Dernières mises en ligne

Xavier Deneux, Mes petits métiers

Quel beau pain le boulanger a retiré du four ! Il porte une toque, utilise une pelle et son pain a bien gonflé ! Le fermier, lui, rentre ses vaches et va voir si les poules ont pondu dans le foin. Quant au pompier, perché sur la grande échelle, il arrose l’incendie de sa lance. Que font la marchande et le policier pendant ce temps ? Xavier Deneux a conçu un imagier très astucieux avec des jeux de volumes et de creux, des dessins très simples et pour chaque métier, un personnage en situation et quelques mots précis (le casque, l’échelle, la lance, l’incendie…).

Tout-petits

Xavier Deneux, Mes petits métiers, Milan, 2020, 18 p., 12,50 € — Fabriqué en Chine

Anne-Marie Pol, Défenseur des oubliés

Fin novembre 1793. Quelle idée de s’embarquer par un froid pareil pour Chausey, cet archipel battu par les vents au large de la Normandie ! Mais Sébastien de Rocadour, dit l’Esquirol, doit remplir sa mission : transmettre des lettres des princes émigrés à un agent contre-révolutionnaire. Car le temps presse : à la Conciergerie, la princesse Marie-Thérèse, sa tante Madame Elisabeth et surtout le petit Louis XVII sont en réel danger. Cette dernière mission, l’Esquirol la mène aux côtés de sa si jolie Saphire – mais réussira-t-elle ? De Chausey à Paris, de Paris à Rocadour, les routes sont semées d’embûches, de traîtres et de lâches… Ce 3e et dernier tome est un peu pessimiste – mais si réaliste : « Peut-on empêcher le cours du temps ? » — d’autant moins que la fin de l’histoire est connue. Mais cela n’interdit pas de cultiver un certain panache !

Dès 10 ans

Anne-Marie Pol, Défenseur des oubliés, Le destin de l’Esquirol, tome 3, Mame, 2020, 240 p., 14,90 € — Imprimé en Italie

Anne-Marie Pol, Le Baladin de la Reine, Le destin de l’Esquirol, tome 1, Mame, 2018, 254 p., 14,90 €
Anne-Marie Pol, Chevalier du Roi captif, Mame, 2019, 240 p., 14,90 €

Gérald Guerlais, La Belle Aventure

« Papi m’a promis le plus extraordinaire des voyages ! Mais avant de partir, il nous faut la panoplie complète de l’aventurier ! » Et s’équiper, c’est déjà une aventure, car il faut trouver les meilleures chaussures, les chaussettes qui ne grattent pas (à huit kilomètres et demi), un chapeau qui protège du soleil et de la pluie… Au bout d’une bonne semaine, voilà notre duo fin prêt ! Objectif : retrouver le totem devant lequel papi avait photographié la maman de notre héros. Et vous pensez bien que rien ne va se passer exactement comme prévu ! Un conte randonnée exquis, qui mêle aventure et complicité, humour et tendresse – bref, qui donne la meilleure recette des promenades réussies !

Dès 5 ans

Gérald Guerlais, La Belle Aventure, Gautier–Languereau, 2020, 40 p., 14 €

Françoise de Guibert et Laurence Schaack, Que de pourquoi

« Pourquoi n’a‑t‑on pas la tête en bas dans l’hémisphère sud ? », « Pourquoi les Anglais roulent-ils à gauche ? », mais aussi… « Pourquoi nos pieds sentent-ils parfois le fromage ? » et encore… « Pourquoi n’y a‑t‑il jamais de poussin quand on casse un œuf ? » — A 130 questions très diverses, les auteurs apportent des réponses éclairées : une courte phrase, une explication scientifique, et une petite anecdote pour la mémoire. Astronomie, vie quotidienne, botanique, santé, chimie et psychologie, le panier des « pourquoi » est bien rempli ! Les illustrations de Robbert, très colorées et très expressives, sont assez disparates et ne m’enthousiasment pas à chaque page – mais tout est affaire de goût personnel, et le recueil amusera les plus jeunes – pour que la phase des « pourquoi » dure très, très longtemps.

