Thème

De 3 à 5 ans

Géraldine Elschner, Petit Indien Terre-de-Neige

Qu’il essaie de pêcher, de tirer à l’arc, de monter à cheval ou même de jouer avec ses amis, Terre-de-Neige, le petit Indien, n’arrivait jamais à ses fins… « et une larme roula sur sa joue »… Jusqu’au jour où il rencontra un cheval noir : celui-ci « ne bougea pas, Terre-de-Neige caressa son dos d’ébène, et découvrit sa blessure ». Ce que les autres voient comme de la lenteur, voire de la maladresse, va devenir de la compassion et de patience. Les chaleureuses couleurs de terre s’animent aussi de bleus vifs, avec un sens du mouvement et du ralenti tout à fait en phase avec le récit. A la vitesse du vent ou à pas lents, Terre-de-Neige et Flèche d’Ebène deviendront inséparables.

Dès 4 ans

Géraldine Elschner, Petit Indien Terre-de-Neige, illustrations de Mone Schliephack, Minedition, 2013 et 4e retirage en 2022, 32 p., 9 € — Traduit de l’allemand — Imprimé en Chine

Joe Todd-Stanton, Jules et le renard

Jules est un souriceau, ou un petit loir, qui vit tout seul dans son terrier. « Et il était heureux ainsi », ne cherchant guère la compagnie des autres animaux des terriers voisins. « Mais Jules ne savait pas que quelqu’un le surveillait. » De ce quelqu’un, nous ne voyons qu’un œil immense caché dans le feuillage – avec un peu d’orangé autour. Ce renard (oui, chacun l’aura deviné), « rusé et malicieux », comme tous ses congénères, et affamé, essaya d’entrer chez Jules par la fenêtre. Mal lui en prit, car s’il se retrouva le museau à l’intérieur, le reste de son individu resta bel et bien coincé au dehors. La suite ? A vous de la découvrir dans cet album qui a beaucoup plu à Achille (4 ans). Les dessins de Joe Todd-Stanton sont désopilants, passant de plans rapprochés à des frises dynamiques, du dehors au « dedans » et au « dessous » : pendant la lecture des adultes, l’enfant de risque pas de s’ennuyer !

Dès 4 ans

Joe Todd-Stanton, Jules et le renard, L’Ecole des Loisirs, 2019, 36 p., 14 € — Traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez – Imprimé en Pologne

Max Ducos, Le Carnaval des dragons

Qui dit carnaval, dit défilé de chars. Qui dit Draguignan, dit aussi dragon. Et qui dit album pour enfants, dit aussi créativité et bricolage, humour et suspens. Donc… donc un beau matin, « la maîtresse » a eu l’idée de faire fabriquer un dragon à ses élèves, ce qui occupe joyeusement les premières pages de cet album. La suite raconte la grande parade des dragons, et quels dragons, venus du monde entier ! Le premier s’envole, le second prend feu, le suivant est riquiqui… et ainsi de suite, je ne vous raconte pas tout. Le maire s’en arrache les cheveux ! Qui sauvera la situation ? Qui suscitera les applaudissements des Dracénoises et des Dracénois ? Devinez un peu !
Les enfants accrochent très vite à cette histoire, aussi drôle que vraisemblable ; les illustrations sont très colorées, la narration très rythmée, avec une accumulation de situations comiques et une fin « qui finit bien ». A vous de dessiner le plus beau des dragons !

Dès 4 ans

Max Ducos, Le Carnaval des dragons, Sarbacane, coll. « Les Petits Albums », 2021, 48 p., 6,50 € — Imprimé en France (paru en grand format en 2010)

Julia Donaldson, Les Super-méchants

« Il était une fois un troll, un fantôme et une sorcière. » Oui, tous les trois ensemble… et « super-méchants, ils l’étaient tous les trois ». Mais lequel est le pire ? C’est la question que leur pose, sans innocence aucune, une souris blanche. Le concours est lancé ! Julia Donaldson et Axel Scheffler, les créateurs de Gruffalo, s’en donnent à cœur joie – et nos petits lecteurs tout autant, qui feront tout pour aider la petite fille au mouchoir bleu à pois blancs – laquelle se révèle très astucieuse.

