Mot-clef

Sophie de Mullenheim

Sophie de Mullenheim, La Lettre anonyme

« Depuis que nous sommes entrés dans le groupe Enquêtes et Filatures, ma vie a changé. Je pense agent secret. Je vis agent secret. Je mange agent secret. Je rêve agent secret. Je SUIS un agent secret ! Je ne m’ennuie plus jamais. »
Moi, c’est Octave, 12 ans, élève de 5e au collège Paul Claudel. Avec ma sœur, Plume, Mathis et Eliott, je sens que nous allons bien rire dans nos enquêtes ! Yvain, notre professeur, est un ancien agent secret, et un peu détective aussi. Aujourd’hui, nous avons retrouvé les morceaux d’une lettre déchirée. En mettant à l’œuvre nos talents d’enquêteurs, nous avons réussi à lire le message. Mais qui en est donc l’auteur ? Ouvrons l’œil ! Il semblerait qu’un élève se fasse harceler, mais par qui ?
Gageons que Sophie de Mullenheim a su s’inspirer des aventures quotidiennes de ses six enfants et de ses rencontres avec des collégiens pour concocter ce petit roman d’aventure, dans la lignée du Club des 5 et du Clan des 7. Idéal pour les vacances.

Dès 10 ans

Sophie de Mullenheim, La Lettre anonyme, illustrations de Marine Gosselin, Mame, coll. « Ouvrez l’œil », 2020, 176 p., 10 € — Imprimé en Italie

Sophie de Mullenheim, A l’heure de l’Exposition universelle

« Demain, je serai en haut de la tour Eiffel, Mesdames, fanfaronne Hippolyte. Et si tout se passe bien, à la fin du chantier, Monsieur Eiffel m’embauchera dans ses ateliers. C’est ça, oui. Dans ses ateliers ! » Mais Hippolyte, le forgeron, n’a pas lu à haute voix à sa femme la dernière phrase de l’annonce d’embauche : « Sujets au vertige s’abstenir. » Au pied de la tour, un autre ingénieur s’affaire, Jules de Bozancourt, qui veut réaliser un spectacle « électrique » d’eaux et de lumière. Saura-t-il passionner le jeune anarchiste Georges, qui, lui, rêve avec sa sœur Henriette, de « tout faire sauter » ? Pendant ce temps, à Epernay, le jeune Pierre, 15 ans, a décidé de se joindre au convoi qui transporte un immense « foudre » aux armes de la maison de champagne Mercier. Son rêve ? Voir Paris et la tour, bien sûr ! Sophie de Mullenheim nous fait revivre cette incroyable effervescence qui, en 1889, agite tout Paris, des ouvriers aux cousettes, des ingénieurs aux journalistes. Comme dans les précédents romans de la série, le désormais célèbre Gipsy Book redonne du courage à qui peut en manquer. Ce livre de sagesse écrit par Nanosh Balatta, un vieux gitan, change encore une fois la vie de ceux qui le lisent. Parce que la première leçon de ce grand-père à son petit-fils nous concerne tous : « Le courage, c’est de surmonter ses peurs. »

Dès 12 ans

Sophie de Mullenheim, A l’heure de l’Exposition universelle, coll. « Gipsy Book », Mame, 2019, 368 p., 14,90 € — Imprimé en Italie
Du même auteur, dans la même collection :
Quand la terre tremble, Gipsy Book, tome 1, Mame, 2016, 280 p., 13,90 €
Le brasier de Berlin, Gipsy Book, tome 2, Mame, 2017, 365 p., 14,90 €
Malgré nous
, Gipsy Book, tome 3, Mame, 2018, 350 p., 14,90 €

Sophie de Mullenheim, La Mère Michel a perdu son chat

« Bnjouor Yivan, Je sius dséépesrée. Mon cath a dpisaru dupies tiros jruos. » Drôle de message ! Il est vite décodé par Mathis, tout jeune apprenti détective. En effet, avec Octave, Plume et Eliott, il vient de s’inscrire au cours “Enquêtes et filatures”. Si, comme Mathis, vous avez compris qu’un chat a disparu, vous êtes sur la bonne piste ! Ce chat, c’est Pharaon, et sa maîtresse n’est autre que la Mère Michel. Non, pas celle de la chanson, mais la gardienne d’un petit immeuble sans prétention du quartier. Et voilà les quatre enfants sur la piste d’un voleur de chat… Un premier roman policier, idéal dès 9 ans : une intrigue classique, des rebondissements inattendus, de l’humour, le tout arrosé de jus d’orange et de petits gâteaux, gentiment servis par la Mère Michel.

