Mot-clef

Seuil

Horacio Quiroga au sommaire du magazine Tétras Lire

Horacio Quiroga au sommaire du magazine Tétras Lire

« Des tigres et des tortues géantes, des coatis, des espèces de crocodiles formidables qu’on appelle des yacarés, des ours, des flamants roses, des serpents d’une taille fantastique, des raies qui ont une puissance électrique comme des torpilles. Toutes ces bêtes et d’autres encore, [Horacio Quiroga] les fit parler, comme il est probable qu’elles pensent, il les plaça dans des aventures fantastiques », explique le traducteur des Contes de la forêt vierge. J’avoue que j’ignorais tout de cet auteur argentin, dont trois contes animaliers sont proposés dans le numéro de mai du magazine Tétras Lire. Après leurs expéditions dans la forêt vierge, les jeunes lecteurs reviendront vers les douces campagnes nivernaises, celles des Histoires naturelles de Jules Renard. Reste à imaginer le dialogue entre le paon et le perroquet !

De 8 à 12 ans

Histoires naturelles, Tétras Lire, mai 2016, 94 p., 9,50 € et par abonnement sur le site des éditions Alba Verba.
Horacio Quiroga, Contes de la forêt vierge, Seuil, 1998, 137 p., 15,20 €

William Shakespeare, Le songe d’une nuit d’été

William Shakespeare, Le songe d’une nuit d’été

« Le roi tient ici ses fêtes cette nuit ; prends garde que la reine ne vienne pas trop près de ses yeux, car Obéron est en proie à une colère sans mesure » : voilà Puck prévenu par la fée. Mais voilà que cet « esprit » malicieux, à la suite de quiproquos, verse l’élixir magique dans les yeux du jeune Lysandre – et non dans ceux de la reine Titania… Quelle cascade de rebondissements cette erreur va-t-elle provoquer tout au long de cette nuit de la Saint-Jean ! Le moment plus drôle est sans contexte celui où Titania tombe amoureuse de Bottom, le tisserand – et comédien amateur — coiffé de sa tête d’âne.
Les illustrations d’Arthur Rackham (1867 – 1939), même si leur reproduction n’est pas des meilleures, apporte un charme fou à cette pièce aussi complexe que farfelue.

Dès 12 ans

William Shakespeare, Le songe d’une nuit d’été, traduit par Emile Montégut, illustré par Arthur Rackham, Seuil, coll. » Classiques images », 2012, 185 p., 19,30 €

Annick de Giry et Reno Marca, Les grands aventuriers de la terre, de la mer et du ciel,

Annick de Giry et Reno Marca, Les grands aventuriers de la terre, de la mer et du ciel,

« Quatre hommes, une femme. Chacun s’est lancé un défi : Shackleton rêve de traverser un continent inexploré, et Alexandra David-Néel s’est juré d’être la première femme à pénétrer dans Lhassa, la ville interdite. Bombard, naufragé volontaire, lutte seul sur l’océan. Quant à Guillaumet et Saint-Exupéry, ils se lancent à la conquête de nouvelles routes du ciel.
Fascinés par le silence, la solitude, les paysages démesurés où l’homme se sent immergé dans un espace infini, ils risquent leur vie parce qu’ils n’ont pas résisté à l’appel de l’inconnu et au désir de se surpasser. »
Cinq personnalités hors du commun, dont personne, après avoir lu cet album, n’oubliera le fabuleux destin. Reno Marca, grand voyageur, a trouvé la formule idéale : ses illustrations, entre carnet de voyage et bande dessinée, complètent parfaitement ces textes qui nous entraînent sur des routes bien aventureuses.

Dès 10 ans

Annick de Giry et Reno Marca, Les grands aventuriers de la terre, de la mer et du ciel, Seuil, 2013, 64 p., 16,50 €

Un conte de Grimm, L’Homme à la peau d’ours

Un conte de Grimm, L’Homme à la peau d’ours

« Pendant les sept ans à venir, tu ne devras jamais quitter cette peau. A cause d’elle, tout le monde t’appellera l’homme à la peau d’ours. » Si le défi lancé par le diable à ce pauvre soldat vous donne des frissons dans le dos, sachez qu’une jeune fille, une seule, aura la patience, la force d’âme, la longanimité de relever le jeune homme de cette bien étrange condition. Car le diable a aussi donné à notre héros de l’or à profusion, qu’il n’a de cesse de partager avec ceux-là même que rebutent sa peau d’ours et sa crasse. Ombres bleutées, prunelles jaunes, chats noirs, les dessins de Sébastien Mourrain plongent le lecteur dans un univers des plus oniriques. Ne pas en profiter, tout de même, pour espacer plus que de raison le passage sous la douche !

Dès 6 ans

Un conte de Grimm, L’Homme à la peau d’ours, illustrations de Sébastien Mourrain, scénario (sic) d’Anne Jonas, Seuil, 2013, 26 p., 15 €

 

Jean-Christian Petitfils, Louis XIV expliqué aux enfants

Jean-Christian Petitfils, Louis XIV expliqué aux enfants

Versailles ! « Qui un jour ne s’est pris à rêver en ce lieu ? Qui ne s’est attendu à voir surgir, au détour d’un bosquet ou d’un cabinet de verdure, la silhouette du maître des lieux, le Roi-Soleil […] accompagné de son surintendant des bâtiments Colbert, de son peintre Le Brun, de son architecte Hardouin-Mansart ou de son jardinier Le Nôtre ? » Jean-Christian Petitfils, l’un des meilleurs spécialistes de l’époque, brosse un portrait vivant et nuancé du roi ainsi qu’un large tableau de la France du Grand Siècle.
Reste-t-il un mystère autour de la naissance du roi ? Quel était son véritable caractère ? Quelle influence ses favorites ont-elles eu sur sa politique ? Comment vivait-on à sa Cour ? Et dans les campagnes ? Pourquoi avoir préféré Versailles ? Quels étaient les acteurs de cette affaire des Poisons ? Aimait-il la guerre au point de l’avoir faite presque tout au long de son règne ? Pourquoi a‑t-il révoqué l’Edit de Nantes ? En choisissant la forme du dialogue, c’est avec précision et fluidité que ce livre vous apportera les clés pour comprendre le plus long règne de l’Histoire de France.

Adolescents et adultes

Jean-Christian Petitfils, Louis XIV expliqué aux enfants, Seuil, 2007, 119 p., 8 € — Proposé par Cécile V.

Naokata Mase, Pin-Pon !

Naokata Mase, Pin-Pon !

« On a appelé les pompiers ! Vite le camion sort de la caserne et fonce ! » La découpe des pages montre des fumées au loin, qui se révèlent, à la page suivante, bien inoffensives : usine, feu de jardin, nuage et, comme nous sommes au Japon, fumée des bains publics. Il faut attendre que les pompiers déplient la grande échelle – et que le lecteur déplie la double page repliée – pour savoir pourquoi les pompiers sont sortis de la caserne. Pour tous ceux qui aiment les beaux camions rouges.

Dès 3 ans

Naokata Mase, Pin-Pon !, Seuil, 2011, 22 p., 13,50 €