Thème

De 5 à 6 ans

Françoise Laurent, Les p’tits volcans

Le volcan « crache une lave bouillante, faite de roches fondues… » Des roches fondues ? « Les rochers peuvent fondre ? Comme le chocolat ? Eh oui, petit gourmand ! » Quant à la Terre, elle « ressemble à un fruit… » Mais « son noyau est une boule brûlante ! Sa chair… un manteau très chaud ! Et son écorce ? Un puzzle dont les morceaux se déplacent lentement ». Autant de comparaisons tirées de la vie quotidienne qui permettent d’initier les jeunes enfants à la géologie, et notamment, ici, à la vulcanologie, la science des volcans – vivants ou éteints. Chiara Dattola a donné des visages flamboyants ou dormants, colorés ou sombres à ces volcans qui chatouillent l’écorce terrestre. Quel feu d’artifice !

Dès 4 ans

Françoise Laurent, Les p’tits volcans, illustrations de Chiara Dattola, Editions du Ricochet, coll. « Eveil nature », 2020, 32 p., 9,50 € (réédition de 2017). Imprimé en Espagne.

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours

« Comme chaque printemps, Petite Ourse se rend chez son Pépé Ours. […] ce que Petite Ourse préfère, c’est la chasse au miel : le premier rendez-vous du printemps ! » Quand, tout excitée, elle arrive chez Pépé Ours, son grand-père ronfle à qui mieux mieux dans son fauteuil. « Cette année, c’est Petite Ourse qui court devant. – Pépé ! Il faut qu’on trouve la plus grosse ruche de la forêt, encore plus grosse que la dernière fois ! » Certes, mais rien ne se passe comme d’habitude : Pépé Ours a oublié son sac, il a trébuché sur le chemin, et quand il s’agit de monter à l’arbre pour y cueillir une belle ruche, badaboum… Bref, si Pépé Ours ne tient plus la forme, c’est Petite Ourse qui va se révéler une grande fille. Prenant discrètement la tête des opérations, elle parvient à décrocher le pactole. Miam ! Qu’il est bon, ce miel ! Elodie Balandras signe un album tout doux sur la relation des enfants avec leurs grands-parents, sur le vieillissement des uns et la responsabilisation des autres. Parce que la roue tourne et qu’il est important de conserver ses liens magnifiques au sein des familles.

Dès 4 ans

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours, Didier Jeunesse, 2020, 36 p., 13,90 € — Imprimé en France

Marie-Sabine Roger, Ma Cabanamoi

« Quand je serai haut comme ça, je me ferai une cabane, ce sera ma cabanamoi. La cabane de Noah. Je la construirai tout seul, dans ce très très gros arbre. » Grand comme trois pommes, notre bonhomme ? Bien plus que ça : Chloé Alméras a superposé pommes, clémentines, oranges, concombre et aubergine pour laisser imaginer la taille de Noah ! Tout aussi farfelu est le dialogue qui s’instaure entre Noah et le narrateur : « Mais si un loup survient, Noah ? Un loup à grandes dents qui piquent ? » Sans se démonter, notre loulou de répondre : « Je m’encabanerai dans ma cabanamoi. J’en redescendrai pas. » Bref, un digne émule du Baron perché d’Italo Calvino, notre Noah : il trouve autant de plaisir à vivre au-dessus des adultes qu’à jouer avec les mots ! Et la cabanamoi de grandir, grandir, grandir…

Dès 4 ans

Marie-Sabine Roger, Ma Cabanamoi, illustrations de Chloé Alméras, Seuil Jeunesse, 2020, 40 p., 12,50 € — Imprimé au Portugal

Jean-Baptiste Lapierre, Brennos, le sanglier de Condate

« Même s’il a encore des rayures, [Brennos] n’est plus un marcassin et il est assez grand pour se débrouiller seul. Il aime explorer la forêt pour… …se faire de nouveaux amis, reconnaître les champignons vénéneux… et surtout, échapper aux hommes qui le traquent pour le faire rôtir à la broche et le manger. Pour le débusquer, ils ont de terribles molosses qui flairent sa piste. Aouuuuh ! Les hommes, c’est ce dont Brennos a le plus peur. »
Alors, quand les Gaulois lâchent leurs chiens et le poursuivent à qui mieux mieux… Gare à celui qui quitte la profondeur des halliers et ne se méfie pas assez de leurs pièges ! À force de volonté, notre sanglier saura si bien dominer sa peur que les Gaulois le prendront comme emblème. Cette leçon de vie est illustrée avec beaucoup d’humour et de finesse par Arnaud Josselin, jeune papa de petits marcassins joueurs et curieux — à qui il convient néanmoins d’apprendre à dépasser leurs légitimes appréhensions devant le monde des grandes personnes. Le texte de JeanBaptiste Lapierre, vif et joyeux, se prête parfaitement à une lecture à haute voix. Maintenant, on en sait beaucoup plus sur l’enfance des sangliers chassés par les voisins d’Astérix !

