Mot-clef

Constantin Kaïteris

Constantin Kaïteris, Sur un arbre caché

Constantin Kaïteris, Sur un arbre caché

Prenez une forêt
si possible une forêt profonde
prenez-la à deux mains
secouez-la secouez-la bien
Si vous voyez en tomber
sept frères dont un petit poucet
une maison d’ogre
une cabane en pain d’épice
deux ou trois loups un hibou
et un petit pot de beurre
alors vous saurez
que c’est bien une forêt qui conte
sur le bout de vos doigts.
Les « héros » de ces 33 poèmes sont les arbres, les vergers, les bois et les forêts, ceux qui nous invitent à la promenade, à la cueillette, au rêve.
Les images de Joanna Boillat pétillent d’esprit, d’invention et de délicatesse. Elles cachent ou dévoilent, c’est selon, une foule de petits détails : fleurs, fruits, feuilles et racines nous chuchotent à l’oreille les mille voix de la forêt !

Dès 6 ans et pour tous les poètes

  • Constantin Kaïteris, Sur un arbre caché, illustrations de Joanna Boillat, Editions Møtus, 2018, 72 p., 10,90 € — Imprimé en République Tchèque
  • Des mêmes auteurs : Un jardin sur le bout de la langue, Editions Møtus, 2014, 72 p., 10 €
Constantin Kaïteris et Joanna Boillat, Un jardin sur le bout de la langue

Constantin Kaïteris et Joanna Boillat, Un jardin sur le bout de la langue

« Par un temps légumineux
je voyageais en citrouille
car il était plus de minuit ;
J’étais fatigué,
mes lentilles vertes
me faisaient mal aux yeux.
Je me dis : salsifis, salsifis comme ça
et je m’arrêtais
au coin de la rhubarbe
dans une petite aubergine. »
N’hésitez pas à aller visiter le pays des légumes et ce « Jardin au bout de la langue » : ces poèmes, qu’ils se dégustent à la croque au sel ou bien assaisonnés, se retiendront comme par magie tant ils sont drôles et imprévisibles. A consommer sans modération avant d’inventer ses propres recettes. Une ode aux légumes, et pas seulement à ceux du Cotentin – les éditions Motus sont installées dans le hameau de Landemer près d’Urville-Naqueville !

Dès 6 ans, et pour tous

Constantin Kaïteris et Joanna Boillat, Un jardin sur le bout de la langue, Motus Editions, 2014, 72 p., 10 €