Thème

Mois : novembre 2013

Samivel, L’Opéra de pics

Samivel, L’Opéra de pics

« A l’altitude 3000, celui qu’on rencontre, il ya quatre-vingt-dix-neuf chances sur cent pour que ce soit un ‘type bien’. Évidemment, je parle d’un temps sans funiculaire, monte-pente et autre ‘pousse‑c…’ » Et je peux, très modestement, vous le confirmer, à force de courir les montagnes. Une réédition, dans un grand format, très bien venue, à l’heure où l’on parle d’écologie humaine, de localisme et de nature sauvage. La magnifique préface de Jean Giono est juste là pour nous permettre de partir sur les ailes du vent. Ne reste qu’à méditer devant les aquarelles de Samivel : bonheurs simples, poésie des cimes, éternité…

Dès 12 ans

Samivel, L’Opéra de pics, avec une préface de Jean Giono, 2013 (réédition), Glénat, 112 p., 30,50 €

Liang Xiong, Cheval des neiges

Liang Xiong, Cheval des neiges

Il a tant neigé que notre petit bonhomme désespère de voir rentrer ses parents. Mamy a alors une excellente idée : elle découpe un petit cheval dans un beau papier rouge : « Va dormir tranquille, dit-elle. Je vais coller ce petit cheval sur la fenêtre de ta chambre, il attendra ton papa et ta maman à ta place. » Ce cheval de papier est si réussi qu’il décide de galoper – dans les rêves ou dans la réalité ? Un conte chinois à lire même s’il ne neige pas.

Dès 4 ans

Liang Xiong, Cheval des neiges, illustrations de Hong Duan et Na Li, Ed Mille fleurs, 2013, 38 p., 12,90 €

Hans-Christian Andersen, La Reine des neiges

Hans-Christian Andersen, La Reine des neiges

« Car c’était un méchant troll ; c’était un des pires, c’était ‘le diable’. Un jour, il était de très bonne humeur, parce qu’il avait fabriqué un miroir ; et ce miroir avait cette propriété que tout le bon et le beau qui s’y réfléchissait s’y réduisait à presque rien. » Alors, lorsque ce miroir se casse et qu’un éclat entre dans l’œil du pauvre Kay… Toutes vos forces ne seront pas de trop pour soutenir son amie Gerda et éviter que les deux enfants ne se gèlent le cœur.
Le texte intégral, le vrai de vrai, à lire ou relire. Avant ou à la place du film ? A vous de juger… Mais ils ont dû prendre un éclat de miroir dans l’œil, chez Disney : leur nouvelle « Reine des neiges » (Frozen en anglais) se moque éperdument du texte d’Andersen. A ce niveau-là, ce n’est plus de l’adaptation, c’est du vol !

Dès 8 ans

Hans-Christian Andersen, La Reine des neiges, Folio Junior, 2013, 96 p., 4 €

Renefer, Carnet de poilu, leu vie racontée aux enfants

Renefer, Carnet de poilu, leu vie racontée aux enfants

« Les petits soldats montent la garde la nuit. Il ne faut pas dormir sans quoi l’ennemi viendrait tout doucement en rampant tuer la sentinelle. Il est vrai qu’elle a quelquefois pour se distraire un camarade : la lune. » Une lune souriante… Souriante, car c’est à sa fille Raymonde, « Belle Petite Monde », 8 ans à peine, que s’adresse, depuis le front, le peintre Renefer, alias Jean Constant Fontanet (1879–1957). De la vie quotidienne des Poilus, il lui raconte, sur un modeste carnet reproduit en fac-similé, ce qui est racontable, en illustrant ses récits d’aquarelles prises sur le vif. Sans mièvrerie, avec une grande pudeur.

Dès 8 ans

Renefer, Carnet de poilu, leur vie racontée aux enfants, avec un dossier établi par Gabrielle Thierry, Albin Michel, 2013, 96 p., 14 €

Versailles : La maquette du château

Versailles : La maquette du château

Corps central, parterre, aile du Midi, aile du Nord : le château de Versailles déroule ses façades sur… 63,5 centimètres de long. Enfin, pas le vrai, mais cette maquette dont les 43 pièces à découper et à coller permettront aux passionnés d’histoire et d’architecture de jouer au petit Mansart. L’échelle étant de 1/650e, je vous laisse calculer le développement des façades du château. Construire, pour mieux comprendre : le dossier documentaire bilingue français-anglais, très riche, est illustré de dessins anciens et de photos contemporaines. Il est suivi d’un plan de montage très explicite.

