Thème

Aventures et découvertes

Lucien Taillefer, Harald et la Corne d’abondance

En ce rude hiver de 862, la famine menace le royaume de Vestfold, au grand désespoir de son roi Halfdan le Noir. Assis sur un plot d’amarrage, dans le port de Tønsberg, son fils Harald soupire en fixant l’océan. Quand un curieux personnage borgne lui remet un parchemin magique, le jeune garçon décide de partir à l’aventure. Car il s’agit de traverser toute la Norvège !
Accompagné de son ami Björn et de la jeune Gyda, réussira-t-il, après maintes péripéties, à trouver la Corne d’Abondance et à revenir sain et sauf à Tønsberg ? Devineresse, trolls, elfes, brigands, dieux anciens, licorne, passages secrets entre les mondes : ce roman de fantasy, inspiré d’anciennes sagas, en fera frémir plus d’un !
Lucien Taillefer, qui signe ici son premier roman de fantasy, rendant ainsi hommage à l’une des plus fameuses sagas norvégiennes, celle d’Harald à la Belle Chevelure. D’ascendance danoise, galloise et bretonne, Maja Peterson, toute jeune artiste de 18 ans, est bien dans son élément pour illustrer avec brio les aventures d’Harald, de Björn et de Gyda, prêts à braver tant d’épreuves pour gagner la Corne d’Abondance et sauver le royaume. Adèle Capillon signe « Pour en savoir plus… De l’histoire au roman, en passant par la mythologie » ainsi qu’un lexique qui viennent compléter le roman.

Dès 8 ans

Lucien Taillefer, Harald et la Corne d’abondance, illustrations de Maja Peterson,

Phil Earle, Quand le ciel gronde

De la part de Mme H. G., documentaliste : « Un roman d’apprentissage au texte très juste avec des personnages attachants, un garçon de 11 ans et une vieille dame de 70 ans, qui évoluent au cours du roman. »
Pour vous en dire plus, voici la présentation de l’éditeur :
« Angleterre, 1941. Joseph est envoyé à Londres pour vivre chez Mme F., une amie de sa grand-mère. Mais entre l’école, le rationnement, les dures conditions de logement et les bombardements, la vie dans la capitale est encore plus difficile que celle dans le nord de l’Angleterre… D’autant que Mme F. est propriétaire d’un zoo, et que Joseph est obligé de nettoyer les cages et de s’occuper des animaux… Tout change quand il rencontre Adonis, un magnifique gorille argenté. D’abord effrayé, il finit par se lier d’amitié avec l’animal, malgré une sombre découverte : en temps de guerre, la vie des animaux ne vaut pas cher par rapport à celle des humains… Alors que le ciel s’enflamme et que les sirènes retentissent, Joseph va devoir faire un choix déterminant pour lui et pour l’animal… »

Pour les jeunes gens entre 11 et 13 ans

Phil Earle, Quand le ciel gronde, illustrations d’Antoine Doré, Auzou, 2022, 250 p., 14,95 € — Traduit de l’anglais par Peggy Roland.

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur

« La veille de Noël est un jour étrange à mon avis. Toute la journée, on doit attendre, encore et encore. Gunnar et moi, nous nous sommes faufilés dans le salon et avons tâté tous les cadeaux qui se trouvaient dans la panière à linge.
— Crois-tu que tu auras un cadeau enchanteur ? a demandé Gunnar.
Car figurez-vous qu’un cadeau enchanteur est le plus merveilleux des cadeaux. »
Nous sommes en 1913, et Astrid, qui ne sait pas encore quelle sera sa célébrité, a six ans et, à six ans, préparer Noël, au fin fond de la Suède, c’est toute une aventure. Il y faut un sapin, bien sûr, décoré de bougies et de drapeaux en papier, il y faut des oranges et des noix, des chants et du riz au lait… de la neige et un peu de magie ! Facile, grâce au crayon malicieux de Cécilia Heikkilä et à ses couleurs chaudes comme du pain d’épices.
Chers parents, le truc de la panière à linge étant éventé, à vous de trouver où cacher les cadeaux !

