Thème

De 3 à 5 ans

Karine-Marie Amiot, Les merveilleuses histoires de Grand-Père

Un lièvre blanc dans la neige ; un renard à l’école des poussins ; un papa chien et son fiston ; deux frères canetons ; un grand-papa hibou ; une biquette et son papa bouc ; un chat et une souricette ; un troupeau de moutons et, pour finir, un petit bout de bois ! Voilà les comparses de ces neuf contes animaliers, à la fois dynamiques et tendres. S’il y a toujours une morale, elle est aussi légère qu’un flocon ou qu’une plume dans le vent – mais les enfants y seront d’autant plus sensibles que ces animaux leur seront devenus proches. Un format généreux, idéal pour une lecture partagée avec… Grand-Père.

Dès 4 ans

Karine-Marie Amiot, Les merveilleuses histoires de Grand-Père, illustrations de Julie Mellan, 2022, Mame, 64 p., 16,90 € — Imprimé en Pologne

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur

« La veille de Noël est un jour étrange à mon avis. Toute la journée, on doit attendre, encore et encore. Gunnar et moi, nous nous sommes faufilés dans le salon et avons tâté tous les cadeaux qui se trouvaient dans la panière à linge.
— Crois-tu que tu auras un cadeau enchanteur ? a demandé Gunnar.
Car figurez-vous qu’un cadeau enchanteur est le plus merveilleux des cadeaux. »
Nous sommes en 1913, et Astrid, qui ne sait pas encore quelle sera sa célébrité, a six ans et, à six ans, préparer Noël, au fin fond de la Suède, c’est toute une aventure. Il y faut un sapin, bien sûr, décoré de bougies et de drapeaux en papier, il y faut des oranges et des noix, des chants et du riz au lait… de la neige et un peu de magie ! Facile, grâce au crayon malicieux de Cécilia Heikkilä et à ses couleurs chaudes comme du pain d’épices.
Chers parents, le truc de la panière à linge étant éventé, à vous de trouver où cacher les cadeaux !

Dès 4 ans

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur, illustrations de Cecilia Heikkilä, Cambourakis, 2022, 32 p.,15 € — Traduit du suédois par Catherine Renaud. Imprimé en Lettonie

Marie Colmont, Marlaguette

« Elle s’appelait Marie-Olga, mais on disait Marlaguette pour faire plus court et aussi plus gentil. Un jour qu’elle était allée cueillir des champignons dans les bois, … une grosse bête sauta sur elle et l’emporta pour la manger. Une grosse bête grise, avec des oreilles pointues, une gueule rouge : bref, un loup. » Mais voilà que les choses ne se passent pas tout à fait comme dans le Petit Chaperon rouge. Marlaguette va résister, le loup va se faire très mal et Marlaguette va le soigner. Elle va aussi finir par admettre, sur les conseils du vieux bûcheron, qu’un loup ne peut pas être végétarien, qu’il est et doit rester sauvage et carnivore.
Quarante ans (eh oui !) après sa première publication, Gerda Muller propose une nouvelle version illustrée de Marlaguette, conte sensible sur la nature signé Marie Colmont (1895–1948). Le superbe format 24 X 30 cm, agrandi, permet de découvrir de nouveaux détails, savoureux et délicats.
Sa morale reste bien d’actualité : quel que soit le loup rencontré, il ne faut pas imaginer pouvoir l’apprivoiser ; la nature est ainsi faite que les enfants ne peuvent pas en faire toujours à leur guise, ce que comprend très bien la fillette, dans un grand élan de générosité.

Dès 4 ans

Marie Colmont, Marlaguette, illustrations de Gerda Muller, Le Père Castor, Flammarion Jeunesse, 2022, 32 p., 13,50 € — Imprimé au Portugal. Autres formats disponibles à moindre prix.

Anne Crausaz, Quand il fait mauvais temps

« plic, aux premières gouttes de pluie, les chèvres se mettent à l’abri. Les cabris, tout excités, sautent partout. » Si le chat essaie tous les lits, les moineaux, eux, préfèrent se blottir sous les feuilles. Quant aux grenouilles, bien sûr, elles sautent à qui mieux mieux. Et les enfants ? Allez hop, les bottes et le ciré « car après la pluie vient le beau temps ». Tout au long de cette randonnée graphique, de la maison au jardin, Anne Crausaz a le chic pour donner aux animaux des silhouettes à la fois très simples et très élégantes. Ses couleurs en quadrichromie sont sublimées par le magnifique papier des éditions MeMo. Faire simple et beau, bravo !

