Thème

Mois : janvier 2013

Naokata Mase, Le Neige Express

Naokata Mase, Le Neige Express

Dans un bosquet de la Prairie des neiges « vit un renard qui adore les trains. Tchouk, tchouk, tchouk, tchouk… Il ne se lasse jamais de regarder les trains passer. » Un soir de tempête, un villageois s’effondre dans la poudreuse, à quelques mètres de la voie ferrée.
Comme nous sommes au Japon, pays de « mon ami Totoro », voilà que notre renard va jouer de quelque douce magie pour sauver le villageois tout en se faisant un immense plaisir. A vous de découvrir lequel !

Dès 3 ans

Naokata Mase, Le Neige Express, Seuil Jeunesse, 2013, 30 p., 13,50 €

Marie-Paule Page, Le Roi Arthur, d’après les textes anciens

Marie-Paule Page, Le Roi Arthur, d’après les textes anciens

« Dans ces temps lointains, de rudes batailles faisaient rage en l’île de Bretagne. Elles étaient menées par les Bretons en lutte contre les envahisseurs saxons. » Et quand Uther, couronné roi, épouse la belle Ygerne, elle lui donne un fils : Arthur. La légende se fait alors plus belle que l’Histoire !
Puisant dans la riche « matière de Bretagne », Marie-Paule Page fait chevaucher ses lecteurs dans la meilleure compagnie qui soit, celle des chevaliers de la Table ronde. Les illustrations d’Arthur Rackham (1867–1939) ajoutent au récit une ambiance féérique très Art Nouveau.
A revoir, le dossier de l’exposition de la BnF de 2009 : Arthur, la légende du Roi.

Dès 12 ans

Marie-Paule Page, Le Roi Arthur, d’après les textes anciens, illustrations d’Arthur Rackham, Ed Corentin, 2008, 50 p., 19,50 €

Jean de La Fontaine, Fables

Jean de La Fontaine, Fables

« Le phaéton d’une voiture à foin / Vit son char embourbé », non pas dans la neige, mais dans quelque ornière de basse Bretagne… Ce choix de 83 fables séduit par ses illustrations contemporaines, fines et légèrement décalées. Rats, grenouilles, loups et lions arpentent les pages en costume cravate. Les cigognes, les souris et les belettes rivalisent, elles, de talons hauts et de décolletés. Canapés, ordinateurs, belles autos… Pas de doute, les animaux du fabuliste ont toute leur place dans notre monde ! L’album propose les fables les plus célèbres (La cigale et la fourmi, Le lion et le rat, etc.) mais aussi un choix de textes qui gagnent à être relus, tels « Le chartier embourbé » ou « La tête et la queue du serpent ».

Dès 8 ans

Jean de La Fontaine, Fables, illustrées par Joanna Boillat, Gründ, 2009, 209 p., 14,95 €

Patrick McDonnell, La petite fille aux singes : l’enfance incroyable de Jane Goodall

Patrick McDonnell, La petite fille aux singes : l’enfance incroyable de Jane Goodall

« Jane avait un chimpanzé en peluche qui s’appelait Jubilé. » Quand les petites Anglaises jouent avec leur Teddy Bear, Jane lit Tarzan, Dr Dolittle et crée déjà la Société des Alligators. Invitée au Kenya, elle y rencontre en 1957 le docteur Louis Leakey dont elle devient l’assistante et commence à étudier les chimpanzés dans leur milieu naturel. Primatologue, éthologue, anthropologue, Jane Goodall n’a cessé d’attirer l’attention sur les dangers courus par les grands singes. Ce bel album, qui a reçu le prix Caldecott 2012, plaira aux futurs aventuriers comme aux amis des animaux.