Dès 9 ans

Sophie de Mullenheim, La Mère Michel a perdu son chat, illustrations de Marine Gosselin, Mame, 2019, 140 p., 10 € — Imprimé en Italie.

Sophie de Mullenheim, Gipsy Book 3, Malgré nous

Sophie de Mullenheim, Gipsy Book 3, Malgré nous

En cette soirée du 23 juillet 2014, les deux cousins Nicolas de Laroche et Christophe Molsheim fêtent leur anniversaire dans la propriété familiale de Foenheim en Alsace. Un étudiant en médecine, un futur ingénieur. Et bientôt, deux soldats. Début août, en effet, les deux garçons sont lancés dans la guerre, l’un en bleu et rouge, l’autre en vert-de-gris. Passant des tranchées françaises aux hôpitaux de campagne allemands, le roman décrit la machine infernale qui va broyer la jeunesse européenne, sans rien cacher des petitesses et des lâchetés, mais en honorant surtout les héros et ceux qui se sont dévoués, voire sacrifiés. Quant au Gipsy Book, ce livre de sagesse d’un vieux gitan, fil conducteur de la série, il est offert à Nicolas par Finnel, l’élue de son cœur, et va donner courage et force au jeune homme.
Même si l’expression « Malgré nous » a été surtout utilisée pendant la Seconde Guerre mondiale pour désigner les Mosellans et Alsaciens enrôlés de force sous l’uniforme allemand, le roman a bien pour cadre la Première Guerre mondiale.

Adolescents à partir de 15 ans

Sophie de Mullenheim, Gipsy Book 3, Malgré nous, Mame, 2018, 350 p., 14,90 €

Sur Radio Libertés : Deux pages de l’histoire de France

Sur Radio Libertés : Deux pages de l’histoire de France

On air, I present my blog “refurbished” and its features, as well as two books :
The Little Quiz by Marie-Antoinette , Grégoire Thonnat
Pierrot and Miette, hero trenches , Sophie de Mullenheim

Deux pages d’histoire de France

par Chouette, un livre ! | Radio Libertés

Sophie de Mullenheim, Pierrot et Miette, héros des tranchées

Sophie de Mullenheim, Pierrot et Miette, héros des tranchées

« Pierrot baisse la tête et aperçoit un soldat assis au creux d’un fossé au bord de la route.
— Qu’est-ce que tu fais là, petit ? lui demande le soldat.
— Je vais chercher mon chien.
Le soldat sourit et des dents blanches ressortent sur son visage couvert de boue.
— Il s’est sauvé ?
— Oh non ! Miette ne se sauve jamais. Les soldats l’ont emmenée.
— Les soldats ?
— Ils en avaient besoin pour faire passer les messages. C’est ce qu’ils ont dit à mon grand-père. »
Nous sommes « non loin de Verdun », en 1917. Sophie de Mullenheim nous conduit au plus près de la guerre, de la Grande Guerre, mais de la guerre vue par un enfant de 12 ans autant que par quelques soldats – Cyprien, le « bleu », le sergent Le Borgne, le capitaine Dompierre, une infirmière bourrue au grand cœur… Faits réels et détails historiques véridiques permettent de vivre le quotidien de la guerre, et notamment de bien comprendre le rôle de ces chiens dressés à transmettre des messages. Le roman, lui, en écho, se fait porteur de belles valeurs héroïques : courage, abnégation, entraide, optimisme. Ne soufflez pas la fin, mais Pierrot retrouvera sa chienne Miette, revenue à la ferme de Petit Père donner naissance à deux petits chiots.

