Mot-clef

Rue du Monde

Gee Eun Yi, Un fruit rouge

« Ce matin, le jeune ourson s’est réveillé tout seul, très tôt. » Et il a faim, notre ourson ! Et justement, ploc, un petit fruit rouge tombe de l’arbre… Mais là-haut, quel est cet énorme fruit rouge perché si haut ? Voilà qui, de page en page, va lui faire vivre de belles aventures ! Fidèle à la tradition de la calligraphie, Gee Eun Yi use ici d’un trait simple et chaleureux : du noir, un peu de rouge et le papier blanc invite à rêver dans les bras de maman ourse – ou de papa ours.

Avant 3 ans

Gee Eun Yi, Un fruit rouge, Rue du Monde, 2019, 64 p., 16,50 € — Adapté du coréen par Laurana Serres-Giardi – Imprimé en France

Blackcrane, L’Elan ewenki

Blackcrane, L’Elan ewenki

« Les Ewenkis vivent traditionnellement de l’élevage de rennes et de la chasse dans de vastes forêts, au cœur des montagnes du massif du Grand Khingan », en Mongolie Intérieure. Quand Guéli Shenké, un habile chasseur, « gracie » un jeune faon d’élan, il ne sait pas que l’animal orphelin va s’attacher à lui. Au fur et à mesure que l’animal, nommé Xiao Han, grandit, la cohabitation devient de plus en plus difficile – et parfois cocasse. Mais Guéli Shenké vieillit lui aussi. Il quitte le campement d’éleveurs pour un village de la vallée et voilà notre élan enfermé dans un enclos. Troisième épisode : un beau jour, « il est temps de rendre l’élan à la forêt », ce qui signifie aussi que Guéli Shenké doit renoncer au monde… Blackcrane, célèbre auteur chinois, chante ici la nature de sa terre d’origine, la Mongolie-Intérieure. L’illustratrice chinoise Jiu Er donne une dimension mythologique à cet immense élan. Quant àGuéli Shenké, il a parfois pour nous des attitudes de Dersou Ouzala, grand chasseur sibérien de légende.

Dès 7 ans

Blackcrane, L’Elan ewenki, illustrations de Jiu Er, Rue du Monde, 2019, 64 p., 18,50 € — Adapté du chinois par Laurana Serres-Giardi.

Laurence Fugier et Julia Chausson, Le géant du pays des glaces

Laurence Fugier et Julia Chausson, Le géant du pays des glaces

« Aslak est éleveur de rennes. Il a établi son campement au bord du lac Vuolvojavri. Il vit là avec sa femme, sa grande fille, ses deux jeunes garçons et ses vingt-cinq rennes. » La vie s’écoule au rythme des saisons, jusqu’à l’arrivée d’un stalo, un stupide géant voleur de rennes. Or, cet effrayant stalo cherche une épouse, et justement… la jeune Maret est bien jolie. Comment Aslask bernera-t-il le stalo, tel est le motif du conte, allégrement mené. En fin de volume un « carnet de Laponie » permet de mieux connaître les Samis. Qui est partant pour un tour de motoneige jusqu’au Sajos – et peut-être admirer une aurore boréale ?

Dès 7 ans – lecture assez facile.

Laurence Fugier et Julia Chausson, Le géant du pays des glaces, Rue du Monde, coll. « Papagayo », 2012, 46 p., 12,50 € — 2016, « Papagayo poche », 7,80 €

 

Hans Christian Andersen, Hans le balourd

Hans Christian Andersen, Hans le balourd

« Il y avait dans la campagne un vieux manoir et, dans ce manoir, un vieux seigneur qui avait deux fils si pleins d’esprit qu’avec la moitié ils en auraient déjà eu assez. Ils voulaient demander la main de la fille du roi mais ils n’osaient pas car elle avait fait savoir qu’elle épouserait celui qui saurait le mieux plaider sa cause. » Et chacun de fourbir ses plus beaux discours… « quand soudain arriva le troisième frère – ils étaient trois, mais le troisième ne comptait absolument pas, il n’était pas instruit comme les autres, on l’appelait Hans le Balourd. » Ah, cde « numéro trois » ! Toujours plus drôle, plus inventif, plus créatif, car il faut bien tenir ses lecteurs en haleine – juste le temps qu’il faut. Bref, après toute une série de péripéties illustrées avec beaucoup d’humour par Philippe Lejonc, « Hans le Balourd devint roi, il eut une femme et une couronne et s’assit sur un trône et c’est le journal qui nous en informa… mais peut-on vraiment se fier aux journaux ? »

