Thème

De 7 à 8 ans

Damien et Claire Gautier, de A à Z, jouer avec l’alphabet

Quel étrange pays, où les lettres peuvent être grasses ou maigres, larges ou étroites, avoir ou non des pattes mais toujours une panse. Où on parle d’attaque et de chasse sans bouger de sa ligne. Pourquoi la même lettre, en capitale, en minuscule, en italique ou en scripte, a—elle parfois un aspect si différent ? Sans oublier la fantaisie des créateurs de lettres ! Ici, le E est un labyrinthe, le H une double tour, le M un circuit de course, le U une torsade de rubans ! Sur le thème de l’alphabet, ce « super-cahier n° 1 » contient des lettres à colorier, des cartes à découper puis à classer, des jeux, des puzzles et des labyrinthes… Vive la typographie !

Dès 5 ans

Damien et Claire Gautier, De A à Z, jouer avec l’alphabet, Éditions Deux-cent-cinq, 2020 (réédition), 64 p., 14,50 € — imprimé en France

Alfons Lottary, Plus de puces !, Conte pédagogique

Une centaine de gros ours bruns hibernent tranquillement dans leur caverne. Mais voilà qu’un chien errant a déposé quelques puces dans un coin… « C’est alors que les ennuis commencent. Parce qu’une morsure de puce, ça ne fait pas mal. A peine si on la sent. Dix morsures, ça n’est guère plus terrible, au plus un petit gratouillis. Mais cent, ce n’est plus tout à fait rien, ça gratte franchement et on commence à chercher comment se débarrasser de ces bestioles. A mille, à dix mille, ça devient sérieux et on se roule par terre en appelant à l’aide. A cent mille, un million, c’est le début de l’anémie — le manque de sang — et la fatigue s’installe. Et à plus… A plus, c’est vraiment grave. »
La parabole est simple : nous sommes de sympathiques familles d’ours, et les puces sont ce satané virus qui nous a attaqués en cette fin d’hiver. Alfons Lottary a une double casquette : médecin de ville et conteur. C’est pourquoi, après le conte, viennent quelques pages scientifiques très pédagogiques (et pas anxiogènes). Il m’a fait parvenir son texte, qu’il a mis très simplement en page pour le diffuser au plus vite sous la forme d’un livre électronique en autoédition. En ces temps où les libraires sont fermés, pourquoi ne pas lire ce conte en famille au fond de sa caverne ?

Dès 5 ans pour le conte, dès 7 ans pour les explications scientifiques

Alfons Lottary, Plus de puces ! Conte pédagogique, e‑book Kindle, 2020, 16 p., 2,99 € — voir sur son site : http://alfonslottary.fr/

Christophe Lambert, Yakari, Les pierres qui parlent (t 10)

Graine-de-Bison, le camarade de Yakari, fait de mauvais rêves : son grand-père lui demande de retrouver un mystérieux objet. Or, « pour les Sioux, les rêves sont à prendre très au sérieux. Yakari a écouté sans rien dire, mais, lorsque le récit est terminé, il se lance :
— Je crois que la corne du bison se trouve dans les parages de la grande barrière, au pied de laquelle les troupeaux se regroupent chaque année avant la migration.
— La grande barrière ? De quoi s’agit-il ?
— Ce sont les parois très raides qui surplombent une petite vallée.
— Eh bien, allons‑y ! propose Graine-de-Bison. »
L’aventure peut commencer ! Les jeunes lecteurs se régaleront de ce nouvel épisode – le 10e ! – des exploits du petit Indien et de ses amis. Le texte romancé, facile à déchiffrer, est illustré par des images de la série télévisée dont est issu le scénario, lui-même inspiré par la bande dessinée originale.

Dès 6 ans

Christophe Lambert, Yakari, Les pierres qui parlent (t 10), Bayard Jeunesse, coll. « Yakari », 2020, 64 p., 5,90 € — Imprimé en France

Philippe Urraca, Pâtisserie, Leçons en pas à pas pour les enfants

Pour le goûter, des chouquettes ou des langues de chat ? Pour le dessert, une crème caramel, une mousse au chocolat ou des pommes au four ? Pour un repas de fête, une charlotte aux fraises ou un tiramisu ? Pour gâter Mamie, des orangettes ou des truffes ? Toutes ces recettes, et d’autres encore, sont expliquées avec force détails et précisions par le grand pâtissier Philippe Urraca. Les dessins malicieux de Mélody Denturck les rendront vite compréhensibles aux plus jeunes. Et puis, des dessins, c’est mieux que des photos truquées qui sapent le moral des apprentis – car la charlotte a le droit d’être un peu de traviole et les petits-beurre pas tout à fait au carré – l’important, c’est le plaisir de les faire et de les déguster en famille. La cuisine, bof ? Jamais plus avec Philippe Urraca, MOF, meilleur ouvrier de France !

