Thème

Séries

Bertrand Puard, Clepsydre sur Saône

Comment et pourquoi Alicia et Ewan, jeunes aventuriers d’un futur orwellien, parcourent-ils le temps et l’espace, de la Gaule romaine à la Judée, de la Grèce de Pythagore au Yucatan ? Leur mission ? « Remettre le temps en ordre ». Tout a commencé en Normandie – voir Clepsydre sur Seine. Maintenant, Ewan doit solliciter Chronos, le dieu du temps, mais surtout sa jugeotte et son énergie, pour éviter le pire : la main mise sur le monde de Mickey Vermogen, ex majordome de la famille d’Alicia devenu président des Etats-Unis. A chacune de ses étapes (sauf chez les dinosaures du Yucatan !), il trouvera pour l’aider une mystérieuse communauté, celle de la Clepsydre, cet instrument à eau qui permet de compter le temps. Un temps distordu, hallucinant, où les heures valent des minutes, ou inversement… « Heureusement, les Compagnons de la Clepsydre, gardiens millénaires des cristaux du temps, veillent. » Et conservent l’espoir que la mission d’Alicia et d’Ewan réussira.

Dès 12 ans

Bertrand Puard, Clepsydre sur Saône, Editions du Rocher, 2020, 260 p., 12,90 € — Imprimé en France

Sophie de Mullenheim, A l’heure de l’Exposition universelle

« Demain, je serai en haut de la tour Eiffel, Mesdames, fanfaronne Hippolyte. Et si tout se passe bien, à la fin du chantier, Monsieur Eiffel m’embauchera dans ses ateliers. C’est ça, oui. Dans ses ateliers ! » Mais Hippolyte, le forgeron, n’a pas lu à haute voix à sa femme la dernière phrase de l’annonce d’embauche : « Sujets au vertige s’abstenir. » Au pied de la tour, un autre ingénieur s’affaire, Jules de Bozancourt, qui veut réaliser un spectacle « électrique » d’eaux et de lumière. Saura-t-il passionner le jeune anarchiste Georges, qui, lui, rêve avec sa sœur Henriette, de « tout faire sauter » ? Pendant ce temps, à Epernay, le jeune Pierre, 15 ans, a décidé de se joindre au convoi qui transporte un immense « foudre » aux armes de la maison de champagne Mercier. Son rêve ? Voir Paris et la tour, bien sûr ! Sophie de Mullenheim nous fait revivre cette incroyable effervescence qui, en 1889, agite tout Paris, des ouvriers aux cousettes, des ingénieurs aux journalistes. Comme dans les précédents romans de la série, le désormais célèbre Gipsy Book redonne du courage à qui peut en manquer. Ce livre de sagesse écrit par Nanosh Balatta, un vieux gitan, change encore une fois la vie de ceux qui le lisent. Parce que la première leçon de ce grand-père à son petit-fils nous concerne tous : « Le courage, c’est de surmonter ses peurs. »

Dès 12 ans

Sophie de Mullenheim, A l’heure de l’Exposition universelle, coll. « Gipsy Book », Mame, 2019, 368 p., 14,90 € — Imprimé en Italie
Du même auteur, dans la même collection :
Quand la terre tremble, Gipsy Book, tome 1, Mame, 2016, 280 p., 13,90 €
Le brasier de Berlin, Gipsy Book, tome 2, Mame, 2017, 365 p., 14,90 €
Malgré nous
, Gipsy Book, tome 3, Mame, 2018, 350 p., 14,90 €

Jean-Philippe Arrou-Vignod, L’élève qui n’existait pas

« J’avais une soif de tous les diables. Je suis entré sans allumer avant de boire longuement au robinet. Quand j’ai relevé la tête, il y avait un garçon en face de moi qui me regardait comme s’il avait vu un fantôme.
J’ai failli m’éborgner contre le porte-savon.
— Qu’est-ce que tu fais là ? Tu m’as fichu une sacrée trouille ! »
Il va falloir bien de l’astuce à Rémi, à Mathilde et au génial P.P. Cul-Vert pour découvrir qui est ce mystérieux garçon qui rôde la nuit dans les couloirs de l’internat. Et de tact et de gentillesse pour venir à son aide – mais je ne vous en dis pas plus, sans quoi je risque, comme ces collégiens, d’être collée, voire privée de vacances de Noël !
Un nouvel épisode d’Enquête au collège, pour fêter les trente ans de la série, Trente ans ? Vraiment ? Ce petit côté vintage permet à Jean-Philippe Arrou-Vignod d’ignorer superbement SMS et réseaux sociaux, pour notre plus grand bonheur.

Dès 9 ans

Jean-Philippe Arrou-Vignod, L’élève qui n’existait pas, Enquête au collège, illustrations de Serge Bloch, Gallimard Jeunesse, 2019, 192 p., 13 € — Imprimé en Italie.