Dès 4 ans

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur, illustrations de Cecilia Heikkilä, Cambourakis, 2022, 32 p.,15 € — Traduit du suédois par Catherine Renaud. Imprimé en Lettonie

Stéphane Kiehl, Blanc, une histoire dans la montagne

« Notre maison était ouverte sur la forêt. […] Un renard venait délicatement fouiller dans notre grande poubelle installée devant le portail de la maison. Il se régalait de nos restes et ce dîner improvisé le satisfaisait tant qu’il revenait se servir chaque jour. La première fois, je l’avais juste aperçu, je me souviens de l’émotion de cette rencontre.
J’avais alors établi un poste de surveillance et, à travers la fenêtre de ma chambre, j’attendais que l’animal réapparaisse. » Et puis, un beau jour, un jour blanc de neige, le narrateur est parti vers la forêt… Dans tout ce blanc, c’était risqué, et, au détour d’une page en papier calque (quelle belle astuce !), il se rend compte qu’il est perdu…
Quelques taches de couleur – du roux, du vert — ponctuent cette symphonie en noir et blanc dans un album très raffiné, qui invite au rêve et laisse flotter l’imagination. Je l’avais loupé à sa sortie, merci à la librairie du Temps Retrouvé, à Salbris, de l’avoir proposé aux jeunes lecteurs solognots dont certains vivent au plus près des renards.

Dès 5 ans (et pour tous les rêveurs)

Stéphane Kiehl, Blanc, une histoire dans la montagne, 2020, La Martinière Jeunesse, 32 p., 16,90 € — Imprimé en Slovénie

Paul Beaupère, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur – Que j’aime ta verdure !

Pour le 11e épisode de leurs « folles aventures », les cinq enfants et les parents Saint-Arthur vont encore vous faire rire aux éclats. Où iront-ils fêter Noël ? Ce sera… dans les Vosges au grand désespoir de Brune, la narratrice, dont les copines se vantent de voyages bien plus exotiques. Les Vosges, ses lynx, son munster, ses tartes aux myrtilles, enfin, aux brimbelles… et la neige qui, quand elle se décide à tomber, ne tombe pas à moitié. Le seul moment à peu près calme – et encore – sera la messe de minuit. Quant au retour, il donnera l’occasion de passer du côté de la féerie : les animaux de la forêt vosgienne n’ont pas dit leur dernier mot !
Paul Beaupère a le chic pour capter les expressions enfantines et adolescentes, et d’en faire du condensé bien serré : c’est plus que pétillant, c’est explosif. Alors tant pis pour la grammaire et tant pis pour les bonnes manières (quoique… le vieux fonds versaillais résiste !), finalement, les Vosges, ce n’est pas « un plan loose de la mort qui tue », comme le dit Brune, 12 ans, la narratrice. La preuve ? On peut même y faire une course en chasse-neige et voir des loups, en vrai.
Une bonne idée de cadeau à glisser sous le sapin, que vous fêtiez Noël au fin fond du Berry ou des Ardennes, il est à parier que votre jeune lecteur en oubliera le dessert.

Dès 8 ans

Paul Beaupère, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur – Que j’aime ta verdure !, illustrations d’Ariane Delrieu, Mame, 2022, 192 p., 10 € — Imprimé en Italie

Isabelle Stock, Le secret de Clotilde

Un camp d’été en Bretagne annulé, et remplacé au dernier moment par un camp à 15 km de chez soi, au fin fond de la Meuse, en pleine campagne… est-ce une raison pour bouder ? Pas question ! Dans la patrouille du Koala, jeunes demoiselles, on ne boude pas ! Et on se motive pour relever un nouveau défi : préparer une grande veillée pour une centaine de spectateurs ! Répétitions, costumes, décors… Les journées s’annoncent chargées. D’autant plus que Clotilde, qui a le rôle principal, adopte parfois un comportement bien étrange… Quel est donc son secret ?
Après « Hermine part en camp » et « La promesse d’Hermine », les jeunes lectrices retrouveront l’irremplaçable ambiance de la vie en patrouille, avec ses petits riens qui créent de grands souvenirs.

