Thème

Documentaires

Marie Lescroart, Mon grand voyage

« Dans mon vaisseau imaginaire, je pars faire le tour de la Terre. Décollage dans le jardin : Compte à rebours : 4, 3, 2, 1 ! »
Après une escale dans la forêt tempérée et un passage sur les rives du ruisseau, notre naturaliste en herbe nous conduit sous les tropiques, au bord de l’eau ou dans la forêt. Puis elle gagne la savane. « En Afrique, elle héberge les stars du monde animal : lions, guépards et hyènes, rhinocéros et zèbres, immenses troupeaux de gazelles, girafes qui tutoient le ciel… et des colosses à grandes oreilles. » Son tour du monde des écosystèmes se poursuit dans le désert saharien, puis sur la banquise. Jusqu’à son retour chez elle, où le hérisson se régale de limaces. Et de conclure, la coquine : « Sans tous mes gentils microbes, je ne serais pas la même, je suis leur écosystème. » Un bien beau voyage, où l’on rencontre aussi des mots très savants, tels canopée, épiphytes et broméliacées.
Chacun de ces écosystèmes est illustré à base de collages et de pochoirs, par Emmanuelle Houssais, qui sait allier précision documentaire et poésie.

Dès 5 ans

Marie Lescroart, Mon grand voyage, illustrations d’Emmanuelle Houssais, Ed du Ricochet, 2021, 36 p., 16 € — Imprimé en Pologne

Carl Norac, La Harpe de la Reine ou le journal intime de Marie-Antoinette

« Je vais vous raconter des secrets que mes amies, princesse de Lamballe ou duchesse de Polignac, ne devinent même pas. Mais pas d’impatience, jouons, je veux écouter votre musique. Notre musique.
Il suffit qu’une harpe soit dans la pièce pour qu’un sourire me vienne et que je devienne, plus que Reine ou femme, une rêveuse de jour. »
Avec ce « journal intime de Marie-Antoinette », Carl Norac nous offre une merveilleuse plongée dans la vie musicale de Versailles au XVIIIe siècle. Marie-Antoinette se confie à sa chère harpe : savez-vous qu’elle en jouait plus d’une heure par jour avec son professeur ? Carl Norac raconte avec beaucoup de pudeur la vie de cette jeune reine si mal aimée, qui reprend vie avec la voix de la comédienne Marina Hands. Après l’évocation des heures heureuses, l’album se termine par un cauchemar où le « carrosse devient un chariot » — non, en fait, il se termine par le rondo du Concerto pour harpe et orchestre n°5 de Jean-Baptiste Krumpholtz, magnifiquement interprété par le harpiste Xavier de Maistre et les Arts Florissants de William Christie – excusez du peu ! L’album grand format est illustré par Eric Puybaret, qui n’a pas son pareil pour peindre les rêves, fussent-ils ceux d’une reine de France. Plaisir des yeux, plaisirs des oreilles – à déguster avec quelques jolis macarons !

Dès 8 ans

Carl Norac, La Harpe de la Reine ou le journal intime de Marie-Antoinette, illustrations d’Eric Puybaret. Un livre CD raconté par Marina Hands, avec Xavier de Maistre à la harpe et Les Arts Florissants de William Christie, Editions Little Village et Harmonia Mundi, 2019, 60 p., 22 € — Imprimé en Europe.

Libby Burns, La Météo

Chez vous, est-ce jour de pluie, jour de neige ou jour de soleil ? Cette pluie, d’où vient-elle ? Des nuages gris… Tire la tirette, et regarde : chic, la petite fille peut sauter dans une flaque ! Quand le vent souffle, gare à ta caquette, elle s’envole si vite ! Et cette goutte d’eau ? Est-ce elle qui va former un si joli flocon de neige ? Quant à l’arc-en-ciel, à toi de voir comment il se forme. Un album cartonné aux couleurs vives, avec des « fenêtres surprises » qui feront la joie des petites menottes.

Dès 2 ans

Libby Burns, La Météo, Kimane, 2021, 10 p. cartonnées, 9, 95 € — Fabriqué en Chine
Dans la même collection : Libby Burns, Mon corps, Kimane, 2021, 10 p. cartonnées, 9, 95 € — Fabriqué en Chine

Sophie Blitman, Des robots et des hommes

Du canard animé conçu au XVIIIe siècle par Jacques Vaucanson aux robots capables de peindre une voiture, d’assister un chirurgien ou de jouer au football, ces curieuses machines animées ont évolué jusqu’à prendre une place considérable dans notre vie quotidienne. « La robotique et l’intelligence artificielle », tel est le sous-titre de cet album documentaire qui explore l’univers des robots. Il pose aussi en termes simples mais indispensables la question de nos interactions avec les robots : ils ne ressentent pas d’émotions réelles ; peut-on parler de leurs « responsabilités » ? Peut-on leur faire faire la guerre ? Autant de questions morales, éthiques et juridiques qui se poseront avec de plus en plus d’acuité aux adultes de demain que sont les jeunes lecteurs d’aujourd’hui. En fin d’album, deux pages plus denses évoquent les dérives possibles de la robotisation, surtout si elle mène au transhumanisme. Un album très documenté, qui aidera les adultes à expliquer les enjeux à venir.

