Thème

Mois : février 2014

Grégoire Solotareff, Couleurs

Grégoire Solotareff, Couleurs

L’automne c’est roux », « l’hiver c’est blanc » sous la neige, mais « le raisin blanc c’est vert », comme le montrent de magnifiques photos naturalistes. Non sans humour, car certains objets peuvent être de diverses couleurs, ce qui permet des transitions amusantes, entre pommes et poires. Rassurons-nous : « Le petit chaperon rouge est toujours rouge », c’est une excellente nouvelle ! Un bel album cartonné pour faire découvrir les merveilles de la nature aux plus petits.

Avant 3 ans

Grégoire Solotareff, Couleurs, L’Ecole des Loisirs, 2014, 82 p., 14,80 €. Cartonné.

Pascal Varejka, Paris au Moyen Age

Pascal Varejka, Paris au Moyen Age

« En 1300, il y a environ deux cent mille habitants à Paris : c’est la ville la plus peuplée d’Europe. » Les deux rives de la Seine et les îles abritent artisans et commerçants, étudiants et soldats. Leur vie quotidienne, rythmée par les cloches de Notre-Dame, s’anime au gré des foires, des marchés, des fêtes et des processions. Mais gare aux loups, à la peste, à la famine ou aux inondations qui menacent parfois… Ce Paris médiéval n’a pas totalement disparu : des murailles de Philippe Auguste à la Sainte-Chapelle, en passant par la tour de Jean sans Peur, l’histoire de notre capitale se lit dans ses pierres.
Les illustrations, très documentées et très lisibles, complètent un texte riche de références et structuré par grandes thématiques – laissant un peu de côté le déroulement de ces mille ans d’histoire. Il sera donc bien de compléter avec quelques biographies (Philippe Auguste, Saint Louis…) et par une frise chronologique.

Dès 10 ans

Pascal Varejka, Paris au Moyen Age, illustrations de Theinhardt Volker, Parigramme, 2014, 56 p., 11 €

Catherine Bouttier-Couqueberg, Jules César

Catherine Bouttier-Couqueberg, Jules César

Des pirates ont attaqué la birème de Jules César et, après avoir ligoté le jeune officier d’à peine 18 ans, réclament une rançon.
« Vingt talents ! Vous me faites injure, je vaux bien plus ! Cinquante talents, c’est le minimum pour la rançon de César.
— Comme il te plaira ! répond le chef des pirates, amusé. Mais tu resteras en otage sur ce navire tant que l’argent ne sera pas versé. »
Les émissaires mettront près de quarante jours à revenir, et Jules César ira vers le destin qu’on lui connaît. Puisant dans les textes antiques de Plutarque, Suétone, Appien, et dans ceux de César lui-même, Catherine Bouttier-Couqueberg narre le destin exceptionnel d’un homme aussi ambitieux que combatif. Jules César a en effet traversé l’Europe et la Méditerranée, guerroyant, discourant, écrivant, bâtissant, avec une énergie qui a fasciné ses contemporains. Une histoire, devenue parfois légende, jusqu’au « Tu quoque mi fili » des ides de Mars…

Adolescents

Catherine Bouttier-Couqueberg, Jules César, coll. « L’Histoire des héros », coédition La Librairie des écoles et Les Belles Lettres, 2014 128 p., 13,90 €

Inès Pélissié du Rausas, S’il te plaît, Maman, parle-moi de l’amour

Inès Pélissié du Rausas, S’il te plaît, Maman, parle-moi de l’amour

Plus tout à fait enfant, votre fille de 9 à 13 ans n’est pas encore femme : c’est une « pré-adolescente ». Son corps et son cœur se transforment. La société moderne la soumet à une forte pression. Elle, comme ses parents, se pose des questions : Comment vivre les transformations du corps qui annoncent la puberté ? Comment s’identifier à son sexe, se préparer à sa vie de femme ? Comment s’aimer soi-même en étant bien dans sa peau ? C’est quoi, devenir une femme ? Faut-il tout faire pour plaire aux autres ? Qu’est-ce que l’amour ?
Empli de conseils pour l’éducateur, le père, la mère, ce livre pratique est un parcours invitant l’enfant à réfléchir par lui-même. Mieux, il applique les grands principes éducatifs au contexte de la pré-adolescente : internet, clips des pop-stars, relations filles/garçons au collège, expériences sexuelles précoces… Face à la « théorie » du gender ou encore aux images de films ou de clips, il y a urgence pour les parents et les éducateurs à parler aux pré-adolescentes. Un livre pour aider à grandir en déjouant les pièges contre l’amour, pour humaniser la sexualité et la réenchanter, en toute confiance.

