Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/02/2017

Eric Simard, Le souffle de la pierre d’Irlande – tome 1 : Le feu – tome 2 : L’air

17-02-simard 1.jpg17-02 simard 2.jpg« L’Irlande… Quelle mouche avait donc piqué maman ? Depuis la disparition de papa, en octobre dernier, elle répétait à qui voulait l’entendre qu’elle ne remettrait plus les pieds sur cette île, que les souvenirs la feraient trop souffrir. » Les parents de William, 12 ans, archéologues, s’intéressent de près aux légendes celtes, à commencer par tout ce qui touche aux Tuatha Dé Danann, les Tribus de la Déesse Dana.
Inscrit dans un collège de Clifden, l’adolescent est vite intrigué par les capacités étranges de Fiona, une jeune fille aveugle. Nous sommes en terres celtes, et le merveilleux n’est jamais loin. Les pierres respirent, les dolmens cachent des trésors, les aigles, les cygnes et les chevaux ont des vertus cachées… enfin, certains.
Dans le 1er tome, William et Fiona retrouvent un talisman : une pierre d’émeraude qui s’est déchaussée de l’épée du dieu Nuada (pour mes amis celtisants : cette pierre est une invention assumée de l’auteur). Dans le 2e tome, c’est l’épée elle-même qui est exhumée. L’arme féérique reprend alors toute sa force. Car William a appris entretemps qu’il était la réincarnation d’un Dé Danann, un guerrier aux pouvoirs magiques. Sa seule idée : « retrouver toute [sa] mémoire et les héros de [son] peuple. »
Le roman fait alterner avec un rare talent la description de la vie de collège et celle des mondes disparus, la vie quotidienne d’aujourd’hui et la féérie intemporelle. La mythologie irlandaise est si riche, qu’Eric Simard y a puisé la matière d’un bel ensemble romanesque. Un régal.
Magnard Jeunesse a eu l’excellente idée de rééditer les 5 volumes de ce roman mythologique paru en 2012. Les trois suivants feront bientôt l’objet d’une autre chronique.

Dès 10 ans

Eric Simard, Le souffle de la pierre d’Irlande
Tome 1 : Le feu, Magnard Jeunesse, 2016, 270 p., 6,80 €
Tome 2 : L’air, Magnard Jeunesse, 2016, 240 p., 6,80 €

23/02/2017

Éric Battut, Blancs éternels

17-02-battut - blancs éternels.jpgDu sentier qui traverse l’alpage au sommet, à plus de 4000 mètres, Éric Battut nous convie à une superbe course en montagne. « Sur le glacier, nous sommes prudents. Nous avançons, piolet en main, pour éviter les terribles crevasses, larges et profondes, de cet immense fleuve de glace », mais quelle joie de rencontrer, au sommet, une cordée venue de l’autre versant. Hauts pâturages en papier Canson vert tendre, manteau de neige en papier de soie, blizzard en rayures de peinture planche : Éric Battut associe avec talent papiers découpés et déchirés, camaïeux de blancs et jeux de transparence pour un résultat tout en poésie. La typographie se fait un malin plaisir à divaguer dans la page, cabriolant avec les chamois et ne quittant pas d’une lettre cette vaillante petite cordée. Un modèle aussi pour inciter les enfants à créer leurs paysages de rêve !

Dès 5 ans

Éric Battut, Blancs éternels, L’Elan vert, 2017, 32 p., 13,50 €

Éric battut,blancs éternels,l’elan ver  Éric battut,blancs éternels,l’elan ver

21/02/2017

Kevin Henkes, L’Attente

17-02- kevin henkes - l'attente.jpgUne chouette et un cochon, un chiot, un ourson et un lapin, ils sont cinq à attendre, en regardant par la fenêtre. Mais qu’attendent-ils donc ? La neige ? Un visiteur ? Une surprise ? Ces cinq amis ne sont autres que des jouets ou des bibelots – de ceux que l’on pose sur le rebord d’une fenêtre. Il se passe tant de choses quand on sait bien regarder par la fenêtre, tous les rêveurs vous le diront, c’est mille fois mieux que tous les écrans du monde. Des couleurs tendres, de la place pour le « blanc » de la page, des textes poétiques, un soupçon de mystère, un classicisme épuré – bref, tout ce qu’il fallait pour que cet album reçoive le prix Caldecott Honor début 2016. Pour feuilleter l’album, c’est ici.

