Mot-clef

Pierre Gripari

Pierre Gripari, Jean-Yves à qui rien n’arrive

Pierre Gripari, Jean-Yves à qui rien n’arrive

« Jean-Yves qui ? Je n’en savais rien. Personne ne l’appelait jamais par son nom de famille. Pour tout le monde, c’était Jean-Yves. Si par hasard nous ajoutions quelque chose, alors nous disions : Jean-Yves à qui rien n’arrive. » Il ne lui arrive peut-être rien dans le monde de tous les jours – mais pour raconter des histoires, là, on peut faire confiance à ce Jean-Yves. C’est lui qui, jour après jour, va raconter au petit Jean des contes extraordinaires : des histoires de monstres, le conte des Trois pains noirs, la légende de Saint Satan, tout en faisant basculer dans un univers bien à lui des événements a priori aussi anodins que des élections ou un concours de pêche. Délectable !

Dès 8 ans

Pierre Gripari, Jean-Yves à qui rien n’arrive, illustrations de Till Charrier, Grasset Jeunesse, 176 p. format poche, 9 € — Ou d’occasion avec les illustrations de Claude Lapointe, en format album, 1985, Grasset Jeunesse.

Pierre Gripari, Contes d’ailleurs et d’autre part

Pierre Gripari, Contes d’ailleurs et d’autre part

Réenchanter le monde ! Réenchanter notre monde, si terne, si tristounet, c’était la mission que s’était donnée Monsieur Pierre. En témoigne, parmi les contes de ce recueil, le début de l’« Histoire du bagada » : « Il était une fois, dans un grand, grand immeuble de la banlieue parisienne, un petit appartement à loyer modéré, bien exposé, bien éclairé, bien propre, mais qui avait le défaut d’être hanté. » Et pas hanté par un fantôme, non, mais par un petit démon « imprévu, farceur et drôle ». Qui jouera mille tours aux occupants successifs de l’appartement, jusqu’à ce qu’emménagent « un père, une mère et une petite fille qui s’appelait Josette ». Dont le seul souhait, pour Noël, était de recevoir « un bagada ». A vous de découvrir cet étrange jouet – et surtout la fin de ce conte et des autres histoires nées du folklore d’ici et d’ailleurs, de Russie, d’Italie ou d’Afrique du Nord.

Dès 5 ans (lecture par un adulte) – à lire seul dès que la lecture est acquise et fluide

Pierre Gripari, Contes d’ailleurs et d’autre part
Illustrés par Claude Lapointe, Grasset Jeunesse, 1993, 103 p., 25 €
Illustrés par Guillaume Long, Grasset Jeunesse, 2012, 192 p., 9 €

Pierre Gripari, Enigmes

Pierre Gripari, Enigmes

« Si tu me pinces la queue, je tire la langue. » Et cette langue, mieux vaut ne pas la donner au chat – car la solution de l’énigme est… le tube de dentifrice ! Une belle série d’énigmes, cocasses, absurdes, toujours sur la corde raide de « ce qui se fait » et de « ce qui ne se fait pas ». Et si celui qui dérape tombe du mauvais côté, c’est encore pour le meilleur et pour le rire. Énigmes colorées, de plus, par le pinceau blagueur de Puig Rosado !
Énigmes à double détente aussi, car il faudra monter au grenier dénicher un disque, un fourneau à gaz ou un combiné téléphonique qui donnent lieu à des définitions croquignolesques.

Dès 6 ans

Pierre Gripari, Enigmes, illustrations de Puig Rosado, Grasset Jeunesse, 2013, 32 p., 6,90 € ‑réédition de l’ouvrage de 1992.

Pierre Gripari, Les Contes de la Folie Méricourt

Pierre Gripari, Les Contes de la Folie Méricourt

« Juste en face de chez moi, dans la rue de la Folie-Méricourt, à Paris », écrivait Monsieur Pierre, croyez-moi, il s’en passe des choses ! Savez-vous pourquoi un commissaire de police va devoir enquêter sur une araignée mauve et une taupe orange ? Et ce « chien vert », hum, hum… n’était-il pas auparavant « un flic » ? A cette question, je vous répondrais volontiers « qu’il le reste », mais ce serait usurper la place du conteur. Quoique…
Grasset Jeunesse réédite dans le même format l’album paru il y a trente ans, avec les superbes illustrations de Claude Lapointe, sans qui personne ne saurait à quoi ressemblent les fessées volantes, vendues par le terrifique « marchand de fessées ». Contes russes, conte grec, contes des titis parisiens : quatorze belles occasions de déclencher des rires iconoclastes.

Dès 6 ans (lu par un adulte), à lire tout seul dès 8 ans

Pierre Gripari, Les Contes de la Folie Méricourt, illustrations de Claude Lapointe, 2013 (réédition), Grasset Jeunesse, 168 p., 23 €. Autres éditions disponibles, avec divers illustrateurs.

