Mot-clef

Gulf Stream Editeur

Françoise de Guilbert et Lucie Brunellière, Mon calendrier de l’Avent – A qui sont ces traces sur le chemin ?

Françoise de Guilbert et Lucie Brunellière, Mon calendrier de l’Avent – A qui sont ces traces sur le chemin ?

Dès le 1er décembre, « un gros courtaud agite son groin sur le chemin en reniflant bruyamment. Est-il enrhumé ? Il a suspendu à chacune de ses défenses une boule qui scintille. » Quel est donc cet animal qui a laissé ses empreintes autour de la maison ? Il suffit de soulever le petit volet pour découvrir la réponse en image ! En effet, chaque jour de décembre jusqu’à Noël, les animaux de la forêt viennent offrir une décoration pour embellir le sapin de la maison : sanglier, ours, rouge-gorge ou belette… Ce calendrier se présente comme un pop-up en trois parties ; il est accompagné par un livret qui nous emmène jusqu’au 25 décembre. Précision : centré sur le monde des animaux de la forêt, il ne contient aucune référence religieuse. Libre à chacun de le compléter par une belle crèche, avec santons, moutons, âne et bœuf.

Dès 4 ans

Françoise de Guilbert, Mon calendrier de l’Avent – A qui sont ces traces sur le chemin ?, illustrations de Lucie Brunellière, Gulf Stream Editeur, 2018, 13,90 €. Un grand pop-up et un livret imprimés en Chine.

Martial Caroff, Tillô : Des feux dans le froid

Martial Caroff, Tillô : Des feux dans le froid

«  — Téo a un plan ? demande Tillô, un jeune costaud de onze printemps, aux yeux clairs et aux longs cheveux blonds-roux noués sur le côté.
— Pas besoin de plan ! La tête-à-crocs est là ? Bon, alors, attaquer !
Le maître de chasse se dresse d’un coup en brandissant son épieu […]. Il crie : “En avant !” et appelle “T’àcro ! T’àcro ! Youhouhouhou !”
T’àcro est un jeune loup que Tillô a domestiqué au son de sa flûte. »
Il partagera ainsi les aventures de la tribu de Tillô, un jeune Néandertalien curieux et plein de ressources, que nous retrouvons après un 1er tome aussi bien mené. La grotte de la tribu a été occupée par une horde ennemie. Où aller s’abriter pour passer l’hiver ? Poa a bien une idée, mais va-t-elle pouvoir se concrétiser ? Comment rejoindre cet « endroit vert où il n’y a pas de temps-de-glace » ? Et surtout, comment résister aux mille dangers qui guettent la tribu ? Rigueur scientifique et humour font ici bon ménage pour retracer les épreuves quotidiennes des Néandertaliens – la première étant de se nourrir.

De 9 à 12 ans

Martial Caroff, Tillô : Des feux dans le froid, Gulf Stream Editeur, 2016, 256 p., 12,90 €

Carole Trébor, Nina Volkovitch — tome 3 : Le Combat

Carole Trébor, Nina Volkovitch — tome 3 : Le Combat

Plaine, ô ma plaine, ô mon immense plaine, où l’on entend le cri des loups ! Cette terre immense et redoutable, c’est la Sibérie, et ces loups, ce sont ceux d’une meute dirigée par un loup emblématique : « Magnifique. Gris-noir, aux yeux de lumière. Immense. » C’est sur le dos de ce loup que Nina va parcourir les derniers kilomètres qui la sépare de la Kolyma, ce goulag où sa mère tente de survivre.
Il est rare qu’un auteur cite Evguénia Guinzbourg en exergue d’un roman pour adolescents. Et encore plus rare de trouver une jeune héroïne aux prises avec les sbires de Staline mais protégée par une communauté, par des anges et des icônes. Car, de la Kolyma, Nina reviendra livrer un dernier combat à Moscou. Son ultime combat.
« Le Combat » clôt ainsi une trilogie historique et fantastique dont le premier tome, « La Lignée », a valu à Carole Trébor le Prix Imaginales des Collégiens 2013.

Dès 12 ans

Carole Trébor, Nina Volkovitch — tome 3 : Le Combat, Gulf Stream Editeur, 2013, 254 p., 14,90 €
Pour mémoire : Tome 1 : « La Lignée » — Tome 2 : « Le Souffle »

Carole Trébor, Nina Volkovitch – tome 1 : La Lignée

Carole Trébor, Nina Volkovitch – tome 1 : La Lignée

Moscou, automne 1941. Dans les souterrains du métro, entre deux bombardements, la mère de la jeune Nina évoque des tableaux impressionnistes français. Une manière de conserver un peu d’espoir… Moscou, hiver 1948. Sa mère envoyée au goulag, Nina doit rejoindre l’orphelinat de Karakievo, « où sont généreusement accueillis les enfants des ennemis de l’Etat ». Avec, dans son maigre bagage, quelques précieux indices – comme autant de jalons qui vont mener Nina Volkovitch, « de la lignée des Volkovitch », jusqu’à un bien étrange monastère. Un roman dont le volet fantastique – très convaincant pour garder les jeunes lecteurs en haleine – ne fait pas oublier le cadre historique de la dictature soviétique, décrite sans complaisance. Ici ou là, des expressions un peu relâchées et trop contemporaines cassent la magie du dépaysement – sans quoi je me serais autorisée à faire quelque rapprochement avec certains romans de Vladimir Volkoff.

Dès 12 ans

Carole Trébor, Nina Volkovitch – tome 1 : La Lignée, Gulf Stream éditeur, 2012, 224 p., 14,90 €

Hervé Garoche et Emmanuel Picq, Les phares et balises

Hervé Garoche et Emmanuel Picq, Les phares et balises

La Jument, Ar-Men, Créac’h, Kéréon, Cordouan… Éclats rouges, éclats blancs. Écueils, ressac, optiques et « cartahu ». « Lorsqu’on navigue sans repères depuis plusieurs jours et qu’on aperçoit l’éclat de phares à l’horizon, cela signifie qu’on approche enfin de la terre et cette simple vue procure alors un authentique sentiment d’émotion », confie l’amiral Jean-Louis Battet. Mais un phare, c’est aussi un ensemble technique fort complexe, qui témoigne de l’ingéniosité et du courage des hommes qui les ont construits et habités. Un petit volume très clair et fort bien illustré.

Dès 12 ans

Hervé Garoche et Emmanuel Picq, Les phares et balises, Gulf Stream Éditeur, coll. « Vive la mer », 2012, 62 p., 13,90 €. Avec une préface de l’amiral Jean-Louis Battet.