Thème

De 7 à 8 ans

Nancy Guilbert, Archives Détective

« Le cœur plein d’attente », oui le cœur et pas le cerveau, un enfant entre dans un bien curieux bâtiment : celui des archives ! Et le voilà qui cherche, ou plutôt qui essaie de chercher. Premier indice : une porte s’ouvre dans un arbre immense. Vite, gravissons cet escalier du temps passé. Entre rêve et réalité, voici notre jeune héros qui vole, navigue et grimpe, aidé de l’archiviste, de la restauratrice, du magasinier… Parchemins et grimoires prennent vie, et l’on se réjouit de voir une petite archive blessée si bien réparée dans l’atelier aux mille papiers. Au bout de sa quête, notre jeune personnage trouve enfin l’objet de sa recherche : son arbre généalogique, fleuri de blasons et d’armoiries. Jeanne, Marie, Paul, Hector… « Mes ancêtres, ils sont tous là ! » Le plus impressionnant, dans cette histoire, est la dynamique insufflée par les illustrations colorées et dansantes signées de la jeune Anna Griot. Quel pari en effet de faire entrer un enfant de plain-pied dans le monde des archivistes ! Un partenariat 100% réussi avec Archives départementales de Haute-Savoie. Une magnifique chasse au trésor, entre histoire et mémoire, rêve et réalité.

Dès 7 ans

Nancy Guilbert, Archives Détective, Enquête dans le mystère des archives, illustrations d’Anna Griot, Editions Courtes et Longues, 2021, 48 p., 22 € — Imprimé en France

Michael Bright, Darwin, l’origine des espèces

Michael Bright, Darwin, l’origine des espèces

« Les scandentiens sont des animaux petits et minces, avec une longue queue. De tous les mammifères, ce sont eux qui ont le cerveau le plus grand par rapport à leur taille. Ils n’appartiennent pas au groupe des rongeurs et ne mangent pas d’insectes. Ils sont liés aux primates, le groupe dont font partie les humains. » Et pourtant, si tu vois leur silhouette dans cet album, ce n’est pas si évident que cela ; on dirait un écureuil – mais avec un museau pointu et une queue moins touffue. Mais sais-tu quel est le plus grand être vivant au monde ? C’est un champignon, dont les filaments s’étendent sur près de 3,8 km. 157 millions d’années ? C’est l’âge du plus ancien fossile de tortue de mer retrouvé par les savants. Suis les différentes branches de « l’arbre de la vie » de Charles Darwin (1809–1882), à la découverte des incroyables évolutions des plantes et des animaux. Que de surprises !

Dès 7 ans

Michael Bright, Darwin, l’origine des espèces, illustrations de Margaux Carpentier, Circonflexe, coll. « Aux couleurs du monde », 2020, 48 p., 16,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine

Claude Clément, Fleur de neige

Claude Clément, Fleur de neige

« Dans l’immense pays de Russie, il y a de cela très longtemps, le Soleil fut séduit par la beauté de la Fée Printemps. Il lui demanda de l’épouser, mais elle lui préféra le Bonhomme Hiver, qu’elle aimait depuis toujours. Tous deux eurent bientôt une merveilleuse petite fille. L’enfant, uniquement formée de cristaux et de flocons, fut nommée Fleur de Neige. » Mais le Soleil, jaloux, prononça une terrible malédiction : jamais la fillette, devenue jeune fille, ne connaîtrait l’amour – sauf à fondre et se dissoudre… Qui saura lever cette malédiction ? Librement inspiré d’un conte russe et de l’opéra Snegourotchka, La Fille de neige, de Rimski-Korsakov, le texte de Claude Clément est illustré d’images douces et enchanteresses, aux couleurs de l’hiver russe mais aussi des robes colorées des jeunes paysannes qui fêtent le printemps. Le conte se terminera-t-il mieux que l’opéra ?

Dès 6 ans

Claude Clément, Fleur de neige, illustrations de Delphine Ladeban, Albin Michel Jeunesse, 2020, 32 p., 14,90 € — Imprimé en France

Christine Flament, Z’oiseaux de proie

Christine Flament, Z’oiseaux de proie

« Dans la montagne, quelques marmottes cherchent un endroit où établir leur terrier. Mais sur cette plateforme, ce n’est pas une bonne idée. La place est déjà prise. » Par qui ? Tournons la page… « ici, chaque année, les aigles viennent refaire leur nid. Ils planent au-dessus des montagnes avant de fondre sur les marmottes, lapins ou renards qu’ils saisissent de leurs puissantes serres. » Christine Flament a choisi de ne colorier que les oiseaux, qui se détachent ainsi du paysage en noir et blanc. De plus, certaines pages sont découpées, ce qui donne l’impression que milan, aigle, chouette ou vautour sont saisis en plein vol ! Le « Z’ » du titre est une simple coquetterie, pour un album qui allie informations sérieuses et coup d’œil artistique.

