Mot-clef

Lito

Chloé Chauveau, La Moufle

Brr, qu’il fait froid… Et voilà qu’un galopin perd sa moufle dans la neige. « La moufle de laine rouge, encore toute chaude, fut vite repérée par une souris, qui passait en trottinant sur se petites pattes gelées.
— Oh, un abri tout chaud, quel coup de pot ! s’époustoufla-t-elle. »
Et voilà notre souris logée dans la moufle. Passent ensuite le lapin, le renard et le sanglier, et chacun, en se tassant « un peu » trouve sa place à l’abri. Jusqu’à ce qu’une petite fourmi demande aussi asile…
Ce conte russe traditionnel est ici adapté pour les toutes petites menottes, à un tout petit prix. Mais pas question pour autant de perdre ses moufles dans la neige !

Avant 3 ans

Chloé Chauveau, La Moufle, illustrations de Céline Bielak, Lito, coll. « Minicontes classiques », 2017, 12 p., 1,99 €

Caroline Pelissier, Comptines pour s’endormir

Caroline Pelissier, Comptines pour s’endormir

« Monsieur Pouce est dans sa maison. Toc ! Toc ! Qui est là ? C’est moi ! Chut ! Je dors ! » Quelques dessins soulignent les mots : pouce, maison, chut et permettent de mimer la berceuse. Ce charmant album aux couleurs douces propose dix comptines, dont les classiques « Au clair de la lune », « Do, ré, mi, la perdrix », et de moins connues, comme « Doucement s’en va le jour » ou « Dors, dors, ma petite fille ». Les sites ne manquent pas où trouver les mélodies – ou les partitions — pour ceux qui les auraient oubliées. Bonus : un prix tout doux aussi !

Tout-petits

Caroline Pelissier, Comptines pour s’endormir, illustrations de Mayalen Goust, Lito, 24 p., 4 € — Imprimé dans l’Union Européenne.

Robin des Bois

Robin des Bois

« — Et maintenant, suis-moi, Robin des Bois ! Donne-moi ton épée et rends-toi si tu veux espérer voir la fin du jour !
— Pour ce qui est de mon épée, c’est avec grand plaisir que je te la donne… mais pas comme tu l’attends !
Vif comme l’éclair, Robin tira son épée et frappa Guy de Gisborne, qui s’écroula inanimé devant l’autel. Entouré de tous ses hommes, il chargea les soldats du chevalier jusqu’à ce qu’ils sortent de la chapelle. »
Alors qu’il s’apprêtait à épouser la belle Marianne, Robert Fitz-Ooth, comte de Locksley, baron de Huntingdon, se voit contraint de quitter le château pour s’élancer dans la forêt de Sherwood. Robin des Bois n’aura de cesse de lutter contre l’injustice, en attendant le retour du roi Richard. Cela nous vaut un roman d’aventures, avec duels, chevauchées, enlèvements, prisons, guet-apens, tournois…
Venue du Moyen Age anglais, la geste de Robin a été popularisée dans la littérature enfantine par le roman Ivanhoé de Walter Scott et par le Robin des bois, le prince des voleurs d’Alexandre Dumas. Cette version reprend les divers éléments légendaires pour en donner un récit dynamique, facile à lire, à tout petit prix.

Dès 8 ans

Robin des Bois, illustrations de Benjamin Strickler, Lito, 2016, 136 p., 3,90 € — Imprimé dans l’Union européenne.

Christine Palluy, Les contes de Bretagne

Christine Palluy, Les contes de Bretagne

« Il y a de cela très longtemps, la vieille Morine habitait seule une masure délabrée à la sortie d’un village de Bretagne. Dans le pays, on l’appelait la chouette, la sorcière, et on accusait la pauvre femme de tous les maux. » Jusqu’au jour où la douce Rozenn, compatissante, recueillit la vieille femme. Laquelle, sur son lit de mort, lui confia un secret : dans telle grotte (je ne vous dirai pas où !), se cache un trésor. Un rouet magique, actionné par un lutin fileur. Christine Palluy a retravaillé la « matière de Bretagne » et présente dans ce recueil huit belles histoires : « Les danseurs de la nuit », « Les Morgans de l’île d Ouessant », « Le lutin du rouet enchanté », « La semaine des Korils », « La fée des Houx », « Le peloton de fil », « La Groac h de l’ île du Lok » et « La grotte des korrigans ».
Leïla Brient, Maud Bihan, Eric Puybaret et Mayalen Goust en ont illustré chacun deux, dans des couleurs vives et dynamiques.

