Mot-clef

Béatrice Fontanel

Béatrice Fontanel, La Dame à la licorne

Béatrice Fontanel, La Dame à la licorne

« Autour de l’étrange assemblée, les bêtes sauvages s’approchaient, charmées par le doux babil des fées : des cerfs aux bois veloutés, des biches charmantes, des chouettes hulottes, une colombe couleur de lys et une grande licorne, blanche comme neige, aux yeux myosotis et aux naseaux si doux que pétales de rose. Tous voulaient écouter le parlement des fées. » Car les habitants de la forêt étaient en grand danger : les chasseurs et leurs chiens approchaient à grand fracas… Dans quel jardin secret la belle licorne trouvera-t-elle refuge ?
Ce récit palpitant s’inspire des tapisseries médiévales les plus célèbres sur le thème de la Dame à la licorne — celles du musée de Cluny à Paris et celles du Cloisters muséum de New-York. Les superbes illustrations de Vanessa Hié, à base de papiers découpés, nous entraînent dans ce monde enchanté, où fées, princesses et licornes délivrent les princes charmants.

Dès 8 ans

Béatrice Fontanel, La Dame à la licorne, illustrations de Vanessa Hié, Seuil Jeunesse, 2020, 48 p., 16,50 € — Imprimé en Italie

Béatrice Fontanel, Au bout du monde et sans tomber

« Un jour, je serai championne. Je veux dire… championne cycliste. » Un beau rêve, car, explique Suzanne, Papa « a enlevé les petites roues la semaine dernière. Je tombe souvent, forcément ». C’est dur dans les montées, et encore plus quand il faut freiner dans les descentes. Suzanne en a les genoux couronnés « en stratifié ». Mais un jour, oui, un jour, rêve Suzanne, « j’irai chez les Kalmouks, puis les Kazakhs », « j’irai jusqu’au Kamtchatka… au bord de la mer d’Okhotsk, et là, je m’arrêterai, tout essoufflée, sûrement. Mais qu’est-ce que je serai contente ! » Comme elle a raison, la petite Suzanne ! Ce sont bien les rêves qui nous font avancer, et les noms de ces pays aux noms aussi magiques qu’imprononçables ?

Dès 5 ans

Béatrice Fontanel, Au bout du monde et sans tomber, illustrations de Pauline Kalioujny, Mango Jeunesse, 2020, 56 p., 13,50 € — Imprimé en Pologne

Béatrice Fontanel, Rouge

Béatrice Fontanel, Rouge

« Rouge flamboyant du soleil couchant, rouge des braises ou du volcan, des fraises ou du sang, mais aussi celui des petits poissons qui, dans leur bocal, frétillent en rond, ou encore… rouge des démons, batifolant dans la fournaise des enfers… Le rouge, couleur chaude, puissante, guerrière, transmet la vie et l’énergie. » Ce rouge, qu’il soit garance, carmin, vermillon, pourpre, cinabre ou ocre rouge, on le retrouve donc dans des œuvres d’art de toutes les époques. Béatrice Fontanel en explique la fabrication et la symbolique. Elle n’hésite pas à juxtaposer des œuvres médiévales et contemporaines. Et, ce qui est assez rare, cela fonctionne bien !

Dès 6 ans

Béatrice Fontanel, Rouge, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €
Du même auteur, dans la même collection, même format :
Béatrice Fontanel, Jaune, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €
Béatrice Fontanel, Vert, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €
Béatrice Fontanel, Bleu, Ed Palette, 2016, 32 p., 12,50 €

Béatrice Fontanel, Merveilleux Moyen Age

Béatrice Fontanel, Merveilleux Moyen Age

Au Moyen Âge, les manuscrits enluminés étaient réalisés à la main, durant des mois ou des années. Par des artistes le plus souvent anonymes, inventifs, poètes, parfois malicieux, dans le silence du scriptorium. Leurs techniques étaient si subtiles que leurs miniatures peuvent, aujourd’hui, être agrandies plus de vingt fois sans rien perdre de leur qualité. Histoire de la Bible, botanique, anatomie, astronomie, légendaire merveilleux, chronique des rois : ce très bel album présente un florilège des plus belles images des livres du Moyen Âge.

Dès 8 ans pour les images, à partir de 12 ans pour le texte

Béatrice Fontanel, Merveilleux Moyen Age, Palette, 2010, 88 p., 24,50 €