Mot-clef

Françoise Morvan

Françoise Morvan, La berceuse du marchand de sable et autres chansons douces

« Le ciel est plein de paysages,
On voudrait partir en voyage,
Sans élan, sans bruit, lentement,
Sur le dos d’un grand oiseau blanc. »
Des ondines et des gnomes, un renard et des pies, Cendrillon et Merlin, un canard sauvage, Jean-de‑l’Ours et Niels… Toutes ces figures passent sous nos yeux ébahis, en attendant que passe le Marchand de sable dont la berceuse, si douce, nous invite au rêve plus qu’au sommeil.
Ou comment la poésie est le meilleur chemin pour transmettre les traditions populaires, cette « source vive, à préserver comme précieuse et fragile entre toutes » comme le précise Françoise Morvan. Les subtiles illustrations de Pierre Favreau sont aussi légères qu’un nuage ou qu’un vieil oreiller de plumes. A apprendre avec le cœur.

Dès 6 ans et pour toute la famille

Françoise Morvan, La berceuse du marchand de sable et autres chansons douces, illustrations de Pierre Favreau, MeMo, 2020, 36 p., 13 € — Imprimé en Europe

Sesyle Joslin, Qu’est-ce qu’on dit ?

Sesyle Joslin, Qu’est-ce qu’on dit ?

« Tu descends en ville faire tes courses. Tu marches à reculons, parce que parfois ça te plaît de marcher comme ça, et, vlan, tu rentres dans un crocodile. Qu’est-ce qu’on dit, chérie ? » Et face au crocodile, une jeune personne au chapeau extravagant susurre : « Veuillez m’excuser. »
Ce « Manuel de savoir-vivre à l’usage des jeunes gens comme des jeunes personnes destiné à servir de guide dans la conduite quotidienne de la vie en société » est une parodie succulente, riche en conseils pour survivre à toute situation absurde. Qu’est ce qu’on dit ? est la seconde traduction de What do you do, dear ? qui a obtenu en 1959 la médaille Caldecott, distinction du prix littéraire jeunesse le plus important des États-Unis.

Dès 4 ans

Sesyle Joslin, Qu’est-ce qu’on dit ?, ou l’art d’être poli en toute occasion, illustrations de Maurice Sendak, MeMo, 2017, 48 p., 14 € — Traduit de l’anglais par Françoise Morvan. L’album a été précédemment traduit sous le titre Que dites-vous cher ami ?, par Catherine Chaine, L’école des loisirs, 1979.
Des mêmes auteurs, dans la même collection : Qu’est-ce qu’on fait ?, ou l’art d’être poli en toute occasion, MeMo, 2017, 48 p., 14 € — Traduit de l’anglais par Françoise Morvan.

Françoise Morvan, Le Grand Livre des Contes

Françoise Morvan, Le Grand Livre des Contes

Marie F. me confie que ses petites filles trouveront un beau livre dans leurs souliers : Françoise Morvan a choisi les plus belles illustrations du célèbre Arthur Rackham (1867–1939) pour mettre en valeur un choix de contes, où l’on croise la mère l’Oie, le Père Gel, le prince crapaud et la princesse volée par le dragon vert, l’arbre aux pommes d’or et les oiseaux fées, des sorcières à hiboux et chats noirs et un célèbre tueur d’ogres à une, deux ou trois têtes… Un bel ouvrage relié ! 

Dès 6 ans

Françoise Morvan, Le Grand Livre des Contes, illustrations d’Arthur Rackham, Ouest France, 160 p., 35 €

Nadiejda Teffi, Baba Yaga

Nadiejda Teffi, Baba Yaga

La célèbre sorcière russe, ogresse en cheveux vivant dans une isba montée sur des pattes de poulet, a inspiré de nombreux artistes. Les éditions MeMo ont la bonne idée de rééditer un album paru en 1932 en Russie et en France et qui fit date dans l’histoire du livre pour enfants. Nadiejda Teffi (1872–1952) a adapté le conte traditionnel recueilli par Alexandre Afanassiev, pour en permettre une lecture fluide.
S’il faut retenir un nom parmi les illustrateurs russes du XXe siècle, c’est celui de Natalia Tchelpanova (1897–1958), reconnue comme une artiste proche de l’avant-garde moscovite. Arrivée à Paris en 1928, devenue par son mariage Nathalie Parain, elle faisait partie de « l’équipe russe » du Père Castor. Influencée par le constructivisme, elle considère le livre d’enfants comme un objet d’art. Ses papiers découpés, ses collages et ses pochoirs, loin d’être de pesants décalques des techniques cubistes, conviennent parfaitement à l’univers du conte, simple et coloré.

Dès 7 ans

Nadiejda Teffi, Baba Yaga, illustré par Nathalie Parain, adapté par Françoise Morvan, Editions MeMo, 30 p., oct. 2010, 22 €. A rechercher, une édition du Père Castor.