Dès 6 ans

Philippe Urraca, Pâtisserie, Leçons en pas à pas pour les enfants, illustrations de Mélody Denturck Editions du Chêne, 2017, 144 p., 19,90 €

Carole Saturno, Grecomania

« Presque tout ce que les hommes ont dit de mieux a été dit en grec. » Voilà un bien bel exergue, signé Marguerite Yourcenar, pour cet immense album. Grand par les dimensions (28,5 x 40,7 cm) mais surtout par tout ce qu’il explique aux enfants. Il invite à découvrir la Grèce antique, « notre mère à tous » : Athènes au Ve siècle avant J.-C. ; la vie à Athènes ;  l’agora et la démocratie, le Parthénon, les dieux de l’Olympe, la guerre et la conquête, l’épopée d’Homère… Sans faire de réelles fouilles archéologiques, les lecteurs satisferont leur curiosité en allant voir sous les découpes et autres rabats.
Les gentes amazones apprendront qu’un chiton est « un vêtement maintenu aux épaules par des broches et bouffant à la taille grâce à une ceinture ». Quant aux jeunes hoplites, il leur est rappelé qu’un « soldat grec ne laisse jamais son compagnon d’armes tué sur le champ d’honneur sans lui donner une sépulture ».

Dès 7 ans

Carole Saturno, Grecomania, illustrations d’Emma Giuliani, Éditions des Grandes Personnes, 2019, 20 p. animées, 29,50 €

Béatrice Fontanel, Au bout du monde et sans tomber

« Un jour, je serai championne. Je veux dire… championne cycliste. » Un beau rêve, car, explique Suzanne, Papa « a enlevé les petites roues la semaine dernière. Je tombe souvent, forcément ». C’est dur dans les montées, et encore plus quand il faut freiner dans les descentes. Suzanne en a les genoux couronnés « en stratifié ». Mais un jour, oui, un jour, rêve Suzanne, « j’irai chez les Kalmouks, puis les Kazakhs », « j’irai jusqu’au Kamtchatka… au bord de la mer d’Okhotsk, et là, je m’arrêterai, tout essoufflée, sûrement. Mais qu’est-ce que je serai contente ! » Comme elle a raison, la petite Suzanne ! Ce sont bien les rêves qui nous font avancer, et les noms de ces pays aux noms aussi magiques qu’imprononçables ?

Dès 5 ans

Béatrice Fontanel, Au bout du monde et sans tomber, illustrations de Pauline Kalioujny, Mango Jeunesse, 2020, 56 p., 13,50 € — Imprimé en Pologne

Pierre Coran, Méli-mélo, 25 poèmes et comptines

« Tortue de mer ;
Tortue de terre,

Du sud au nord,
Bien malin qui connaît son âge.

La tortue est un château fort
Qui voyage. »

Cette tortue château fort qui marche à pas menus dans la nuit bleue illustre bien le ton de ce mini-recueil de poésie. Elle a aussi inspiré le graphiste de l’Atelier Saje qui en a conçu la couverture. Pierre Coran nous promène d’alphabet en étoiles, de jardins en montagnes, jouant des mots et des rimes avec son incomparable regard, espiègle et tendre. Ne reste plus qu’à faire le portrait de l’oiseau, cet oiseau de poésie qui, d’année en année, niche dans le marronnier de la cour. Entre comptines et poèmes, des textes qui s’apprendront tout seuls, pour le plaisir des écoliers.

Dès 6 ans

Pierre Coran, Méli-mélo, 25 poèmes et comptines, Didier Jeunesse, coll. « Il était une (mini)fois », 32 p., 3 € — Imprimé en France

Pascale Perrier, La véritable histoire de Charlotte qui rêvait de découvrir Versailles

« Je m’appelle Charlotte et j’ai douze ans. Aujourd’hui, j’ai beaucoup de chance. Pour la première fois de ma vie, je suis à Versailles, dans le château du roi. » Avec une lourde responsabilité : s’occuper de la petite Esprit-Madeleine, trois ans, la fille de Molière et de la comédienne « Mademoiselle Molière », sa maman. Mais la fillette est bien espiègle, et la voilà qui a disparu ! A la suite de Charlotte, le lecteur visite le château et ses jardins et assiste même à une représentation théâtrale. Un roman historique facile d’accès et joliment illustré pour très jeunes lecteurs.