Avant 3 ans

Anne Crausaz, Quand il fait mauvais temps, MeMo, 2022, 28 p., 16 € — Imprimé en Europe

Soledad Bravi, Le cadeau d’anniversaire

Pour son anniversaire – comptez bien les bougies, 5 ans, c’est un grand ! – Tomi reçoit un magnifique cadeau. Vu l’emballage dessiné sur la couverture, facile de deviner : c’est un vélo, et en plus, un vélo rouge ! Avec un casque vert. Au fil des pages, nous partageons la joie et l’enthousiasme de ce petit bonhomme. Les dessins, très épurés, respirent la bonne humeur, et cela fait du bien de passer un moment dans la famille toute normale de Tomi, un enfant comme tant d’autres, qui n’a besoin pour être heureux que d’être aimé de ses parents, d’avoir la liberté de faire « 88 fois le tour du pâté de maisons » et de garder son casque neuf sur la tête même dans son bain.

Dès 3 ans

Soledad Bravi, Le cadeau d’anniversaire, L’Ecole des Loisirs, 2022, 46 p., 11 € — Imprimé en Espagne

Bénédicte Delelis, Le merveilleux Noël des jouets

« Je m’appelle Olga. Et je suis une poupée. J’habite aux Galeries parisiennes, au rayon “Jouets”. […] lorsque les enfants passent et nous regardent de leur petit air gourmand et plein d’espoir, après avoir dit :” Oh, mais qu’elle est drôle !”, ils s’écrient invariablement : “Et ses joues sont si rouges !” »
La poupée Olga, sa « sœur » Rose, Sibylle la souris mécanique et Marcel le soldat de bois seront bientôt rejoints par Henri, l’ours polaire, qui s’est cassé la jambe en faisant des cabrioles à ski.
Car cette histoire se déroule au début des années 1900, dans l’univers féerique d’un grand magasin parisien qui a installé pour la première fois une vitrine de Noël animée. Bénédicte Delelis revisite ici les thèmes classiques des contes de Noël : jouets qui s’animent la nuit, enfants riches et capricieux s’amendant en offrant un jouet aux enfants pauvres, adultes tour à tour sévères et compatissants… et comme elle est théologienne, elle a glissé le récit de la Nativité au milieu de la féerie. On y chante aussi (paroles en fin d’album), entraînés par la boîte à disques de monsieur François. Les dessins aquarellés d’Anne-Charlotte Larroque ont recréé à merveille l’ambiance élégante des grands magasins, dames enchapeautées et messieurs en redingotes, mais d’un pinceau si léger et aérien que le conte en devient presque intemporel. Ajoutez à ce superbe album un CD et un QR code qui permettront de passer une petite heure en compagnie d’Olga et de chanter quelques chants de Noël, et vous comprendrez que je suis tombée sous le charme ! A offrir dès début décembre, pour la Saint-Nicolas, afin de bien en profiter avant Noël.

Dès 4 ans

Bénédicte Delelis, Le merveilleux Noël des jouets, illustrations d’Anne-Charlotte Larroque, Mame, 2022, 48 p + 1 CD + 1 QR Code, 19,90 € — Imprimé en Pologne

Louis-Maurice Boutet de Monvel, Les plus belles chansons de notre enfance

Quand vous chantonnez en vous souvenant de votre Grand-Mère, entonnez-vous « Il était une dame Tartine / dans un beau palais de beurre frais »… ou bien « Cadet Rousselle [qui] a trois maisons / qui n’ont ni poutres ni chevrons », à moins que ce ne soit « Malbrough s’en va-t-en guerre, miroton miroton mirontaine… » ?
Les 27 comptines et rondes traditionnelles de cet album font partie de notre patrimoine le plus précieux, celui de notre enfance — et de l’enfance de combien de générations avant nous ? La première édition de Vieilles chansons et danses pour les petits enfants a paru en 1883 et Chansons de France pour les petits Français, l’année suivante : deux albums illustrés par Louis-Maurice Boutet de Monvel (1850 – 1913) dont les premiers tirages se collectionnent à prix d’or, et qui ont été maintes fois réédités, parfois avec des variantes.
Les éditeurs ont choisi de reprendre ici quelques chansons assorties des charmantes frises et illustrations de Boutet de Monvel, mais redécoupées : enfants sages en costumes fin de siècle (le XIXe !), ou déguisés à la mode Grand Siècle, soldats qui pourraient être de plomb, rossignols, papillons et coquelicots. La typographie, très joyeuse, aidera les apprentis lecteurs à distinguer couplets et refrains.
Le CD et le QR code associé aideront à se remettre ces airs anciens en mémoire. Mais où est passée « la tabatière qui n’est pas pour ton vilain nez » ?

