude en chaleureux partages, Ours va son chemin… Sous la forme d’une randonnée et d’un jeu, cet album pose quelques questions plus profondes. Partir de chez soi, aller découvrir le monde, créer de nouveaux liens… parfois c’est un choix, parfois une contrainte. Ici, notre ami Ours suit une feuille d’arbre portée par le vent. Les dessins très, très doux, dégagent une rare bienveillance. Notre Ours croque des bleuets ? Normal, il nous vient du Québec !

Dès 3 ans

Marianne Dubuc, Ours et le murmure du vent, Saltimbanque Editions, 2021, 72 p., 14 € — Imprimé en Italie