Thème

Mois : juin 2013

Chantal Janisson, Les p’tites récitations de notre enfance, Les plus beaux poèmes appris sur les bancs de l’école

Chantal Janisson, Les p’tites récitations de notre enfance, Les plus beaux poèmes appris sur les bancs de l’école

« L’été, lorsque le jour a fui… On ne dort qu’à demi d’un sommeil transparent. » A vous de retrouver les vers intermédiaires ! Allez, ils sont du bon père Hugo, ne les avez-vous pas appris entre CM2 et 6? Hugo, La Fontaine, Prévert, Verlaine, Rutebeuf, Maurice Carême, Anna de Noailles, ils sont tous là – et dans un si petit volume qu’il se glissera sans peine dans le sac à dos, que ce soit pour une semaine de camp scout ou une virée en voilier. A moins qu’il ne reste dans le vide-poche de la voiture familiale. Un petit trésor, mais un trésor quand même !

Dès 6 ans et pour toute la famille

Chantal Janisson, Les p’tites récitations de notre enfance, Les plus beaux poèmes appris sur les bancs de l’école, First Editions, 2012, 151 p., 2,99 €

Emilie et Bettina Fett, Maman attend un bébé

Emilie et Bettina Fett, Maman attend un bébé

« Maman attend un Bébé… Je le sais parce qu’un ange, ça voit tout ! Bientôt tu remarqueras que le ventre de ta maman va devenir tout rond. D’ailleurs, ton papa t’a dit qu’il fallait être beaucoup plus gentil avec ta maman, parce qu’elle doit beaucoup se reposer et qu’un bébé, c’est fragile. » Ah, ce n’est pas si simple, d’être « beaucoup plus gentil »… Au fil des pages, l’ange gardien du bébé va « tout te raconter ». Et il en sait des choses, il est même drôlement calé en biologie ! Embryon, fœtus, puis bébé, le petit frère ou la petite sœur à naître grandit bien au chaud avant de montrer le bout de son nez.
Écrit et dessiné par des mamans infirmière et maîtresse d’école, ce livre cartonné allie rigueur scientifique, questions délicates et joie de l’attente. Il propose une vision globale, physique et spirituelle de l’enfant à naître. Un joli moment de complicité pour les familles catholiques – et les autres.

Dès 4 ans

Emilie et Bettina Fett, Maman attend un bébé, Editions Saint-Jude, 2013, 44 p., 12 €

Xavier Husson, Merveilles et Légendes de Bretagne

Xavier Husson, Merveilles et Légendes de Bretagne

« C’est le crépuscule. Tu trembles ? Tu as peur ? Tu as bien raison !!! » Car dans la nuit, approche « un cortège de monstres grimaçants, de fantômes lugubres et autres feux follets facétieux », au moins le temps de raconter la légende du « hopper noz », le crieur de nuit. Car il s’agit de réveiller les histoires endormies, pas moins ! Comme nous sommes en terre de Bretagne, frissons et facéties vont de pair, comme le suggère le sous-titre. Rira bien qui rira le dernier ! Les refrains bretons sont traduits, le texte est imprimé sur du papier ivoire – « on jouerait à lire un vieux manuscrit », sauf que celui-ci n’est pas couvert de bon cuir odorant mais d’un plastique mou, un peu dommage…

Dès 10 ans

Xavier Husson, Merveilles et Légendes de Bretagne, Ed. Au bord des continents, 2013, 170 p., 18,50 €

Thomas Müller, Une année avec les hirondelles

Thomas Müller, Une année avec les hirondelles

« A la mi-avril, le printemps arrive enfin. Depuis quelques jours, les premières hirondelles sont revenues de leurs quartiers d’hiver. » Comme madame la Chouette n’avait pas vu le printemps arriver, elle vous prie d’accepter ses excuses : les nids sont faits, les petites hirondelles sont nées, mais que cela ne vous empêche pas de commencer le livre au début ! Vous ferez, à tire d’aile, un magnifique voyage d’une ferme allemande à l’Afrique australe – et retour !

Dès 5 ans

Thomas Müller, Une année avec les hirondelles, traduit de l’allemand par Emilie Fline, Petite Plume de Carotte, 2013, 30 p., 14 €
PS : lors du remaniement du blog en avril 2018, le livre n’était plus disponible.

Miroslav Sasek, Rome

Miroslav Sasek, Rome

« Il était une fois, au bord du Tibre, une louve et deux jumeaux abandonnés : Romulus et Rémus. » Il était une fois, en 1960, un illustrateur tchécoslovaque, Miroslav Sasek (1916–1980), qui, sans doute après avoir visité Rome en compagnie de M. Hulot, en fit un portrait plein de charme, de vivacité et de poésie. De la ville aux sept collines à la Rome trépidante des années Vespa, cette joyeuse escapade culturelle a été rééditée avec soin. Vous pourrez aussi visiter Londres, New York, Paris et Venise. Bon voyage !