Parents, enseignants et autres adultes

Inès Pélissié du Rausas, S’il te plaît, Maman, parle-moi de l’amour. Que dire à ma fille pré-adolescente de 9 à 13 ans ?, Editions Saint-Paul, 2013, 102 p., 12 €

Sabine Boccador, Londres

Sabine Boccador, Londres

Apprendre quelques mots d’anglais à l’école, c’est bien. Mais aller les tester sur les rives de la Tamise, c’est mieux ! C’est en pensant aux jeunes visiteurs débarquant de l’Eurostar qu’a été élaboré cet album : après une double page d’histoire, il présente, quartier par quartier, les monuments emblématiques et les grands musées de la capitale, ainsi que quelques lieux plus insolites et quelques parcs où se détendre. Il ne reste plus qu’à monter sur l’impériale d’un double-decker rouge vif — magique — pour aller visiter les studios de cinéma consacrés à Harry Potter. Oui, mais seulement après avoir tremblé dans la Tour, la Bloody Tower !

Dès 8 ans

Sabine Boccador, Londres, Fleurus, coll. « La Grande Imagerie », 2014, 28 p., 6, 95 €

Pierre Gripari, Contes d’ailleurs et d’autre part

Pierre Gripari, Contes d’ailleurs et d’autre part

Réenchanter le monde ! Réenchanter notre monde, si terne, si tristounet, c’était la mission que s’était donnée Monsieur Pierre. En témoigne, parmi les contes de ce recueil, le début de l’« Histoire du bagada » : « Il était une fois, dans un grand, grand immeuble de la banlieue parisienne, un petit appartement à loyer modéré, bien exposé, bien éclairé, bien propre, mais qui avait le défaut d’être hanté. » Et pas hanté par un fantôme, non, mais par un petit démon « imprévu, farceur et drôle ». Qui jouera mille tours aux occupants successifs de l’appartement, jusqu’à ce qu’emménagent « un père, une mère et une petite fille qui s’appelait Josette ». Dont le seul souhait, pour Noël, était de recevoir « un bagada ». A vous de découvrir cet étrange jouet – et surtout la fin de ce conte et des autres histoires nées du folklore d’ici et d’ailleurs, de Russie, d’Italie ou d’Afrique du Nord.

Dès 5 ans (lecture par un adulte) – à lire seul dès que la lecture est acquise et fluide

Pierre Gripari, Contes d’ailleurs et d’autre part
Illustrés par Claude Lapointe, Grasset Jeunesse, 1993, 103 p., 25 €
Illustrés par Guillaume Long, Grasset Jeunesse, 2012, 192 p., 9 €

Chiaki et Ko Okada, C’est toi le printemps ?

Chiaki et Ko Okada, C’est toi le printemps ?

Tout au fond de la forêt, « habite une famille de lapins. Petit Lapin, le plus jeune, n’a encore jamais vu le printemps ». N’y tenant plus, il monte une expédition pour aller à sa rencontre. Et voilà que se dresse devant lui un véritable mur de fourrure blanche, avec qui il engage la plus sérieuse des conversations. Non, ce n’est pas mon voisin Totoro – quoique… Il apprend notamment que notre ours – eh oui, nous le savons, que c’est un ours, il est si bien dessiné ! – cherche, lui, à échapper à la douceur de l’air. Une histoire tendrement nippone.

Dès 4 ans

Chiaki et Ko Okada, C’est toi le printemps ?, Seuil Jeunesse, 2014, 32 p., 13,50 €

Anne-Marie Cadot-Colin, La Chanson de Roland

Anne-Marie Cadot-Colin, La Chanson de Roland

« Le roi Charlemagne, notre grand empereur, a passé sept années entières en Espagne. Il a conquis les hautes terres jusqu’à la mer. Pas un château ne lui a résisté. Pas une muraille, pas une cité ne reste à prendre d’assaut, sauf Saragosse, qui se dresse sur une montagne. C’est le roi Marsile qui la tient, un ennemi de Dieu, car il sert Mahomet, Tervagant et Apollin. Mais il ne pourra empêcher le malheur de l’atteindre. » Tel est, en français moderne, le tout début de la chanson de geste. Pour atteindre Saragosse, il faut passer les monts. Les chevaliers, trahis, se font prendre à revers au col de Roncevaux… Prouesse, honneur et chevalerie : il suffit d’entendre Roland sonner du cor et brandir sa noble épée Durendal pour retrouver le sens de ces mots âpres et profonds. Une version certes abrégée, mais fidèle au déroulé de la chanson de geste, dans un français clair et bien rythmé.

Dès 10 ans

Anne-Marie Cadot-Colin, La Chanson de Roland, Le Livre de poche Jeunesse, 2007, 128 p., 4,95 €
Texte intégral « bilingue » : La Chanson de Roland, Le Livre de poche, coll. Lettres gothiques, 1990, 280 p., 6,10 €
Traduction de Joseph Bédier, à lire en ligne.

