Thème

Documentaires

Mirella Tenderini, Ernest Shackleton, le boss

« Hommes requis pour voyage périlleux, bas salaire, froid intense, longs mois de ténèbres, dangers constants, retour incertain. Honneur et célébrité en cas de succès. » Même si cette annonce, contrairement à la légende, n’a jamais été publiée par le Times, elle « est cependant caractéristique de l’atmosphère de l’époque et de la fascination qu’exerçait l’exploration polaire ». Parmi ces explorateurs, Mirella Tenderini dresse ici un portrait de l’homme exceptionnel que fut le britannique Ernest Shackleton (1874 — 1922).
À 16 ans, il s’ennuie sur les bancs de l’école et s’engage dans la marine marchande. Enjoué et cultivé, il prend très vite du grade. Mais déjà cette vie de marin ne lui convient plus. Il faut toujours plus d’aventures à Ernest Shackleton.
C’est avec Robert Falcon Scott qu’il rencontre pour la première fois l’Antarctique. Dès lors, une passion est née : il organisera ses propres expéditions vers le Continent Blanc. Hélas, il ne sera pas le premier au pôle. Il s’en est pourtant approché en 1909, mais a renoncé à moins de 200 kilomètres du but. Ravalant sa déception, il imagine une traversée de l’Antarctique et, en 1914, alors que l’Europe entre en guerre, il quitte Plymouth à bord de l’Endurance. Tout ne se passera pas comme prévu et l’exploration tournera au cauchemar. Mais jamais celui que ses hommes appelaient affectueusement « Le Boss » ne lâchera son équipage. Car c’est bien ce qui fit sa popularité : plus encore que ses succès – relatifs -, c’est bien la manière dont il su choisir ses coéquipiers, leur faire partager des épreuves hors du commun et les ramener à bon port.

Grands adolescents

Mirella Tenderini, Ernest Shackleton, le boss, Paulsen, 2022, 212 p., 22 € — Traduit de l’italien par Gérard Guerrier. Avec une préface de Jean-Louis Etienne.

Claire Saxby, Iceberg

Cela vous dit, un petit voyage en Antarctique ? Voilà justement l’été, aux antipodes. Il n’y a rien à voir ? Détrompez-vous ! Si vous suiviez cet iceberg, qui vient de se détacher et de partir au gré des courants ? « Si ce monde te paraît vide, regarde-le de plus près. Tu verras des empreintes de manchots et des orques sillonnant sous la glace. » Mais aussi des léopards de mer, des pingouins, des phoques, et même, peut-être, des baleines à bosse… Cet album aux illustrations très douces invite au voyage et incite au rêve, tout en appelant à protéger et à respecter la nature.

Dès 6 ans

Claire Saxby, Iceberg, illustrations de Jess Racklyeft, Circonflexe, 2021, 16 €, 32 p. — Traduit de l’anglais. Imprimé en Pologne

Philippe Cenci et Patrick de Gmeline, Notre-Dame, des flammes à la renaissance

Paris, 15 avril 2019, 18 h 18, une alarme retentit dans la cathédrale. Personne n’imagine encore que, quelques heures plus tard, la flèche va s’effondrer. Le monde entier est sous le choc. Après l’incendie, vient le temps de l’enquête, puis celui des premiers travaux de consolidation. A la grande question qui suit, restauration à l’identique ou « geste d’architecture » sera répondu, in extremis, restauration à l’identique, au moins pour l’aspect extérieur, toitures et flèche. Cette bande dessinée conçue par Philippe Cenci et dont le scénario est signé Patrick de Gmeline, historien militaire, revient sur la chronologie des événements, mais rend aussi hommage tant aux pompiers de Paris qu’aux compagnons, tout en traçant les portraits, pas toujours flatteurs, de la classe politique française. L’ouvrage, documentaire, se veut aussi une fenêtre ouverte sur l’espérance de revoir battre, comme avant, le cœur de Paris.