Dès 5 ans

Christine Flament, Z’oiseaux de proie, Editions La Poule qui pond (Clermont-Ferrand), 2020, 16,50 € — Imprimé en Chine

Pascale Estellon, L’Imagier des couleurs de la nature

Pascale Estellon, L’Imagier des couleurs de la nature

Dans la nature, fraises, tomates ou coccinelles sont d’un beau rouge. Mais de quel rouge vont se servir les peintres pour les représenter ? Du vermillon, du magenta, du cadmium écarlate, du rouge de Chine ou du rouge turc ? Autant de nuances créées au fil du temps, d’abord à partir de plantes ou de minéraux, en broyant et en touillant, puis par des chimistes et des fabricants – qui ont su les conserver dans ces tubes dont nous oublions parfois de bien visser le bouchon. Aux couleurs primaires et secondaires, Pascale Estellon a ajouté le brun, le noir et le blanc. Elle propose, à chaque fois, sur de grandes pages à rabats, les noms savants des différentes teintes et les illustre d’animaux, de plantes ou de minéraux. Vite, à nos pinceaux !

Dès 6 ans

Pascale Estellon, L’Imagier des couleurs de la nature, Editions des Grandes Personnes, 2020, 44 p grand format avec rabats, 19,50 €

Carl Norac, Poucette

Carl Norac, Poucette

« Là, dans la fleur, la femme voit, assise, une toute petite fille, pas plus grande que la largeur d’un doigt.
— Oh, personne n’a jamais vu une fille de cette taille ! s’écrie la dame. Mais c’est la mienne, si mignonne, ma Poucette pas plus grande qu’un pouce.
Très vite, c’est incroyable : la fille-fleur se met à parler, et pas pour ne rien dire :
— Géante ou pas, mes rêves à moi seront si haut que les étoiles en entendront parler ! »
En conteur qui sait ce que conter veut dire, Carl Norac offre ici une version du conte d’Andersen, non pas condensée ou adaptée, mais augmentée. Les détails foisonnent, les dialogues fusent, les anecdotes prennent du volume… et cela se déguste à haute voix, en admirant les superbes illustrations de Claire de Gastold, colorées, vives et fleuries –et quelle horrible gentille sorcière, on la croirait vraiment cousine de celle de Gripari ! Signe des temps, à la fin du conte, cette Poucette éconduit gentiment Princelet qui lui offre un bouquet dont les fleurs se nomment Fiançailles. Il est vrai qu’il s’était laissé aller jusqu’à oser un « C’est la classe, c’est Princelet », un peu trop hâbleur au goût de notre Poucette.

Dès 5 ans

Carl Norac, Poucette, illustrations de Claire de Gastold, Didier Jeunesse, 2020, 40 p., 15,90 € — Imprimé en Italie

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël

« Le petit Henri Kerzuel vivait dans un phare depuis qu’il était tout petit. […] Il aimait ses escaliers interminables faiblement éclairés de minces meurtrières. Il vivait au rythme des marées. » Alors, quand son père criait « Voile en vue ! », il le rejoignait vite tout là-haut pour l’aider à actionner la lanterne et la sirène qui aidaient les marins à trouver l’entrée de la passe. N’oublions pas que toutes ces manœuvres se faisaient à la main, dans le froid, la nuit et le vent. Or, un soir de Noël, ses parents trouvèrent Henri trop malade pour les accompagner à la messe de minuit. Seul dans le phare, le garçonnet entend bientôt le carillon d’un terre-neuvier aux prises avec la tempête. Et quelle tempête…
Fidèle à son rendez-vous de Noël, Arnaud de Cacqueray livre ici un nouveau conte, aux saveurs bien bretonnes, sous la haute vigilance d’un ange gardien – lequel se retrouvera au sommet du phare placé dans la crèche du village. Les illustrations de Françoise Pichard sont pleines d’énergie et donnent encore plus de relief à ce conte de Noël. Une belle lecture familiale.

Dès 7 ans

Arnaud de Cacqueray, Le gardien de Noël, illustrations de Françoise Pichard, Via Romana, 2016, 32 p., 12 €

Jana Sedláčová, Animaux sauvages et domestiques

Jana Sedláčová, Animaux sauvages et domestiques

« Le chamois saute joyeusement de rocher en rocher », tandis que la chèvre, à la ferme est curieuse et parfois de mauvaise humeur. Le chien, domestiqué il y a des milliers d’années, n’est pas aussi timide que le loup, dévoué à sa meute. Et quand « les oies sauvages s’envolent en grand nombre pour passer les vacances dans les pays chauds », l’oie domestique « ne parvient à rester en l’air que quelques secondes ». Cet album présente 18 animaux sauvages et leurs cousins domestiques. Anecdotes et informations surprenantes se cachent dans les rabats, les illustrations sont colorées et joyeuses : voilà un documentaire idéal pour initier les enfants à l’observation du monde animal.