Dès 3 ans

Kevin Henkes, L’Attente, Le Genévrier, coll. « Caldecott », 2017, 32 p., 14 € - Traduit de l’anglais.

20/02/2017

Jane Bull, Créatures rigolotes à coudre et à tricoter !

17-02-Jane Bull, Créatures rigolotes à coudre et à tricoter !.jpgSi vous ne savez quoi faire de chaussettes « orphelines », transformez-les en… singes ! Avec des chutes de feutrine, chacun saura coudre son poussin de Pâques – et vive ce poulailler coloré. A moins que des disques de coton fleuri deviennent des souricettes… Un reste de laine, et voilà un ours parfait. Cet ouvrage propose des modèles faciles à réaliser par des enfants – rien de mieux pour occuper une journée de pluie pendant les vacances.

Dès 6 ans et pour toute la famille

Jane Bull, Créatures rigolotes à coudre et à tricoter !, avec les photographies d’Andy Crawford, L’Inédite, 2014, 125 p., 16,90 € - Traduit de l’anglais.

17/02/2017

Anne-Marie Desplat-Duc, La Dangereuse amie de la reine

17-02-desplat-duc duchesses rebelles 2.jpgRetirée dans son château de Dampierre alors qu’elle se sent vieillir, la duchesse de Chevreuse accepte l’invitation de son amie frondeuse, la duchesse de Montpensier. L’occasion, non de parler chiffons et dentelles, mais de revenir sur les événements frappants de sa vie. Et quelle vie ! Marie-Aimée de Rohan, née en 1600, vit dans l’entourage de la reine Anne d’Autriche, complote contre Mazarin, se retrouve veuve à 21 ans, avant d’épouser le duc de Chevreuse. Et de reprendre ses intrigues… tout en voyageant de la Touraine à la Lorraine et jusqu’en l’Angleterre ! Elle jouera son rôle, bien sûr, dans l’épisode des ferrets de la reine. La matière ne manquait donc pas à Anne-Marie Desplat-Duc, qui poursuit ici les biographies romancées des grandes dames de la Cour – sans s’attarder trop néanmoins sur certaines de leurs liaisons.
Sel bémol à cette édition, une relecture un peu cavalière. Étonnant de confondre les archets et les archers (p 266) et de conjuguer « confier » comme… « confire » (p 270). En revanche, quelques termes charmants, tels les gages et les « souris » (oui, au masculin) et de beaux imparfaits du subjonctif font revivre ce XVIIe siècle frondeur et plein de charme.

Dès 11 ans

Anne-Marie Desplat-Duc, La Dangereuse amie de la reine, tome 2 de « Duchesses rebelles », Flammarion Jeunesse, 2017, 324 p., 14 €
Pour mémoire, le tome 1 : Anne-Marie Desplat-Duc, L’intrépide cousine du roi, tome 1 de « Duchesses rebelles », Flammarion Jeunesse, 2016, 320 p., 14 €

16/02/2017

Jean-Christophe Piot, La Mythologie grecque racontée aux enfants

17-02-piot mythologie grecque.jpg« Sortie tout armée du crâne de Zeus, Athéna et accompagnée d’une chouette, l’oiseau de la sagesse. Casquée, armée d’une lance et d’un bouclier décoré de la tête de Méduse, elle incarne le courage et la clémence dans les batailles qu’elle remporte sans massacres inutiles. En temps de paix, elle protège les arts et les sciences ou vient au secours de héros comme Ulysse, qu’elle guide dans son errance. » Dans cette double page illustrée d’œuvres d’art, l’auteur confronte Athéna et Arès, guerrier sauvage et sanguinaire. Une présentation claire, bien documentée et esthétique des Olympiens et des héros légendaires.

Dès 10 ans

Jean-Christophe Piot, La Mythologie grecque racontée aux enfants, De La Martinière Jeunesse, 2017, 72 p., 14,50 €

14/02/2017

Astrid Desbordes, La Chasse au tuc-tuc-tuc

17-02- desbordes - la chasse au tuc tuc tuc.jpg« C’est la nuit, pense Edmond l’écureuil, en se retournant dans son lit. Tout le monde dort. Tout le monde, sauf moi. » Et notre écureuil de se retourner, de réfléchir, d’écouter le moindre souffle du grand châtaignier… Et « soudain, tuc tuc tuc, il entend un drôle de bruit ». Ni une, ni deux, il monte chez son voisin Georges Hibou. Ce dernier, vieux sage même pas bougon, va apprendre tous les secrets de la nuit à Edmond au cours d’une promenade pleine de surprises. Un album plein de couleurs – et de noir bien noir, pour (essayer de) ne plus avoir peur la nuit.