Emilie Beaumont, Le Viking

Emilie Beaumont, Le Viking

« Il y a très longtemps, dans un village du Grand Nord, vivaient des familles vikings et leur chef, Haldor. » Un pêcheur, un navigateur et, à l’occasion, un courageux guerrier, cet Haldor. Ne nous fions pas à sa bouille toute ronde sous son grand casque ! Quand lui et ses hommes débarquent, c’est pour piller et rentrer au pays les cales pleines de trésors. « Toi aussi, deviens un Viking », en collant ta photo sur la silhouette de la dernière page. Par Thor et par Odin !

Dès 3 ans

Emilie Beaumont, Le Viking, collection « P’tit héros », Fleurus, 2014, 18 p., 6,60 €

Jean Pendziwol, Par une belle nuit d’hiver

Jean Pendziwol, Par une belle nuit d’hiver

« Par une belle nuit d’hiver, tandis que tu dors à poings fermés, blotti dans ta couverture toute douce, je peins un tableau pour toi. » Et quel tableau ! Celui de l’hiver canadien, avec ses neiges, ses aurores boréales, la biche et le renard, la chouette et le lièvre… Chaque double page est dessinée en noir et blanc, avec l’ajout d’une seule couleur hivernale, comme vous pouvez le voir dans la version anglaise de l’album.

Dès 4 ans

Jean Pendziwol, Par une belle nuit d’hiver, illustrations d’Isabelle Arsenault, Magnard Jeunesse, 2014, 38 p., 12,50 €

Jean-Philippe Arrou-Vignod, P.P. Cul-Vert détective privé

Jean-Philippe Arrou-Vignod, P.P. Cul-Vert détective privé

« En une seconde, elle fut sur nous. Un coup de volant à droite, un dérapage à gauche : glissant à la manière d’une savonnette au fond d’une baignoire, la Mini Austin acheva sa course folle dans une grande gerbe d’eau. […]
Hello, boys ! lança la conductrice […]. Je reviens du manoir, expliqua-t-elle. Où sont les boys, Birdy ?
Cloué par la stupeur, je la vis s’approcher de Rémi et lui secouer la main comme un prunier.
— Dé Cuioulberte, n’est-ce pas. Please to meet you, my boy… »
Comme dans tout voyage linguistique qui se respecte, l’arrivée des 4e 2 dans ce bourg du Devon commence par la répartition des élèves dans leurs familles d’accueil. Le célébrissime Pierre-Paul Louis de Culbert, alias P.P. Cul-Vert pour les intimes, et son camarade Rémi sont hébergés chez une très étrange Mrs Moule. Que cache donc India Cottage ? Un roman policier so british à l’humour ravageur !

Dès 9 ans

Jean-Philippe Arrou-Vignod, P.P. Cul-Vert détective privé, Enquête au collège 3, Folio Junior, 2007, 128 p., 6 €

Jules Verne, Deux ans de vacances

Jules Verne, Deux ans de vacances

« Ah, si le Sloughi pouvait atteindre cette plage sablonneuse sans rencontrer un banc de récifs, si l’embouchure d’une rivière lui offrait refuge, peut-être ses jeunes passagers s’en réchapperaient-ils sains et saufs ? » Car le yacht vient d’essuyer une belle tempête australe – et il va falloir des trésors d’imagination et d’énergie aux quinze survivants pour organiser leur vie sur l’île – forcément déserte – où ils se sont échoués. D’autant plus qu’il n’y avait aucun adulte à bord…
S’inscrivant dans le cycle des Robinsons, Jules Verne choisit de « montrer une troupe d’enfants de huit à treize ans, abandonnés dans une île, luttant pour la vie au milieu des passions entretenues par les différences de nationalités [on dirait aujourd’hui ‘de culture’], en un mot, un pensionnat de Robinsons ». Français, Anglais et Américains parviendront-ils à s’entendre ? Point d’irénisme donc, mais la volonté de « montrer ce que peuvent la bravoure et l’intelligence d’un enfant aux prises avec les périls et le difficultés d’une responsabilité au-dessus de son âge ». Roman d’aventure, roman initiatique, Deux ans de vacances, cela sent bon les embruns, les cabanes, le feu de camp ! Mais quand débarquent du Severn de redoutables bandits, l’aventure devient nettement plus inquiétante.

A partir de 12 ans

Jules Verne, Deux ans de vacances, diverses éditions. L’édition du Livre de Poche, 2013, reprend les illustrations de l’édition Hetzel, 508 p., 6,10 € — Nombreuses éditions de poche.