Toujours debout, toujours vaillant, parce que « c’est sa mission », un Épouvantail solitaire veille sur son champ. Mais « soudain, quelque chose tombe à ses pieds. Étendu devant lui, un petit corbeau effrayé. Peut-être tombé du nid ? […] L’Épouvantail prend une étonnante décision. Il fait craquer son piquet, pour s’incliner au plus près, et recueillir le petit oisillon ». Débute une grande amitié, faite de moments partagés et de tristesse aussi, car les corbeaux, n’est-ce pas, sont faits pour voler. L’hiver venu, celui-ci part vers des contrées plus chaudes, laissant l’Épouvantail le cœur gelé. Les saisons tournent en rond, et quand le corbeau revient, quelle surprise ! Il fait son nid dans la poche de son ami l’Épouvantail. Alors, vite, une salopette usagée, une vieille chemise à carreaux, un chapeau déglingué et deux piquets : votre épouvantail ressemblera comme un frère à celui dessiné par les Fan Brothers, Eric et Terry Fan. Saura-t-il sourire aux oisillons ?

Dès 5 ans

Beth Ferry, L’épouvantail au cœur de paille, illustrations des Fan Brothers, Little Urban, 2020, 40 p., 13,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Belgique