Dès 3 ans

Les plus belles chansons de notre enfance, illustrations de Louis-Maurice Boutet de Monvel, Mame, 2022, 56 p, avec un CD et QR code, 16,90 € — Imprimé en Pologne

Daniel Bernstrom, L’ours et l’abeille

Un ours. Une abeille. Une ruche. Mais non ! Beaucoup, beaucoup d’abeilles bien décidées à défendre leur territoire – et toujours un seul ours. Un ours qui a faim, très faim…
Une trame simple, très peu de texte mais un suspens qui tient en haleine jusqu’au bout, grâce à des dessins tout en mouvements, très cinématographiques. Foin de la compassion habituelle, ici, on ne partage pas, on fonce !

Dès 3 ans

Daniel Bernstrom, L’ours et l’abeille, illustrations de Brandon James Scott, Minedition, 2022, 36 p., 15 € — Traduit de l’anglais par Julie Duteil. Imprimé en Pologne

Julia Kuo, Et nous irons voir le monde

« Si nous grimpions ensemble une colline ? Si nous plongions dans un lac ? Si nous observions le ciel étoilé… et les nuages qui paradent ? […] Nous partagerons les crépuscules, trouverons notre voie, pas à pas. » En voilà un beau voyage à faire, blotti contre papa ou maman sur un canapé ou déjà sous la couette ! La dédicace vaut mieux que toutes les explications, qui précise : « Aux grandes aventures, au doux chez-soi – et à tout ce qui existe au milieu. ». Nous accompagnerons volontiers cette charmante fillette et sa maman dans leur voyage, dans des pages aux tonalités oniriques avec ces bleus réchauffés de touches orangées.

Dès 3 ans

Julia Kuo, Et nous irons voir le monde, Albin Michel Jeunesse, 2022, 32 p., 14,90 € — Traduit de l’anglais par Rosalind Elland-Goldsmith. Imprimé en Lettonie.

Richard Jones, Tout petit ours

« Le lundi, j’ai trouvé un ours polaire dans le jardin. Il était si petit qu’il tenait dans ma main », raconte le petit garçon. Vraiment si petit ? Ce n’est pas l’avis de Richard Jones, qui l’a dessiné énorme, cet ours blanc ! Alors, oui, « le mardi, le tout petit ours avait grandi. Et dès le mercredi, il ne tenait même plus dans ma poche… » Je vous laisse imaginer ce qui va se passer le jeudi, le vendredi, le samedi et enfin le dimanche ! « Tout petit ours », c’est une belle histoire d’amour et d’amitié, mais aussi une porte ouverte vers l’imaginaire, l’aventure et les grands espaces — notamment avec ce jeu plein d’humour tendre sur l’espace « élastique » dans lequel se meuvent l’ours et le garçonnet.

Dès 3 ans

Richard Jones, Tout petit ours, Albin Michel Jeunesse, 2021, 40 p., 12,90 € — Traduit de l’anglais par Françoise de Guibert. Imprimé en Chine

Anna Walker, Saute grenouille

Tomber, sauter, nager, avancer… et toujours et partout, se méfier ! Se méfier de la chouette, des canards, de tous ceux qui aimeraient la croquer, notre petite grenouille verte ! Plouf ! Splash ! Clac ! Si le texte est réduit à sa plus simple expression, les dessins feront la joie des plus petits qui seront bien contents de voir, qu’à la fin, notre grenouille arrive saine et sauve dans une fête de grenouilles. Mais avant, il lui en a fallu, du courage et de l’énergie !

Tout-petits

Anna Walker, Saute grenouille, Thierry Magnier Editions, 2022, 40 p., 15,50 € — Traduit de l’anglais par Camille Gautier. Imprimé en Italie

Christian Demilly, Bulle dans sa bulle

Bulle a enfilé son costume de lapin bleu, celui qui a des oreilles et un pompon pour la queue. Et dans ce costume, il lui en arrive des aventures- enfin, de toutes petites aventures : manger du saucisson et des éclairs au chocolat, mais pas en même temps, ça, il a essayé et ce n’est pas bon du tout ; collectionner les objets les plus bizarres, quitte à ne plus savoir dans quelle boîte de boîte de boîte il les a rangées ; rêver aussi, Bulle aime beaucoup ça, surtout quand son rêve le conduit dans un monde tout doux (mais pas tout mou, ne confondons pas) … Voilà un album 100 % poétique, donc forcément un peu rebelle ! Sans aucune violence, ni colère, ni jalousie, ni rien de tout cela, bien au contraire, Bulle a choisi : il s’est construit un petit monde bien à lui, avec la complicité d’Audrey Calleja dont le crayon est doux et acidulé comme un bonbon. A déguster sans modération, idéal pour aider un enfant un peu angoissé ou remuant à construire aussi ce petit monde dont il rêve.

Dès 4 ans

Christian Demilly, Bulle dans sa bulle, illustrations d’Audrey Calleja, Grasset Jeunesse, 2022, 40 p., 17 € — Imprimé en Espagne