Thème

A partir de 12 ans

Gwenaële Barussaud, Le palace de Rose et Suzon – Un mariage extraordinaire

Paris, place Vendôme, 1926. Le Ritz, cet hôtel déjà mythique. « Rose soupire. Pourvu que Suzon parvienne à a rejoindre cette nuit… Ce n’est pas drôle de cuisiner pour soi. Les pâtisseries sont toujours meilleures quand elles sont partagées ! » Mais que faire quand la porte des cuisines est fermée ? Car on soupçonne des vols, explique un valet à la jeune demoiselle –qui, osons le dire, n’a rien à faire dans les sous-sols sous le coup de minuit. Rose, la fille du sous-directeur du Ritz, et Suzon, la petite femme de chambre, restent les inséparables amies déjà rencontrées dans le 1er tome.
Une cantatrice de renom va épouser un célèbre aviateur dans les luxueux salons de l’hôtel mais c’est un secret – que les fillettes s’empressent de partager. Un secret tellement bien gardé que le chef cuisinier ne travaille que la nuit à préparer le festin. Et voilà qu’un critique gastronomique tatillon arrive pour déjeuner. Panique à bord ! En nous plongeant dans les coulisses de cet univers de luxe et de modernité, Gwenaële Barussaud nous fait aussi découvrir l’énergie de ces Années folles, où les fleuristes livrent des camélias au volant de leur Hotchkiss, où les demoiselles de bonne famille commencent à s’habiller chez Mademoiselle Chanel, où l’on s’essaie à danser le charleston. Lucie Durbiano a trouvé le ton juste pour illustrer les aventures des deux fillettes : Suzon, natte dans le dos, en tablier noir, et Rose, cheveux à la garçonne et robes colorées, entre lustres en cristal et chambrette sous les toits, feront rêver les jeunes lectrices.

Dès 10 ans

Gwenaële Barussaud, Le palace de Rose et Suzon – Un mariage extraordinaire, illustrations de Lucie Durbiano, Rageot, 2020, 160 p., 11,90 €

Agnès Domergue et Cécile Hudrisier, L’Herbier philosophe

« La pensée – Si je te demande de ne penser à rien, à quoi penses-tu ? » — «  L’amour en cage – L’amour est un oiseau. Si tu enfermes l’amour en cage, chantera-t-il encore demain ? » Ces courtes phrases, anecdotes ou énigmes, sont une forme poétique japonaise ancestrale : le koan. Jouant avec les immortelles et le cosmos, le bouton d’or et le perce-neige, Agnès Domergue nous invite à méditer et à nous émerveiller. Cette musicienne – elle est altiste dans une autre vie – a demandé à Cécile Hudrisier de « faire le portrait » non d’un oiseau, mais de ces fleurs aux noms évocateurs. Ses aquarelles, légères, légères, tracent sur le blanc de la feuille, telles des calligraphies, juste ce qu’il faut pour nous emporter sur un petit nuage de poésie. Et parce que ces fleurs existent en vrai – et c’est justement pour cela qu’elles sont admirables – leur nom savant, en latin, et leur silhouette accompagnent leur nom courant en pied de page. Une typographie, une mise en page et une fabrication des plus soignées font de cet album une rare réussite.

Dès 8 ans, pour toute la famille

Agnès Domergue, L’Herbier philosophe, illustrations de Cécile Hudrisier, Grasset Jeunesse, 2020, 64 p., 18,50 € — Imprimé en Espagne
Des mêmes auteurs : La balade de Koïshi, Grasset Jeunesse, 2019, 68 p., 20 €

Atsuo Sugaya, Napoléon – 1769–1821

« — Ohé ! Napoleone !
— Oui !!
C’est bientôt l’heure du départ.
— Entendu, père. »
Accompagné de son frère Joseph, le jeune garçon de 9 ans s’embarque pour un pays dont il ne connaît pas grand-chose : la France. Du collège de Brienne, où Napoléon dirige une mythique bataille de boules de neige, à sa mort à Sainte-Hélène, ce récit narre fidèlement la geste napoléonienne. Les dessins sont simples et épurés, le texte clair.
Ce manga est complété d’un dossier pédagogique reprenant le contexte historique, une chronologie et la reproduction de quelques tableaux célèbres. Comme le précise non sans humour ce dossier, « en devenant un héros de manga, Napoléon est globalement montré à son avantage, tant du point de vue graphique que dans son comportement ». Le mythe reste donc bien présent, avec un fond de naïveté qui rappelle les ouvrages scolaires des années 1950. Attention seulement au sens de lecture, mais les habitués de manga ont déjà pris le pli.

