Isabelle Simler, Doux rêveurs

Isabelle Simler, Doux rêveurs

« En attendant le printemps, le rouge-gorge rêve en pelote. Il plonge son bec glacé dans le vermillon et se souvient des airelles, des groseilles et des griottes. » Et le hérisson, rêve-t-il aussi ? « Sous un amas de feuilles dans un manteau de pics, il s’emballe et s’enroule pour un très long repos. » Et le dauphin ? la fourmi ? le koala ? la girafe ? Isabelle Simler nous l’explique ici, tout en feuilletant ce superbe album.

Dès 5 ans

Isabelle Simler, Doux rêveurs, Editions Courtes et Longues, 2017, 76 p., 22 €

Anie et Michel Politzer, Le génie singulier des Celtes

Anie et Michel Politzer, Le génie singulier des Celtes

Pays biturige, Ier siècle avant J.-C. Trabos, le marchand de lingots de fer, conduit son charriot, tout en repensant au vol dont il a été victime. Les brigands pictons lui ont volé un chargement de sel. Les mêmes Pictons viennent d’attaquer le village de Tannobriva, où il pensait faire étape chez son ami Natonios. Or cette attaque n’est qu’une des batailles qui opposent depuis longtemps les deux villages… En suivant les péripéties qui émaillent la vie de Trabos, de Natonios et de leurs amis, le lecteur fera connaissance avec les Celtes du Ier siècle avant J.-C. : leur habitat, leurs techniques artisanales, leur agriculture, leur fougue au combat, leur religion, tout ce qui fait le « génie singulier » des Celtes. Les auteurs ont mis en scène les derniers états de la recherche archéologique et mettent ces données à la portée des jeunes lecteurs – même si l’on frissonne un peu quand on apprend que Natonios n’a pas hésité à couper des têtes sur le champ de bataille, et que les corps sans tête des ennemis peuvent être exposés dans des sanctuaires macabres. Photos et illustrations éclairent un texte riche d’enseignements. Il me semble juste que les auteurs ont oublié leurs déclinaisons latines, la cité, la région, le territoire se dit en latin civitas, et son pluriel est civitates ; « civitae » est donc un solécisme barbare !

Nous nous réjouirons de savoir que la maisonnée celte fêtait le solstice d’hiver en dégustant des gâteaux autour du feu, en échangeant de menus présents et en gardant bien scellées les cendres des bûches qui iront fertiliser les prochaines semailles.

Dès 12 ans

Anie et Michel Politzer, Le génie singulier des Celtes, Editions Yoran, 2017, 96 p., 16 €

Philippe UG, Le petit peuple du sol

Philippe UG, Le petit peuple du sol

Bolets et cèpes, oronge, mousserons, chanterelles, coulemelles… Nous avons rapetissé et nous promenons, comme des lutins, au ras de terre dans la forêt, en compagnie aussi de tout un petit peuple d’insectes. Et tout d’un coup « un scarabée s’envole d’un cercle de fées… d’un rond de sorcières formé par le petit peuple du sol ».

Artiste, sérigraphe et ingénieur papier, Philippe UG déploie ici tout son talent pour nous étonner et nous émouvoir, avec des découpes raffinées et une palette de couleurs somptueuses.

Dès 6 ans et pour toute la famille

Philippe UG, Le petit peuple du sol, Editions des Grandes personnes, 2017, 12 p. avec 5 pop-up, 20 €

Livres animés, pop-up et merveilles

Livres animés, pop-up et merveilles

 

Des pop-up, ce sont des livres qui « explosent » et qui passent en 3 D avec du rêve et de la magie en plus ! Découvrez quelques-uns des plus beaux livres à systèmes proposés pour les fêtes…

radio libertés — livres animés

by chouetteunlivre | radio libertés

Marion Bataille, ABC3D, Albin Michel, 36 pages, 19.50 €

Lotte Reiniger, La Belle au bois dormant, Editions des Quatre fleuves, 2016, 19,90 €. Traduit de l’anglais.

Philippe UG, Le petit peuple du sol, Editions des Grandes personnes, 2017, 6 doubles pages dont 4 pop-up

Dominique Ehrhard et Anne Florence Lemasson, La Noisette, 2017, 17,50 €

Dominique Ehrhard, et Anne Florence Lemasson, L’Hermione, Vagnon, Fleurus, 2016 – 24,95 €

Shobhna Patel, Le Casse-Noisette, Sarbacane, 2017, 32 p., 18,90 € — Traduit de l’anglais

Akiko Miyakoshi, Le récital de piano

Akiko Miyakoshi, Le récital de piano

Momoko, fillette en robe de satin rouge et aux cheveux bien tirés, « attend à l’arrière de la scène avec tous ses amis du cours de piano ». Voilà venu le moment tant attendu – et tant redouté : son premier récital. Le piano à queue est bien imposant, la scène immense… Momoko, toute petite, est envahie par le trac. Elle n’a qu’une seule envie : disparaître dans un trou de souris. Sans doute le pense-t-elle très fort, car l’auteur de l’album, Akiko Miyakoshi, la prend au mot : une charmante petite souris fait irruption dans la salle et entraîne Momoko dans un récital parallèle, celui d’une troupe de cirque miniature bien plus drôle que le récital scolaire. A l’heure de se produire, Momoko aura oublié son trac et jouera comme une virtuose !

Dès 6 ans

Akiko Miyakoshi, Le récital de piano, Kaléidoscope, 2017, 40 p., 13 €