Jeanne Boyer, Albert guérit les gros bobos

« Albert joue au docteur dans sa chambre. Son petit frère Hector entre en criant : — Regarde mon gros bobo ! » En fait de trousse d’urgence, Albert prend ses feutres, et hop ! Voilà un « vrai gros bobo », puis une cicatrice… et le jeu devient un jeu de pirates. « Tu lis, tu ris, mission accomplie ! », tel est le leitmotiv de cette collection sans prétention, joliment illustrée. Ces « histoires très courtes pour le CP » seront une passerelle bienvenue entre le livre (ou les fiches) de lecture et les livres « de grands ».

Dès 5 ans

Jeanne Boyer, Albert guérit les gros bobos, illustrations de Marion Piffaretti, Rageot, 2019, 32 p., 4,90 € — Imprimé en France
Dans la même collection : Albert adore les dinosaures, Albert efface les punitions.

Paul Beaupère, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur, Attachez vos ceintures (tome 8)

Comment Charlotte, Alex et Brune Saint-Arthur se sont-ils retrouvés à dévaler les ruelles du Mont-Saint-Michel accrochés au fauteuil de leur amie Caroline ? Comme d’habitude, et pour notre plus grande joie, à la suite d’événements aussi improbables et imprudents qu’incontrôlés. Le roman commence par un drôle de pari : il s’agit pour les cinq enfants d’organiser le même jour les anniversaires « surprises » de papa ET de maman avec l’aide de Grand-Père et de Grand-Mère, sans oublier les facéties pyrotechniques de Papy. Le séjour au Mont-Saint-Michel étant LE cadeau offert à toute la famille, les défis vont se succéder : char à voile, crêpes, visites de l’abbaye — cachot et loup compris ! Sous l’œil bienveillant d’oncle Arthur, carme en « robe marron au vent, cheveux rasés de près », qui veille au respect des horaires de messe. Deux conseils : ne demandez jamais si le Mont-Saint-Michel est… breton ou normand. Et ne préparez jamais de bouchées tarama Ketchup !

Dès 9 ans

Paul Beaupère, Les folles aventures de la famille Saint-Arthur, Attachez vos ceintures, illustrations d’Ariane Delrieu, Mame, 2019, 160 p., 10 € — Imprimé en Italie

Benji Davies, L’Enfant et Grand-Mère

« Grand-Mère habitait loin. Elle vivait sur un petit rocher battu par les vents, où les brins d’herbe poussaient couchés.
Personne ne venait jamais la voir, à part quelques oiseaux déposés là par la brise et les bourrasques. »
Alors, quand Noé débarque chez Grand-Mère pour les vacances…  Une nouvelle aventure de ce charmant garçonnet.

Dès 4 ans

Benji Davies, L’Enfant et Grand-Mère, Milan, 2019, 32 p., 11,90 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine.

Alicia Quillardet, Une vie de dauphin

« Regard malicieux, sourire farceur, front bombé et bec allongé… Ce sont les dauphins, bien sûr ! » Alicia Quillardet joue avec de superbes teintes de bleu, ponctuées d’orange, pour nous offrir une belle balade sur l’eau et sous l’eau, en compagnie d’adorables dauphins. Les enfants apprendront que les dauphins raffolent de maquereaux et d’anchois, qu’ils ont « un langage bien à eux » et que le bébé dauphin peut être surveillé par une « marraine » quand sa maman part chasser. Un bien joli album dans cette série animalière !

Dès 3 ans

Alicia Quillardet, Une vie de dauphin, Edition du Ricochet, 2019, 28 p., 12 €

Benji Davies, L’Enfant et la Baleine

« Noé vivait au bord de la mer avec son papa et leurs six chats. » Un papa qui passait sa journée à la pêche – c’était son métier. Et Noé, pendant ce temps-là, explorait la plage. Or, un beau jour, il fit la rencontre d’une petite baleine échouée. Quelle amie idéale ! Mais est-ce vraiment faire le bonheur d’une baleine que de l’inviter dans sa maison ? Un album tout en finesse, qui parle de solitude, d’amitié et d’affection.

Dès 3 ans

Benji Davies, L’Enfant et la Baleine, Milan – 2013, 32 p., 11,90 € ou Tout carton, 2018, 24 p., 9,90 €- Traduit de l’anglais.

Claire Bertholet, Disparition mystérieuse au refuge !

« Oh là là, les enfants, il est presque midi, il faut rentrer. Luigi m’a dit que son plat n’attendait pas. Puis il se met à nous compter.
— Il en manque un !
[…] Samuel recompte son troupeau. Même constat. C’est Paul qui manque à l’appel. »
Panique à bord ! Ce « troupeau », ce sont les enfants d’un centre aéré venus passer quelques jours au refuge des Campanules. Clara, la fille de la gardienne, se lance alors à la recherche de Paul, accompagnée de son meilleur ami Walter et de son loup Kanala. Les heures passent, le danger croît, chaque indice compte ! Une intrigue « policière » entre 1000 et 2500 m d’altitude qui donnera sans doute aux plus téméraires l’envie d’aller dormir dans un refuge – avec ou sans « brave » loup dans les environs. Claire Bertholet habite en Chartreuse, et elle a bien de la chance de pouvoir s’inspirer de ses belles montagnes – un amour qu’elle fait partager aux plus jeunes.

