Mot-clef

Annie Collognat

Annie Collognat, Vingt métamorphoses d’Ovide

Annie Collognat, Vingt métamorphoses d’Ovide

« Un jour que Narcisse s’est égaré dans les bois, il se met à crier :
— Y a‑t-il quelqu’un près de moi ?
Echo répond :
-Moi !
Stupéfait, Narcisse regarde autour de lui et crie d’une voix forte :
‑Viens !
Echo répète :
Viens ! »
Ce qu’ignorait Narcisse, c’est que Junon avait puni la nymphe Echo « à n’être plus que l’écho des voix qu’elle entendait ». Et ce qu’ignorait Echo, c’est que le jeune Narcisse « était si orgueilleux qu’il repoussait avec mépris tous ceux qui cherchaient à devenir ses amis ». L’histoire ne pouvait donc que mal se terminer, comme nous le raconte Ovide. Un Ovide qui n’a pas son pareil pour faire revivre les mythes et les légendes antiques, de Phaéton à Lycaon, d’Arachné à Daphné, de Philémon et Baucis à Orphée et Eurydice. Quelques œuvres d’art bien choisies illustrent la continuité de cet héritage antique, de Rubens à Odilon Redon.

Dès 12 ans

Annie Collognat, Vingt métamorphoses d’Ovide, Le Livre de poche Jeunesse, 2014, 192 p., 3,95 €

Esope et Annie Collognat, Fables

Esope et Annie Collognat, Fables

Lion, âne, renard, cigales, cerf, chatte, belette, coq, crabe, fourmi, héron, singe, serin… Si nous connaissons bien ceux que fit parler Jean de la Fontaine, nous ferons connaissance ici avec leurs lointains aïeux, ceux qui furent croqués il y a plus de 2500 ans dans de brèves histoires fabuleuses. Par qui ? Par un fabuliste que les Grecs nommèrent Esope, et à qui ils prêtèrent au fil des siècles pas moins de 600 fables. « Courtes et drôles, [elles] n’ont pas pris une ride : aujourd’hui encore elles nous amusent et nous font réfléchir », comme le note Annie Collognat, à qui nous devons cette traduction de 60 fables, à la fois fidèle, légère et pleine d’humour.

Dès 8 ans

Esope, Fables, choix et traduction d’Annie Collognat, Le Livre de poche jeunesse, 2008, 158 p., 4,90 €

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie

Enfin un dictionnaire de mythologie gréco-romaine original et captivant ! Moïra, la Destinée, « qui garde en mémoire toute l’histoire du monde », livre ses « entretiens » imaginaires avec trente grandes figures de la mythologie. Des dialogues vivants et dynamiques permettent à chaque divinité de se présenter : les Anciens, les terribles enfants de Gaïa ; les douze Olympiens autour du « Père Zeus » ; et enfin les divinités en « service commandé », telles les Muses, Éros ou Éris. Après avoir précisé la place de chacun dans une généalogie passablement complexe, Moïra interroge la divinité sur ses principaux hauts faits, mais aussi sur ses relations avec les autres dieux : amours, galanteries, jalousies, ruses, vengeances, défis, tractations… Aurait-il suffi aux poètes d’amplifier nos qualités et nos travers de mortels ?
Sur le fond, rien que du très sérieux. Normalienne, agrégée de Lettres classiques, Annie Collognat a puisé aux meilleures sources : Homère, Eschyle, Hésiode, Diodore de Sicile… Avec une pincée de Lucien de Samosate, lequel se demande pourquoi « ces fichus philosophes prétendent que seuls les dieux sont heureux » alors qu’ils ont « tant de milliers d’occupations ».
Chaque « entretien » est précédé d’un portrait en couleur de la divinité : statue, mosaïque, fresque ou tableau. Il est suivi d’un court extrait d’une œuvre antique, d’abord en grec (essayez-vous donc à déchiffrer !), puis traduit avec élégance et humour, qui renforce la pertinence du récit recomposé par Annie Collognat. Une façon intelligente de faire entendre aux adolescents que les mythes sont bien plus que des objets archéologiques et qu’ils perpétuent la plus longue mémoire des peuples.

Dès 12 ans

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie, Le Livre de poche Jeunesse, 256 p., 5,90 €

Annie Collognat, 25 Métamorphoses d’Ovide

Annie Collognat, 25 Métamorphoses d’Ovide

Quelques vers latins pour commencer chaque chapitre, un papier tristounet, une mise en page austère, pas une image… et pourtant, la magie opère ! « Persée prend ses sandales ailées, les attache à ses pieds et suspend à sa ceinture son épée recourbée. Dans une besace qu’il porte à l’épaule, il a soigneusement rangé son précieux trophée : la tête de Méduse. » Non, pas une tête de méduse gluante, la tête de Méduse, cette gorgone aux cheveux de serpents. Horreur, aventure, batailles, surprises, humour… et métamorphoses.
Dernière précision : les vers latins sont traduits, pas besoin de dictionnaire dans votre besace, enfilez plutôt vos sandales pour suivre Persée.

Dès 12 ans, pour bons lecteurs

Annie Collognat, 25 Métamorphoses d’Ovide, Le Livre de poche, 2009, 4,50 € — Il existe d’autres sélections pour la jeunesse, toutes en poche.