Mot-clef

Circonflexe

Milja Praagman, Le bâton de hérisson

« Oh, mais qu’est-ce qu’il y a par terre ?
Hérisson jubile.
Je vais aller voir ça de plus près !
Souris ! Merle ! Taupe !
Hérisson brandit son bâton. Regardez ! »
Qu’est-ce que ce stupide bout de bois avec lequel prétend jouer Hérisson ? Surtout quand on joue avec son téléphone portable ! Hérisson a bien du mal à convaincre ses amis… jusqu’à ce qu’une averse transforme ledit bâton en un mât de tente. Une tente sous laquelle chacun va s’abriter
Ce conte sensibilise discrètement à l’addiction aux écrans et à l’importance des relations humaines « hors connexion ». Cet album existe aussi en version « gros caractères » pour les lecteurs malvoyants ou ayant des difficultés de lecture.

Dès 5 ans

Milja Praagman, Le bâton de hérisson, Circonflexe, 2019, 26 p., 13 € — Traduit du néerlandais. Imprimé en Pologne.

Les contes d’Andersen illustrés par les plus grands artistes

Les contes d’Andersen illustrés par les plus grands artistes

Et quels artistes ! Le célèbre conte de la « Reine des neiges », par exemple, est ici illustré par Renoir, Goya, Rembrandt, Hoppner et bien d’autres. « La Bergère et le Ramoneur », par Helen Stratton, Alfred Bayes et, plus proche de nous, Français, par Gustave Caillebotte. En effet, les grands moments de chaque conte sont éclairés soit par les peintures ou les dessins de grands artistes soit par des illustrateurs moins connus aujourd’hui, mais de grand talent. Douze contes, douze chefs‑d’œuvre intemporels, des correspondances inédites avec notre patrimoine artistique. Pour la veillée de Noël, pourquoi ne pas relire « La Petite Fille aux allumettes » ?

Dès 5 ans et pour toute la famille

Les contes d’Andersen illustrés par les plus grands artistes, Circonflexe, 2018, 192 p., 39 € — Imprimé en Slovénie

Mélanie Mettra, Les métiers de l’artisanat en images

Mélanie Mettra, Les métiers de l’artisanat en images

Qu’est-ce qu’un céphalomètre ? un trusquin ? une taloche à jointer ? du gesso ? une clé à cliquet ? Qui donc se sert de ces outils ? L’opticien, le chapelier, le luthier, le couvreur ou le tapissier ? En tout cas, l’un des artisans présentés dans cet album. Que ce soit dans le secteur de l’alimentation, des services, du patrimoine ou de la construction, les artisans travaillent de leurs mains autant que de leur tête, transmettant aux plus jeunes un savoir-faire appris de leurs aînés. Au-delà de la présentation de leurs outils de prédilection, l’auteur propose ici une petite encyclopédie des métiers manuels. Une belle entrée en matière pour répondre à ceux qui cherchent un vrai métier ou qui ont simplement plaisir à voir travailler des passionnés.

Dès 7 ans

Mélanie Mettra, Les métiers de l’artisanat en images, illustrations de Mélie Lychee, Circonflexe, 2017, 64 p., 14 €

Diana Hutts Aston, L’histoire d’une coccinelle et autres coléoptères

Diana Hutts Aston, L’histoire d’une coccinelle et autres coléoptères

« Les fossiles montrent que les coléoptères vivaient déjà sur la Terre avant les dinosaures, il y a environ 300 millions d’années. » Ce qui laisserait à penser que les dinosaures auraient pu voir s’envoler des coccinelles ? Allez savoir… Qu’ils soient microscopiques, tel le coléoptère aux ailes plumeuses, ou immense, avec ses 18 cm hors antennes, tel le bien nommé titan, qu’ils soient utiles, comme la coccinelle, ou nuisibles, comme le charançon, les coléoptères ont une vie surprenante, à découvrir dans cet album. A découvrir aussi au fond du jardin, sur les chemins, bref, tout près de chez soi. Pour feuilleter les premières pages, c’est ici.

Dès 6 ans

Diana Hutts Aston, L’Histoire d’une coccinelle et autres coléoptères, illustrations de Sylvia Long, Circonflexe, 2017, 40 p., 13,50 € — Traduit de l’anglais.