Dès 8 ans

Atsuo Sugaya, Napoléon – 1769–1821, dessins de Tatsuyoshi Kobayashi, 2020, Pika édition, Nobi Nobi !, coll. « Les grands noms de l’histoire en manga », 7,90 € — Traduit du japonais. Imprimé en France

Guillaume Le Cornec, Enquêtes aux jardins – Les pommes de l’apocalypse

À l’invitation du Jardin des Plantes de Rouen, qui prépare une grande exposition sur la pomme, Emma et Lucas, deux adolescents, profitent de leurs vacances de printemps pour intégrer une prestigieuse délégation de chercheurs venus du monde entier.
Mais la proposition de leur vieil ami et mentor Jean-Marie James est-elle vraiment « innocente » ? Pourquoi Emma et Lucas doivent-ils aussi subir un entraînement commando sous la houlette du major Towsend ? Qui est exactement Liu Yi, trop élégant pour être honnête ? Mais d’abord : quel mal étrange frappe les vergers normands les uns après les autres ? Et nous voilà lancés dans un thriller d’un nouveau genre, le thriller botanique. Versant botanique, le roman invite à réfléchir sur la quête du profit au mépris de l’environnement. Versant thriller, on piste les méchants et on tremble pour les gentils, sans oublier de rire aux facéties insolentes de Guillaume Le Cornec.
Les Editions du Rocher se sont associées à Sciences et Vie Junior, à la ville de Rouen et à l’association des Jardins botaniques de France pour élaborer une exposition virtuelle : « La Pomme dans tous ses états ! », librement téléchargeable. Un parcours d’enquête, doublé d’une énigme à résoudre.
Avec une postface de Marc-André Selosse, biologiste français spécialisé en botanique et mycologie de réputation internationale.

Dès 11 ans

Guillaume Le Cornec, Enquêtes aux jardins – Les pommes de l’apocalypse, Editions du Rocher, 2020, 272 p., 12,90 € — Imprimé en France

Jonathan Swift, Voyages de Gulliver

Jonathan Swift, Voyages de Gulliver

Gulliver – Lemuel de son prénom – est, l’a‑t-on oublié ? – chirurgien de marine. Jusqu’au jour où son navire fait naufrage. Le voilà recueilli par les Lilliputiens, peuple minuscule mais néanmoins belliqueux. Un des motifs de leur guerre contre l’Empire de Blefuscu ? « Une très vieille querelle autour de la façon de casser les œufs à la coque » : par le gros bout, comme les Gros-Boutistes, ou par le petit bout, comme le défendent les Petits-Boutistes ? Après ce voyage à Lilliput, Gulliver se retrouve à Broddingnag, quelque part entre l’Amérique et le Japon, puis à « Laputa, Balnibarbi et autres contrées », avant de se retrouver chez les Houyhnhnms, ces chevaux aussi beaux qu’intelligents. Ce roman d’aventures du XVIIIe siècle, où la science-fiction et le fantastique permettent de se moquer de nos travers, a été adapté ici pour de jeunes lecteurs sans perdre de sa vivacité ni de son style inimitable.

