Elisabeth de Lambilly, L’Histoire de France à colorier

Elisabeth de Lambilly, L’Histoire de France à colorier

« Au Ve siècle, des peuples de guerriers pénètrent dans l’Empire romain qui disparaît en 476. Au nord de la Gaule, les Francs saliens s’installent. L’un d’entre eux, Clovis, impose son autorité à l’ensemble de la Gaule. Il se fait baptiser à Reims en 496. » Telle est la présentation d’une double page de cette frise, consacrée au « premier des rois de France ». La scène est illustrée et commentée de manière claire. Il en est de même des 14 autres grandes scènes choisies, de la Préhistoire aux années 1970. Le verso de la frise reproduit les mêmes dessins, en noir et blanc, prêtes à être coloriées. Une belle manière de faire connaissance avec Jeanne d’Arc, François Ier, Louis XIV, Napoléon, et avec les taxis de la Marne.

De 8 à 10 ans

Elisabeth de Lambilly, L’Histoire de France à colorier, Larousse, 2016, 32 p., 8,95 €

Hombeline Passot, Les grands classiques de la poésie française

Hombeline Passot, Les grands classiques de la poésie française

De « Que sont mes amis devenus » de Rutebeuf à « L’enfant qui va aux commissions » de Claude Roy, Hombeline Passot a sélectionné plus de cent poèmes de la littérature française – pas toujours les plus simples, mais les plus musicaux, ceux dont, bon an mal an, on se dit qu’un jour, on les a lus ou même récités. Que de génie dans notre belle langue française ! Les illustrations, gaies et colorées, accompagnent à merveille ces « grands classiques »  — ne reste plus qu’à les apprendre par cœur – pour les aimer « par le cœur ».

Dès 8 ans et pour toute la famille

Hombeline Passot, Les grands classiques de la poésie française, illustrations de Pauline Duhamel, Fleurus, 2016, 352 p., 19,90 €

Pâques de la Sainte Russie, contes

Pâques de la Sainte Russie, contes

Moujiks et barines, fils de tsar ou popes, tous, au matin de Pâques, regardent le monde avec des yeux neufs, ceux d’une fraternité retrouvée, sous les ors des ornements sacerdotaux de la liturgie orthodoxe. Contes païens – comme les célébrissimes « Oiseau de feu » ou le « Kolobok » – et contes à consonance plus religieuse – tels « Le Petit Cierge » ou « Le Poisson de Notre Seigneur » – rivalisent de fantaisie et de naïveté pour nous faire pénétrer le sens profond de l’imaginaire slave. Gérard Letailleur a sélectionné les plus belles versions de ces contes, qui portent ici la signature d’écrivains exceptionnels : Alexandre Pouchkine, Léon Tolstoï, Anton Tchékhov, Alexandre Kouprine ou Fédor Dostoïevski. Parce que les contes ne sont pas l’apanage de la seule fête de Noël, prenez plaisir à les lire en famille, au coin du feu si l’hiver se prolonge, ou sous la tonnelle si le printemps s’est déjà annoncé. N’oubliez ni les œufs peints, ni la brioche pascale !

Pour toute la famille

Pâques de la Sainte Russie, contes recueillis par Gérard Letailleur, Via Romana, 2017, 200 p., 19 €

Guillaume Olive, Voilà le loup !

Guillaume Olive, Voilà le loup !

Le jeune Yang vit au cœur des montagnes de Chine, il est berger – et s’ennuie un peu à garder ses moutons. Pourquoi ne pas faire une bonne farce aux villageois en criant « au loup ! » ? Une fois, deux fois… Les paysans se lassent d’être dérangés pour rien dans leurs travaux. Jusqu’au jour, bien entendu, où le loup est vraiment là, affamé… « Le petit berger s’enfuit tandis que le loup dévorait son troupeau, payant ainsi le prix de sa tromperie pour avoir trop menti », telle est la morale de ce conte – une morale très traditionnelle, valable partout – et pas seulement en Chine. Les estampes de Zhigong He sont de vrais petits tableaux, dans la pure tradition de la calligraphie chinoise. Idéal pour faire prendre conscience aux enfants des dégâts que peuvent causer mensonges et affabulations.

Dès 5 ans

Guillaume Olive, Voilà le loup !, illustrations de Zhigong He, Flammarion, « Les p’tits albums du Père Castor », 2016, 5,50 €

Lida Durdikova, Martin pêcheur

Lida Durdikova, Martin pêcheur

« Cette tige de noisetier plie juste assez sous son poids pour qu’il puisse surveiller le manège des goujons. L’un d’eux passe-t-il à sa portée : plouf ! Martin se laisse tomber dans l’eau, ailes repliées, tête en avant, et son gros bec se referme sur le petit goujon qui n’a pas le temps de comprendre ce qui lui arrive. » Il vous faudra bien de la patience pour pouvoir observer, le long d’un ruisseau ou sur les rives d’un étang, ce dynamique petit oiseau au plumage bleu, roux et blanc ! En attendant, cet album, récemment réédité, vous en apprendra beaucoup sur le martin-pêcheur – ici tout simplement prénommé… Martin. Un texte et des dessins précis, à la fois scientifiques et poétiques.

Dès 6 ans

Lida Durdikova, Martin pêcheur, illustrations de Feodor Rojankovsky, Flammarion, 2016, 9,90 € — Rééédition identique à l’originale de 1950.