SOS Education — Vidéo de la conférence du 30 septembre : littérature jeunesse, que choisir ?

SOS Education — Vidéo de la conférence du 30 septembre : littérature jeunesse, que choisir ?

La conférence que j’ai donnée le 30 septembre dernier a pu être filmée. Cette rencontre a été organisée par SOS Éducation, association loi 1901 d’intérêt général et indépendante qui milite pour une école de qualité. La conférence est relayée dans le cadre d’une série de vidéos réalisées par le Collège latin, école préceptorale et hors-contrat située à Paris.
J’y expose brièvement l’histoire de la littérature jeunesse et donne des clés concrètes pour sélectionner les ouvrages. Les bons titres, les âges cibles, l’influence des éditeurs, le vocabulaire… tout y est décortiqué et analysé. Une conférence à voir et à revoir par quiconque veut transmettre l’amour de la lecture aux jeunes générations.

Le n°1 du magazine Tétras Lire est paru : A l’abordage !

Le n°1 du magazine Tétras Lire est paru : A l’abordage !

A l’abordage ! Tel est le thème du premier numéro de ce « magazine des 8 – 12 ans qui donne des ailes à la lecture ». Pari tenu : le texte central est une nouvelle signée Conan Doyle, « Le gouverneur de Saint-Kitts », qui fera frémir les moussaillons les plus endurcis. Il est suivi de quelques jeux, d’explications sur les techniques de l’abordage, sur l’histoire de la flibuste, la vie de quelques pirates et corsaires célèbres. Pour finir, une légende danoise, « Alvida la superbe », qui voit une gente princesse devenir pirate pour tester les qualités du fiancé que ses parents lui destinent.
Techniquement, cette revue est une parfaite réussite : des textes abordables (c’est la moindre des choses vu le thème choisi !) avec, en marge, quelques explications utiles (pitance, damassé, écubiers…) ; des illustrations de bon goût, des jeux adaptés, un format pratique (16,5 X 23 cm), une typo et un papier lumineux. Je n’ai pas encore testé la recette du gâteau ni osé découper les brigantins, chaloupes et brûlots de la bataille navale… mais j’attends déjà la seconde livraison de cette belle revue thématique qui parie sur l’intelligence et le sens esthétique des jeunes lecteurs.

De 8 à 12 ans

Le Tétras Lire, au numéro (9,50 €) ou par abonnement. 11 numéros par an : 64 €
Le Tétras Lire, Editions Alba Verba, 20 quai Fulichon, 69005 Lyon

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 2 : L’enfant du Têt

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 2 : L’enfant du Têt

« Le bébé paraît minuscule dans son panier. Il dort, emmailloté dans une épaisse toile écrue, posée sur un autre linge plié au fond du panier et qui lui sert de matelas. » Ce nourrisson que la jeune Anne contemple avec attendrissement, elle vient de le trouver « au pied du coupe-makoui », ce disque posé en travers de la porte pour faire fuir les mauvais esprits. Ce matin de 1933, tout Saigon retentit des pétards lancés pour célébrer le Têt, le Nouvel An asiatique. Pour Anne, la fille de l’amiral Bartelot, une nouvelle enquête commence : pourquoi ce bébé a‑t-il été abandonné ? Qui peut être sa mère ? Aidée de sa gouvernante, l’ineffable mademoiselle de Kermanec, aussi sourde que fantasque, mais aussi du journaliste Paul Couturier, un flirt à peine déguisé, Anne parcourt Saigon, du marché aux fleurs à l’orphelinat, de la rizerie aux salons mondains. Un second tome qui tient les promesses du premier, avec une belle réflexion sur l’abandon et l’adoption.

Dès 13 ans

Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 2 : L’enfant du Têt, Mame, 2015, 272 p., 13,90 €
Sophie de Mullenheim, La Fleur de Saigon, tome 1, Un parfum de complot, Mame, 2014, 254 p., 13,90 €

Jack London, L’Appel de la forêt

Jack London, L’Appel de la forêt

« Buck ne lisait pas les journaux. Sinon, il aurait su qu’une menace planait sur lui, comme sur tous les chiens à la musculature robuste et au pelage dru et chaud, de détroit de Puget jusqu’à San Diego. » Cette menace, ce sont ces aventuriers, ces hommes sans foi ni loi qui, pour quelques onces de métal jaune, vont affronter les pires périls du Klondike… Quand Manuel, l’aide jardinier de la propriété cossue où vit Buck, le cède à un individu plus que louche, une autre vie commence pour ce chien loup, une vie aussi grandiose que sauvage. Cent ans après la mort de Jack London, cette nouvelle traduction, due à la plume vive et fluide d’Annie-France Mistral, est illustrée de 22 tableaux à l’huile de l’Italien Maurizio A. C. Quarello. Une réussite exceptionnelle.

Dès 9 ans

Jack London, L’Appel de la forêt, illustré par Maurizio A. C. Quarello, Sarbacane, 2015, 96 p., 23,50 € — Traduit de l’anglais.

Charlotte Zolotow et Vladimir Bobri, Bonne nuit

Charlotte Zolotow et Vladimir Bobri, Bonne nuit

« Les ours dorment dans leur sombre tanière tout au long de l’hiver. » En effet, celui-ci semble douillettement enfoui sous la neige ! Mais où dorment les pigeons, les papillons, les chevaux, les grenouilles, la tortue ou la sauterelle ? Sur un papier bleu gris mat, quelques couleurs ont survécu à la nuit : des gris, du blanc, du noir, quelques verts, un peu de rose… autant de teintes douces et poétiques qui en mèneront certains sous la couette, là où s’endorment les petits garçons et les petites filles. Un grand classique américain de 1958 adapté et réédité par les bons soins de la BnF et d’Albin Michel.

Dès 3 ans

Charlotte Zolotow et Vladimir Bobri, Bonne nuit, Albin Michel Jeunesse, 2015, 40 p., 15 € — Traduit et adapté de l’anglais (Etats-Unis).