Dès 8 ans

Patrick McDonnell, La petite fille aux singes : l’enfance incroyable de Jane Goodall, De La Martinière Jeunesse, 2013, 48 p., 13,50 €

Marie Chevalier et Jean-Louis Picoche, Histoire d’un peintre et d’une infante

Marie Chevalier et Jean-Louis Picoche, Histoire d’un peintre et d’une infante

Comment vivait un enfant abandonné dans l’Espagne du XVIIe siècle ? De mendicité, de menus larcins et de rencontres, bonnes et mauvaises… Pour le jeune Gabriel Garcia, tout bascule le jour où il est remarqué par le peintre Velasquez. Il entre alors au Palais, croise les Grands, le Roi lui-même et partage des instants de bonheur auprès de la petite infante Margarita. Mais de loin, car celle-ci, comme le demande la bienséance, est surveillée par sa duègne et ses ménines. Oui, les fameuses ménines du célèbre tableau de Velasquez, qui trône au cœur de ce roman historique très bien mené : l’intrigue ne cesse d’attiser l’intérêt, tout en donnant de très précieux renseignements sur l’histoire, l’art et la civilisation espagnole. Outre une photo en couleur du tableau, l’ouvrage est illustré de charmants portraits dus au talent de Marie-Claude Monchaux. Prix Saint-Exupéry 1992

Dès 12 ans

Marie Chevalier et Jean-Louis Picoche, Histoire d’un peintre et d’une infante, illustrations de Marie-Claude Monchaux, Ed. Ulysse, 1992, 208 p., 14 €

Christophe Lambert, La Reine de vengeance

Christophe Lambert, La Reine de vengeance

« An 60 après Jésus-Christ, province romaine de Bretagne. Fière et droite, la grande femme rousse regardait le bûcher funéraire. Elle s’appelait Boadicée. » Comme le veut la tradition celte, c’est elle qui va succéder à son époux et devenir reine de la tribu des Icènes. Humiliée par l’occupant romain, qui n’hésite pas à violer ses deux filles Caitrin et Ana, Boadicée entraîne quelques tribus dans une résistance héroïque. Voilà pour la trame historique. Mais, tel un tartan coloré, le roman comprend aussi des pages de « fantasy », qui voient intervenir des dieux romains inquiets de leur déclin. Curieusement, Minerve, la déesse guerrière, va apporter son soutien à Boadicée… Rappelons que cette reine est à l’histoire de la Grande-Bretagne ce que Vercingétorix est à la nôtre. Alors, on se prend à rêver…
Un récit sauvage, parfois violent, qui emmène le lecteur des landes ventées de Bretagne au sommet de l’Olympe.

A partir de 12 ans

Christophe Lambert, La Reine de vengeance, Fleurus Mango, coll. « Royaumes perdus », 2010, 245 p., 9 €

Anne Crausaz, Jouets des champs

Anne Crausaz, Jouets des champs

« C’est une journée magnifique pour se promener… » Mais aujourd’hui, « on laisse les jouets à la maison » ! Graines d’érable, fleurs, bateau de bois… tout est prétexte à poésie sous le pinceau d’Anne Crausaz. En attendant de créer une ravissante et éphémère poupée avec un bouton de coquelicot, pourquoi ne pas aller à la chasse aux trésors de l’hiver ?

Dès 4 ans

Anne Crausaz, Jouets des champs, MeMo, 2012, 36 p., 15 €

Marie Bertherat, Les Princesses racontées par les peintres

Marie Bertherat, Les Princesses racontées par les peintres

« Elle s’appelait Isabel, et elle était belle. Elle avait sept ans lorsque son père mourut. Elle hérita d’une énorme fortune. A huit ans, sans lui demander son avis, on la maria à son cousin, don Ramon. » Un homme bien plus âgé qu’elle… Car la vie des princesses n’était pas toujours un conte de fée, loin s’en faut. Si nous avons gardé le souvenir d’Isabel, princesse de Naples, il faut en remercier Raphaël qui fit son portrait en 1518.
Serait-on vraiment princesse si aucun peintre célèbre n’avait fait votre portrait ?
Ucello a ainsi imaginé une princesse de Libye, sauvée du dragon par saint Georges, Rembrandt est tombé sous le charme de la Danaé des mythes grecs. Tandis que Van Dick donnait bonne mine à Marie, princesse d’Angleterre et que Winterhalter nous laissa un poignant portrait de Sissi.
Ce livre propose les portraits de neuf princesses de légende et de onze princesses « pour de vrai ». L’auteur nous raconte leur vie et se penche aussi sur celle du peintre : une belle manière d’apprendre à regarder un tableau !