Dès 7 ans

Claire Bertholet, Disparition mystérieuse au refuge !, illustrations de Maud Riemann, Bayard Jeunesse, coll. « Enquêtes à la montagne », 2019, 64 p., 6,50 € — Imprimé en France

Karina Yan Glaser, Les Vanderbeeker, On reste ici ! (tome 1)

Harlem, 141e Rue, vendredi 20 décembre. Les Vanderbeeker — soit les parents, 5 enfants, un chien, un chat et un lapin nain — devraient préparer Noël dans la joie et l’insouciance. Devraient. Devraient. Si leur propriétaire, M Beiderman, ne leur avait donné leur congé pour la fin du mois. Ce même M Beiderman qui habite au 3e étage et que personne ne voit jamais. Branle-bas de combat ! Quand les parents font les cartons, les enfants, eux, font des plans. Les jumelles Isa et Jessie, Oliver, Jacinthe et Laney la petite dernière, vont tout tenter, absolument tout, pour rester dans cette maison qu’ils aiment tant, au cœur d’un quartier où tout le monde se connaît. Karina Yan Glaser multiplie les gags, invente les situations les plus bancales, et y ajoute tant de bonne humeur et de gentillesse que le vieux M Beiderman… Ne comptez pas sur moi pour vous donner la clé de l’énigme mais sachez que le roman n’est pas sans développer les mêmes valeurs que le conte du « Géant égoïste » d’Oscar Wilde. Car l’optimisme veut que les « méchants » ne le soient pas par hasard et qu’il reste toujours possible de modifier le cours des choses.

Dès 9 ans

Karina Yan Glaser, Les Vanderbeeker, On reste ici ! (tome 1), Casterman, 2018, 300 p., 12,90 € — Traduit de l’anglais (américain). Imprimé en Espagne

Natacha Godeau, Cavalière du roi, 1 – Ninon la rebelle

« Bientôt Ninon passa une autre grille, s’enfonça plus profond sous le couvert des arbres… lorsque sa monture se cabra de surprise.
— Du calme ! intima Ninon en tirant sur les rênes.[…]
Bourbon s’apaisa rapidement et s’immobilisa devant ce qui l’avait effrayé : un garçon étendu en travers du sentier, un beau cheval noir à ses côtés. »
Voici donc le tableau : dans quelques instants, Ninon de Nancy, fille du Grand Ecuyer de Versailles, va venir au secours de Louis-Ferdinand de France, le Dauphin, fils de Louis XV. Où la mèneront les secrètes leçons d’équitation qu’elle va prodiguer au jeune garçon ? Telle est la trame de ce petit roman historique, qui ravira les cavalières et tous ceux que fascine la vie à Versailles. Quel plaisir en effet de galoper sous les frondaisons des bosquets ! Que les 160 pages annoncées ne fassent pas peur aux lecteurs débutants : avec ses caractères et ses interlignages généreux, ses dessins vifs et colorés, ce roman, le premier d’une série, se lira tambour battant.

Dès 9 ans

Natacha Godeau, Cavalière du roi — tome 1 – Ninon la rebelle, illustrations de Sandra Violeau, Rageot, 2019, 160 p., 6,90 € — Imprimé en France

Alex Bell, Le Club de l’Ours Polaire, Le Mont des Sorcières (t 2)

Lors de sa première expédition dans les Mondes Gelés, Stella Floccus Pearl, 12 ans, a appris qu’elle était une princesse des glaces. Quand elle coiffe son diadème, celui-ci, en échange des dons magiques qu’il lui procure, gèle son cœur – à elle, donc, de ne l’utiliser qu’en dernier recours et avec parcimonie. Mais que lui veut la marionnette de la sorcière, qui bouge toute seule ? Ajoutez à cela qu’une nouvelle expédition en dirigeable se prépare, lors de laquelle les quatre amis, Stella, Ethan, Dragigus et Shay, vont rencontrer Gideon, venu du Club du Chat de Jungle. Pour pimenter le tout, lancez dans l’aventure des lapins vénéneux, des requins volants, des fées et des cactus sauteurs ! Sans oublier le but de l’expédition : aller chercher Félix sur le terrible Mont des Sorcières… brrr… La désormais célèbre bande de copains aura fort à faire !

Dès 9 ans

Alex Bell, Le Club de l’Ours Polaire, Le Mont des Sorcières (t 2), illustrations de Tomislav Tomic, Gallimard Jeunesse, 2019, 272 p., 16,50 €- Traduit de l’anglais. Imprimé en Italie.
Du même auteur : Alex Bell, Le Club de l’Ours Polaire, Stella et les mondes gelés (t 1)