Dès 9 ans

Jonathan Swift, Voyages de Gulliver, adaptation de Claude Carré, illustrations de Kaa, Auzou, coll. « Recueils universels », 2017, 104 p., 17,50 €

Lucien Bély et Pierre Joubert, Une histoire du Mont-Saint-Michel

Lucien Bély et Pierre Joubert, Une histoire du Mont-Saint-Michel

Des hommes ont choisi une île, au Moyen Age, pour prier Dieu dans la plus grande solitude, et un évêque, Aubert, y fonda une abbaye en l’honneur de l’archange saint Michel. « Le lieu qui porte, de nos jours, le nom de Mont-Saint-Michel était alors [au début du Moyen Age] appelé le Mont-Tombe, ce qui signifiait à la fois le « tombeau » et l’« élévation ». Cette butte a sans doute attiré des ermites, car des chrétiens, venus peut-être d’Irlande, s’étaient installés très tôt autour de la baie et près de Dol-de-Bretagne. » Avez-vous bien lu ? « Sans doute », « peut-être » : voilà la modestie d’un véritable historien ! Cet album réunit en effet deux signatures célèbres : celle de Lucien Bély, ancien élève de l’École normale supérieure, agrégé d’histoire, docteur ès lettres, professeur d’histoire moderne, et celle de Pierre Joubert (1910–2002), talentueux dessinateur. Ils vous invitent à une visite du Mont, haut lieu de prière et redoutable forteresse. Le Mont, c’est une immense page d’histoire. C’est une épopée, qui a supposé la foi et la vaillance des hommes. Le Mont, c’est une silhouette altière, une architecture exceptionnelle, qui a traversé les siècles et nous éblouit encore.

Dès 10 ans

Lucien Bély, Une histoire du Mont-Saint-Michel, illustrations de Pierre Joubert, Ouest France, 2017, 48 p., 9,90 € — Réédition de l’ouvrage paru en 1980, réédité en 1985.

Alexandra Ragache, Les caisses en bois Récup’

Que faire des belles caisses ou boîtes en bois qui protègent les bouteilles de vin offertes aux adultes ? Elles peuvent bien sûr resservir telles quelles, mais ce serait se priver des 19 bonnes idées proposées ici par Alexandra Ragache. Au choix, et selon le niveau de compétence et d’autonomie des enfants, des nichoirs, un coffret à thé, un coffre à bagage pour son vélo, voire… un panier à bières. Les explications sont très claires (dessins et photos), la liste des outils et matériaux supplémentaires précise, les résultats joliment mis en valeur. Sans oublier des gabarits et des astuces « de pro ».

Dès 8 ans, avec l’aide d’un adulte

Alexandra Ragache, Les caisses en bois Récup’, Editions de Saxe, 2019, 96 p., 17,90 €

Anne-Laure Blanc, Les Douze Travaux d’Hercule

L’oracle de Delphes a demandé à Hercule de se mettre au service d’Eurysthée, le roi d’Argolide. Ce méchant roi lui a ordonné de réaliser dix exploits, plus terribles les uns que les autres. En fait, ils seront douze, parce qu’il paraît qu’Hercule a triché deux fois. Mais avouez que chacun de nous a bien du mal à retrouver ces douze travaux — et dans l’ordre voulu par la tradition ! Du lion de Némée à la biche de Cérynie, de l’hydre de Lerne aux juments de Diomède, pour finir aux Enfers sans me faire mordre par Cerbère, j’ai tenté de faire revivre ces aventures extraordinaires. En effet, Madame la Chouette est passée de l’autre côté du miroir et publie son premier album jeunesse.
Une enfance bercée par les récits homériques, les exploits de Persée ou de Thésée, des films comme « Le Choc des Titans » ou « Jason et les Argonautes » : il n’en fallait pas plus à mon complice Willy pour se prendre au jeu et donner vie et couleurs à Hercule et au monde merveilleux dans lequel il évolue.

Dès 6 ans

Anne-Laure Blanc, Les Douze Travaux d’Hercule, illustrations de Willy, La Nouvelle Librairie Jeunesse, 2020, 20 p., 9,90 € — Imprimé en France

Michaël Lê, Inis Fáil, le peuple de Dana

« J’ai vu des vaisseaux énigmatiques et colossaux, pourchassés par une lointaine malédiction. J’ai entendu les forêts chanter la venue d’un Haut Roi et les montagnes pleurer la disparition d’un autre. » Cette voix qui raconte, c’est celle de « Fintan, le druide primordial et antédiluvien, la mémoire vivante de l’île », cette Irlande mystérieuse.
Avant même l’arrivée des Celtes, le peuple de Dana subit la puissance maléfique des monstrueux Fomoires, les géants de la mer. Un jour, un héros vient pourtant défier leur tyrannie : Lugh le polytechnicien, maître de tous les arts, qui rassemble autour de lui les plus grands héros de Dana afin d’affronter l’armée la plus horrible à avoir jamais envahi l’île verte. Racontés par le druide Fintan, leurs exploits mêlent ruse, courage, magie et talismans merveilleux. Les couleurs vives et les lumières intenses d’Hélène Let ont percé les brumes et les embruns pour nous transporter dans une Irlande mythique des plus étranges.