Dès 7 ans

Sophie Blitman, Des robots et des hommes, illustrations de Céline Manillier, Editions du Ricochet, coll. « Ohé la science ! », 2021, 40 p., 13,50 €

Nancy Guilbert, Archives Détective

« Le cœur plein d’attente », oui le cœur et pas le cerveau, un enfant entre dans un bien curieux bâtiment : celui des archives ! Et le voilà qui cherche, ou plutôt qui essaie de chercher. Premier indice : une porte s’ouvre dans un arbre immense. Vite, gravissons cet escalier du temps passé. Entre rêve et réalité, voici notre jeune héros qui vole, navigue et grimpe, aidé de l’archiviste, de la restauratrice, du magasinier… Parchemins et grimoires prennent vie, et l’on se réjouit de voir une petite archive blessée si bien réparée dans l’atelier aux mille papiers. Au bout de sa quête, notre jeune personnage trouve enfin l’objet de sa recherche : son arbre généalogique, fleuri de blasons et d’armoiries. Jeanne, Marie, Paul, Hector… « Mes ancêtres, ils sont tous là ! » Le plus impressionnant, dans cette histoire, est la dynamique insufflée par les illustrations colorées et dansantes signées de la jeune Anna Griot. Quel pari en effet de faire entrer un enfant de plain-pied dans le monde des archivistes ! Un partenariat 100% réussi avec Archives départementales de Haute-Savoie. Une magnifique chasse au trésor, entre histoire et mémoire, rêve et réalité.

Dès 7 ans

Nancy Guilbert, Archives Détective, Enquête dans le mystère des archives, illustrations d’Anna Griot, Editions Courtes et Longues, 2021, 48 p., 22 € — Imprimé en France

Audrey Stéphanie, Les Audacieuses, héroïnes d’hier pour jeunes filles d’aujourd’hui

De Tanaquil, devineresse étrusque qui devint reine de Rome, à Augustina de Aragon, héroïne qui combattit contre les troupes de Napoléon, cet album narre les aventures hors du commun de vingt femmes qui ont marqué l’histoire européenne – y figurent aussi Jeanne d’Arc ou Aliénor d’Aquitaine, dont les destins sont mieux connus. Vies légendaires ou mieux documentées, peu importe. Reine, fille du peuple, combattante ou savante, chacune incarne un moment clé de l’histoire européenne. Audrey Stéphanie dresse leur portrait avec une énergie communicative, parfois dans une langue un peu trop contemporaine, qui pourrait laisser croire que les caractères sont évalués à l’aune de notre temps. On regrettera une relecture un peu rapide, mais peu importe, le texte emporte d’autant plus l’adhésion qu’il est servi par de superbes illustrations. Les portraits, très féminins, vigoureux et colorés, sont mis en valeur par une réalisation technique de grande qualité. Un premier livre qui augure bien de la suite !

Dès 12 ans

Audrey Stéphanie, Les Audacieuses, héroïnes d’hier pour jeunes filles d’aujourd’hui, illustrations d’Aude Benoit, Editions L’étoffe des héros, 2020, 58 p., 19,90 € — Imprimé en Italie

Michael Bright, Darwin, l’origine des espèces

Michael Bright, Darwin, l’origine des espèces

« Les scandentiens sont des animaux petits et minces, avec une longue queue. De tous les mammifères, ce sont eux qui ont le cerveau le plus grand par rapport à leur taille. Ils n’appartiennent pas au groupe des rongeurs et ne mangent pas d’insectes. Ils sont liés aux primates, le groupe dont font partie les humains. » Et pourtant, si tu vois leur silhouette dans cet album, ce n’est pas si évident que cela ; on dirait un écureuil – mais avec un museau pointu et une queue moins touffue. Mais sais-tu quel est le plus grand être vivant au monde ? C’est un champignon, dont les filaments s’étendent sur près de 3,8 km. 157 millions d’années ? C’est l’âge du plus ancien fossile de tortue de mer retrouvé par les savants. Suis les différentes branches de « l’arbre de la vie » de Charles Darwin (1809–1882), à la découverte des incroyables évolutions des plantes et des animaux. Que de surprises !

Dès 7 ans

Michael Bright, Darwin, l’origine des espèces, illustrations de Margaux Carpentier, Circonflexe, coll. « Aux couleurs du monde », 2020, 48 p., 16,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine

Carmen Saldaña, Bonne nuit, la ferme

Carmen Saldaña, Bonne nuit, la ferme

« Les vaches dorment dans l’herbe tendre des prés ou se blottissent dans le foin de l’étable. Les vaches dorment environ 4 heures par jour. » Et les canards ? Les poules ? Les chevaux ? Les cochons ? Un album aux pages cartonnées et découpées, aux couleurs joyeuses, pour souhaiter bonne nuit aux animaux de la ferme – mais aussi au fermier, qui se lève tôt le matin. Un album sans prétention, idéal pour l’heure du coucher.