Dès 6 ans

Pascale Perrier, La véritable histoire de Charlotte qui rêvait de découvrir Versailles, illustrations de Cléo Germain, Bayard Jeunesse, coll. « Youpi, j’aime l’Histoire », 2019, 48 p., 6,50 €
Du même auteur, dans la même collection : La véritable histoire de Carantos qui survécut à Alésia, illustrations de Célia Nilès, Bayard poche, 2017, 48 p., 6,50 €

Xavier Nitsch, Le Petit Guide des arbres

Silhouette, écorce, feuilles et fruits : autant d’indices pour reconnaître les arbres. Si le chêne ou le tilleul sont faciles à identifier, savez-vous distinguer le néflier, l’argousier et son compère l’arbousier, ou le mélèze et le pin d’Ecosse ? Ce petit guide (8,5 x 12 cm) se glisse dans la poche et permet de se familiariser avec les espèces les plus connues. Après quoi il sera toujours possible de consulter une encyclopédie – mais de retour à la maison ou à la bibliothèque. A tester lors de votre prochaine promenade en forêt, ou dans un arboretum. La même collection décline ses guides sur les fleurs sauvages, les insectes, les oiseaux, etc.

Dès 6 ans et pour toute la famille

Xavier Nitsch, Le Petit Guide des arbres, 70 espèces à découvrir, First Editions, 2018, 160 p., 3,99 €

Aleksey Zuev, La Fille des neiges

Déjà âgés, Ivan et sa femme Maria, deux paysans russes, étaient bien tristes de ne pas avoir eu d’enfants. Jusqu’à cet hiver où, par jeu, ils façonnèrent non pas un bonhomme de neige, mais une « fille des neiges ». Et celle-ci de prendre vie ! Ils la nommèrent Snégourotchka, ce qui, en russe, signifie la fille des neiges. Quelle joie de la voir grandir ! Il faut dire qu’elle était un peu magique, car elle grandissait bien vite, la jolie Snégourotchka. Le bonheur d’Ivan et de Maria dura jusqu’à la Saint-Jean. Car jamais Snégourotchka n’aurait dû sauter le feu comme ses compagnes… Nardama Correas a adapté ici le conte de « Blanche-Neige » extrait d’un Recueil de contes populaires slaves signé de Louis Léger (1882). L’artiste russe Aleksey Zuev lui a donné de somptueuses couleurs. Un plaisir pour les yeux !

Dès 5 ans

Aleksey Zuev, La Fille des neiges, Macha Publishing, 2019, 28 p., 15,90 € — Imprimé en France

Corinna Bille, Marietta, l’ours et le cavalier vert

Une marionnette qui s’ennuie, un ours en peluche rose qui rêve d’aventures, un minuscule cavalier vert et son cheval retrouvés lors d’un déménagement, une danseuse lilliputienne amoureuse d’une marionnette – d’une autre marionnette… , un petit singe décidé à courir le monde : les cinq nouvelles de ce recueil se passent toutes à la frontière du monde des jouets et du « vrai » monde. Cousins du Casse-Noisette de Hoffmann, nos jouets sont néanmoins… très suisses. Ils évoluent dans un décor de montagnes et de grandes personnes assez raisonnables, et rivalisent d’imagination pour s’évader. Quelle belle image que la métamorphose de la petite danseuse en une libellule ! Corinna Bille prend le temps de croquer paysages et intérieurs, sentiments et sensations, avec des mots simples qui vont droit au cœur. Idéal pour prolonger la magie de Noël !

Dès 5 ans (pour être lu) et dès 8 ans (pour lire tout seul)

Corinna Bille, Marietta, l’ours et le cavalier vert, illustrations de Mirjana Farkas, La Joie de lire, coll. « La petite bibliothèque de S. Corinna Bille », 2019, 40 p., 14,90 €

Maxime Zucca, Écoute les oiseaux

« ssi-ssi, titilulit, trlrlrlrlr, tututoutitu, tididulim ». Voilà à peu près à quoi ressemble le chant du Rouge-gorge familier ; « très aigu et cristallin, son chant dure 4 à 5 secondes ; les strophes sont variées, mais un thème revient fréquemment ». Saura-t-il convaincre madame Rouge-gorge de l’épouser ? « Uèk-uèk-uèk-èk-èk-èk-èk » ? Je suis le Pic vert, et je crie quand je prends mon vol. Cet album sera fort utile pour apprendre à reconnaître le chant des oiseaux les plus familiers. Grive musicienne, fauvette à tête noire, pinson des arbres, ils sont vingt à avoir été enregistrés par Maxime Zucca, un ornithologue. En téléchargeant gratuitement l’application Birdie Memory, le livre devient interactif. Lorsque l’on passe la tablette ou le téléphone devant les illustrations du livre, les oiseaux s’animent et chantent : l’application permet ainsi d’écouter chaque chant et de s’entraîner à le mémoriser, tandis que les textes donnent des précisions sur leurs particularités et les modes de vie des oiseaux, ainsi que du conseil pour les observer.

Dès 6 ans

Maxime Zucca, Écoute les oiseaux, illustrations de Léna Mazilu, Albin Michel Jeunesse, 2019, 24 p., 19,90 € — Imprimé en Chine.