Dès 10 ans

Isabelle Stock, Le secret de Clotilde – Les Filles du Koala, illustrations de Juliette Vizzaccaro, Emmanuel Jeunesse, 2022, 320 p., 14,90 € — Imprimé en France

Anne-Sophie Chauvet, Mascarade à Venise

Louis, Xavier, Isabelle et Marguerite ont bien de la chance : voici leur huitième voyage ! Après l’Amérique, l’Alsace, l’Egypte, etc., ils arrivent à Venise, pour le Carnaval. Lord Patrick, qui vient d’épouser leur chère Maman, y possède même un palais. Et travaille sur un projet « top secret ». Une expression qui a tout de suite un petit parfum d’aventure… Car, face aux « gentils » qui veulent restaurer le palais voisin au bénéfice de sa sympathique propriétaire, se trouvent des malfaiteurs qui ont une idée tout à fait différente. Anne-Sophie Chauvet invite ses jeunes lecteurs à mener l’enquête, prétexte à une magnifique visite de Venise, du palais des Doges à Murano, en passant par les quartiers moins touristiques, où l’on peut jouer au foot avant de déguster les spécialités vénitiennes. Le tout sous la bauta, le costume de Carnaval, bien commode pour faire diversion. Irez-vous pour autant glisser votre main dans la bocca di leone ?

Dès 7 ans

Anne-Sophie Chauvet, Mascarade à Venise, Les Quatre Aventuriers – tome 8, illustrations d’Amandine Wanert, Emmanuel Jeunesse, 2022, 169 p., 10,90 €

Soledad Bravi, Le cadeau d’anniversaire

Pour son anniversaire – comptez bien les bougies, 5 ans, c’est un grand ! – Tomi reçoit un magnifique cadeau. Vu l’emballage dessiné sur la couverture, facile de deviner : c’est un vélo, et en plus, un vélo rouge ! Avec un casque vert. Au fil des pages, nous partageons la joie et l’enthousiasme de ce petit bonhomme. Les dessins, très épurés, respirent la bonne humeur, et cela fait du bien de passer un moment dans la famille toute normale de Tomi, un enfant comme tant d’autres, qui n’a besoin pour être heureux que d’être aimé de ses parents, d’avoir la liberté de faire « 88 fois le tour du pâté de maisons » et de garder son casque neuf sur la tête même dans son bain.

Dès 3 ans

Soledad Bravi, Le cadeau d’anniversaire, L’Ecole des Loisirs, 2022, 46 p., 11 € — Imprimé en Espagne

Jean-François Vivier, Premier de Cordée, Intégrale du cycle de Chamonix

Premier de Cordée, La Grande Crevasse, Retour à la montagne : la célèbre trilogie chamoniarde de Roger Frison-Roche a été adaptée de mains de maîtres en bandes dessinées. Au scénario, Jean-François Vivier ; au dessin, Pierre-Emmanuel Dequest. Une cordée de choc pour faire revivre les aventures héroïques du grand alpinisme des années 1930. D’orages en chutes de pierres, de cordes rompues et crevasses sournoises, tout ce qui peut se passer de pire en montagne donne aux hommes l’occasion de se dépasser, de faire preuve de courage et d’abnégation. Pour le côté romanesque, la jolie Brigitte, citadine mal acceptée par les montagnards, saura prouver ses qualités d’alpiniste – mais le destin sera bien cruel envers elle.
Pierre-Emmanuel Dequest a su recréer l’atmosphère de l’époque, autant dans les costumes et le matériel que dans les techniques utilisées ; ses personnages sont très crédibles, avec leurs visages expressifs et leurs silhouettes déterminées. Ils sont néanmoins dépeints avec ce je-ne-sais-quoi qui permet au lecteur de se sentir accepté dans les refuges comme à la ferme, dans ce magnifique massif du Mont-Blanc. Car la grande héroïne, c’est bien sûr la montagne. Et là, couvrez-vous bien, ça dépote ! Neige, glace et granit alternent avec le vert des alpages et des forêts, dans des cadrages d’une rare efficacité. Messieurs, chapeau !