Dès 10 ans

Sophie de Mullenheim, Pierrot et Miette, héros des tranchées, Fleurus, coll. « Lire en grand », 2018, 216 p., 14,90 €

Sophie de Mullenheim, Gipsy Book, Quand la terre tremble

Sophie de Mullenheim, Gipsy Book, Quand la terre tremble

Claire, jeune bénévole provinciale, laisse famille et fiancé pour rejoindre une association humanitaire qui œuvre dans les bidonvilles de Mexico. Le premier contact est rude et, — nous sommes en septembre 1985 – le tremblement de terre va accentuer la misère et la violence. Une violence vécue au quotidien par deux frères, dont l’aîné, infirmier, rêve d’être médecin. Une violence organisée par un chef de bande sans scrupules. En parallèle, le plus jeune des frères a découvert sur une décharge le livre de raison d’un vieux gitan, le fameux Gipsy Book du titre, dont les sages paroles vont influencer les protagonistes du roman. Sophie de Mullenheim signe ici un roman de formation doublé d’un roman d’aventures, avec de grands sentiments et des rebondissements à page que veux-tu : de l’art de retenir les jeunes lecteurs, et de les faire réfléchir.

Adolescents à partir de 15 ans

Sophie de Mullenheim, Gipsy Book, Quand la terre tremble, Mame, 2016, 280 p., 13,90 €

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 2 : L’enfant du Têt

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 2 : L’enfant du Têt

« Le bébé paraît minuscule dans son panier. Il dort, emmailloté dans une épaisse toile écrue, posée sur un autre linge plié au fond du panier et qui lui sert de matelas. » Ce nourrisson que la jeune Anne contemple avec attendrissement, elle vient de le trouver « au pied du coupe-makoui », ce disque posé en travers de la porte pour faire fuir les mauvais esprits. Ce matin de 1933, tout Saigon retentit des pétards lancés pour célébrer le Têt, le Nouvel An asiatique. Pour Anne, la fille de l’amiral Bartelot, une nouvelle enquête commence : pourquoi ce bébé a‑t-il été abandonné ? Qui peut être sa mère ? Aidée de sa gouvernante, l’ineffable mademoiselle de Kermanec, aussi sourde que fantasque, mais aussi du journaliste Paul Couturier, un flirt à peine déguisé, Anne parcourt Saigon, du marché aux fleurs à l’orphelinat, de la rizerie aux salons mondains. Un second tome qui tient les promesses du premier, avec une belle réflexion sur l’abandon et l’adoption.

Dès 13 ans

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 2 : L’enfant du Têt, Mame, 2015, 272 p., 13,90 €
Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 1, Un parfum de complot, Mame, 2014, 254 p., 13,90 €

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 1, Un parfum de complot

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 1, Un parfum de complot

24 janvier 1933. « Echauffourées autour d’une fumerie à Saigon », titre le journal de la ville que parcourt l’amiral Bartelot.
« Les trafiquants ? interroge la jeune fille, qui sait combien le sujet préoccupe la communauté française en ce moment.
L’amiral Bartelot hoche la tête. Il hésite puis se lance dans un compte-rendu détaillé de la situation. Anne sourit : elle raffole de ces petits déjeuners avec son père qui lui parle de la colonie, des affaires, de la France et des nouvelles du monde. […] depuis leur arrivée à Saigon, elle a pris l’habitude de se réveiller tôt. »
Jusqu’où iront les trafiquants d’opium pour poursuivre leur commerce ? Et voilà que la police retrouve dans le sac d’Anne une petite boîte contenant cette drogue aussi convoitée que dangereuse… La jeune fille aura bien du mal à prouver son innocence. Que pourront pour elle son chaperon, la vieille mademoiselle de Kermadec, aussi sourde que fantasque ; Sinh, le fils du chauffeur, qui a remplacé son père malade sans en avoir la permission ; le jeune journaliste Philippe Couturier, qui a beau avoir proposé son aide et son silence, reste tenté par le scoop de sa vie, tandis que l’aide de camp de l’amiral est un peu trop sûr de lui…
Une plongée dans le Saigon des années 1930, avec, côté brillant, les réceptions mondaines et les marchés aux fleurs, et, côté sombre, la pauvreté et les fumeries. Avec aussi une présence française soucieuse de la santé des populations locales et respectueuse de leurs croyances ancestrales. Un roman qui donne le beau rôle à des parents affectueux, à des amis sincères et à une jeune fille franche et courageuse.

