Thème

De 5 à 6 ans

Claire Abbis-Chacé, Les plus belles comptines allemandes

Quand les enfants français chantent « La petite bête qui monte », leurs cousins allemands entonnent « Kommt eine Maus ». « Petit escargot » ? C’est « Die kleine Schnecke Max ». Et le grand cerf dans la forêt ? Il accueille aussi « ein Häslein », un petit lièvre apeuré. Ces comptines, jeux de doigts, rondes et berceuses ont été choisis pour leurs correspondances et leurs airs faciles à mémoriser. Ils sont chantés par des voix enfantines sur le CD qui accompagne le livre. L’album présente aussi les jeux possibles, les traductions et de nombreux conseils bienvenus pour les familles qui ne baignent pas dans un univers bilingue. Les illustrations sont fraîches et colorées, avec une touche d’humour et de fantaisie qui donne déjà le tempo.

Dès 4 ans

Claire Abbis-Chacé, Les plus belles comptines allemandes, illustrations de Cécile Hudrisier, Rémi Saillard et Olivier Latik, Didier Jeunesse, coll. « Les petits cousins », 2019 (nouvelle édition), 60 p. + CD de 45 min, 17,70 € — Disponible en streaming sur diverses plateformes. Imprimé en France

 

Sophie Vissière, Le Potager d’Alena

Sophie Vissière, Le Potager d’Alena

« Ce matin, comme tous les matins, pour aller à l’école, je passe avec maman devant un champ en friche. » « En friche », en voilà un mot savant ! Ce champ, au fil des jours, se transforme en un beau potager jusqu’au jour où, bien sûr, tous les légumes sont récoltés. Où ont-ils pu disparaître ? Tout simplement sur l’étal de la maraîchère, pour le régal des petits et des grands. Des dessins naïfs, parfois au ras de terre, parfois en vue aérienne, ce qui permet de suivre du doigt les chemins qui mènent au village.

Dès 5 ans

Sophie Vissière, Le Potager d’Alena, Hélium, 2017, 56 p., 13,90 €

 

Domitille et Guillaume de Pressensé, Tricheur !

« C’est la grande course sur le circuit des cousins.
— Vroom ! Je passe sous le tunnel ! s’exclame Stéphane. »
Mais voilà que Nicolas est à la traîne. Il va perdre. Et si… et s’il lui prenait l’idée de tricher ? Juste un peu… Que va dire Émilie ?
La célèbre petite fille en rouge, née en 1975, connaît un succès bien mérité. Dans cette collection, elle et ses nombreux amis – sans oublier Arthur, lé hérisson – vivent de nombreuses aventures faciles à lire dès le milieu du CP. Un univers rassurant, celui de la vie quotidienne, avec une touche de poésie et de bonne humeur. Et un passage tout en douceur de la grande section à la « grande école ».

Dès 6 ans

Domitille et Guillaume de Pressensé, Tricheur !, coll. « je commence à lire avec Émilie », Casterman Jeunesse, 2020, 37 p., 5,95 €

Damien et Claire Gautier, de A à Z, jouer avec l’alphabet

Quel étrange pays, où les lettres peuvent être grasses ou maigres, larges ou étroites, avoir ou non des pattes mais toujours une panse. Où on parle d’attaque et de chasse sans bouger de sa ligne. Pourquoi la même lettre, en capitale, en minuscule, en italique ou en scripte, a—elle parfois un aspect si différent ? Sans oublier la fantaisie des créateurs de lettres ! Ici, le E est un labyrinthe, le H une double tour, le M un circuit de course, le U une torsade de rubans ! Sur le thème de l’alphabet, ce « super-cahier n° 1 » contient des lettres à colorier, des cartes à découper puis à classer, des jeux, des puzzles et des labyrinthes… Vive la typographie !