Mary Lyn Ray et Christopher Silas Neal, Bonne nuit

Mary Lyn Ray et Christopher Silas Neal, Bonne nuit

« Quelque part une abeille » — quel étrange début pour un album destiné aux tout-petits. Que fait-elle, cette abeille ? La page tournée, Mary Lyn Ray nous confie qu’elle  « se prépare à dormir dans une rose, car c’est bientôt la fin du jour ». Page après page, nous assistons aux menus préparatifs qui conduisent chacun, de la renarde à l’ours, à aller dormir. Les illustrations, dans des tonalités de bleus, de gris et de ce rouge un peu éteint des maisons suédoises, sont tout aussi poétiques que le texte. Le soir est paisible, la nuit apportera de doux rêves. « Quelque part, un enfant baille doucement. »

Dès 3 ans

Mary Lyn Ray et Christopher Silas Neal, Bonne nuit, Circonflexe, 2016, 40 p., 13,50 €

Kate McLelland, Petit merle, petit merle, que sais-tu donc faire ?

Kate McLelland, Petit merle, petit merle, que sais-tu donc faire ?

« Tchouk le merle sortit de son nid. Il étendit ses ailes, gonfla ses plumes et se mit en route pour découvrir ce que font les merles ». Saura-t-il tenir debout et pêcher dans la rivière, comme le héron ? Rester éveillé toute la nuit et chercher des souris, comme la chouette ? Picorer des graines, comme le pigeon ? Au terme d’un long voyage initiatique – raconté au passé simple, eh oui ! – notre petit merle aura enfin découvert ce pourquoi sont faits tous les merles. Je vous laisse deviner ! Une fable bienvenue et joliment illustrée sur la quête de l’identité.

Dès 4 ans

Kate McLelland, Petit merle, petit merle, que sais-tu donc faire ?, Circonflexe, 2016, 32 p., 13 €

Charles Perrault, Le Petit Poucet, illustré par Emmanuel Fornage

Charles Perrault, Le Petit Poucet, illustré par Emmanuel Fornage

Le Petit Poucet et ses frères « heurtèrent à la porte, et une bonne femme vint leur ouvrir. Elle leur demanda ce qu’ils voulaient. Le petit Poucet lui dit qu’ils étaient de pauvres enfants qui s’étaient perdus dans la forêt, et qui demandaient à coucher par charité. Cette femme, les voyant tous si jolis, se mit à pleurer, et leur dit :
” Hélas ! mes pauvres enfants, où êtes-vous venus ? Savez-vous bien que c’est ici la maison d’un Ogre qui mange les petits enfants ?
— Hélas ! madame, lui répondit le petit Poucet, qui tremblait de toute sa force, aussi bien que ses frères, que ferons-nous ? Il est bien sûr que les loups de la forêt ne manqueront pas de nous manger cette nuit si vous ne voulez pas nous retirer chez vous, et cela étant, nous aimons mieux que ce soit Monsieur qui nous mange ; peut-être qu’il aura pitié de nous si vous voulez bien l’en prier. » Comme cela est élégamment demandé…
Les découpages d’Emmanuel Fornage, inspiré des techniques ancestrales des découpeurs du Pays d’En Haut, conviennent parfaitement au conte. Décidemment, le Petit Poucet inspire les créateurs de papiers découpés, puisque octobre 2015 avait aussi vu paraître chez Hélium Le très grand Petit Poucet, avec des décors et des découpes de Clémentine Sourdais.

Dès 5 ans

Charles Perrault, Le Petit Poucet, illustré par Emmanuel Fornage, Circonflexe, 2015, 64 p., 22 €

Pilar Martìnez et Marco Somà, La Petite Poule rousse

Pilar Martìnez et Marco Somà, La Petite Poule rousse

« Il était une fois une petite poule rousse qui vivait à la ferme avec ses poussins. Elle partageait son toit avec un chien paresseux, un chat somnolent et un canard bruyant. » Lesquels, bien au fait de la légende, attendront que le pain soit cuit pour se manifester. Ils n’auront ni semé, ni labouré, ni récolté, encore moins porté le sac de grains au moulin… Les illustrations en sépia de l’Italien Marco Somà sont pleines de fantaisie : animaux habillés, machines farfelues, équilibres instables… Un grand bravo aux trois poussins qui aident leur valeureuse mère Poule sans rechigner !

