Jan Pienkowski, La Maison hantée

Jan Pienkowski, La Maison hantée

« Entrez, docteur, c’est un drôle de vieil endroit… plutôt frisquet, pas vrai ? » Et comment ! Une araignée descend de la balustrade, la Gioconda louche sur son chat, et mieux vaut ne pas savoir ce qui dégouline de l’escalier… Pieuvre, crapaud géant, gorille et autres monstres ont pris leurs quartiers dans ce manoir so british sorti tout droit de l’imagination de Jan Pienkowski, bien aidé de Tor Lokwig pour les mécanismes en papier. Et tout cela se déplie, grince, surgit de nulle part… Brrr ! Le plus célèbre pop-up du XXe siècle ! Avec une petite différence entre l’édition de 1979 et celle de 2013 : ce n’est plus une griffe qui sort de la boîte à lettres, mais la queue d’un serpent. En avez-vous repéré d’autres ? Un peu cher, mais gageons que les jeunes parents qui s’en sont délectés dans les années ’80 partageront ces abominables horreurs avec leurs enfants.

Dès 6 ans

Jan Pienkowski, La Maison hantée, Nathan, 2013, 12 p., 25,90

Ben Hoare, L’Anthologie illustrée des animaux fascinants

Ben Hoare, L’Anthologie illustrée des animaux fascinants

« Le long bec de l’espadon prolonge sa mâchoire supérieure et se termine en pointe, comme une épée. Tu as bien deviné, il s’en sert pour tuer ses proies, mais peut-être pas de la façon dont tu l’imagines. » Comment fait-il, alors, pour déguster thon et calamar, ses « casse-croûtes préférés » ? L’espadon ne les embroche pas, il les lacère avec les bords tranchants de ce long bec avant de les gober.
Ben Hoare, rédacteur pour le magazine BBC Wildlife UK, présente ici une centaine d’animaux, certains connus comme le lion, le raton laveur ou le sapajou, ou plus étonnants, comme l’ombonie ou la viscache. Illustrations et photos complètent un texte dynamique, qui s’adresse au jeune lecteur avec sérieux et bienveillance.
La couverture brille de tout son or – et même les tranches sont dorées, comme autrefois.

Dès 7 ans

Ben Hoare, L’Anthologie illustrée des animaux fascinants, Auzou, 2018, 224 p., 19,95 € — Traduit de l’anglais par Marie Leymarie. Imprimé en Chine.

Stéphanie Demasse-Pottier, Les Sentiers perdus

Stéphanie Demasse-Pottier, Les Sentiers perdus

« Ce matin, j’ai fait l’école buissonnière. J’ai pris le chemin que tu aimais tant », confie la narratrice au grand-père qui vient de disparaître. Elle a le cœur si lourd… de chagrin et de colère aussi. Ours brun, lynx, renard et loups vont l’accompagner de clairière en rivière, le temps qu’elle retrouve la paix et qu’elle rentre à la maison. « Mon cher grand-père, je ne t’oublierai pas. » Papa et Maman comprendront, « puisqu’ils partagent ma peine ». Un album qui parle de deuil, de souvenir, de transmission. Un album très pudique, pour ne pas oublier les sentiers parcourus avec ceux qui nous ont quittés.

Dès 5 ans

Stéphanie Demasse-Pottier, Les Sentiers perdus, illustrations de Mathilde Poncet, Hélium, 2018, 32 p., 14,90 €. Imprimé au Portugal

Paul Beaupère, La Famille Potofeu, Ils réalisent tous vos vœux

Paul Beaupère, La Famille Potofeu, Ils réalisent tous vos vœux

Vous aimez les romans où les agents secrets se promènent dans Paris avec un sanglier en laisse ? Les énormes choucroutes suivies d’une tarte aux myrtilles ? Vous rédigez des tas de listes sans jamais parvenir à réaliser la moindre des urgences annoncées ? Mais, l’air de rien, vous adorez rendre service et mener à bien les projets les plus inattendus ? Alors ce roman est fait pour vous ! Car rien ne se passe comme prévu quand la famille Potofeu entre en action, que ce soit en cuisine ou dans ses activités top-secrètes… En effet, si vous allez faire un tour dans l’arrière-cuisine, vous serez bien surpris ! « La truffe des Vosges » cache une agence chargée d’aider les gens à réaliser les rêves qu’ils écrivent sur des listes. Paul Beaupère se déchaîne, son imagination galopante ne laisse pas de répit, on vole de page en page – et on se surprend à inventer une liste vraiment farfelue, au cas où elle alerterait cette inénarrable famille Potofeu.

Dès 8 ans

Paul Beaupère, La Famille Potofeu, Ils réalisent tous vos vœux, illustrations de Serge Bloch, Fleurus, 2018, 186 p., 14,90 € — Imprimé en Italie. La suite est annoncée pour mars 2019.

Emma Giuliani, Au jardin

Emma Giuliani, Au jardin

« Dans la haie, au fond du jardin, pousse un roncier. L’odeur de confiture est si délicieuse que l’on brave les épines pour cueillir les mûres sauvages. » Il s’y passe des choses, dans ce jardin, au fil des saisons ! L’automne se termine, avez-vous senti le parfum des confitures ? Madame la Chouette a choisi rhubarbe, mirabelles, mûres et coings – en plus des myrtilles sauvages et en attendant les oranges amères. Cet hiver, il faudra penser à nourrir les oiseaux. Au printemps, ce sera la joie des semis et des premiers radis. En été, les récoltes de fruits et de légumes vont bon train –si l’on a bien pensé à biner et à arroser. Emma Giuliani a choisi de grands à‑plats de couleurs vives pour célébrer les joies du jardinage ; les profils des enfants sont traités en ombres chinoises, ce qui permet à chacun de se projeter dans l’histoire. Le format de l’album, 28 X 40 cm, sera très apprécié des classes de maternelle. Allez, tous dehors !

Dès 3 ans

Emma Giuliani, Au jardin, Editions des Grandes Personnes, 2018, 32 p., 22 € — Imprimé en Chine.