Mot-clef

Hänsel et Gretel

Rika Lesser et Paul O. Zelinsky, Hänsel et Gretel

Rika Lesser et Paul O. Zelinsky, Hänsel et Gretel

« Il était une fois un pauvre bûcheron qui vivait à l’orée d’une grande forêt. Il arrivait avec peine à subvenir aux besoins de sa femme et de ses enfants, Hänsel et Gretel, et cela le rendait malheureux. Un jour, il ne resta rien à manger dans leur maison à l’exception d’une miche de pain, et le bûcheron devint terriblement inquiet. » Le célèbre conte recueilli par les frères Grimm est ici raconté par la poétesse américaine et germaniste Rika Lesser, et illustré par les huiles et les aquarelles de Paul O. Zelinsky. Une adaptation, donc, mais qui ne tombe pas dans le piège de la mièvrerie. Mystère, émotion, angoisse, inquiétude… et gourmandise devant la maison en pain d’épice, il y a de quoi trembler à chaque page pour Hänsel et Gretel. L’ouvrage a reçu diverses récompenses, dont le prix Caldecott en 1985.

Dès 6 ans

Rika Lesser et Paul O. Zelinsky, Hänsel et Gretel, adapté par Gaël Renan,Editions du Genévrier, coll. « Caldecott », 2016, 35 p., 18 €

Rascal, Hänsel et Gretel

Rascal, Hänsel et Gretel

Une version du conte de Grimm…  sans texte ni parole ! A vous donc, adultes, de bien vous remémorer le conte avant de le raconter. Car il ne s’agit pas de se tromper ni d’inverser les épisodes ! Pas plus que de sauter des pages pour mettre directement la sorcière au four !
Si Rascal a choisi ce noir et ce blanc assez inquiétants, sa technique rappelle, sans les pasticher, les « silhouettes » très à la mode dans les salons bourgeois que les frères Grimm, Jakob et Wilhelm, fréquentaient au XVIIIe siècle.

Dès 3 ans

Rascal, Hänsel et Gretel, Ecole des Loisirs, coll. Pastel, 2015, 28 p., 10,50 €

 

Wilhelm et Jakob Grimm, Hansel et Gretel

Wilhelm et Jakob Grimm, Hansel et Gretel

« A la lisière d’une profonde forêt, vivait un pauvre bûcheron avec ses deux enfants et leur belle-mère. » Lequel bûcheron a longtemps été vêtu de hardes héritées de la comtesse de Ségur – oui, j’assume l’anachronisme ! Cabane en rondins, sol en terre battue, écuelles ébréchées, rien n’échappait au dessinateur pour montrer cette misère d’un autre temps. Puis vint Anthony Browne. Régentée par une belle-mère indigne affublée d’une fourrure mitée, la famille tristement recomposée habite un pavillon miteux, dont le papier peint se décolle ; je vous passe l’ampoule de 40 W, la moquette élimée et la télé en noir et blanc… Seule la maison en pain d’épice semble à peu près comestible… Un décalage temporel qui rend le conte encore plus cruel.

Dès 6 ans

Wilhelm et Jakob Grimm, Hansel et Gretel, illustrations d’Anthony Browne, L’Ecole des loisirs, 2013 (format poche), 36 p., 5,60 €

Jacob et Wilhelm Grimm, Hänsel et Gretel

Jacob et Wilhelm Grimm, Hänsel et Gretel

Voici un conte bien cruel, dont le thème initial semble à mille lieues des préoccupations de nos bambins trop nourris : la famine, qui contraint les adultes à se séparer de leur progéniture. Mais un conte toujours apprécié des enfants, qui jouent à se faire peur et attendent avec impatience que justice soit rendue. Quelle joie de savoir que la sorcière va rôtir dans les flammes de son propre foyer !
Face aux malheurs des temps et à la vilenie de la marâtre, il y a non seulement la ruse – comme dans le Petit Poucet –, mais aussi le soutien réciproque qui unit le frère et la sœur. Le texte de cet album est fidèle à celui des frères Grimm, jusqu’à la ritournelle finale. Il est donc assez long, mais le rythme de la traduction permet une lecture à haute voix agréable et fluide. Les illustrations sont douces et les couleurs symbolisent bien les étapes du conte : au gris bleu de la forêt sous la lune, s’opposent les couleurs du pain d’épice – doré à point. Rien n’interdit aux gourmands de rebâtir la maison de la sorcière, avec moult gâteaux et bonbons – et de la croquer de bon cœur !

Dès 5 ans

Jacob et Wilhelm Grimm, Hänsel et Gretel, illustré par Anastassija Archipowa, Albin Michel Jeunesse, 25 p., 2008, 10,50 €