Dès 5 ans

Damien et Claire Gautier, De A à Z, jouer avec l’alphabet, Éditions Deux-cent-cinq, 2020 (réédition), 64 p., 14,50 € — imprimé en France

Anne Fronsacq, Les Trois Boucs bougons

Trois frères, trois coquins malins, trois mauvais caractères… Que vont nous inventer ces « trois boucs bougons » venus d’une lointaine Norvège ? Comment vont-ils réussir à franchir le pont sous lequel vit un affreux troll affamé ? Car de l’autre côté du pont, l’herbe est si tendre, si parfumée… Si, pour une fois, les disputes cessaient, afin d’apprendre que l’union fait la force ? La trouvaille sonore des « boucs bougons » est déjà tout un programme ! Sous le pinceau malicieux de Nathalie Ragondet, aquarelle et gouache, tout en nuances, racontent elles aussi une belle histoire, entre rêve et réalité.

Dès 3 ans

Anne Fronsacq, Les Trois Boucs bougons, illustrations de Nathalie Ragondet, Flammarion, Le Père Castor, 2020, 32 p., 5,25 € — Réédition (2013). Imprimé en République Tchèque

Élodie Brondoni, Grandir

« Ce matin, tout te semble grand et terrifiant. Ça tremble dans ton cœur. » Heureusement, ton ami ours, ce fidèle ami de toujours, te prend au creux de sa main. Il va t’aider à franchir la porte de ta chambre. Et, comme Alice peut-être, tu vas grandir, grandir en t’aidant des branches de ce grand arbre. Et lui, ton cher ours, va rapetisser, (re)devenir peluche. Pour de vrai ? Comme me l’a gentiment confié l’auteur, « grand et réel au début de l’histoire, l’ours en peluche prend vie et devient le guide qui permet la transition. Il accompagne l’enfant dans son évolution pour son premier jour d’école et l’aide à quitter en douceur sa petite enfance jusqu’à son arrivée à l’école. L’ours redevient alors peluche, lorsque l’enfant est prêt à s’en séparer ». Élodie Brondoni et les éditions Møtus ont créé un livre objet qui se déplie, faisant grandir la petite héroïne, autant que l’arbre de sa vie. Une belle réussite.

Dès 5 ans

Élodie Brondoni, Grandir, Éditions Møtus, 2020, 16 p., 13 € — Imprimé en France

Felicity Brooks, Pâques, mes petits autocollants

Savez-vous que le gouvernement irlandais a publié une dépêche autorisant le lièvre de Pâques à circuler en Irlande, malgré le confinement, pour remplir sa mission ? Distribuer les œufs et les chocolats dans les jardins ! La Poste française m’a apporté hier cet album de saison : des œufs par dizaines, des agneaux, des lapins, des poussins et des fleurettes, plus de 250 autocollants réutilisables à mettre en scène. Alors, oui, les cloches et les poissons traditionnels de notre enfance ont disparu de l’imagerie, même profane, liée aux fêtes pascales mais nous ne bouderons pas notre plaisir tant que les paniers se rempliront de douces surprises !

Dès 3 ans

Felicity Brooks, Pâques, mes petits autocollants, illustrations de Malu Lenzi, Usborne, 2020, 16 p, 250 vignettes, 5,95 € — Imprimé en Chine

Alfons Lottary, Plus de puces !, Conte pédagogique

Une centaine de gros ours bruns hibernent tranquillement dans leur caverne. Mais voilà qu’un chien errant a déposé quelques puces dans un coin… « C’est alors que les ennuis commencent. Parce qu’une morsure de puce, ça ne fait pas mal. A peine si on la sent. Dix morsures, ça n’est guère plus terrible, au plus un petit gratouillis. Mais cent, ce n’est plus tout à fait rien, ça gratte franchement et on commence à chercher comment se débarrasser de ces bestioles. A mille, à dix mille, ça devient sérieux et on se roule par terre en appelant à l’aide. A cent mille, un million, c’est le début de l’anémie — le manque de sang — et la fatigue s’installe. Et à plus… A plus, c’est vraiment grave. »
La parabole est simple : nous sommes de sympathiques familles d’ours, et les puces sont ce satané virus qui nous a attaqués en cette fin d’hiver. Alfons Lottary a une double casquette : médecin de ville et conteur. C’est pourquoi, après le conte, viennent quelques pages scientifiques très pédagogiques (et pas anxiogènes). Il m’a fait parvenir son texte, qu’il a mis très simplement en page pour le diffuser au plus vite sous la forme d’un livre électronique en autoédition. En ces temps où les libraires sont fermés, pourquoi ne pas lire ce conte en famille au fond de sa caverne ?

