Thème

Mois : décembre 2011

Eric Battut, Eric et le pipeau magique

Eric Battut, Eric et le pipeau magique

Ulf, un chef viking grincheux, et son équipage, embarquent pour un long voyage. Eric, l’un de ses compagnons, décide d’emporter un pipeau. Mais pendant cette épique traversée, le son mélodieux de la flûte sera responsable d’une série de mésaventures : la musique attire le chant des baleines, les icebergs se brisent, un ours curieux du Groenland se jette sur les matelots, la tempête se déchaîne… Chaque air de flûte joué à mauvais escient provoquera la colère d’Ulf qui ne cessera de crier : « Par Odin, la musique d’Eric ne nous cause que torts et ennuis. » Jusqu’à ce qu’ils accostent en Amérique où le maudit pipeau se révèlera fort utile. Amusant et coloré, suivez le tumultueux voyage de ce grand drakkar noir. Quelle aventure !

Dès 4 ans

Eric Battut, Eric et le pipeau magique, Editions Bilboquet, 2007,22 p., 13 €. Proposé par Cécile V.

Marion Raynaud de Prigny, Paul et Colombe à travers l’histoire – Les Oies du Capitole

Marion Raynaud de Prigny, Paul et Colombe à travers l’histoire – Les Oies du Capitole

« Papa, peut-on aller au Capitole voir les oies sacrées ?
— Celles qui ont vaincu les Gaulois, ajoute son cousin. »
Paulus et sa cousine Columba ont vite fait de semer leur vieux précepteur Servilius dans les ruelles de Rome. Or Quintus, le prêtre du temple de Minerve, est en train de préparer la cérémonie qui commémore la victoire des oies contre Brennus [ndlr : les oies sont associées plus souvent à Junon qu’à Minerve]. Une cérémonie mise en péril par les sottises des deux chenapans – qui, une fois encore, se tireront d’affaire et obtiendront le pardon des grandes personnes. Un épisode de la vie à Rome à la portée des jeunes lecteurs.

Dès 7 ans, premières lectures

Marion Raynaud de Prigny, Paul et Colombe à travers l’histoire – Les Oies du Capitole, Editions du Triomphe, 2010, 64 p., 8,50 €

Gerda Muller, Mon arbre

Gerda Muller, Mon arbre

« Quelle chance ! Benjamin et Caroline sont invités à passer une semaine chez leur cousin Robin. Son père, leur oncle Jean, est forestier. La famille habite une maison au milieu de la forêt. » Vous suivrez avec passion ces enfants qui partent à la découverte de la forêt, explorant insectes, animaux et végétaux. Mais la fin des vacances n’est pas celle de leurs aventures, ils reviendront apprendre l’évolution de ce monde forestier, et particulièrement la vie d’un grand chêne, au fil des saisons. L’histoire est admirablement bien écrite, riche en vocabulaire et en explications biologiques, les illustrations sont soignées et s’accompagnent de nombreux schémas descriptifs. A la fin, quelques pages techniques viennent compléter l’album : « comment l’eau devient sève ?» ; « quel âge à cet arbre ?» ; « des millions d’animaux invisibles » ; « quelques oiseaux des bois » ; détails « des plantes que Caroline a trouvé dans la clairière » et des « champignons que Nicolas a ramassés » ; « les insectes que Benjamin a vus sur le chêne » ; « quelques mammifères de la forêt ». Un livre accessible et très complet pour les jeunes et les plus grands. Pour de futures vocations de garde forestier ou tout simplement pour mieux apprécier vos prochaines promenades.

Dès 6 ans

Gerda Muller, Mon arbre, Gallimard Jeunesse, 2008, 39 p., 13 €. Proposé par Cécile V

Brigitte Vaultier, Zoofolies

Brigitte Vaultier, Zoofolies

« Le macaque est asthmatique
Et dans ses nuits d’insomniaque
Quand il se sent trop patraque »… eh bien, il rejoint quelques animaux aussi farfelus que lui : l’émeu, le flamant, l’ocelot, le naja, la taupe ou le tapir. Des poésies à scander, avec des mots aussi rares que désopilants. Et si vous croisez Brigitte Vaultier, elle se fera un plaisir de vous « dire » son bestiaire. 100 % d’énergie !