Tout-petits

Carmen Saldaña, Bonne nuit, la ferme, textes de Becky Davies, Kimane, 2021, 12 p. cartonnées, 12,95 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine

Orith Kolodny, Au dodo les animaux !

Orith Kolodny, Au dodo les animaux !

« Savez-vous, Maman, comment le marabout s’endort ?
Vous l’ignorez encor…
Le marabout s’endort, maman, debout sur une patte,
Comme les acrobates… »
Inspiré sans doute de la comptine amusante, cet album explique très scientifiquement aux tout-petits que la girafe reste debout pour faire de toutes petites siestes et qu’elle se couche pour dormir en prenant… son derrière comme oreiller. Les dauphins, eux, « éteignent seulement la moitié de leur cerveau, en fermant l’œil opposé, tout en nageant en rond ». Les canards ? « Ils dorment en file indienne mais le premier et le dernier gardent un œil ouvert, chacun du côté opposé, pour surveiller les alentours ». Car le risque est grand de se faire croquer par le renard… Et les enfants ? Il est bien connu que certains ne vont pas volontiers sous la couette ! Cet album aux couleurs de la nuit – dans une gamme de gris foncé, de violet et de jaune — les conduira sereinement au pays des rêves, en compagnie de leurs animaux préférés. Une alliance réussie entre documentaire et poésie.

Dès 3 ans

Orith Kolodny, Au dodo les animaux !, Actes Sud Junior, 2020, 48 p., 13,90 € — Traduit de l’italien. Imprimé en France

Paul Arène, Gourmandise, le n°59 du magazine TétrasLire

Paul Arène, Gourmandise, le n°59 du magazine TétrasLire

Une bouillabaisse sans poisson, un civet sans lièvre, du miel et des pâtisseries pour quatre sous, voilà les gourmandises toutes simples que Paul Arène (1843–1896) nous propose de partager avec lui, dans quatre nouvelles qui mettent l’eau à la bouche. Le tout assaisonné bien sûr de grands discours à l’accent chantant, d’un paysage de collines et de calanques, d’un grand ciel lumineux balayé de mistral. Estelle Meyrand est aux pinceaux et vous attend aux fourneaux !
En plus, dans ce délicieux et roboratif numéro 59 du magazine TétrasLire : un dossier pour tout savoir sur l’histoire du goût à travers les siècles, des recettes pour organiser un anniversaire très gourmand, ainsi que la fable de La Fontaine, « le Héron », illustrée par Arnaud Madelénat.

Dès 8 ans

TétrasLire, le magazine des 8–12 ans qui donne des ailes à la lecture. 9,50 € le numéro. Pour s’abonner : https://www.tetraslire.fr/

Christine Flament, Z’oiseaux de proie

Christine Flament, Z’oiseaux de proie

« Dans la montagne, quelques marmottes cherchent un endroit où établir leur terrier. Mais sur cette plateforme, ce n’est pas une bonne idée. La place est déjà prise. » Par qui ? Tournons la page… « ici, chaque année, les aigles viennent refaire leur nid. Ils planent au-dessus des montagnes avant de fondre sur les marmottes, lapins ou renards qu’ils saisissent de leurs puissantes serres. » Christine Flament a choisi de ne colorier que les oiseaux, qui se détachent ainsi du paysage en noir et blanc. De plus, certaines pages sont découpées, ce qui donne l’impression que milan, aigle, chouette ou vautour sont saisis en plein vol ! Le « Z’ » du titre est une simple coquetterie, pour un album qui allie informations sérieuses et coup d’œil artistique.

Dès 5 ans

Christine Flament, Z’oiseaux de proie, Editions La Poule qui pond (Clermont-Ferrand), 2020, 16,50 € — Imprimé en Chine

Pascale Hédelin, Les Chevaliers

Pascale Hédelin, Les Chevaliers

« En principe, les chevaliers doivent respecter certaines règles : c’est le code d’honneur. » Par exemple, « défendre un enfant et risquer sa vie » quand l’ours le menace ; « ne jamais trahir ni abandonner un compagnon », surtout quand les flèches volent… Mais cela, est-ce toujours vrai ? « Est-ce que tous les chevaliers sont gentils » ? Malheureusement non… Certains « attaquent les dames et terrorisent les gens », d’autres « sont des brutes qui ne pensent qu’à s’amuser, se bagarrer ou s’enrichir ». « La vie au Moyen Âge », « Devenir chevalier », « L’équipement », « Les batailles » et « Les loisirs » : en cinq grandes parties, tout l’univers des chevaliers et des comparaisons avec aujourd’hui. Car, enfin, « pourquoi n’y a‑t-il plus de chevaliers aujourd’hui ? » Les pages fourmillent de détails, un peu dans le style des « cherche-et-trouve », avec un versant « imagier ». Textes complémentaires, jeux et index permettent d’en savoir plus sans s’ennuyer.

Dès 4 ans

Pascale Hédelin, Les Chevaliers, illustrations d’Emmanuel Ristord, Didier Balicevic, Hélène Convert, Sylvie Bessard et Marion Billet, Milan, coll. « Mes années Pourquoi », 2013, 94 p., 11,90 € — Imprimé en Espagne