Dès 5 ans

Jean-Baptiste Lapierre, Brennos, le sanglier de Condate, illustrations d’Arnaud Josselin, La Nouvelle Librairie Jeunesse, 2020, 32 p., 9,90 €

Beth Ferry, L’épouvantail au cœur de paille

Toujours debout, toujours vaillant, parce que « c’est sa mission », un Épouvantail solitaire veille sur son champ. Mais « soudain, quelque chose tombe à ses pieds. Étendu devant lui, un petit corbeau effrayé. Peut-être tombé du nid ? […] L’Épouvantail prend une étonnante décision. Il fait craquer son piquet, pour s’incliner au plus près, et recueillir le petit oisillon ». Débute une grande amitié, faite de moments partagés et de tristesse aussi, car les corbeaux, n’est-ce pas, sont faits pour voler. L’hiver venu, celui-ci part vers des contrées plus chaudes, laissant l’Épouvantail le cœur gelé. Les saisons tournent en rond, et quand le corbeau revient, quelle surprise ! Il fait son nid dans la poche de son ami l’Épouvantail. Alors, vite, une salopette usagée, une vieille chemise à carreaux, un chapeau déglingué et deux piquets : votre épouvantail ressemblera comme un frère à celui dessiné par les Fan Brothers, Eric et Terry Fan. Saura-t-il sourire aux oisillons ?

Dès 5 ans

Beth Ferry, L’épouvantail au cœur de paille, illustrations des Fan Brothers, Little Urban, 2020, 40 p., 13,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Belgique

Lieutenant Y, Les aventures de Bonhomme en Afrique

« Quel voyage étrange que celui de Bonhomme ! Partir 4 mois en Afrique sans sa famille pour travailler, on n’a pas idée ! […] Quel métier étonnant Bonhomme fait-il donc ? Il est militaire… Et les militaires partent quelquefois longtemps dans des pays lointains, où la France a besoin d’eux. »
Cette fois-ci, Bonhomme part dans le désert. Mais comment vit-on dans le désert ? Il faut trouver des astuces pour boire de l’eau fraîche (ou pas trop chaude), pour faire d’une boîte de ration un festin, ou pour dormir à l’abri des « malfaisants »… Ce récit tout en finesse raconte, non sans humour, la vie quotidienne des militaires en mission avec des mots simples et sans rien d’anxiogène. Soldats et officiers empruntent leurs silhouettes à un bestiaire des plus variés, ce qui crée une distanciation salutaire. Saint-Cyriens et pères de famille nombreuse, Lieutenant Y et Lieutenant Z forment un binôme dans la vie réelle : l’un écrit, l’autre dessine. Quelle riche idée d’avoir mis leurs talents en commun !

Dès 5 ans

Lieutenant Y, Les aventures de Bonhomme en Afrique, illustrations de Lieutenant Z, Pierre Téqui éditeur, 2020, 32 p., 13,50 € — Imprimé en France

Eleonora Marton, Monstres de maison

Connaissez-vous le crissgrif ? le sluuurp ? le cuisinosaure ? Ce sont quelques-uns des monstres qui se réveillent la nuit dans la maison de Lola. Ongles pointus, tentacules crochus, langue baveuse, bras extensibles… Brrr ! « Mais le matin, lorsque le soleil se lève, qu’est-ce que je vois ? » Ici un panier à linge, ailleurs une louche dans la soupière ou les bottes de grand-père… Jouant sur des ombres chinoises et des fonds sombres, Eleonora Marton a créé de terribles monstres, qu’elle démonte littéralement dans les pages suivantes, saturées de couleurs joyeuses. Heureusement, confie Lola, « il n’y a aucun monstre dans ma chambre, ni le jour ni la nuit. Ouf ! ». A lire en y mettant le ton, en alternant grosse voix et étonnement – fous rires assurés !

Dès 4 ans

Eleonora Marton, Monstres de maison, Grasset Jeunesse, 2020, 48 p., 15,50 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Espagne

Mathilde Beaudoire, Je découvre et je colorie… les costumes européens

Broderies, fines dentelles, rubans fleuris, coiffes, bonnets, tabliers et gilets… De l’Alsace aux Asturies, de la Dalécarlie au Latium, les costumes traditionnels européens rivalisent d’imagination et de créativité. Leurs teintes vives et leurs motifs floraux égaient la vie quotidienne. Que ce soit pour travailler ou pour festoyer, ils sont conçus dans des étoffes naturelles, solides et adaptées au climat. Ils donnent à ceux qui les portent une silhouette à nulle autre pareille !
La jeune artiste Mathilde Beaudoire présente ici onze couples habillés de couleurs chatoyantes. En vis-à-vis, leurs silhouettes attendent vos couleurs. Crayons, feutres, gouache ou aquarelle – à votre idée !

