« Vous savez que les perdreaux vont par bandes et nichent ensemble au creux des sillons pour s’élever à la moindre alerte, éparpillés dans la volée comme une poignée de grains qu’on sème. » Vous savez, vous ? Ce que sont des « sillons », une « volée », une « poignée de grains qu’on sème » ? Et si vous ne le saviez pas, pauvres que vous êtes, cette superbe phrase ne vous a‑t-elle pas laissé entendre la joie de vivre d’une innocente « compagnie » de perdreaux ? Une gaieté mise à mal par cet événement inquiétant qu’est la « fameuse ouverture de la chasse ». Rouget, jeune perdreau de l’année, va suivre un « vieux coq très malin », qui l’aidera à déjouer les pièges des chasseurs. Une magnifique promenade automnale ! Un album du Père Castor à retrouver dans les brocantes et chez les bouquinistes car il n’a pas été réédité depuis plusieurs décennies.

Dès 6 ans

Alphonse Daudet, Les émotions d’un perdreau rouge, images d’André Pec, Père Castor, 1948, 24 p. En brocante.

Stéphane Henrich, La contrebasse

Stéphane Henrich, La contrebasse

« Sa chère contrebasse ! Toute sa jeunesse ! Tant de merveilleux souvenirs ! » M Lamy, dont la dégaine laisse présumer qu’il fut autrefois un jeune cadre dynamique, se prend de nostalgie devant sa contrebasse reléguée au grenier. Pour lui, oui, mais qu’y peut sa fille Charlotte, une blondine haute comme la moitié d’un violoncelle ? Et pourtant… « Les cordes changées, l’instrument accordé… A toi de jouer, ma Charlotte ! » Mais que veut donc Charlotte ? Allez, je vous le souffle : elle se rêve en kimono sur un tatami, notre Charlotte ! Les aquarelles de Stéphane Henrich s’inscrivent dans la veine des dessins de Sempé : jamais vachards… quoique…
A méditer avant d’inscrire vos rejetons au conservatoire, que vous en soyez, ou non, sorti avec un premier prix.

Dès 6 ans

Stéphane Henrich, La contrebasse, Kaléidoscope, 2013, 34 p., 12,80 €

Sabine Boccador, Animaux très malins

Sabine Boccador, Animaux très malins

Le règne animal déploie des trésors d’ingéniosité pour se protéger, chasser, bâtir, ou simplement survivre. On connaît le coucou, qui niche dans le nid d’autrui ; l’éléphant, qui se gratte le dos en prolongeant sa trompe d’un bâton ; ou encore les dauphins qui communiquent par des sifflements adaptés aux circonstances. Plus étonnants, certains animaux, comme la pieuvre ou les corbeaux, véritables « surdoués du monde animal » selon la formule d’Yves Christen, sont capables d’exploiter des inventions humaines. Une pieuvre sait dévisser le couvercle d’un bocal pour y récupérer un crabe — introduit par un coquin de scientifique ! A Tokyo, les corbeaux utilisent des cintres en métal – volés sur les étendoirs — pour construire leurs nids. Les corneilles ont compris l’alternance des feux rouges et des feux verts, ce qui leur permet de faire casser leurs noix par les voitures puis de les déguster au feu rouge suivant. Selon les principes de cette collection, textes, photos et dessins s’épaulent de manière très claire et pédagogique pour, ici, initier les enfants à l’éthologie et stimuler leur curiosité.

Dès 6 ans

Sabine Boccador, Animaux très malins, illustrations de M.-Chr. Lemayeur et B. Alunni, Fleurus, coll. « La grande imagerie », 2013, 27 p., 6,60 €

Erkhes Erbs, La souris, la pie & le renard, conte des plaines de Mongolie

Erkhes Erbs, La souris, la pie & le renard, conte des plaines de Mongolie

« Bien loin, bien loin, au fond d’un bois, vivait une pie perchée sur un arbre, au bord de la rivière. » Elle venait de pondre « sept œufs aux couleurs douces et singulières », quand survint le renard. Comme partout, en Mongolie, le renard est rusé, hâbleur, menaçant – et le voici qui terrorise madame la pie… Sera-t-elle sauvée par la souris ? Un conte qui illustre comment il reste possible de résister à plus fort que soi : même si rien n’est gagné d’avance, à plusieurs, les petits ont toujours des chances de gagner. A eux de la saisir. Les illustrations de Takeshi Jonoo, dynamiques et colorées, accentuent avec un grand bonheur le rythme du récit venu tout droit des plaines de Mongolie.

Dès 4 ans

Erkhes Erbs, La souris, la pie & le renard, conte des plaines de Mongolie, illustrations de Takeshi Jonoo, Via Romana, 2013, 22 p., 12 €

 

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie

Enfin un dictionnaire de mythologie gréco-romaine original et captivant ! Moïra, la Destinée, « qui garde en mémoire toute l’histoire du monde », livre ses « entretiens » imaginaires avec trente grandes figures de la mythologie. Des dialogues vivants et dynamiques permettent à chaque divinité de se présenter : les Anciens, les terribles enfants de Gaïa ; les douze Olympiens autour du « Père Zeus » ; et enfin les divinités en « service commandé », telles les Muses, Éros ou Éris. Après avoir précisé la place de chacun dans une généalogie passablement complexe, Moïra interroge la divinité sur ses principaux hauts faits, mais aussi sur ses relations avec les autres dieux : amours, galanteries, jalousies, ruses, vengeances, défis, tractations… Aurait-il suffi aux poètes d’amplifier nos qualités et nos travers de mortels ?
Sur le fond, rien que du très sérieux. Normalienne, agrégée de Lettres classiques, Annie Collognat a puisé aux meilleures sources : Homère, Eschyle, Hésiode, Diodore de Sicile… Avec une pincée de Lucien de Samosate, lequel se demande pourquoi « ces fichus philosophes prétendent que seuls les dieux sont heureux » alors qu’ils ont « tant de milliers d’occupations ».
Chaque « entretien » est précédé d’un portrait en couleur de la divinité : statue, mosaïque, fresque ou tableau. Il est suivi d’un court extrait d’une œuvre antique, d’abord en grec (essayez-vous donc à déchiffrer !), puis traduit avec élégance et humour, qui renforce la pertinence du récit recomposé par Annie Collognat. Une façon intelligente de faire entendre aux adolescents que les mythes sont bien plus que des objets archéologiques et qu’ils perpétuent la plus longue mémoire des peuples.

Dès 12 ans

Annie Collognat, Complètement mytho, Dieux et déesses de la mythologie, Le Livre de poche Jeunesse, 256 p., 5,90 €