Dès 6 ans

Jana Sedláčová, Animaux sauvages et domestiques, illustrations d’Ana Miminoshvili, Grenouille Editions, 2020, 13,90 € — Imprimé en République Tchèque

Hege Barnholt, En direct de Scandinavie : les trésors de Noël

Hege Barnholt, En direct de Scandinavie : les trésors de Noël

« Noël, c’est l’attente, la joie, l’effervescence, les sentiments chaleureux et surtout les traditions » annonce l’auteur de ce livre aux trésors. En Scandinavie, Noël se prépare dès octobre, quand les nuits rallongent, rallongent… Et pour s’occuper les mains, les bonnes idées ne manquent pas : boules de mousse, photophores, cadeaux fabriqués à partir de petits riens, sans oublier de nourrir les oiseaux sauvages. Et pour se réchauffer, rien de vaut le glögg de grand-mère, agrémenté de petits gâteaux aux formes traditionnelles et au parfum d’anis et de cannelle. A déguster sans modération !

Pour toute la famille

Hege Barnholt, En direct de Scandinavie : les trésors de Noël, photographies de Bjorn Johan Stenersen, Les Editions de Saxe, 2013, 160 p., 19,50 €

Carol Talmon de l’Armée, Ballerina Belle, la série

J’ai reçu d’Amérique – mais en français ! — une série de petits livres absolument délicieux, qui raviront les ballerines en herbe. En 13 épisodes, l’héroïne, Belle, va faire l’apprentissage de la danse classique auprès de Madame Odette. Belle est américaine ; elle découvre en même temps son école, la Provence et la danse. Chaque « aventure » tourne autour d’un célèbre ballet, du Lac des Cygnes à Casse-Noisette (La surprise de Noël). En interlude, de précieux conseils de « pro » : faire un chignon, mettre ses pointes, se maquiller comme Coppélia… Les textes, très courts, sont à lire dès le CE1. Les illustrations sont issues de photos prises par l’auteur et travaillées sur un logiciel adapté. Le rendu est très frais, et vous pourrez voir les modèles sur la bande annonce de la série – qui attend sagement d’être distribuée. Carol Talmon de l’Armée, danseuse professionnelle, est professeur de danse classique et réside tantôt en France, tantôt en Californie. Son adorable Belle sera la meilleure amie de vos fillettes qui rêvent de tutus, d’arabesques et de révérences…

Dès 7 ans

Carol Talmon de l’Armée, Ballerina Belle, la série – 13 livrets de 38 p., à se procurer auprès de l’auteur sur le site www.ballerinabelle.com , ou sur Amazon, en version papier (9,26 € environ) ou Kindle (6 € l’ex.). Attention, l’auteur expédie ces petits livres depuis les Etats-Unis, les délais ne sont pas garantis en ce moment.

Romain Niveleau, Célestin et l’enfant-étoile

De la part de Sixtine R. — Bien que tout le monde se moque de son rêve de voyager dans les étoiles, Célestin prépare son voyage sur son avion de papier. Il veut aller visiter les étoiles.
A travers les péripéties de ce jeune garçon, petits et grands retrouvent cette capacité de rêver et de chercher, concrètement ou par l’imagination, comment les réaliser.
Cet album nous transporte : avec de belles images et un texte qui, bien qu’épuré, renvoie à ce grand pouvoir que tout homme a en soi, ce livre donne sous forme de métaphore la clé d’une grande liberté. Par ailleurs, que nous dit l’interrogation que Célestin fait au monde sur l’utilité des étoiles ? Qu’il n’est pas évident du tout de comprendre que ce qui est bien avant nous sera encore après nous.
De plus, le graphisme mélangeant lignes simples et papier kraft donne à l’histoire un aspect très concret mêlé d’imperceptibilité.

Dès 6 ans

Romain Niveleau, Célestin et l’enfant-étoile, Scutella éditions, 2013, 64 p., 15 €

Sophie Chérer, Ma petite mésange

« Des guirlandes de cacahuètes et de lardons, des épis de millet, et une grosse boule de saindoux bien gras aux graines de tournesol, accrochés à une branche du pommier » : voilà le menu de Noël que Madame Harmand offre à ses mésanges et à tous les petits oiseaux de son jardin, pinsons, rouges-gorges et roitelets.
Cet album aux touches très seventies raconte, au fil de l’année, la vie d’une mésange, ses amours, la naissance et la croissance de ses petits. Informatif, certes, mais aussi très poétique, il invite à regarder plus souvent par la fenêtre du jardin. Tout comme le fait sûrement Gerda Muller (la maman de Marlaguette !) qui les peint avec autant de délicatesse et d’humour.

Dès 6 ans

Sophie Chérer, Ma petite mésange, illustrations de Gerda Muller, L’Ecole des Loisirs, 2020, 36 p., 12,50 €