Dès 12 ans

Philippe Cenci et Patrick de Gmeline, Notre-Dame, des flammes à la renaissance, Editions du Triomphe, coll. Le vent de l’histoire, 2021, 40 p., 15,90 €

David Hawcock, La Grèce ancienne, pop-up

« Les Grecs étaient polythéistes, c’est-à-dire qu’ils croyaient en de nombreux dieux, puissants et immortels, qui, depuis le mont Olympe où ils vivaient, avaient le pouvoir de décider du destin des hommes. Des temples et des sanctuaires étaient érigés en leur honneur, chacun dédié à une divinité. » En huit doubles pages animées et très colorées, voici un panorama rapide de la Grèce, d’Athènes aux Jeux Olympiques – mais en passant par l’antre du Minotaure !

Dès 6 ans

David Hawcock, La Grèce ancienne, pop-up, NuiNui Jeunesse, 2021, 16 p. cartonnées, 12,90 € — Traduit de l’anglais par Baptiste Levy-Gastaud. Imprimé en Chine.

Fleur Daugey, Le réveil des volcans

Jules Verne, déjà, nous avait transporté « au centre de la Terre » ; cette année, il n’y pas de semaine sans qu’un ou deux volcans fassent l’actualité. Qui a vu les fleuves de lave du Cumbre Vieja s’en souviendra longtemps ! Le Krafla en Islande, le Nyiragongo en République démocratique du Congo, le mont Aso au Japon, l’Etna en Sicile ne sont pas en reste !
En seize chapitres, Fleur Daugey nous emmène au cœur des volcans. Ce documentaire très complet, superbement illustré de croquis et de dessins, aborde autant les questions géologiques, historiques que mythologiques. Sous l’eau, sur Terre ou bien dans l’espace, tous les volcans sont disséqués et explorés. Du monstre de l’Etna à la princesse du mont Fuji, des volcanologues Katia et Maurice Krafft au prisonnier survivant de la montagne Pelée, les histoires entourant ces forces de la nature sont rappelées. Et si les volcans n’avaient pas causé la disparition des dinosaures finalement ?

Dès 8 ans

Fleur Daugey, Le réveil des volcans, illustrations de Sandrine Thommen, Actes Sud junior, 2021, 64 p., 17,50 €

Victoria Jacob, 30 destins de marins

De Florence Arthaud, « la petite fiancée de l’Atlantique », à Franck Worsley, qui sauva l’expédition de Shackleton, Victoria Jacob propose aux jeunes aventuriers 30 portraits de marins. Certains, tels Alain Bombard, Thor Heyerdahl ou Eric Tabarly, sont entrés dans l’histoire. D’autres, plus jeunes, sont déjà célèbres parmi les surfeurs, les plongeurs ou les voileux : Clarisse Crémer, Damien Seguin ou Garrett McNamara. Certains, plus discrets, sont scientifiques ou militaires, oeuvrent à la préservation des océans ou participent à de belles aventures humanitaires. Ces 30 « destins » montrent que, si la passion de la mer les rassemble, ces hommes et ces femmes ont su chacun imaginer un chemin exceptionnel et différent. Emmanuelle Halgand a créé des illustrations très épurées, colorées et dynamiques – eh oui, la mer n’est pas toujours du même bleu !

Dès 10 ans

Victoria Jacob, 30 destins de marins, illustrations d’Emmanuelle Halgand, Paulsen Jeunesse, 2021, 136 p., 19,90 € — Imprimé en Italie
Dans la même collection : Jessica Jeffries-Britten, 30 destins d’alpinistes, illustrations d’Emmanuelle Halgand, Editions Paulsen, 2020, 127 p., 13,90 €

