Mot-clef

Editions Langlaude

Les frères Grimm, La Belle au bois dormant

Les frères Grimm, La Belle au bois dormant

« Il était une fois un roi et une reine qui se disaient chaque jour : ‘Ah, si seulement nous avions un enfant !’ Mais hélas, il n’en venait pas. Un jour que la reine prenait son bain, une grenouille bondit hors de l’eau et lui dit ces mots : ‘Ton désir se réalisera. Avant que l’année ne soit écoulée, tu mettras au monde une fille. » Ainsi débute le conte. Mais, pas de chance, le roi et la reine, pourtant à la tête d’un opulent royaume, n’ont que douze assiettes d’or dans leur buffet, et les fées, elles, sont treize… Imaginez la colère de celle qui ne fut pas invitée ! La suite est connue : les vœux, le fuseau, le bois dormant, le prince charmant.
Affichiste de renom, Herbert Leupin (1916–1999) pratiquait cet « art du sourire » qui nous fit aimer le cirque Knie et le chocolat Milka. Pour “La Belle au bois dormant”, il n’hésite pas à utiliser de grands à‑plats de couleurs vives et parsème ses illustrations de détails humoristiques : quelle drôle d’idée de poser une couronne sur toutes les têtes : hiboux, poissons, lézards et champignons !

Dès 5 ans

Les frères Grimm, La Belle au bois dormant, illustrations d’Herbert Leupin, Editions Langlaude, 2012, 20 p., 10,14 €
Deux autres contes de Grimm, dans la même collection, et du même illustrateur :
“Blanche-Neige et les sept nains”, Editions Langlaude, 2012, 20 p., 11 €
“Le Chat botté”,  Editions Langlaude, 2012, 20 p., 11 €

 

Chansons de France

Chansons de France

La Verdi, La Verdon, Tremp’ ton pain Marie, Compère Guilleri, Dame Tartine, Le 31 du mois d’août, Il était une barque, Cadet Rousselle, La Palisse… quelque 24 chansons et rondes de France vous attendent dans cet ouvrage. Chacun possède dans ses bibliothèques un, deux voire plusieurs livres de comptines pour fredonner les grands classiques de nos chansons d’enfance. Cet album a la particularité d’être illustré par Maurice Boutet de Monvel… un régal pour les yeux ! A travers ses dessins gracieux au style très pur, cet illustrateur réussit d’un trait de crayon à individualiser le caractère de chaque personnage. Un coup d’œil sur la scène (tragique ou burlesque) et on devine sans peine de quelle chanson il s’agit. Ce livre présente aussi l’originalité d’inclure la partition pour chant et piano de tous les titres. Les plus grands, s’ils sont musiciens, pourront s’y exercer ! Les couleurs sont douces, l’atmosphère un brin “rétro”. S’il y en a un à avoir c’est sans conteste celui-là !

Dès 4 ans

Chansons de France, illustrations de Maurice Boutet de Monvel, Editions Langlaude, 47 p., 11 €. Existe dans diverses éditions en fac-similé. Proposé par Cécile V.

Maurice Boutet de Monvel, Jeanne d’Arc

Maurice Boutet de Monvel, Jeanne d’Arc

« Ouvrez, mes chers enfants, ce livre avec dévotion en souvenir de cette humble paysanne qui est la patronne de la France, qui est la sainte de la Patrie comme elle en a été la martyre. Son histoire vous dira que pour vaincre, il faut avoir la foi dans la victoire. » Le ton est donné : nous sommes en 1896 et, avec ce Jeanne d’Arc, Maurice Boutet de Monvel (1851–1913) vient de réaliser un triple chef‑d’œuvre. Chef‑d’œuvre bibliophilique avec une réalisation d’une haute technicité ; chef‑d’œuvre esthétique, avec des illustrations inspirées des tableaux de grands maîtres, tels Ucello, Puvis de Chavannes ou les préraphaélites anglais ; chef‑d’œuvre littéraire touchant à la fois la raison et l’émotion des enfants à qui il s’adresse dans un langage simple et vrai.
En 1896, Jeanne n’est pas encore sainte, elle le sera en 1920 – mais Mgr Dupanloup, évêque d’Orléans, avait prononcé, lors des fêtes de la ville de 1869, un panégyrique de Jeanne où il évoquait sa sainteté.

Dès 10 ans

Maurice Boutet de Monvel, Jeanne d’Arc, Editions Langlaude, 2011, 47 p., 12 €. Gautier-Languereau, 1973, 48 p., 18 €.

Jean de La Fontaine, Fables

Jean de La Fontaine, Fables

Quand la Vache-Qui-Rit danse avec le Corbeau et le Renard, cela nous donne un album plein de malice ! Ce choix de fables illustrées par Benjamin Rabier permet une double initiation : littéraire, avec une sélection qui va des fables les plus célèbres à des fables moins souvent mises en valeur, comme Le Rat et l’Éléphant, le Cerf se voyant dans l’eau, ou Le Faucon et le Chapon. Initiation artistique ensuite quand on sait toute l’influence qu’eut l’Art déco dans l’œuvre de Benjamin Rabier, lui-même précurseur de la « ligne claire » de la bande dessinée.
Cette sélection reste plus abordable que l’édition complète publiée par Taillandier (69 €), trésor familial certes, mais difficile à confier à de petites mains !

Dès 7 ans

Jean de La Fontaine, Fables, illustrées par Benjamin Rabier, Editions Langlaude, janvier 2011, 71 p., 12 €