Dès 6 ans

Marie Bertherat, Les Princesses racontées par les peintres, Bayard Jeunesse, 2001, 86 p., 19,90 €.

Peter Christian Asbjornsen et Jorgen Moe, Contes de Norvège

Peter Christian Asbjornsen et Jorgen Moe, Contes de Norvège

A l’est du Soleil et à l’ouest de la Lune, se dresse un château. Un prince y est retenu, qui doit épouser, bien malgré lui, une princesse au long nez. Sauf si… sauf si « la jeune fille », la belle jamais nommée, celle-là même qui a causé le malheur du prince-ours, parvient à le délivrer. Ce conte norvégien fait partie d’un corpus restitué dès la fin du XIXe siècle par Peter Christian Asbjornsen et Jorgen Moe. Véritables émules des frères Grimm, ces savants romantiques firent le lien entre les traditions les plus anciennes de l’ère païenne et la littérature. Les huit contes de ce volume sont illustrés par des œuvres de Kay Nielsen (1886–1956), brillante synthèse entre l’art nouveau et l’art populaire scandinave.
Un très bel ouvrage, que Madame la Chouette a trouvé au pied du sapin. Et vous, quels livres ont-ils fait le bonheur de vos jeunes lecteurs ? N’hésitez pas à me faire partager vos trouvailles et vos coups de cœur !

Dès 10 ans, ou à lire en famille

Peter Christian Asbjornsen et Jorgen Moe, Contes de Norvège, illustrés par Kay Nielsen, Ed Corentin, 2011, 112 p., 22,50 €

 

Carole Trébor, Nina Volkovitch — T 2 : Le Souffle

Carole Trébor, Nina Volkovitch — T 2 : Le Souffle

Quel lieu étrange que ce monastère secret de Zaïmoutchi ! Nous y retrouvons la jeune Nina Volkovitch qui, sous la houlette du maître Arkadi Tchernigov, apprend à peindre des icônes. Jusqu’au jour où elle doit poser ses pinceaux, et découvrir le mystère des trois « anges »… Son initiation est interrompue par l’arrivée des hommes de main de son oncle (des méchants très méchants). Et notre Nina de reprendre sa course dans une Russie traversée de courants contraires, tantôt malfaisants, tantôt extraordinairement charitables. Les icônes « habitées » par les anges seront-elles mises en lieu sûr ? Moins historique que fantastique, ce deuxième tome dévoile le parcours initiatique de Nina. Semé d’embûches, de doutes et de victoires, mené tambour battant, il répond à tous les critères du genre. Sans faire oublier l’immense amour qui mène Nina à aller retrouver sa mère en Sibérie.

Dès 12 ans

Carole Trébor, Nina Volkovitch, T 2, Le Souffle, Editions Gulf Stream, 2013, 212 p., 14,90 €
Carole Trébor, Nina Volkovitch – tome 1 : La Lignée, Editions Gulf Stream, 2012, 224 p., 14,90 €

Yves Pinguilly, La Fleur des vagues

Yves Pinguilly, La Fleur des vagues

« Le ciel était bleu et bleu. La mer était bleue et bleue. » Et Hortense, avec sa poupée Soazic et Chien-Gris, ne perd pas une miette du spectacle : un grand bateau entre dans le port. La Fleur des vagues, elle le connaît bien, car il rythme sa vie, passée à la fenêtre. Jusqu’au jour où le quai reste désert. Page à page, Hortense va apprendre que l’on peut passer le grand pont, découvrir la grande ville, et, si peut qu’on y croit, voir de curieux bateaux dans les nuages. Quant au secret d’Hortense, il ne se découvre qu’à la fin du livre – et serre le cœur des enfants qui attendent les bateaux en jouant sur le port. Bon voyage, Hortense !

Dès 6 ans

Yves Pinguilly, La Fleur des vagues, illustrations d’Olivier Desvaux, Belin, 2012, 32 p., 13,70 €