Dès 5 ans (pour la lecture du soir) et dès 9 ans (pour lire seul)

Christine Palluy, Les contes de Bretagne, illustrations de Leïla Brient, Maud Bihan, Eric Puybaret et Mayalen Goust, Lito, 2018, 96 p., 14,90 €

Virginie Loubier et Laurent Audouin, Joue avec… Les rois de France — 50 jeux

Virginie Loubier et Laurent Audouin, Joue avec… Les rois de France — 50 jeux

Aider le soldat qui a cassé le vase de Soissons à rejoindre son camp en parcourant un labyrinthe. Découvrir le nom de l’épée de Roland. Résoudre un rébus pour savoir quel roi Jeanne va faire sacrer à Reims. Découvrir les objets bizarres cachés dans un portrait de Charles X… 50 jeux pour mieux connaître l’histoire de France.
Bravo à William qui a choisi cet album à la foire aux livres de son école.

Astucieux pour les 8 à 12 ans

Virginie Loubier et Laurent Audouin, Joue avec… Les rois de France50 jeux, Lito, 2014, 64 p., 5,90 €

Nicolas Jaillet, Ulysse

Nicolas Jaillet, Ulysse

« La déesse Athéna a pris la forme d’une tourterelle »… Étrange, pour une déesse dont l’emblème est la chouette ! Faut-il que le moment soit grave. « Elle vole au-dessus d’une île lointaine, et son cœur est plein de tristesse. Un homme est assis face à la mer, les yeux perdus à l’horizon. Il pleure en pensant qu’il ne reverra plus jamais sa patrie. » Cet homme, c’est Ulysse, le héros aux mille ruses, qui séchera bientôt ses larmes pour prendre la mer. Les jeunes lecteurs découvriront, ou redécouvriront, les principales étapes de l’Odyssée et ses personnages fabuleux, dieux, monstres, magiciennes ou charmantes jeunes filles. Une adaptation menée dans une langue riche et fluide, sans concession aux modes langagières, une typographie élégante et des illustrations vives et dynamiques dues au pinceau d’Eric Puybaret font de cet album une réussite. Quel bel enfant que Télémaque, droit debout dans le soleil de la Grèce éternelle !

Dès 6 ans

Nicolas Jaillet, Ulysse, illustrations d’Eric Puybaret, Lito, 2012, 64 p., 15 €

Poésies d’écoliers

Poésies d’écoliers

Pour se souvenir ou pour enseigner, pour lire ou pour réciter encore une fois – mais sans s’emmêler les pinceaux comme ici,
“La Seine a de la chance,
Le boa se déroule et siffle
J’ai le menton en marmelade
Mon cartable sent l’orange
La biche brame au clair de lune
Marchant le long des houx
Les elfes joyeux dansent sur la plaine”
Une anthologie des grands classiques de la poésie « scolaire », avec des illustrations joyeuses et toniques, dans un beau format. Pour entrer par la grande porte dans la culture classique.

Dès 6 ans

Poésies d’écoliers, Lito, 2008, 128 p., 14,90 €

Hans G. Andersen, Les Habits neufs de l’empereur

Hans G. Andersen, Les Habits neufs de l’empereur

« Oh, le roi est nu ! » Cette expression, devenue un proverbe fameux, est aussi la conclusion d’un conte célèbre d’Andersen, dont une version adaptée vient de paraître chez Lito. Vanité, obséquiosité, flagornerie : tout est mensonge dans ce royaume imaginaire. Nul besoin de fées ou de magiciens pour mettre en scène les travers du despotisme et le confort intellectuel. Il suffit de deux escrocs, deux vrais « méchants », plus méchants et moins bêtes que les autres.
Les illustrations de ce petit album parviennent à faire voir comment se tisse, se brode, se coupe et se coud « ce tissu invisible » qui va habiller l’empereur et assurer sa réputation. Quelle force de conviction chez ces bandits qui vont répétant que l’étoffe (dont on ne fait pas les héros !) n’est invisible qu’« aux imbéciles et à ceux qui font mal leur travail »…
Et quel éclat de rire, quand le roi, habillé de sa seule nudité – ventripotente, ne vous inquiétez pas ! – parcourt les rues pavoisées de sa capitale !

Dès 5 ans et pour lecteurs débutants

Hans G. Andersen, Les Habits neufs de l’empereur, adaptation d’Anne Royer, illustrations de Marie Flusin, Lito, 2011, 12 p., 1,99 €.