Pierre Gripari, Contes de la rue Broca, l’intégrale

Pierre Gripari, Contes de la rue Broca, l’intégrale

De « La Sorcière du placard aux balais » au « Roman d’amour d’une patate », de « La Fée du robinet » au « Petit Cochon futé », voici enfin réédités tous ensemble les treize Contes de la rue Broca ! Avec les illustrations de Claude Lapointe. Et dans une édition reliée, bien solide. Voilà une belle manière de fêter le printemps à Paris. Car il faut les relire sur le banc d’un parc, à la terrasse d’un café, ou en attendant l’autobus près des Gobelins, ces contes où le merveilleux devint contemporain – enfin presque… Rendez-vous avec Nicolas, Tina, Bachir, Nadia et Papa Saïd. Ils vous attendent pour une promenade exubérante et jubilatoire. Où ça ? Entre le 1 et le 6 de la rue Broca. Enfin, juste en rêve… Savez-vous pourquoi ?

Dès 7 ans

Pierre Gripari, Contes de la rue Broca, l’intégrale, illustrations de Claude Lapointe, Grasset Jeunesse, 2012, 200 p., 25 €. Relié.

Pierre Gripari, Inspecteur Toutou

Pierre Gripari, Inspecteur Toutou

L’inspecteur Toutou est un brave chien policier, brave mais totalement ignorant des contes de fées. Alors, quand défilent dans son bureau la Reine de Blanche Neige, le Loup, le Prince charmant, la Bûcheronne ou le Prince des voleurs, il leur donne les pires conseils qui soient. Les répliques fusent, les quiproquos s’accumulent, et le téléphone… non, ne disons rien de cette interlocutrice volubile… Cette pièce se joue avec 5 acteurs, deux garçons, deux filles et un Musicien qui peut être au choix garçon ou fille si tant est qu’il sache souffler dans un flûtiau. Pour accessoires, deux chaises bancales et un bureau. Plus un Miroir magique et une baguette tout aussi magique, faciles à bricoler. Une bonne idée pour les vacances donc, si peu que vous invitiez cousins ou voisins !
Le second texte du volume, « Crac ! dans le sac ! » est une pièce pour marionnettes à gaine – très irrévérencieuse, puisqu’il y est question d’enfer et de paradis, et que, sur ces sujets, Pierre Gripari avait des idées bien à lui !

Dès 9 ans – et tant que la mémoire est bonne !

Pierre Gripari, Inspecteur Toutou, coll. « Neuf », Ecole des Loisirs, 1982, 92 p., 5,50 €

Pierre Gripari, La Sorcière et le Commissaire

Pierre Gripari, La Sorcière et le Commissaire

Pourquoi aller chercher des sorcières dans des régions inquiétantes ou dans des temps aussi reculés qu’improbables ? Prenez donc un ticket de métro pour une des stations du XIe arrondissement. La Folie-Méricourt, pour une sorcière parisienne, n’est-ce pas une adresse du dernier chic ? Une sorcière qui décide de faire, à sa manière, le bonheur de ses proches voisins. Et d’utiliser ses talents sur le chauffeur de taxi, la couturière, l’agent de police, l’employé du métro… Après un interrogatoire farfelu, et sans garde à vue, voilà notre sorcière en prison. Définitivement ? Non ! Ce serait sans compter sans le dynamisme du narrateur qui va jusqu’à créer le Mouvement pour la Libération des Sorcières – lequel, soit dit en passant, s’oppose à toute limite d’âge dans la profession. Un narrateur qui connaît mille tours pour ensorceler la langue française, avec ses rimes et ses jeux de mots extravagants.

A partir de 6 ans

Pierre Gripari, La Sorcière et le Commissaire, illustrations de Claude Lapointe, Grasset Jeunesse, 2003, 29 p., 6 € — Et diverses autres éditions.

Pierre Gripari, Histoire du prince Pipo

Pierre Gripari, Histoire du prince Pipo

« Une histoire qu’on ne dit pas, une histoire qu’on oublie ne tarde pas à dépérir et finit, tôt ou tard, par mourir d’épuisement. » Au sens strict de mot, comme une source qui se tarit. Et que se passerait-il si cet oubli touchait les plus beaux contes initiatiques ?
Heureusement, nous n’en sommes pas là, et le prince Pipo sait nous en convaincre ! Pierre Gripari réussit le tour de force de reprendre la plupart des « ingrédients » du conte pour élaborer cette magnifique histoire – aussi intemporelle que tout vrai conte qui se respecte. Châteaux, dragon, volcan, cheval qui parle, princesse endormie, métamorphoses, il n’y manque rien de rien !
Bien sûr, nous sommes tout d’abord des parents « royaux » dotés d’enfants parfaits. Mais peu d’entre nous échappent au sortilège : celui de devenir des nains et des sorcières encombrants pour nos adolescents… Pour l’heure, laissons-les galoper sur leur petit cheval de feu et partir à la découverte du vaste, vaste monde pour conquérir leur liberté ! A leur tour, ils deviendront les parents royaux d’enfants parfaits, n’est-ce pas ?

A partir de 9 ans

Pierre Gripari, Histoire du prince Pipo, Grasset, 1978, 79 p., 22,90 € — Le Livre de poche Jeunesse, Hachette, 2009, 247 p., 5,50 €