Mot-clef

Elsa Beskow

Elsa Beskow, La fête des fleurs

Elsa Beskow, La fête des fleurs

De la part de Laurence B. : « Coup de foudre d’une grand-mère pour l’histoire, les poèmes, les symboles que l’on retrouve dans les dessins un peu naïfs, aux tons pastels, une petite merveille ; par contre, le livre doit être ancien… “Je suis la fée de la Saint-Jean, dit l’éblouissante apparition. Je t’adresse les compliments de toutes les fleurs et leur invitation à te rendre à la fête qui aura lieu ici, dans le jardin. Chaque année, la nuit de Saint-Jean, les fleurs vont et viennent librement comme toi et moi.” »

Dès 5 ans

Elsa Beskow, La fête des fleurs, éditions Bonnier, 1977, et version française chez Garnier Frères, 1982, 32 p – A rechercher d’occasion.

Elsa Beskow, Olaf au pays du roi Hiver

Elsa Beskow, Olaf au pays du roi Hiver

Pour ses six ans, Olaf reçoit le plus beau des cadeaux : une paire de skis, qu’il essaie dès la première neige. Or l’appel si joyeux qu’il lance au Roi Hiver est entendu d’un charmant vieillard, l’Oncle Givre, qui invite Olaf à le suivre jusqu’au palais de neige et de glace. Une visite que le petit garçon ne sera pas près d’oublier !

Dès 5 ans

Elsa Beskow, Olaf au pays du roi Hiver, diffusion Garnier Frères, 1979, 26 p. – À rechercher. Réédition La Perle de Rosée, 23 € (avec une autre couverture).

 

Hans Christian Andersen, La Petite Poucette

Hans Christian Andersen, La Petite Poucette

Aller demander à une vieille sorcière le moyen d’avoir un enfant, cela n’est pas sans risque… La Petite Poucette n’en fit pas moins le bonheur de ses parents, jusqu’à son enlèvement par un vilain crapaud. Est-elle la cousine de Nils Holgersson, ou une figure nordique de Perséphone ? Toujours est-il qu’après moult aventures, elle n’épousera ni le fils du crapaud, ni le hanneton, ni la taupe. Une hirondelle reconnaissante l’emportera vers le sud, où elle deviendra reine.
Les aquarelles de la suédoise Elsa Beskow (1874–1953) font de ce livre une douce féérie. Elle qui eut six fils, n’a‑t-elle pas eu un jour la tentation de semer ce curieux « grain d’orge qui n’est pas de la nature de celle qui croît dans les champs » ? Plus sage, elle a pris ses pinceaux. Surnommée la « Beatrix Potter scandinave », Elsa Beskow mêle une très fine observation de la nature et des enfants à un sens poussé de l’allégorie. Une de mes illustratrices préférées.

A partir de 5 ans

Hans Christian Andersen, La Petite Poucette, illustrations d’Elsa Beskow, Ed Bonniers, 1979, 32 p. A rechercher. Et a rééditer d’urgence, avis aux éditeurs !