Mot-clef

marie bretin

Angela Portella, Il n’est jamais trop tôt pour dire je t’aime

Angela Portella, Il n’est jamais trop tôt pour dire je t’aime

« “C’est trop tôt ! C’est trop tôt !” s’est écrié Lucas. Tout le monde avait l’air un peu inquiet. Ça faisait un peu peur… et en même temps, c’était chouette : tu allais arriver ! A partir de ce moment-là, on t’a attendue. Longtemps, très longtemps. De novembre à janvier. Une éternité ! » Parce que cette coquine de petite sœur, née prématurée, va rester plusieurs semaines en couveuse. Au-delà des inquiétudes, de la fatigue, du chagrin parfois comme à Noël devant le berceau encore vide, Lucas et ses parents, entourés de leur famille et de leurs amis, vont cultiver l’espoir, de jour en jour, de semaine en semaine – jusqu’à l’arrivée à la maison de la petite sœur tant attendue. Un texte clair, des dessins très expressifs, sans mièvrerie, bref, un album qui saura rassurer les enfants d’une famille où naît un bébé prématuré.

Dès 4 ans

Angela Portella, Il n’est jamais trop tôt pour dire je t’aime, illustrations de Marie Bretin, Larousse, 2018, 40 p., 12,90 €

Marie Bretin, 1000 origamis Noël

Marie Bretin, 1000 origamis Noël

Des modèles, tous les plis de base pour réalise des enveloppes, des étoiles, des rennes, un bonhomme de neige… mais surtout 1000 feuilles décorées aux couleurs de Noël, avec plus de 100 modèles inédits. Des heures de création pour décorer le sapin, la table, les paquets cadeau ou la classe – car avec autant de feuilles, il y en aura pour tout le monde !

Dès 8 ans et pour toute la famille

Marie Bretin, 1000 origamis Noël, Fleurus, 2017, 1040 p., 14,99 €