Dès 8 ans

Michaël Lê, Inis Fáil, le peuple de Dana, illustrations d’Hélène Let, Aleph éditions, 2019, 48 p., 16,90 € — Imprimé en Belgique.
Dans la même collection : Anne-Claire Bondon, Idunn, illustrations de Tristan Gion, Aleph éditions, 2019, 48 p., 16,90 €

Marie-France Zerolo et Élisabeth Benoit-Morelli, À cœur ouvert

Soit, par ordre d’apparition, Boris, un vieil original solitaire ; un corbeau parlant, qui sera plus loin nommé Odilon ; Chilpéric, huit ans et demi, qui adore « faire des aventures ; Asie, en tutu rose, qui parle ou rêve en italiques. Un quatuor ? Pas tout à fait. Boris est amoureux de Jeanne, sa voisine ; Asie vit dans sa caravane avec Phil, le funambule, et Lunaire, « qui porte bien son nom ». Tout ce petit monde a le cœur qui tangue, qui flanche, qui ne sait pas pourquoi… Avec tendresse, avec folie – ou sans. Cela donne un roman doux-amer, totalement perché, et qui pose, à chaque page une question fondamentale – mais en sourdine, l’air de rien. Jusqu’où est-on prêt à donner son cœur ou à se laisser prendre ? Qu’en dit le corbeau Odilon ? Que c’est peut-être une histoire de gésier…

Dès 12 ans

Marie-France Zerolo et Élisabeth Benoit-Morelli, À cœur ouvert, Editions Courtes et Longues, coll. « Supernova », 144 p., 16,90 € — Imprimé en France

Françoise Rachmuhl, Monstres et créatures de la mythologie

Un seul œil, ou cent bras, ou une queue de serpent sur un corps féminin, ou encore deux têtes, une de chèvre et une de lionne, une seule dent pour trois, un homme à tête de taureau… Le Cyclope, les Cent-Bras, Echidna, sa fille la Chimère, les Grées, le Minotaure… Brr, la mythologie grecque fourmille de monstres et de créatures repoussantes ! En face d’eux, les Olympiens, lumineux mais parfois imprévisibles et querelleurs, mais aussi des héros : Persée, Héraclès, Bellérophon, Cadmos, Ulysse. Chacun à sa manière nous raconte comment vaincre nos peurs et résister à la colère, comment mener une vie aventureuse digne d’être chantée. Françoise Rachmuhl, conteuse hors-pair, fait revivre ces monstres antiques que personne n’a vraiment envie de croiser au coin de sa rue !

Dès 11 ans

Françoise Rachmuhl, Monstres et créatures de la mythologie, Flammarion Jeunesse, 2020, 96 p., 4,20 € — Imprimé en Espagne

Gareth Moore, Mène l’enquête comme Sherlock Holmes

A quelle heure a eu lieu le crime qui occupe Sherlock Holmes ? A quelle adresse doit-il se rendre pour rencontrer Mme Hudson ? Dans quel livre de la bibliothèque est caché le plan du braquage concocté par le gang de Moriarty ? Comment trouver le code du verrou qui ferme le coffret à bijoux ? Messages codés, labyrinthes, jeux de lettres ou de chiffres… Ces 38 énigmes mettront la logique et le sens de l’observation à dure épreuve ! Munissez-vous de patience, d’un crayon et d’une bonne gomme afin de résoudre ces énigmes parfois assez excentriques. Les solutions sont données en fin d’ouvrage, mais ne trichez pas, soyez fair play ! Very british.

Dès 9 ans

Gareth Moore, Mène l’enquête comme Sherlock Holmes, illustrations de Margarida Esteves, Kimane, 2020, 64 p., 13,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé à Dubaï