Dès 10 ans

Versailles : La maquette du château, ArtLys, 2013, 48 p., 14,90 €

Fabienne Burckel, Il n’y avait jamais eu autant de neige à Noël

Fabienne Burckel, Il n’y avait jamais eu autant de neige à Noël

« 23 décembre. J’ai passé la journée seule. Cette année, Martin arrive le 24, la veille de Noël. D’habitude, il est là dès le début des vacances. » Alors, quand la neige se met à tomber… toutes les émotions de l’attente vont dérouler avec une intense subtilité.
En exergue de cet album – et c’est si rare ! – une belle citation du « Balcon en forêt » de Julien Gracq. C’est dire que la (fausse ?) simplicité du texte cache une grande maîtrise de la langue et permet de créer une ambiance assez déroutante pour une veille de Noël pas comme les autres. Le format « album » n’est pas réservé aux tout-petits, loin s’en faut : ici, Fabienne Burckel mêle avec grand talent texte et illustrations.

Dès 10 ans

Fabienne Burckel, Il n’y avait jamais eu autant de neige à Noël, Sarbacane, 2013, 32 p., 16 €

Adam Lehrhaupt, Défense d’ouvrir ce livre !

Adam Lehrhaupt, Défense d’ouvrir ce livre !

« Peut-être que tu devrais reposer ce livre. Tu ne veux pas laisser sortir les singes, si ? » Stop ! Danger ! Attention ! Va-t-en ! Au fil des pages, toujours averti des risques encourus, le petit lecteur va libérer singes, lémuriens, toucan, alligator – autant de calamités qui vont envahir le livre, jusqu’au gag final. Un second degré plein d’un humour ravageur ! Pour vous en convaincre, une animation en anglais et en musique, au pays des naughty monkeys.

Dès 4 ans

Adam Lehrhaupt, Défense d’ouvrir ce livre !, illustrations de Matthew Forsythe, Hélium, 2013, 36 p., 13,90 €

Thomas Müller, Une année avec les moineaux

Thomas Müller, Une année avec les moineaux

« La poitrine gonflée de fierté, le moineau mâle chante à qui veut l’entendre sa grande découverte : un nichoir vide dans la cour. » Mais son ancien propriétaire, un étourneau sansonnet de belle taille, ne veut rien savoir et chasse le squatteur. Peu importe, il construira son nid sous la tuile manquante du toit. Un nid qui a l’heur de plaire à madame moineau. Et ce qui est valable pour les princesses l’est aussi pour les moineaux : nos tourtereaux se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ! Un documentaire animalier très bien illustré.

Dès 5 ans

Thomas Müller, Une année avec les moineaux, traduit de l’allemand par Emilie Fline, Petite Plume de Carotte, 2013, 30 p., 14 €
Pour mémoire :
Thomas Müller, Une année avec les hirondelles, traduit de l’allemand par Emilie Fline, Petite Plume de Carotte, 2013, 30 p., 14 €

Lors de la refonte du blog en avril 2018, ces ouvrages n’étaient plus disponibles.

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine

« Ophélie : Prisca ? Elle est malade. Une affreuse varicelle multicolore, avec des boutons rouges, bleus, verts, jaunes, violets… Je vais la remplacer !
Séraphine : Ophélie, es-tu sûre de dire la vérité ? La varicelle multicolore, cela n’existe pas ! »
Et notre Ophélie d’avouer bientôt, fort penaude, qu’elle voulait être demoiselle d’honneur au mariage de Séraphine à la place de la petite Prisca.
Apprendre les rudiments du savoir-vivre, ce n’est simple ni pour Ophélie, la biquette coquette, ni pour Cabotin, le babouin malin – pas plus que pour nos enfants. Mais Séraphine, la maîtresse d’école, a plus d’un tour dans son sac pour faire comprendre que l’on ne doit ni voler, ni mentir, pour trouver la bonne idée qui fera plaisir…
Ces quatorze petites saynètes illustrées avec humour, pourquoi ne pas les mettre en scène avec des marionnettes ? Vous ferez le bonheur de l’auteur-illustrateur, Inès de Chantérac, elle-même marionnettiste !