Dès 6 ans

Brigitte Vaultier, Zoofolies, illustrations de Kerso, Ricochet, 2004, 48 p., 12 €

Marcelle Vérité, Contes du soleil

Marcelle Vérité, Contes du soleil

Le Noël du petit Bibo. Allez savoir pourquoi ce conte de Noël me fascinait quand j’avais 6 ans… Ce petit garçon malade, sa pauvre maman couturière – pauvre mais travailleuse –, la mercière au grand cœur, et tous ces animaux taillés dans des chutes de tissu, aux yeux en bouton et aux queues en pompon. Aujourd’hui, des six contes de cet album, celui que je préfère est celui qui dit « comment le hérisson prit l’habit de châtaigne ». Ou « Le vieux merle », qui ronchonne dans son arbre creux. Par bonheur, la nostalgie garde les couleurs vives de la palette d’Elisabeth Ivanovsky.

Dès 6 ans

Marcelle Vérité, Contes du soleil, illustrés par Elisabeth Ivanovsky, Casterman, 1956, 32 p. En brocante.

Erwan Seure Le Bihan, Légendes des pays celtiques

Erwan Seure Le Bihan, Légendes des pays celtiques

« Il était une fois, dans les Hautes Terres d’Ecosse, une vénérable dame aigle… » L’aigle de Loch Treig. Du haut du ciel, a‑t-elle vu, au-delà des Highlands, le Pays de Galles, l’Irlande, l’île de Man, la Cornouailles – et même notre Bretagne continentale ? Tout est possible aux aigles de légende… De très belles illustrations, une langue soutenue mais accessible, un bel album pour entrer dans le monde de la mythologie celtique.

Dès 10 ans

Erwan Seure Le Bihan, Légendes des pays celtiques, Coop Breizh, 2005, 54 p., 14 €

Philippe Ug, Drôle d’oiseau

Philippe Ug, Drôle d’oiseau

« C’est aux premières lueurs que sonne le réveil », dans cette forêt de rêve, au sommet du grand arbre qui abrite un nid douillet. Et quand il a sonné, quelle explosion de couleurs et de formes ! Pop ! Up ! Non, ce n’est pas le chant de ce poussin, mais la dénomination anglaise de « livre à systèmes ». Et cela fait « pop » et « up » à toutes les pages, cela se déplie, saute aux yeux (au sens strict du terme !), avec des décors ciselés et des couleurs « pétantes ». Un petit bijou de papier, conçu par un graphiste « ingénieur papier ». Quel beau métier !

Dès 8 ans, pour tout âge. Attention : fragile !

Philippe Ug, Drôle d’oiseau, Editions des Grandes Personnes, 2011, 18 p., 15 €

 

Andersen, La Reine des neiges

Andersen, La Reine des neiges

Dans le miroir fabriqué par le diable, « les plus beaux paysages devenaient des épinards cuits et les plus jolies personnes semblaient laides à faire peur ». Le diable trouve ça très amusant. Le jeune lecteur aussi, généralement. Mais il ne va pas rire longtemps… Car le jour où le miroir se brise, ses milliards d’éclats font bien des dégâts. Notamment dans le cœur du jeune Kay, que sa bonne amie Gerda n’a de cesse de ramener dans le jardin de roses. Mais que d’épreuves à traverser pour tirer le jeune garçon des griffes glacées de la reine des neiges !
Et voici les derniers mots du conte : « Ils étaient assis là, tous deux, adultes et cependant enfants, enfants par le cœur… C’était l’été, le doux été béni. »
Si vous craignez d’être la proie d’un des minuscules éclats de ce miroir, extirpez-le vite de votre cœur avant de lire le conte à un enfant. Un conte pour grandir, pour ressentir le besoin vital de poésie et pour s’initier à l’éternel retour, sous le regard bienveillant des anges.
Edmond Dulac (1882–1953), moins connu qu’Arthur Rackham, illustra de nombreuses éditions de luxe avant de concevoir des timbres-poste.

 Dès 8 ans

Andersen, La Reine des neiges, illustrations d’Edmond Dulac, Corentin, 2011, 80 p., 12,20 €. Texte intégral. Réédition de 1911. Epuisé en 2018.

