Mot-clef

Émilie Vast

Emilie Vast, Alphabet des plantes et des animaux

Si « l’Abeille aime l’ancolie », le Chat, lui, « chasse dans les coquelicots ». Quand « les Escargots escaladent les edelweiss », « le Wallaby swingue au-dessus du wasabi ». Et le Zyoptère ? il « zigzague entre les zinnias ». Bien sûr ! Alliant à chaque lettre un animal, un verbe et un végétal, Émilie Vast joue avec le vocabulaire pour raconter des saynètes naturelles. Inspirée par les arts graphiques du passé, amoureuse de la nature, elle met en scène plantes et animaux stylisés mais particulièrement fidèles à la réalité. La typographie n’est pas en reste : capitales et minuscules, lettres « bâtons » et cursives, chaque lettre de l’abécédaire en couleur : rien de mieux pour commencer à mémoriser.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Alphabet des plantes et des animaux, Editions MeMo, Coll. « Tout-petits MeMômes », 2017, 60 p., 13 €

Emilie Vast, Engloutis !

Escargot, crapaud, bourdon, vipère… Qu’est-ce qu’il leur arrive donc maintenant que l’automne tourne à l’hiver ? Ils ont fait leurs provisions et, d’un seul coup, ralentissent. Comme avalés par une « chose » étrange… Ni le loir, ni la marmotte, ni même l’ours ne résistent. Pendant quelques mois, la « “chose” les garde, là, au chaud dans le sommeil, au creux de son ventre. La chose, c’est la terre », explique Emilie Vast, dont les dessins tout doux berceront les tout-petits avant de les endormir – mais jusqu’à demain matin seulement.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Engloutis !, Editions MeMo, 48 p., 14 €

Emilie Vast, Le secret

Emilie Vast, Le secret

« Renarde a un secret. N’y tenant plus, elle le confie à Lapin. ‘Oh, extraordinaire’, dit Lapin. Lapin a un secret. » Et de le chuchoter à Libellule… De Libellule, le secret voyage : Ecureuil, Hibou, Chauve-souris, Aigrette, Hérisson, Pic-vert, Cerf… mais est-ce encore un secret, si bien partagé ? Eh non, car le secret de Renarde, c’est une petite boule de poils roux qui émerge du buisson. A la dernière page, tous les animaux, en cortège, viennent offrir à Renarde et à son petit une fleur cueillie dans la page où nous les avons rencontrés.
Les albums d’Emilie Vast sont toujours aussi charmants et poétiques, de vraies odes à la vie !

Dès 3 ans

Emilie Vast, Le secret, Editions MeMo, 2015, 24 p., 12 €

Emilie Vast, Jusqu’en haut

Emilie Vast, Jusqu’en haut

« Sur le sol de la forêt, Coati cherche des fruits.  Quand soudain, Ocelot lui tombe dessus. Pendre un ocelot sur le dos, c’est douloureux ! » Coati va donc essayer de savoir pourquoi Ocelot lui est tombé dessus. Et Ocelot d’expliquer que c’est Ibis qui l’a piqué de son bec… Le lecteur va remonter tout au long des arbres de l’immense forêt amazonienne, jusqu’à la canopée, « là où la brise est légère ». Il ira ainsi à la rencontre du coati, de l’ocelot, de l’ibis rouge, du tamandua, du toucan, du paresseux, du singe hurleur, de l’ara bleu et du singe-écureuil. Ce dernier serait-il donc à l’origine de cette série de « pourquoi » ? De ces « pourquoi ? » sans fin qui, à défaut de nous faire monter aux arbres, nous font parfois grimper aux rideaux ! Ici, la fin est drôle et tendre, aussi tendre que les dessins d’Emilie Vast qui ne cesse de nous enchanter dans ses albums épurés, où l’art vit en parfaite harmonie avec la nature.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Jusqu’en haut, MeMo, 2019, 48 p., 16 € — Imprimé en quadrichromie et en Europe

Emilie Vast, Plantes vagabondes

Emilie Vast, Plantes vagabondes

Vagabondes, les plantes ? Mais oui ! Que de stratégies pour aller voir plus loin si la terre est plus grasse ! Il y a celles dont les graines s’envolent, comme le pissenlit ou le séneçon. Celles qui rampent, comme le fraisier qui lance ses stolons. Celles dont les fruits tombent, tournoient et rebondissent, comme les marrons ou les ailes légères des samares de l’érable. Celles dont les fruits s’agrippent comme du Velcro. Il y a aussi celles qui se laissent manger… parce que leurs graines seront disséminées « après un petit voyage dans l’appareil digestif d’un oiseau ». Il y a même des graines qui sautent d’une capsule, comme celles de la violette. Les chélidoines préfèrent être plantées par les fourmis. Quant au nénuphar, il laisse voguer des fruits-bouées au fil de l’eau. Le muguet, lui, a choisi de voyager sous terre, en allongeant ses rhizomes. D’autres plantes seront cultivées par les hommes, qui leur font parcourir le monde – ce qui n’est pas toujours très malin. Entre album documentaire et livre d’art, Plantes Vagabondes d’Emilie Vast met en scène plantes et animaux stylisés mais cependant fidèles à la réalité. Du grand art.