Dès 5 ans

Hans Christian Andersen, Hans le balourd, illustrations de Régis Lejonc, Rue du Monde, 2005, 32 p., 16 €

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume

« Il était une fois un seigneur qui avait peur de vieillir », car, pensait-il en son for intérieur, « quand je serai vieux, plus personne ne m’obéira. » Et de reléguer tous les vieillards de son royaume au fin fond des montagnes. Le jeune Chôgi, seul, désobéit et cache sa grand-mère « au cœur d’un arbre millénaire ». Une grand-mère dont la mémoire s’avérera  bien utile pour résoudre les trois énigmes dont dépend la survie du pays confronté à d’impitoyables envahisseurs. Un conte japonais, suivi de quelques pages documentaires sur le Japon.

A raconter dès 6 ans, à lire seul dès 8 ans

Claire Laurens, La grand-mère qui sauva tout un royaume, illustrations de Sandrine Thommen, Rue du Monde, coll. « Papagayo », 2012, 46 p., 12,50 € — 2016, coll. « Papagayo poche », 48 p., 7,80 €

 

Alain Serres, Les oies de Baba Yaga, un conte de Russie

Alain Serres, Les oies de Baba Yaga, un conte de Russie

« Avant de partir vendre ses betteraves au marché, le père d’Irina répète à sa fille : ‘On te confie ton jeune frère. Surveille-le bien, Irina ! Vous êtes notre seul trésor sur cette pauvre terre’. » Mais Irina, un peu jeunette, un peu tête en l’air, se met à suivre une grenouille… sans s’apercevoir que les oies de Baba Yaga, la terrrrrible sorcièrrrrre, a enlevé le petit Ivan. Et qui habite donc cette maison montée sur des pattes de poulet, contre laquelle vient cogner Irina ? Courageuse, elle l’est sans aucun doute, cette fillette qui veut réparer seule son étourderie !

Dès 5 ans

Alain Serres, Les oies de Baba Yaga, un conte de Russie, illustrations d’Alessandra Vitelli, Rue du Monde, coll. « Papagayo », 2012, 44 p., 12,50 € — En poche, même éditeur, 2016, 48 p., 7,80 €

Noriko Ochi et Toshiki Sawada, Le Long Voyage de Pirika

Noriko Ochi et Toshiki Sawada, Le Long Voyage de Pirika

« C’est dans les eaux froides des mers du Nord que se rassemblent les saumons. Pirika a quatre ans. Elle est adulte maintenant et très belle. » Mais quelle est force qui, un beau jour, envahit ses nageoires ? Pourquoi, elle et des milliers de ses congénères, vont-ils entamer un si long voyage, semé d’embûches, pour revenir à la rivière qui les a vus naître ? Cet album illustre superbement « la migration et le cycle de vie des saumons tels que les racontent les Aïnous, peuple de pêcheurs vivant depuis des millénaires dans le nord du Japon ». L’observation très fine des phénomènes naturels se marie à des réflexions teintées d’animisme sur le cycle de la vie. Passionnant !

Dès 6 ans

Noriko Ochi et Toshiki Sawada, Le Long Voyage de Pirika, Rue du Monde, 2014, 60 p., 17 €

Jean-Marie Henry, Ça fait rire les poètes ! Anthologie de pépites poétiques et autres éclats de rire

Jean-Marie Henry, Ça fait rire les poètes ! Anthologie de pépites poétiques et autres éclats de rire

« Il était un vermisseau / qui pourtant n’était pas sot ;/ or voyant un vermicelle/ il lui dit ‘Mademoiselle’. »Si ce virelangue vous laisse de marbre, passez votre chemin. Mais si vous avez l’esprit aux jeux de mots, aux à‑peu-près bouffons, aux rimes extravagantes, ce recueil vous fera rire aux éclats. Avec l’aimable participation de Queneau, Lear, Tardieu, Topor, Calaferte, Obaldia, Devos, Francis Blanche, Paul Vincensini et de nombreux comparses pour qui le rire est médecin.

Dès 7 ans, et pour toute la vie

Jean-Marie Henry, Ça fait rire les poètes ! Anthologie de pépites poétiques et autres éclats de rire, illustrations de Sara, Rue du Monde, 2009, 60 p., 16,50 €