Dès 5 ans et pour tous les talents

Mathilde Beaudoire, Je découvre et je colorie… les costumes européens, La Nouvelle Librairie Jeunesse, 2020, 16 p., 7,90 €

Amy Visram, Mes quatre saisons

Allez, on saute l’hiver et le printemps à pieds joints ! « Les vacances sont enfin là ! En plein cœur de l’été, nous sommes réveillés par le soleil qui s’infiltre dans la chambre et nous nous couchons alors qu’il est encore haut dans le ciel. » On peut se régaler de grillades, de jus de fruits frais et même de glaces. Quelle chance d’aller camper au bord du lac ! Dawid Ryski illustre avec une gaieté tranquille la vie d’une famille, au rythme des saisons, de la ville à la campagne, des joies de la neige à celles du jardinage ou de la chasse aux champignons. Et chic alors, l’album est imprimé sur un beau papier mat.

Dès 4 ans

Amy Visram, Mes quatre saisons, illustrations de Dawid Ryski, Kimane, 2020, 32 p., 12,95 € — Traduit de l’allemand. Imprimé en Pologne

Laura Knowles, Si tu étais un papillon…

« Si tu étais un papillon, ton corps serait composé comme ceci : » tu aurais une paire d’ailes antérieures et une paire d’ailes postérieures, deux antennes, une tête, une trompe, un thorax, un abdomen et des pattes. Mais quelle serait ta taille ? 1,2 cm, comme le Brephidium exilis, ou 30 cm comme la femelle de l’Ornithoptera alexandrae ? Aurais-tu des couleurs vives, ou pastel ? En tous cas, tu aurais commencé ta vie sous la forme d’une chenille, puis tu te serais transformé en chrysalide. Et devenu papillon, tu aurais pondu des œufs, qui seraient devenus des chenilles. Cet album superbement illustré permet de découvrir les mille et une façons d’être papillon. Une belle leçon d’histoire naturelle !

Dès 5 ans

Laura Knowles, Si tu étais un papillon…, illustrations de Katell Ronca, Kimane, 2020, 32 p., 13,95 €  Traduit de l’anglais. Imprimé en Chine

Fleur Daugey, Les P’tites Coccinelles

« Coccinelle, demoiselle, bête à Bon Dieu… » Si cette ritournelle danse dans les oreilles de votre lecteur en herbe, pourquoi ne pas chercher à en savoir plus ? « Sur la feuille bien verte, la coccinelle à sept points dépose ses œufs bien jaunes. » Les œufs éclosent, les larves grandissent et changent trois fois de peau avant de devenir une coccinelle. Leur menu ? Des pucerons, des pucerons, encore des pucerons, mais aussi des cochenilles et du pollen. Les dessins de Chloé du Colombier sont très explicites : au ras des petits yeux ou en mode macro, la nature est vraiment magique. Magique ? Non, « ce n’est pas magique, mais biologique ! » explique Fleur Daugey. Une bonne occasion de descendre au jardin ou de se promener au parc, à la recherche de ces petits coléoptères aimés tant des enfants que des jardiniers.

Dès 3 ans

Fleur Daugey, Les P’tites Coccinelles, illustrations de Chloé du Colombier, Ricochet, coll. « Eveil Nature », 2020, 32 p., 9,50 € — Imprimé en Espagne

Coralie Saudo, Les trois petits champions

« Les trois petits champions sont inséparables. Ils vivent ensemble, jouent ensemble, rient ensemble, et surtout surtout surtout : ils sont super doués pour tout ! » Passe sur le chemin un vieux loup pelé, édenté, qui a besoin d’aide. Mais qui pose une question bien embarrassante : « Alors dites-moi, lequel d’entre vous est le plus doué ? » Les images ont déjà dévoilé le plus important : les trois petits champions sont bien… les trois petits cochons. Il est rare que les contes détournés soient aussi drôles que les originaux. Ici, Coralie Saudo joue avec le fait que les enfants connaissent l’histoire par cœur pour les initier aux joies du travail en commun. Conclusion : « Cher loup, il est hors de question que nous nous séparions… C’est ENSEMBLE que nous sommes champions ! »

Dès 3 ans

Coralie Saudo, Les trois petits champions, Editions Tom’Poche, 2018, 32 p., 5,50 € — Imprimé en Italie