Dès 6 ans et pour tous les amoureux de la nature

Emilie Vast, Plantes vagabondes, Editions MeMo, 2018, 64 p., 18 € — Imprimé en Europe.
Du même auteur, à retrouver sur le blog :
Moi, j’ai peur du loup, MeMo, 2018, 52 p., 13 €
Abeille et Épeire, MeMo, 2017, 32 p., 13 €
Le secret, Editions MeMo, 2015, 24 p., 12 €
Couac, d’après le spectacle d’Angélique Friant, MeMo, 2015, 32 p., 13 €
Le Chant de Colombine, MeMo, 2014, 40 p., 14 €

Emilie Vast, Moi, j’ai peur du loup

Emilie Vast, Moi, j’ai peur du loup

Deux lapins discutent dans la nuit.
« Je peux te dire un secret ? Moi, j’ai peur du Loup.
– Ah oui ! Pourquoi ?
– Parce qu’il a de grandes dents !
– Mais non, c’est le… morse qui a de grandes dents ! »
Au fil des pages, l’un des lapins – oreilles baissées, yeux effarouchés — égrène les éléments qui font du loup un animal effrayant. Son compagnon – oreilles dressées et stature rassurante — attribue ces terribles yeux, dents, oreilles, queue… à un animal différent et surtout inoffensif – foi de lapin. Quand apparaît le dessin de l’animal imaginé, le collage est si drôle que la peur s’envole et laisse la place au rire. Faut-il avoir encore peur du loup ?
Cette fable aidera les petits non seulement à surmonter leurs peurs, mais aussi à passer outre les atermoiements et autres autocensures souvent inconscientes. Les illustrations stylisées, douces et poétiques d’Emilie Vast — lignes pures, couleurs en aplat et contrastes — sont toujours aussi subtiles, comme le montre cet extrait.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Moi, j’ai peur du loup, MeMo, 2018, 52 p., 13 €

Émilie Vast, Abeille et Épeire

Émilie Vast, Abeille et Épeire

« Abeille est travailleuse. Elle butine le nectar et collecte le pollen des fleurs. Pendant ses allers-retours à la ruche, elle ne peut s’empêcher d’observer la drôle de danse d’Épeire. » Et quand, par mégarde, elle se prend les pattes dans la toile, c’est l’occasion toute trouvée pour nos deux commères de faire connaissance. Si Épeire travaille juste pour elle, Abeille explique qu’elle « travaille pour la ruche » et nous en explique le fonctionnement. Et toutes deux de s’inquiéter des insecticides employés par nous, les humains. Un parti pris donc très écologique pour cette fable animalière, qui aidera aussi les enfants à ne plus avoir peur ni de la « bêbête qui pique » ni de l’araignée… Ajoutez à cela le trait subtil d’Emilie Vast et ses aplats de couleurs mates, le beau papier des éditions MeMo, et nous voilà comblés. Pour feuilleter l’album, c’est ici.

Dès 4 ans

Émilie Vast, Abeille et Épeire, MeMo, 2017, 32 p., 13 €

Emilie Vast, Couac

Emilie Vast, Couac

« Cette nuit-là, la cigogne perdit l’œuf qu’elle transportait. Par chance, amorti par les nuages, il traversa le ciel sans ennui et atterrit doucement dans un nid. » Mais, quand de l’œuf sortit un poussin tout gris, l’aventure ne faisait que commencer. De qui était-il bien le petit ? Du canard, du vanneau, de l’aigrette, de la poule d’eau ? Que nenni. Et notre poussin de partir se comparer tour à tout au flamant rose, à l’aigle, au pélican, au manchot, au hibou… Pas plus de succès chez l’un que chez l’autre… De son trait délicieux et de son humour tendre, Emilie Vast réinterprète ici le Vilain Petit Canard d’Andersen. Au livre correspond un spectacle pour tout-petits, dont le programme est ici.

Dès 3 ans

Emilie Vast, Couac, d’après le spectacle d’Angélique Friant, MeMo, 2015, 32 p., 13 €

Emilie Vast, Le Chant de Colombine

Emilie Vast, Le Chant de Colombine

« Colombine est une oiselle. Une oiselle amoureuse. Chaque soir, elle va au pied de l’arbre de Pierrot. Mais Pierrot ne la voit pas. Pierrot aime la lune. » Et si notre oiselle chantait ? « Do », avec le merle. « Ré », avec le moineau. « Mi », avec la mésange. Et Pierrot continue à regarder la lune… Tout change lorsque Colombine assemble les notes – la chanson, vous la connaissez ! Une jolie variation animalière, servie par le délicieux talent d’Emilie Vast.

Dès 4 ans

Emilie Vast, Le Chant de Colombine, MeMo, 2014, 40 p., 14 €

Emilie Vast, En t’attendant

Emilie Vast, En t’attendant

« En t’attendant, j’ai vu la chenille devenir papillon. » Une petite chenille verte, qui se tortille sous les pissenlits ; un papillon bleu, qui ouvre ses ailes dans un souffle de vent. La fleur deviendra fruit ; les têtards, grenouilles ; le vilain petit canard un beau cygne… Est-on sensible à ces métamorphoses en attendant le bus, ou le père Noël ? Peut-être. Mais pas seulement ! Parce que cette attente-là est très spéciale – elle dure… neuf mois ! « En t’attendant, j’ai vu mon ventre s’arrondir… Maintenant, tu es là et je vais te montrer toutes les merveilles que j’ai vues en t’attendant ». Un magnifique chant d’amour, à partager avec les frères et sœurs du bébé attendu.

Dès 3 ans

Emilie Vast, En t’attendant, MeMo, 2014, 40 p., 15 €

Emilie Vast, Korokoro

Emilie Vast, Korokoro

Même s’il a l’air de collectionner tout ce qui ressemble à des piquants, le petit hérisson de ce livre sans parole est aussi doux que malicieux ! Un trait d’une grande simplicité, une harmonie de couleurs, un beau papier : ce leporello est un enchantement !

Dès 3 ans

Emilie Vast, Korokoro, Ed Autrement, 2011, 12 pages en accordéon, 10 €