Dès 4 ans

Pilar Martìnez et Marco Somà, La Petite Poule rousse, Circonflexe, 36 p., 13€

Nancy Guilbert et Coralie Saudo, Petit-Arbre veut grandir

Nancy Guilbert et Coralie Saudo, Petit-Arbre veut grandir

« A l’abri de Grand-Chêne, Petit-Arbre est né. Il grandit et découvre la vie. » Mais il se sent bien petit… Comment devenir vraiment un « grand » ? Voilà deux délicieux oiseaux bleus qui cherchent où nicher. Petit-Arbre secoue gentiment ses branches : venez, venez, petits oiseaux ! Les saisons passent, et page après page, le Petit-Arbre accueille de nouveaux amis. Et si c’était là le secret ? Un album charmant sur le passage des saisons autant que sur l’apprentissage de l’amitié.

Dès 4 ans

Nancy Guilbert et Coralie Saudo, Petit-Arbre veut grandir, Circonflexe, 2015, 32 p., 13 €

George Ella Lyon et August Hall, Les secrets de la forêt

George Ella Lyon et August Hall, Les secrets de la forêt

« La Forêt connaît les secrets de l’hiver, les branches verglacées, les cascades gelées […] La Forêt connaît les secrets de l’attente, de la patience. » Elle connaît aussi les secrets des animaux, petits et grands, des arbres et des plantes… Une promenade inspirée au fil des saisons, en compagnie d’un gros toutou et d’un enfant, pour s’émerveiller de la beauté du monde. Une promenade écologique, enracinée et panthéiste à la fois, servie par des illustrations d’une étonnante vivacité. Une belle invitation à suivre « ce chemin qui se faufile à travers les bois ».

Dès 4 ans

George Ella Lyon et August Hall, Les secrets de la forêt, Circonflexe, 2015, 32 p., 13 € — Traduit de l’anglais.

Suzanne Barton, La Chorale de l’aube

Suzanne Barton, La Chorale de l’aube

« Endormi sur une branche, Piou-Piou fut réveillé par un chant mélodieux. » Celui de la chouette ? Non. Celui de la souris ? Pas plus. Celui de la grenouille ? Encore moins ! Au sommet de l’arbre, c’est la chorale de l’aube qui s’égosille à qui mieux mieux. Le lendemain matin, quand Piou-Piou se croit prêt pour l’audition, rien à faire, il baille, baille de tout son petit bec… Et pour cause, il a chanté toute la nuit ! Des dessins très colorés et joyeux, avec une chouette sensationnelle, au plastron fleurdelisé !

Avant 3 ans

Suzanne Barton, La Chorale de l’aube, Circonflexe, 2014, 32 p., 13 € — En anglais, The Dawn Chorus est paru chez Bloomsbury.
Le site de l’auteur : ici !

Jane Godwin et Anna Walker, Au fil des jours

Jane Godwin et Anna Walker, Au fil des jours

Lundi matin. La cuisine ressemble à un champ de bataille ! Papa est déjà accroché à son portable ; Maman, le bébé sur le bras, délaie un chocolat tout en écoutant l’aîné supplier : « Maman, tu dois signer là ! ». Quant au grand frère, il est encore en pyjama… Cela ne vous rappelle rien ? Et la semaine ne fait que commencer, qui va se dérouler sur un rythme trépidant. Mardi, piscine ; mercredi, centre aéré ; jeudi, répétition d’orchestre ; vendredi, supermarché ; et samedi, entraînement de basket. Alors, le dimanche… « Today, we have no plans », le titre anglais de l’album parle de lui-même : le dimanche, on, prend enfin le temps de jouer, de rêver, de profiter du jardin… Le temps de ne rien faire, juste avant… le lundi ! Le duo australien Jane Godwin — Anna Walker saisit avec humour ces petits riens de la vie quotidienne des familles sans histoires. Et vous, le dimanche, que faites-vous ?

Dès 4 ans

Jane Godwin et Anna Walker, Au fil des jours, Circonflexe, 2014, 32 p., 14,95 €
Le site de l’illustratrice Anna Walker : c’est ici, en anglais