Dès 6 ans

Françoise de Guibert et Laurence Schaack, Que de pourquoi, illustrations de Robbert, Saltimbanque Editions, 2020, 164 p., 14,90 € — Imprimé en Slovénie

Cécile Quiniou, Escale à Buenos Aires

Etudiante en histoire de l’art, Jade, dans ce 3e tome, rejoint ses parents à Buenos Aires. Mais les vacances vont se prolonger. La naissance de Zoé et Théo, les jumeaux, a failli coûter la vie à leur maman – et voici Jade devenue baby-sitter mais aussi stagiaire au musée des Beaux-Arts. Tout va basculer au rythme du tango argentin : un tableau disparaît, Jade est inculpée, et ses nouveaux amis Ana et Alberto jouent un étrange double jeu… Quant à ses relations avec Gaspard, son ami d’enfance, elles en font couler, de l’encre – et des larmes !
Ces aventures assez rocambolesques permettent à Cécile Quiniou de donner chair à des héros et des héroïnes qui vivent leur catholicisme de manière décomplexée et militante : aide aux plus pauvres, sens de la justice, discussion sur le mariage et sur les relations amoureuses, pardon et miséricorde sont des thèmes récurrents d’un sympathique roman pour adolescentes.

Adolescentes

Cécile Quiniou, Escale à Buenos Aires, Mame, coll. « Le monde à cœur battant », 2020, 286 p., 15,90 € — Imprimé en Italie

Cécile Quiniou, Manille, Embarquement immédiat, Mame, coll. « Le monde à cœur battant », 2020, 240 p, 15,90 €
Cécile Quiniou, Bienvenue à Calcutta, Mame, coll. « Le monde à cœur battant », 2020, 296 p, 15,90 €

 

Valérie Yagoubi, Chacun cherche son mot

« L’automne n’est rien sans un hi…
L’automne n’est rien sans un hiver. Après l’automne vient toujours l’hiver, puis le printemps, l’été , et de nouveau l’automne. »
Et la craie ? « La craie n’est rien sans une ar… La craie n’est rien sans une ardoise. Est-ce que tu peux écrire ton nom sur une ardoise ? » Et la fée ? Et le printemps ? Et le parachute ?
Cet album propose des devinettes toute simples aux enfants dès 3 ans : il les invite à observer la vie quotidienne mais aussi à répondre à de petits défis. L’illustratrice Agnès Audras joue des formes et des couleurs avec humour et poésie : chaque fenêtre ouvre sur une surprise et aide à apprendre des mots nouveaux, comme autant de gourmandises.

Dès 3 ans

Valérie Yagoubi, Chacun cherche son mot, illustrations d’Agnès Audras, Seuil Jeunesse, 80 p., 14,90 € — Imprimé en Chine

Marcel Aymé, Le Problème

« Penchées sur leurs cahiers de brouillons, Delphine et Marinette sanglotaient. Le chien vint se planter entre leurs deux chaises et, posant ses deux pattes de devant sur la table, leur passa plusieurs fois sa langue sur les joues.
— Est-ce qu’il est vraiment si difficile, ce problème ?
— S’il est difficile ! Soupira Marinette. C’est bien simple. On n’y comprend rien.
— Si je savais de quoi il s’agit, dit le chien, j’aurais peut-être une idée. […]
— Ne vous découragez pas. Le problème a beau être difficile, on en viendra à bout. Je vais réunir toutes les bêtes de la maison. A nous tous, on finira bien par trouver la solution. »
Entre les chênes, les hêtres, les bouleaux, les bois de la commune, les ares et les hectares, comment s’y retrouver ? Voilà que la petite poule blanche a une idée…
May Angeli illustre de ses bois gravés un nouveau conte de Marcel Aymé, toujours aussi malicieux et imprévisible. Qui a donc eu la chance d’inviter dans sa classe le cheval, le cochon et le sanglier ?

Dès 8 ans

Marcel Aymé, Le Problème, illustrations de May Angeli, Les Editions des Eléphants, 2020, 44 p., 16,50 € — Imprimé au Portugal

Marcel Aymé, L’Eléphant, illustrations de May Angeli, Editions des Eléphants, 2019, 48 p., 16,50 €
Marcel Aymé, Les Boîtes de peinture, bois gravés de May Angeli, Les Editions des Elephants, 2018, 48 p., 15 €.

Isabelle Simler, Vertige

« La métamorphose s’achève. L’aventure commence. Dans le vaste monde verdoyant, la petite bête à sept points s’élance. » Première mission pour notre coccinelle : trouver la meilleure place pour pondre ses œufs ! Isabelle Simler nous fait ainsi voyager de feuille en herbe, de vieille branche en fleur… un voyage tourbillonnant au bout de ses crayons magiques ! Mais partout se cache un animal, bien camouflé mais aussi bien décidé à ne pas se laisser déloger, quitte à menacer notre bête à Bon Dieu de finir croquée. Enfin, enfin, voici une feuille habitée par une colonie de pucerons – qui ne savent pas ce qui les attendent ! À la fin de l’album, une double page documentaire présente les insectes rencontrés et une autre permet d’en apprendre plus sur la coccinelle.