De 5 à 10 ans

Inès de Chantérac, Les bons petits diables de Séraphine, mon 1er manuel de savoir-vivre, Pierre Téqui éditeur, 2013, 32 p., 8,90 €

Maurice Genevoix, Ceux de 14

Maurice Genevoix, Ceux de 14

« Debout tout le monde ! Debout ! Allons, debout !
Je secoue le caporal qui dort près de moi. D’un bout à l’autre de la section, c’est un long bruit de paille froissée ; puis des baïonnettes tintent, des culasses cliquettent. » Quelques lignes, prises au hasard dans cet énorme volume. Au jour le jour, le jeune sous-officier Genevoix a tracé le portrait de ses hommes, brossé les paysages environnants, tenté de faire comprendre à « ceux de l’arrière » ce qu’étaient les tranchées, les combats, les attentes, les souffrances, mais aussi les quelques instants de gaîté et l’immense camaraderie qui a permis de tenir… « Sous Verdun », « Nuits de guerre », « La Boue », « Les Éparges » : ces quatre récits sont suivis, dans cette réédition, de notes et de précisions bien utiles.
Un livre monument, non pas par le nombre de pages, mais par la mémoire des morts qu’il honore dans une langue simple et belle.

Adolescents

Maurice Genevoix, Ceux de 14, Flammarion, 2013, 953 p., 25 €.

Grégoire Thonnat, Le petit quizz de la Grande Guerre

Grégoire Thonnat, Le petit quizz de la Grande Guerre

« Où se situe l’extrême avancée des troupes allemandes durant leur offensive de 1914 ? » ; « En avril 1915 apparaît la célèbre tenue gris-bleu des poilus dite ‘bleu horizon’. Pourquoi ce nom ? » ; « Quelle est l’origine du terme ‘Boche’ ? » En 100 questions-réponses, ce petit volume – petit par la taille, celle d’un paquet de cigarettes – éclaire, comme le précise le professeur Jean-Jacques Becker dans sa préface, « le plus grand et le plus terrible pan de l’histoire de la France et des Français ». Idéal pour donner des repères aux adolescents, ce quizz, complété par une chronologie succincte, propose aussi les dix plus grands films à voir ou à revoir, les dix ouvrages à lire, ainsi que les principaux sites et lieux de mémoire où se recueillir et méditer. Un grand bravo aussi pour la frise qui court en ombres chinoises en bas de page : très esthétique, elle illustre chaque événement cité avec une discrétion et une élégance de bon aloi.
Avec une préface de J.-J. Becker, professeur émérite à l’université Paris X‑Nanterre et président d’honneur du Centre de recherche de l’Historial de la Grande Guerre de Péronne.

Adolescents

Grégoire Thonnat, Le petit quizz de la Grande Guerre – Les 100 questions-réponses pour le centenaire 14–18, Editions Pierre de Taillac, 2013, 152 p., 4,90 €

Katerina Servi, Mythologie grecque. Dieux et Héros — Guerre de Troie – Odyssée

Katerina Servi, Mythologie grecque. Dieux et Héros — Guerre de Troie – Odyssée

Parce qu’aucun Européen ne doit ignorer qui sont Athéna et Apollon. Parce qu’aucune de nos jeunes filles ne peut être indifférente au sort d’Iphigénie, et aucun de nos garçons à celui d’Achille ou d’Ulysse. Parce que les œuvres d’art léguées par l’Antiquité ne sont pas seulement de beaux objets exposés dans les musées. Parce que « pendant quatorze siècles, une foule de poètes épiques, lyriques et dramatiques cultivèrent le mythe grec, en lui conférant ainsi une certaine immortalité ». Parce que « le mythe est imprégné de l’esprit grec et véhicule nombre de ses idéaux : la valeur du combat, la confiance en la vie, le culte de la beauté et l’intérêt des Grecs pour l’homme en tant qu’individus ». Des récits qui n’ont pas pris une ride, magnifiquement illustrés.

Pour toute la famille, à raconter dès 8 ans

Katerina Servi, Mythologie grecque. Dieux et Héros — Guerre de Troie – Odyssée, Editions Ekdotiki Athinon, 2005, 183 p., 18,42 €. Avec 258 photos couleurs et un index complet des noms. Disponible ici.