Dès 3 ans

Julia Donaldson, Les Super-méchants, illustrations d’Axel Scheffler, Gallimard Jeunesse, 2023, 40 p., 14,90 € — Traduit de l’anglais par Catherine Gibert. Imprimé en Chine

Patricia Hegarty, Les minuscules habitants du jardin

« Un petit monde surprenant s’éveille dans l’herbe au printemps… » Vite, vite, descendons au jardin, de jour comme de nuit : coccinelles, lucioles, papillons… Ils sont nombreux à se cacher mais aussi à se laisser prendre quand on regarde bien par les diverses découpes qui animent cet album au format généreux. Idéal autant pour s’informer que pour rêver, en accompagnant les dessins « au ras du sol ».

Dès 4 ans

Patricia Hegarty, Les minuscules habitants du jardin, illustrations de Britta Teckentrup, Hatier Jeunesse, 2022, 32 p., 13,99 € — Traduit par Natacha Godeau. Imprimé en Chine

Fleur Oury, La saison des provisions

Au cœur de l’hiver, Fauve et Jonquille, deux écureuils espiègles, comme le sont tous les écureuils, ont du mal à retrouver quelques noisettes ou quelques glands cachés depuis l’automne. Alors, quand le printemps arrive, vite, à table ! Fleurs, fruits, bourgeons… tout fait ventre. Leur projet ? « S’organiser », et faire des réserves « en grand ». Fleur Oury, d’un pinceau agile et coloré, nous propose de suivre Fauve et Jonquille dans leurs promenades. Chic, nous allons apprendre à reconnaître et à nommer une foule de plantes : des feuilles de mélisse aux akènes ailés des tilleuls, des aubépines au sureau en passant par la bourrache et le basilic, nos écureuils ne savent plus où donner des pattes. D’autant plus qu’ils vous expliquent aussi ce qui est comestible pour nous, les humains. Sûr et certain, s’ils n’oublient pas où sont cachées leurs friandises, ils n’auront pas faim l’hiver prochain.

Dès 4 ans

Fleur Oury, La saison des provisions, Editions des Fourmis rouges, 2023, 40 p., 18,50 € — Imprimé en Lettonie

Simon Priem, De bouche à oreille

« “Allez, Martin, il est l’heure de se brosser les dents et d’aller se coucher !”
Mais Martin, tout occupé au jardin, fait la sourde oreille… Qui va réussir à le motiver ? L’arbre, qui dit à l’oiseau : « Oiseau, fait passer ! Allez Martin, il est l’heure de brosser les bancs et d’aller se moucher ! ». Ou ses comparses du jardin ? Oiseau, sauterelle, grenouille, hérisson, poule, coccinelle… Ils vont tous faire passer un message – mais pas tout à fait le même, et toujours plus drôle – sur le mode du « téléphone sans fil’ » ou jeu du téléphone arabe. « Allez, Martin, il est l’heure de coiffer les champs et d’aller se loucher ! », dit l’oiseau à la sauterelle, qui elle, dit à la grenouille : « Allez, Martin, il est l’heure d’ébouriffer les gens et d’aller s’essouffler ! » La poésie et les jeux de mots nous emmènent doucement vers une fin presque philosophique que je vous laisse découvrir, si ces virelais n’ont pas déclencher avant un fou rire familial ! Des illustrations très colorées et une mise en page très sobre laissent la place à l’imaginaire des enfants, qui sauront trouver une suite : quand il s’agit de ne pas aller se coucher, tout est permis, ou presque.

Dès 4 ans

Simon Priem, De bouche à oreille, illustrations de Marta Orzel, Sarbacane, 2023, 40 p., 14,90 € — Imprimé en France

Corrinne Averiss, Un doux moment polaire

Miki, l’ourson blanc, préfère escalader la colline enneigée plutôt que de pêcher avec sa maman. Partons à l’aventure ! Justement, « soudain, il aperçoit… un petit point rouge dans la neige. Il court pour le voir de plus près. » Ce « Petit Point Rouge » va devenir une extraordinaire compagne de jeu. Mais voilà qu’une « chose rouge manque au bout d’une de ses pattes ». Eh oui, notre petite Inuit a perdu sa moufle ! Miki plonge…
Un album bienvenu en ces derniers jours d’hiver, pour se blottir dans la fourrure toute douce de son ours préféré, avant de s’endormir. Les dessins sont aussi tendres que l’histoire, et notre petit chaperon rouge, on a bien envie de l’embrasser sur le bout du nez !