Dès 12 ans

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 1, Un parfum de complot, Mame, 2014, 254 p., 13,90 €

Sophie de Mullenheim, Histoires de fées et de licornes à lire avec ma petite fille

Sophie de Mullenheim, Histoires de fées et de licornes à lire avec ma petite fille

Brune doit choisir une baguette magique « pour ses cinq ans de petite fée », mais elle est un peu capricieuse…Perlette a engagé sa licorne à courir le fameux Trophée des licornes, mais Flèche d’Or est loin d’être une flèche ! Quant à la fée Pacotille, parviendra-t-elle à se coudre un joli costume pour la fête du printemps, quand il lui faut se déguiser en fleur d’artichaut ? Trois petites histoires sans prétention à raconter à ses fées et à ses princesses favorites.

Dès 4 ans

Sophie de Mullenheim, Histoires de fées et de licornes à lire avec ma petite fille, Fleurus, 2014, 32 p., 5,95 €
Dans la même collection :
Olivier Dupin, Histoires d’animaux à lire avec ma petite fille, Fleurus, 2014, 32 p., 5,95 €
Elisabeth Gausseron, Histoires de princesses à lire avec ma petite fille, Fleurus, 2014, 32 p., 5,95 €
Elisabeth Gausseron, Histoires de poneys à lire avec ma petite fille, Fleurus, 2014, 32 p., 5,95 €

Sophie de Mullenheim, Les Sœurs Espérance – La Confidente du tsar

Sophie de Mullenheim, Les Sœurs Espérance – La Confidente du tsar

N’aie pas peur du vent qui gronde…” Est-ce en écoutant cette comptine russe que la petite Maria a retrouvé le sourire ? C’est un des secrets que ne dévoile pas le troisième tome des aventures croisées de Charlotte et Elisabeth d’Espérance, et des jeunes Emilie et Constance. Après Signé Charlotte et Où es-tu Elisabeth ?, Sophie de Mullenheim entraîne ses jeunes lectrices dans le Saint-Pétersbourg du règne d’Alexandre Ier, et, en parallèle, un siècle plus tard, au château de l’Espérance – devenu un orphelinat –, à Paris et à Lyon. Le lien entre les deux aventures ? Les mémoires d’Elisabeth, retrouvées dans une malle par un charmant jeune Russe, Dimitri, qui fera chavirer les cœurs.
Rareté en ces temps où les valeurs traditionnelles sont souvent décriées, les jeunes filles sont pieuses et bien élevées, les religieuses enjouées, les églises de France comme de Russie accueillent les âmes en peine. Et cela sans ralentir le moins du monde la double intrigue – dont la plus rocambolesque est justement celle qui se fonde sur l’Histoire.
Merci, Sophie de Mullenheim, de porter haut vos convictions !

Dès 12 ans

Sophie de Mullenheim, La Confidente du tsar, Les Sœurs Espérance, Mame, 2012, 264 p., 12,90 €

Sophie de Mullenheim, Où es-tu Elisabeth ?

Sophie de Mullenheim, Où es-tu Elisabeth ?

Voici la suite de Signé Charlotte. Le roman se continue donc sur deux registres : Elisabeth d’Espérance, un triste jour de 1792, s’embarque pour l’Angleterre, laissant derrière elle son château et sa chère sœur Charlotte, et se confie à son journal de bord. Un siècle plus tard, donc à la fin du XIXe siècle, Émilie et son amie Constance lisent avec passion ce même journal. Ajoutez à cela une inquiétante affaire (chut, je ne dirai rien !) et une tendre bluette entre Émilie et Théophile : les jeunes lectrices romantiques seront comblées.

Dès 12 ans

Sophie de Mullenheim, Où es-tu Elisabeth ?, Les Soeurs Espérance, Mame Edifa, 2011, 304 p., 12,50 €.