Dès 5 ans pour le conte, dès 7 ans pour les explications scientifiques

Alfons Lottary, Plus de puces ! Conte pédagogique, e‑book Kindle, 2020, 16 p., 2,99 € — voir sur son site : http://alfonslottary.fr/

Adeline Ruel, Les oiseaux de mon jardin

« La mésange mange des insectes en été et des graines en hiver. Elle aime faire son nid dans les nichoirs des jardins. » Voici le portrait de la mésange charbonnière, avec sa tête et son poitrail noirs, et celui de la mésange bleue, chapeautée de ce joli bleu, avec son masque noir. Cet album présente, avec des dessins très précis, le moineau, la mésange, la tourterelle, la pie et l’hirondelle. Sont-ils tous venus dans votre jardin ? L’hirondelle aussi ? Alors, c’est le printemps ! Cessez de les nourrir mais n’oubliez pas de les abreuver par temps sec.

Dès 3 ans

Adeline Ruel, Les oiseaux de mon jardin, Flammarion, Père Castor, 2020, 12 p., 9,50 €

Daniel Frost, La mystérieuse baleine

« Loin, très loin dans le Grand Nord, Nils et Anna s’installent autour du feu pour écouter leur père leur raconter une histoire. Celle d’une baleine gigantesque qui errait jadis dans les eaux environnantes… » Et si cette baleine, Nils allait à sa recherche ? Tout seul. Le voilà qui met son kayak à l’eau. Quand soudain, Anna jaillit du kayak comme un diable de sa boîte. Joueuse, bavarde, impatiente, la fillette ne facilite pas la navigation. Jusqu’à ce qu’elle se retrouve isolée sur un tout petit morceau de banquise… Qui viendra à son secours ? « Un grand cœur généreux, aussi gros qu’un bateau », la fameuse baleine, bien sûr ! Bien emmitouflés, Nils en rouge et Anna en jaune, les enfants naviguent dans une superbe palette de bleus, d’orangés et de blancs qui donneraient presque envie de prolonger l’hiver.

Dès 4 ans

Daniel Frost, La mystérieuse baleine, 2020, L’École des Loisirs, 36 p., 13 € — Traduit de l’anglais. Imprimé en Italie.

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours

« Comme chaque printemps, Petite Ourse se rend chez son Pépé Ours. » Elle rêve d’escalade, de courses de brouette, de saute-fourmis… Mais ce qu’elle préfère, c’est aller tremper le bout de sa patte dans le miel. En effet, Pépé n’a pas son pareil pour décrocher les ruches sauvages ! Enfin, il l’avait, car, ce printemps, Pépé Ours se traîne… Mais Petite Ourse a grandi, et leur duo va se révéler tout aussi efficace. Un joli conte sur la relation entre deux âges complices, délicieusement mis en couleurs par Elodie Balandras.

Dès 4 ans

Elodie Balandras, Un nouveau printemps pour Pépé Ours, Didier Jeunesse, 2020, 36 p., 13, 90 € — Imprimé en France

Alice Quillardet, Une vie de chouette

« Lorsque la nuit tombe, au milieu des forêts,
de mystérieux oiseaux se mettent à chanter. HOU HOU HOU HOU !
Petite boule de plumes marron et blanches,
Grands yeux tout ronds, bec crochu.
Voici la chouette ! »
Où vit-elle ? Que mange-t-elle ? Comment naissent les bébés chouettes ? Alice Quillardet dessine ici son premier album consacré à un oiseau nocturne. Ouvrons grands les yeux ! Au clair de la lune, d’arbre en arbre, quel plaisir de suivre cette famille de chouettes !

Dès 4 ans

Alice Quillardet, Une vie de chouette, Editions du Ricochet, 2020,  12 €- Imprimé en Pologne