Dès 3 ans

Corrinne Averiss, Un doux moment polaire, illustrations de Fiona Woodcock, Kimane, 2022, 32 p., 13,95 € — Traduit et adapté de l’anglais. Imprimé en Chine

Joe Todd-Stanton, La Comète

Adieu, les grands arbres, le chant des oiseaux, les milliers d’étoiles dans le ciel. Le père de Mila change de travail, il faut déménager. Bonjour la grande ville et la foule… Mais « ici, ce n’est pas chez moi. Il y a de grandes tours grises et je ne peux compter que sept étoiles », constate la fillette. Et « dans ma nouvelle école, il y a plein de bêtes sauvages » (tiens, tiens !). Mais un souvenir magnifique berce son cœur : un jour, avant, elle avait vu une comète. Et voilà qu’elle revient !
Le récit bascule alors dans le rêve, pour notre plus grand bonheur – même si Papa ne comprend pas tout de suite la magie des couleurs… Un tendre duo père-fille pour apprivoiser un nouvel environnement. L’album adopte tout en douceur les codes du roman graphique, il faut même faire faire un quart de tour à l’album pour que se dévoile la conclusion : « On a dû venir habiter ici. Mais ensemble, on va en faire notre nouveau chez-nous. »

Dès 4 ans

Joe Todd-Stanton, La Comète, L’Ecole des Loisirs, 2023, 40 p., 14 € — Imprimé en Lettonie. Traduit de l’anglais par Isabelle Reinharez.

Le Petit Théâtre du Père Castor

Poulerousse, Roule galette, La Grande Panthère noire, Michka et La plus mignonne des petites souris : autant de belles histoires que les enfants connaissent vite par cœur ! Pour rejouer les scènes les plus marquantes de chaque histoire (racontée en entier), voici une idée de Madame la Chouette : dépliez cet album et laissez vos apprentis comédiens faire évoluer quelques figurines trouvées dans le coffre à jouets, ou fabriquées dans un morceau de carton. Un parfait support pour enrichir son imaginaire !

Dès 4 ans

Le Petit Théâtre du Père Castor, Flammarion Jeunesse, Les albums du Père Castor, 2022, 10 pages pop-up, 20 € — Imprimé en Chine

Karine-Marie Amiot, Les merveilleuses histoires de Grand-Père

Un lièvre blanc dans la neige ; un renard à l’école des poussins ; un papa chien et son fiston ; deux frères canetons ; un grand-papa hibou ; une biquette et son papa bouc ; un chat et une souricette ; un troupeau de moutons et, pour finir, un petit bout de bois ! Voilà les comparses de ces neuf contes animaliers, à la fois dynamiques et tendres. S’il y a toujours une morale, elle est aussi légère qu’un flocon ou qu’une plume dans le vent – mais les enfants y seront d’autant plus sensibles que ces animaux leur seront devenus proches. Un format généreux, idéal pour une lecture partagée avec… Grand-Père.

Dès 4 ans

Karine-Marie Amiot, Les merveilleuses histoires de Grand-Père, illustrations de Julie Mellan, 2022, Mame, 64 p., 16,90 € — Imprimé en Pologne

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur

« La veille de Noël est un jour étrange à mon avis. Toute la journée, on doit attendre, encore et encore. Gunnar et moi, nous nous sommes faufilés dans le salon et avons tâté tous les cadeaux qui se trouvaient dans la panière à linge.
— Crois-tu que tu auras un cadeau enchanteur ? a demandé Gunnar.
Car figurez-vous qu’un cadeau enchanteur est le plus merveilleux des cadeaux. »
Nous sommes en 1913, et Astrid, qui ne sait pas encore quelle sera sa célébrité, a six ans et, à six ans, préparer Noël, au fin fond de la Suède, c’est toute une aventure. Il y faut un sapin, bien sûr, décoré de bougies et de drapeaux en papier, il y faut des oranges et des noix, des chants et du riz au lait… de la neige et un peu de magie ! Facile, grâce au crayon malicieux de Cécilia Heikkilä et à ses couleurs chaudes comme du pain d’épices.
Chers parents, le truc de la panière à linge étant éventé, à vous de trouver où cacher les cadeaux !

Dès 4 ans

Astrid Lindgren, Un Noël enchanteur, illustrations de Cecilia Heikkilä, Cambourakis, 2022, 32 p.,15 € — Traduit du suédois par Catherine Renaud. Imprimé en Lettonie