Axel Vachon, Les Colons de Nouvelle-France

Axel Vachon, Les Colons de Nouvelle-France

« Enigorio, le Grand Esprit, m’a montré les forêts d’autrefois où courait notre peuple, le Wendat [les Hurons], libre et heureux. » Si Brigitte Hébert, 14 ans, a un peu de mal à déchiffrer ce manuscrit jauni, elle aura assez d’énergie pour convaincre Samuel Champlain, le grand explorateur, de l’emmener avec lui comme interprète. Huronne par sa grand-mère, la jeune Brigitte, va affronter périls après périls. La Ceinture de perles est un excellent roman d’aventures qui permet de vivre au cœur de la conquête du Canada, entre les différentes tribus indiennes, souvent rivales, les Français et les Anglais.

A partir de 12 ans

Axel Vachon, Les Colons de Nouvelle-France, Tequi. Tome 1 : Les Diamants du Canada, 2009, 240 p., 13 €. Tome 2 : La Ceinture de perles, 2011, 242 p., 13 €. Les deux volumes peuvent se lire séparément. Madame la Chouette n’a lu que le second.

Florence Vandermarlière, Le petit roi qui voulait qu’on lui dise NON

Florence Vandermarlière, Le petit roi qui voulait qu’on lui dise NON

Un cheval bleu ? Des bonbons par centaines ? Un tour sur les créneaux du château ? Pas de problème, petit roi, vos désirs sont des ordres ! Oui, oui, oui… Trop facile ! Alors, le petit roi s’en va à la recherche de quelqu’un qui saurait lui dire non. C’est une petite fille calme mais décidée, qui va lui refuser un baiser, car il lui est demandé comme une chose due. De ce « non » naîtra une belle amitié. Les dessins très colorés introduisent une atmosphère onirique qui convient bien à ce voyage au pays des béni-oui-oui que sont devenues trop de grandes personnes. Un livre apprécié de Sophie de Mullenheim qui me l’a fait découvrir.

A partir de 5 ans

Florence Vandermarlière, Le petit roi qui voulait qu’on lui dise NON, illustrations de Florence Guiraud, Editions du Jasmin, 2011, 23 p., 12,50 €

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle

« Il était sept heures, par un soir très chaud, sur les collines de Seeonee. Père Loup s’éveilla de son somme journalier, se gratta, bailla et détendit ses pattes l’une après l’autre… » Vous le voyez, ce loup ? Et Mère Louve ? Et Tabaqui le chacal ? Et Shere Khan, le tigre ? Leur vie quotidienne, faite d’affûts et de chasse, va être bouleversée par l’arrivée inopinée d’un « bébé brun tout nu, qui pouvait à peine marcher ». Mowgli, bien sûr. Les gravures sur bois en pleine page de May Angeli sont de véritables œuvres d’art. Papier ivoire, typographie soignée, reliure solide : une très belle édition.

Dès 10 ans

Rudyard Kipling, Le Livre de la jungle, illustré par May Angeli, Editions du Sorbier, 2009, 168 p., 21 €. Texte intégral dans la traduction historique de Louis Fabulet et Robert d’Humières.

Emmanuelle Marty, Complots dans la cité des sacres

Emmanuelle Marty, Complots dans la cité des sacres

« Jehanne prie intensément pour le peuple de France quand soudain une sonnerie métallique vient frapper son oreille. Insolite, répétitive. » Twip Twip Twip ! C’est bien le téléphone portable de Pierem qui vient de sonner, alors même que sa sœur Solène incarne la Pucelle et qu’Alexis, son meilleur ami, porte l’habit de Charles VII lors des fêtes johanniques. Nous sommes à Reims, la cité des sacres, en un bel été de notre siècle. Une ville bien tranquille ? Détrompez-vous ! De mystérieux événements vont bousculer la routine des adolescents. Solène, Pierem et Alexis, vite rejoints par Basile, vont se trouver au cœur d’une intrigue policière. D’une cavalcade nocturne sur les toits de la cathédrale à une bagarre d’anthologie dans les caves de champagne, le lecteur n’a pas un instant de répit !

A partir de 12 ans

Emmanuelle Marty, Complots dans la cité des sacres, Téqui, 2011, 208 p., 15 €