Mot-clef

Evelyne Boyard

Evelyne Boyard, Venise

Evelyne Boyard, Venise

A Venise, « chaque famille fortunée se devait de posséder un palais donnant sur le Grand Canal. Car cet emplacement privilégié offrait, en plus du prestige, toutes les facilités pour le commerce. Les navires marchands empruntaient cette voie d’eau pour se rendre au Rialto, le quartier des marchands, pour y décharger leur cargaison de soies, de joyaux, de fourrures ou d’épices ».
Autant de palais à découvrir en vaporetto ou à pied, sans se lasser tant la Sérénissime a d’atouts pour charmer enfants, adolescents et adultes. Ce petit guide présente les sites les plus célèbres, mais aussi des quartiers plus préservés de l’invasion touristique dans lesquels découvrir églises baroques, statues, campos et marchés, sans oublier les îles de la lagune. Dans une langue claire et accessible, il aide à se familiariser avec les joyaux architecturaux de la cité. En automne et en hiver, n’oubliez pas vos bottes de caoutchouc – les acqua alta sont fréquentes, mais les touristes un peu moins nombreux.

Dès 12 ans

Evelyne Boyard, Venise, Editions Belize, coll. “Globe-trotters en herbe”, 2018, 48 p., 14,90 €. Imprimé en Union européenne.

Evelyne Boyard, L’Écosse

Evelyne Boyard, L’Écosse

Des fantômes, des monstres, des châteaux en ruine – et même un train à vapeur qui siffle à 10 h 50 en mémoire d’un certain Poudlard Express – oui, nous sommes bien en Écosse, et plus précisément dans les Highlands, ces Hautes Terres sauvages aux couleurs de bruyère et aux splendides arcs-en-ciel. Des photos somptueuses, des textes riches et clairs, un bel itinéraire, bref, un sympathique avant-goût de voyage à déguster en attendant la belle saison.

Dès 10 ans

Evelyne Boyard, L’Écosse, Editions Belize, 2012 — 2018, 48 p., 12 €

Evelyne Boyard, Cajou, l’écureuil et le monstre de la forêt

Evelyne Boyard, Cajou, l’écureuil et le monstre de la forêt

« Dans sa course, Cajou remarque quelque chose d’inhabituel sur le tronc du vieux chêne.
– Que sont ces marques rouges ? se questionne l’écureuil. »
Renard, mésange, blaireau s’interrogent tour à tour…
« Les marques rouges, ce sont les hommes qui les ont faites !
Le grand cerf a parlé. Avec ses bois impressionnants, il a une allure majestueuse.
[…]
« – Pour quoi faire ? interroge Cajou.
– Pour repérer les arbres à couper… »
Tous les animaux de la forêt, aidés de la jeune Anaïs, se liguent et s’affairent pour éviter le pire. Ce petit livre, bien écrit et joliment illustré ; fait le tour des habitants de la forêt en les mettant en scène, ce qui ajoute un plus par rapport à un ouvrage purement naturaliste. L’intrigue est astucieuse : les hommes qui ont marqué les arbres sont en fait des voleurs de bois ; la présence d’une “autorité”, ici le garde ONF, est bienvenue, car elle évite de tomber dans le catastrophisme. Nos forêts sont belles justement parce qu’elles sont bien gérées.

De 7 à 9 ans

Evelyne Boyard, Cajou, l’écureuil et le monstre de la forêt, Editions Belize, coll. « Les petits gardiens de la nature », 2016, 32 p., 13 €

Evelyne Boyard, L’Islande

Evelyne Boyard, L’Islande

« Comme des enfants, les Islandais croient aux elfes, aux trolls, aux génies… Il existe une carte de l’habitat des elfes », peut-on lire dans ce très sérieux petit guide de voyage. Illustré de superbes photos, il se met à la portée des jeunes voyageurs et des jeunes rêveurs, pour leur faire découvrir les plus beaux sites de cette île très jeune — 20 millions d’années, ce n’est rien, pour une île ! Pour tout savoir sur les Islandais et leurs ancêtres vikings, sur les glaciers et les volcans, sur les renards polaires et les baleines. En attendant de découvrir des maisonnettes de trolls au détour d’un fjord…

Dès 8 ans

Evelyne Boyard, L’Islande, Editions Belize, 2012, 48 p., 14,90 €