Dès 6 ans

Miroslav Sasek, Rome, Casterman, 2009, 60 p., 16,50 €

Pierre Gripari, Les Contes de la Folie Méricourt

Pierre Gripari, Les Contes de la Folie Méricourt

« Juste en face de chez moi, dans la rue de la Folie-Méricourt, à Paris », écrivait Monsieur Pierre, croyez-moi, il s’en passe des choses ! Savez-vous pourquoi un commissaire de police va devoir enquêter sur une araignée mauve et une taupe orange ? Et ce « chien vert », hum, hum… n’était-il pas auparavant « un flic » ? A cette question, je vous répondrais volontiers « qu’il le reste », mais ce serait usurper la place du conteur. Quoique…
Grasset Jeunesse réédite dans le même format l’album paru il y a trente ans, avec les superbes illustrations de Claude Lapointe, sans qui personne ne saurait à quoi ressemblent les fessées volantes, vendues par le terrifique « marchand de fessées ». Contes russes, conte grec, contes des titis parisiens : quatorze belles occasions de déclencher des rires iconoclastes.

Dès 6 ans (lu par un adulte), à lire tout seul dès 8 ans

Pierre Gripari, Les Contes de la Folie Méricourt, illustrations de Claude Lapointe, 2013 (réédition), Grasset Jeunesse, 168 p., 23 €. Autres éditions disponibles, avec divers illustrateurs.

Louise Park, Grèce antique

Louise Park, Grèce antique

Qui étaient les Grecs ? A quoi ressemblaient leurs maisons ? Quels étaient leurs dieux ? leurs héros ? leurs hommes célèbres ? Quelle est la différence entre un chiton dorien et un chiton ionien ? Quels jeux étaient organisés au printemps ? Quand jouait-on des tragédies ? D’où vient le mot « démocratie » ? En 12 chapitres, l’australienne Louise Park dresse un panorama de la Grèce antique, illustré de belles photos et de dessins de bon goût. Décidément, les anglophones restent d’excellents spécialistes de l’histoire ancienne, et de non moins excellents pédagogues – un mot qui nous vient aussi de Grèce.

Dès 8 ans

Louise Park, Grèce antique, Gallimard Jeunesse, collection « Discovery education » (sic), 2013, 32 p., 4,95 €

Carole Trébor, Nina Volkovitch — tome 3 : Le Combat

Carole Trébor, Nina Volkovitch — tome 3 : Le Combat

Plaine, ô ma plaine, ô mon immense plaine, où l’on entend le cri des loups ! Cette terre immense et redoutable, c’est la Sibérie, et ces loups, ce sont ceux d’une meute dirigée par un loup emblématique : « Magnifique. Gris-noir, aux yeux de lumière. Immense. » C’est sur le dos de ce loup que Nina va parcourir les derniers kilomètres qui la sépare de la Kolyma, ce goulag où sa mère tente de survivre.
Il est rare qu’un auteur cite Evguénia Guinzbourg en exergue d’un roman pour adolescents. Et encore plus rare de trouver une jeune héroïne aux prises avec les sbires de Staline mais protégée par une communauté, par des anges et des icônes. Car, de la Kolyma, Nina reviendra livrer un dernier combat à Moscou. Son ultime combat.
« Le Combat » clôt ainsi une trilogie historique et fantastique dont le premier tome, « La Lignée », a valu à Carole Trébor le Prix Imaginales des Collégiens 2013.

Dès 12 ans

Carole Trébor, Nina Volkovitch — tome 3 : Le Combat, Gulf Stream Editeur, 2013, 254 p., 14,90 €
Pour mémoire : Tome 1 : « La Lignée » — Tome 2 : « Le Souffle »

Capitaine Caval, L’Affaire Vladimir

Capitaine Caval, L’Affaire Vladimir

« Comme pour chaque ronde, le sergent Flamme se mit à quatre pattes pour tenter de regarder par en dessous, dernière étape de sa recherche approfondie. Il fut immédiatement saisi par l’odeur et un instant son estomac se crispa. Il frissonna. Il ne pouvait pas s’y tromper. C’était une odeur de sang, si facilement reconnaissable et si difficile à décrire. » Du sang. Un accident ? Un assassinat ? Dans les locaux de l’état-major de l’Armée de terre, c’est l’effervescence. Et voilà notre pompier de service embarqué dans une affaire bien étrange, dont les ficelles semblent tirées par un certain colonel Vladimir. Celui-là même que Flamme a trouvé baignant dans son sang derrière une porte fermée. De la Syrie à la Russie, en passant par la Bretagne profonde, les événements se précipitent… Ces nouvelles aventures du sergent Flamme se lisent d’une traite : mystères, surprises et rebondissements à toutes les pages !

Dès 12 ans

Capitaine Caval, L’Affaire Vladimir, Via Romana, 2013, 258 p., 12 €
Voir les titres précédents :
Capitaine Caval, Sergent Flamme, Code Delta, illustrations de Daniel Lordey, Via Romana, 2012, 232 p., 9,90 €
Capitaine Caval, Les Cités interdites, Via Romana, 2012, 236 p., 12 €