Adolescents

Jean-François Vivier, Premier de Cordée, l’intégrale du cycle de Chamonix, illustrations de Pierre-Emmanuel Dequest, Editions Plein Vent, 168 p., 29,90 € — Imprimé en France

Julia Kuo, Et nous irons voir le monde

« Si nous grimpions ensemble une colline ? Si nous plongions dans un lac ? Si nous observions le ciel étoilé… et les nuages qui paradent ? […] Nous partagerons les crépuscules, trouverons notre voie, pas à pas. » En voilà un beau voyage à faire, blotti contre papa ou maman sur un canapé ou déjà sous la couette ! La dédicace vaut mieux que toutes les explications, qui précise : « Aux grandes aventures, au doux chez-soi – et à tout ce qui existe au milieu. ». Nous accompagnerons volontiers cette charmante fillette et sa maman dans leur voyage, dans des pages aux tonalités oniriques avec ces bleus réchauffés de touches orangées.

Dès 3 ans

Julia Kuo, Et nous irons voir le monde, Albin Michel Jeunesse, 2022, 32 p., 14,90 € — Traduit de l’anglais par Rosalind Elland-Goldsmith. Imprimé en Lettonie.

Luc Blanvillain et Emmanuel Trédez, Les chouquettes à la crème

Si vous croisez un jour dans les couloirs de l’école une jeune femme un peu ahurie répondant au nom improbable d’Elwina Lebéchec, ne lui offrez surtout pas de chouquettes ! Car Elwina Lebéchec en a goûté de bien curieuses dans le roman écrit à quatre mains par Luc Blanvillain et Emmanuel Trédez. Auteur – pardon, autrice — de romans pour la jeunesse, la jeune femme met du beurre dans ses épinards en allant de classe en classe répondre aux questions saugrenues d’écoliers dûment « chauffés » par leurs professeurs. Ceux de l’école de Carensac sont particulièrement créatifs. Jusqu’où va l’entraîner le jeu de piste monté par les CM2 ? Bien plus loin encore que ce qu’elle avait imaginé dans son dernier roman…
Humour et aventures : une lecture idéale pour les prochaines vacances.

Dès 9 ans

Luc Blanvillain et Emmanuel Trédez, Les chouquettes à la crème, illustrations d’Alice A. Morentorn, Fleurus, coll. « Kactus », 2022, 208 p., 12,95 €

Richard Jones, Tout petit ours

« Le lundi, j’ai trouvé un ours polaire dans le jardin. Il était si petit qu’il tenait dans ma main », raconte le petit garçon. Vraiment si petit ? Ce n’est pas l’avis de Richard Jones, qui l’a dessiné énorme, cet ours blanc ! Alors, oui, « le mardi, le tout petit ours avait grandi. Et dès le mercredi, il ne tenait même plus dans ma poche… » Je vous laisse imaginer ce qui va se passer le jeudi, le vendredi, le samedi et enfin le dimanche ! « Tout petit ours », c’est une belle histoire d’amour et d’amitié, mais aussi une porte ouverte vers l’imaginaire, l’aventure et les grands espaces — notamment avec ce jeu plein d’humour tendre sur l’espace « élastique » dans lequel se meuvent l’ours et le garçonnet.

Dès 3 ans

Richard Jones, Tout petit ours, Albin Michel Jeunesse, 2021, 40 p., 12,90 € — Traduit de l’anglais par Françoise de Guibert. Imprimé en Chine