De 3 à 6 ans

Astrid Desbordes, La Chasse au tuc-tuc-tuc, illustrations de Marc Boutavant, Nathan, 2016, 32 p., 6,95 €

13/02/2017

George Sand au sommaire du Tétras Lire de février

17-02-tétras lire février sand.jpgConnaissez-vous le château en ruines de Pictordu ? La jeune Diane, 8 ans, est contrainte d’y passer une nuit avec son père, portraitiste à la mode. Effet de sa fièvre ou irruption merveilleuse, la fillette se voit guidée par une Dame au voile dans ce qui se révèle être un domaine magique habité de figures mythologiques. Nostalgique de ces beautés entraperçues, Diane apprend à dessiner… et n’a de cesse que de retrouver le regard et le sourire de la fée. Ce conte, dont sont proposés de longs extraits, est tiré des Contes d’une Grand-Mère de George Sand. Il ouvre sur des jeux et des documents en relation avec le thème de ce magazine : l’art du portrait. Les enfants liront ainsi un entretien passionnant avec Jacques Rohaut, un portraitiste contemporain de talent. Pour finir, un conte chinois, car « dans les soies d’un pinceau tient toute entière la beauté du monde ». Pour feuilleter des extraits du magazine, c’est ici.

De 8 à 12 ans

Pinceau, Tétras Lire, février 2017, 94 p., 9,50 € et par abonnement sur le site : www.albaverba.fr

10/02/2017

Chelsey B. Sullenberg, Sully

17-02-sullenberg - sully.jpg« Nous avions quitté le sol depuis environ quatre-vingt-quinze secondes, et nous n’avions pas encore atteint les trois mille pieds quand je les ai aperçus. « Des oiseaux », ai-je dit à Jeff.
Une colonne volait devant nous, probablement dans une formation en V. Jeff les avait remarqués une fraction de seconde avant que j’aie prononcé le mot, mais aucun de nous n’avait le temps de réagir. » Le vol 1549 de l’US Airway vient de décoller de La Guardia, à New York, avec 150 passagers et 5 membres d’équipage. Le choc avec les oiseaux, des oies bernaches, provoque la perte de puissance des réacteurs, qui ne répondent plus. Le commandant Chelsey B. Sullenberg va faire un choix risqué : poser son avion sur la rivière Hudson. L’amerrissage d’urgence est une réussite – il reste aux passagers et à l’équipage à éviter un bain forcé dans l’eau glacée de ce 15 janvier 2009, en attendant les secours. Mais pour ce pilote chevronné – ancien pilote de planeur, passé par l’US Air Force-, commencent de pénibles semaines de confrontation : s’il est bien le « héros de l’Hudson », il doit néanmoins justifier son choix devant les commissions d’enquête. Pour ceux qui ont vu le film Sully, le livre ajoute des détails passionnants sur la formation de pilote, la sécurité et la responsabilité, ainsi que sur cette passion de l’aviation qui habite Sullenberg dès l’enfance. Il donnera envie à ceux qui n’ont pas vu la reconstitution de Clint Eastwood de voir comment cet événement a été traité au cinéma au plus près de la vérité.

Pour adolescents

Chelsey B. Sullenberg, Sully, le livre qui a inspiré le film de Clint Eastwood, avec la collaboration de Jeffrey Zaslow, 2016, HarperCollins, 352 p., 18 € - Traduit de l’anglais.

09/02/2017

Maman et moi !

17-02-maman et moi -petit focus.jpgLa cane et ses canetons, la truie et ses porcelets, l’ourse et son ourson, la brebis et ses agneaux, les phoques et les chimpanzés, ils ont tous défilé devant l’objectif pour des photos craquantes. Et esthétiquement très réussies.

Tout-petits.

Maman et moi !, Editions Chocolat ! Jeunesse, 2016, 16 p., cartonné, 6,90 € - Imprimé en Europe.

Dans la même collection : A l’eau !En plein vol !Dodo !A table !