Guillaume Duprat, Le livre des temps

Au « Vite, dépêche-toi, on n’a pas le temps » des adultes, répond le « quand est-ce qu’on arrive ? » des enfants qui trouvent la route bien longue. Quand une abeille vit 42 jours, une tortue des Galapagos peut espérer fêter ses 150 ans. Quelle précision a atteint l’horloge atomique, face aux ombres des cadrans solaires. Quelle heure est-il à Sydney quand il est 3 heures à Paris ? Le temps de l’Histoire n’est pas celui de nos rêves – dans lesquels les variations de temps peuvent donner le tournis. Tout cela est fort bien expliqué par Guillaume Duprat, qui avait déjà concocté un coffret intitulé Univers, Des mondes grecs aux multivers, chez le même éditeur. Il a confié à l’ingénieur papier Olivier Charbonnel le soin de construire ce documentaire animé : à manipuler mécanismes, pop-ups, rabats et dépliants, gageons que les jeunes lecteurs ne verront pas le temps passer !

Dès 8 ans

Guillaume Duprat, Le livre des temps, illustrations et conception du pop-up d’Olivier Charbonnel, Saltimbanque Editions, 2021, 24 p., 24 € — Imprimé en Chine

Sophie Humann, Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, journal de Geneviève Darfeuil, Houlgate-Paris, 1914–1918

Sophie Humann, Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, journal de Geneviève Darfeuil, Houlgate-Paris, 1914–1918

« Mercredi 25 novembre 1914 – Maman m’apprend à tricoter. J’ai commencé un cache-nez pour André. Le froid arrive : il faut penser à équiper nos soldats. Les journaux disent qu’ils ont creusé des tranchées et s’enterrent pour se protéger de l’ennemi. » Il y a déjà plusieurs mois que la jeune Geneviève se confie à son journal intime, commencé un jour d’ennui de juillet 1914. Elle vient d’avoir quatorze ans et va vivre son adolescence au rythme de la Grande Guerre. Papa, chirurgien, se dépense sans compter ; de ses trois frères, André est officier, Henri brancardier, le plus jeune, Jules, encore collégien. Henri meurt d’une balle perdue en juin 1915 ; André, gazé, s’éteint au printemps 1919.
Avec sa mère, Geneviève s’efforce d’aider les soldats, puis obtient la permission de devenir infirmière. Dignité, compassion, engagement, discrétion, abnégation, vocation : il en fallait pour vivre « à l’arrière » quand chaque journée apportait son lot de deuils et de chagrins.
Enfin, un beau « lundi 11 novembre 1918 – Les cloches de Paris se sont envolées. Les habitants se sont embrassés. La guerre est terminée. Aujourd’hui, j’ai dix-huit ans. »
Un roman dans lequel chaque détail révèle ce qu’était la vie quotidienne d’une adolescente au début du XIXe siècle – de la chaise longue en rotin au porte-plume, et jusqu’à la « petite croix rouge » brodée sur la première blouse blanche.

Dès 12 ans

Sophie Humann, Infirmière pendant la Première Guerre mondiale, journal de Geneviève Darfeuil, Houlgate-Paris, 1914–1918, Gallimard Jeunesse, coll. « Mon histoire », 2012, 160 p., 9,95 € — au format Kindle : 7,49 €

Patrick Makin, Le Tour du monde des lieux inexplorés

Patrick Makin, Le Tour du monde des lieux inexplorés

Il resterait sur Terre des lieux « inaccessibles » et néanmoins « bien réels » ? Cet étrange album t’invite à monter sur un tapis volant pour te rendre dans les 19 « endroits les plus reculés de la planète, découvrir des lieux où l’homme n’a pas pénétré depuis des siècles et explorer les vérités qui se cachent derrière les sites les plus mystérieux ». Par où commencer ? Par l’île Bouvet, 50 km² de glace installés sur un volcan au cœur de l’océan Atlantique ? Par l’île de Poveglia, au cœur de la lagune de Venise, ancien lieu de quarantaine, devenu un hôpital psychiatrique, lequel ferma en 1968 ? Au fin fond de la grotte préhistorique de Lascaux, dont tu ne pourras visiter que la copie ? A moins que tu ne préfères tenter de trouver où se cache la chambre de Sa Majesté la reine Elisabeth II au cœur de Buckingham Palace ? Qui ne rêve pas de retrouver la Chambre d’ambre offerte par le roi de Prusse au tsar de Russie, en 1716 ? Démontée par les Allemands en 1941, elle n’a jamais été retrouvée… Quant à décoller à bord de Air Force One, encore faut-il savoir où il est posé – s’il est posé sur un aérodrome top secret ! 19 sites extraordinaires à visiter depuis son fauteuil préféré.