Dès 4 ans

Isabelle Simler, Vertige, Editions Courtes et Longues, 2020, 56 p., 22 € — Imprimé en Bulgarie

John Muir, Pays sauvage

« Dans les montagnes, campe parmi les herbages et les gentianes des versants glacés, dans les jardins nichés sur les reliefs sauvages où la nature abrite ses plus précieux trésors » ; « partir en montagne, c’est rentrer au pays » ; « goûte la liberté du randonneur » — tels sont quelques-uns des aphorismes qui parsèment cet album. Nous les devons à John Muir (1838–1914). Né en Ecosse, il a parcouru les grands espaces nord-américains, du Kentucky à la Floride, et en particulier le Yosemite. Il a aussi beaucoup écrit et joué un rôle majeur dans la fondation des premiers parcs nationaux américains. Giovanni Manna, prix Andersen 2003, a illustré de nombreux ouvrages, dont le célèbre Si… tu seras un Homme mon fils. Son pinceau évoque à merveille les grands espaces, et nous invite à aller marcher, « sans bruit et sans bagage ».

Dès 6 ans

John Muir, Pays sauvage, illustrations de Giovanni Manna, 2020, Plume de carotte, 27 p., 16 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en France

Sophie de Mullenheim, Qui vole un œuf, vole un bœuf !

« C’EST TAI QUI AS PRUS MAN CHOCALAK ? »
Je n’ai absolument pas pris son Chokalak. Je ne vois pas de quel droit je me serais servi dans ses affaires. » A grands coups de moulinets, Eliott essaie de communiquer avec son ami Octave – car le nouveau code secret n’est autre que la gestuelle des sémaphores ! Bien pratique, surtout du haut d’un télésiège ! Le collège Paul Claudel est parti faire du ski et nos amis du club « Enquête et filatures » ont bien du souci : divers menus objets disparaissent, un euro, une barre de Chokalak, une paire de chaussettes… Mais, au bout de l’enquête, se pose un cas de conscience…. Après La lettre anonyme et La mère Michel a perdu son chat, une nouvelle enquête d’Octave, Mathis, Eliott et Plume, sous le regard complice d’Yvain » un ancien agent secret ».

Dès 9 ans

Sophie de Mullenheim, Qui vole un œuf, vole un bœuf !, illustrations de Marine Gosselin, Mame, 2020, 165 p., 10 €  — Imprimé en Italie

Smiljana Coh, La grande dispute des petites princesses

De la part de Marie-Dorothée : Dans un royaume très lointain vivaient sept princesses, si différentes qu’on avait du mal à croire qu’elles étaient sœurs… Une belle histoire de famille avec ses querelles, ses chamailleries et surtout ses réconciliations.
Ce que j’ai aimé :  les illustrations vivantes et drôles, l’histoire où il s’agit d’une famille nombreuse, et bien sûr la réconciliation qui arrive avec la joie de se remémorer les bons souvenirs ! Même si ce sont des princesses, ce n’est pas girly !

Dès 5 ans

Smiljana Coh, La grande dispute des petites princesses, Larousse, 2017, 48 p., 11,95 €

Cécile Petit, Je fais mes desserts moi-même sans cuisson

Sans cuisson, et même avec les mains ! A nous les banana splits, les palets bretons, les spéculoos, les verrines poire-mascarpone… Les recettes sont conçues pour que les enfants, petits et grands, puissent mettre littéralement la main à la pâte : on mesure grâce à un mug ; on mélange avec les mains ; on découpe avec un couteau à beurre… Les étapes et les dessins sont très clairs. La couverture se transforme en chevalet, et les pages sont totalement lavables ! Et, contrairement à une tablette, le livre ne se met pas en veille juste au moment où les petites mains sont pleines de chocolat ! Idéal pour préparer de somptueux goûters et des desserts exquis – justement, les vacances arrivent, profitons-en !

Dès 6 ans

Cécile Petit, Je fais mes desserts moi-même sans cuisson, illustrations d’Elena Seleniene, Milan, 2020, 96 p. plastifiées, 14,90 € — Imprimé en Chine