Dès 9 ans

Patrick Makin, Le Tour du monde des lieux inexplorés, illustrations de Whooli Chen, Albin Michel Jeunesse, 2021, 88 p., 19,90 €. Traduit de l’anglais par Anne-Sylvie Homassel.

Pierre de Coubertin, Les Jeux Olympiques de 1896

Pierre de Coubertin, Les Jeux Olympiques de 1896

Courses, jeux gymnastiques, concours vélocipédiques et, bien sûr, course de marathon ! Le magazine Tétras Lire fait revivre, dans son numéro d’octobre, les Jeux olympiques de 1896, les premiers jeux modernes, dans une Grèce qui a recouvré son indépendance en 1821.
Depuis des années, Pierre de Coubertin consacre toute son énergie à ressusciter les Jeux Olympiques antiques. Enfin, le rêve prend corps dans le stade d’Athènes, relevé de ses ruines, où des athlètes venus des confins de la Terre défilent sous les acclamations d’un public ivre de joie ! Les jeunes lecteurs auront plaisir à comparer les équipements, les records, les ambiances autour des stades avec ceux de nos jeux plus récents.
En plus dans ce numéro : un dossier pour tout savoir des Jeux Olympiques à travers les époques, la rencontre avec trois champions de Tokyo, la recette officielle du dessert des premiers Jeux Olympiques modernes… et Le Messager de Marathon, une légende grecque illustrée par Raphaël Gauthey.

Dès 10 ans

Magazine Tétras Lire, Olympique, n° 67, octobre 2021, 96 p., 9,50 € — Imprimé en France. Peut s’acheter au numéro ou sur abonnement, c’est ici.

Pauline Kalioujny, Voilà l’automne

Pauline Kalioujny, Voilà l’automne

Humm, l’automne… « La saison de la laine », des jeux dans les flaques d’eau, de la soupe de potiron, et… le meilleur moment pour se lire « des histoires blottis bien au chaud ». Ce petit album aux couleurs flamboyantes donnera envie à plus d’un de compléter sa collection de marrons bien brillants ! Le trait et les couleurs de Pauline Kalioujny sont un festival d’énergie et de bienveillance. Et il y a même une chouette !

Tout-petits

Pauline Kalioujny, Voilà l’automne, Seuil Jeunesse, 2021, 18 p. cartonnées, 10,90 € — Imprimé en Chine

Collectif, Fantastiques chevaliers et châteaux-forts

Collectif, Fantastiques chevaliers et châteaux-forts

Oui, un documentaire peut être fantastique ! Le titre de ce grand album invite à un beau voyage historique : des premières mottes féodales aux châteaux d’apparat, notre Europe compte des milliers de châteaux. Photos, dessins, plans, vues en coupe permettent de comprendre des architectures aussi variées que celles du château de Gisors, de Windsor ou de Neuschwandstein. Sont aussi présentées des forteresses japonaises ou indiennes ainsi que des constructions réalisées par des Européens en Afrique ou en Amérique – on est alors bien loin de la chevalerie. Focus sur la vie médiévale, index et glossaire complètent la présentation des sites. Une mine d’informations.

Dès 10 ans

Collectif, Fantastiques chevaliers et châteaux-forts, Larousse, 2021, 150 p., 19,95 € — Traduit et adapté de l’anglais. Imprimé en Lettonie.